Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Dakar"

Correspondant coopération décentralisée
Julie CAMY
Courriel : julie.camy[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Laurent PEREZ
Courriel : laurent.perez-vidal[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Le présent projet s’intitule « Accompagnement aux Départements de Matam et Kanel à la création d’une cellule de développement économique local et d’attractivité des territoires ». A travers des formations de renforcements de compétences et capacit
Année de première signature de la convention
2015
Thématique d'intervention
Economie durable
Sous-thématique d'intervention
Agriculture et développement rural
Sous-sous-thématique d'intervention
Aménagement et valorisation des territoires ruraux

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
Politique, humanitaire et coopération transfrontalière Gouvernance locale et appui institutionnel Appui institutionnel 1
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2018
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
31/12/2020
Contexte
L’acte III de la décentralisation au Sénégal, a doté les Départements de compétences propres avec pour mission la conception, la programmation et la mise en œuvre des actions de développement économique, social et environnemental d’intérêt local.
Cet ancrage territorial à un échelon de décentralisation plus restreint vise à favoriser une plus grande responsabilité des élus locaux envers leurs mandants et ouvre des marges de manœuvre pour l’inclusion de nouveaux types d’acteurs, qui devront être articulés au travers d’une gouvernance locale à réinventer.
En 2014, le Sénégal a adopté une nouvelle stratégie pour accélérer sa marche vers l’émergence, le Plan Sénégal Émergent (PSE), référentiel de la politique économique et sociale sur le moyen et le long terme (SNDES) visant l’émergence économique à l’horizon 2035.
Le PSE accorde une place importante à la diaspora et ce vis-à-vis des différents flux notamment financier qu’elle apporte. Avec plus d’un milliard d’euros en 2012, les transferts de fonds de la diaspora sénégalaise représentent environ 10% du Produit Intérieur Brut du pays.
Ces transferts de fonds pourraient contribuer positivement au développement économique du pays au travers d’investissements financiers ou de création d’entreprises.
C’est pourquoi, les collectivités locales sénégalaises et françaises ont toute leur place à prendre pour valoriser ces capitaux, comme coordinateur et facilitateur des initiatives des porteurs de projet.
Cet appui, qui apparaît nécessaire au développement économique en général et aux investissements productifs en particulier, vient apporter une réponse construite aux problématiques liées à un déficit en matière d’infrastructure de production des agents.
En effet, de nombreuses PMI/PME sénégalaises fonctionnent en deçà de leur capacité pour de multiples raisons : coût élevé des facteurs de production, difficulté d’accès au crédit, absence de véritable structure régionale de promotion des investissements, étroitesse du marché et des débouchés locaux, etc.
Dans ce cadre, les investissements extérieurs pourront représenter une bouffée d’air au sein de petites sociétés, en apportant de nouvelles perspectives et opportunités.
De même, le dispositif de soutien conjoint à la coopération franco-sénégalaise pointe bien les deux axes majeurs de cette réforme, qui sont le développement économique et l’appui institutionnel, nécessaires à une mise en œuvre efficace de cette réorganisation territoriale.
Ainsi, la Ville de Mantes-la-Jolie et les Départements de Matam et de Kanel, ont décidé de faire du développement économique un axe majeur de leur partenariat.
Historique
Initié dans le secteur de la petite enfance en 2001 et renforcé avec le programme pour l’éducation et la réduction de la fracture numérique depuis 2007, le programme de coopération de la Ville de Mantes la Jolie avec les Départements de Matam et de Kanel s’est engagé pour le développement économique en 2015.
Lors d’une mission en 2014, la perspective de la Ville de mobiliser la diaspora pour investir largement dans leur région d’origine avait reçu toute l’attention de M. Papa Birama THIAM, Coordinateur du PAISD. En ce sens a été développé le projet d’appui à l’identification et à la valorisation des potentiels économiques et d’investissement dans les départements de Matam et Kanel. Il a permis de mener plusieurs études et diagnostics sur le terrain. qui ont démontré des atouts encore trop peu exploités et certaines lacunes auxquelles il est possible de remédier.
La Ville de Mantes-la-Jolie souhaite développer les échanges économiques à travers l’accompagnement des investisseurs et porteurs de projet et au développement des deux Départements.
Objectif du partenariat
Objectifs locaux :
Les objectifs à long terme du projet comprennent :
- Le développement d’une économie locale, durable et pérenne
- La conduite à un degré élevé en autonomie laitière et céréalière sur les territoires désignés
- La sensibilisation au développement durable
- La construction d’un pôle économique viable sur les territoires définis
- La création d’emplois stables et pérennes
- La volonté de création d’une dynamique économique
- La création de partenariats durables avec les collectivités territoriales et les acteurs privés agissant sur les territoires
- La pérennisation des échanges et la confiance entre les collectivités partenaires

Objectifs en France :
La finalité du projet est d’impulser le dynamisme et l’attractivité par le développement économique local, et, par suite, des investissements et autres échanges économiques entre les divers acteurs du développement de la Ville de Mantes-la-Jolie et des Départements de Matam et Kanel. Le projet vise à créer des partenariats entre associations et entreprises et autres acteurs des territoires partenaires.
Les collectivités, tout en gardant un lien fort, s’effaceront au profit des partenariats créés afin de jouer un simple rôle d’intermédiaire ou de facilitateur.

Par ailleurs, il s’agit de capter une partie des flux financiers de la diaspora qui alimentent et assurent essentiellement la consommation quotidienne des familles. Lesdits flux permettront ainsi de participer à la construction des fermes intégrées, à assurer leur fonctionnement ainsi qu’à recevoir un retour sur investissement.
Description détaillée du partenariat
Le présent projet d’accompagnement des départements de Matam et Kanel à la création d’une cellule de développement économique local et d’attractivité des territoires vise à assurer la continuité du projet d’appui à l’identification et la valorisation des potentiels de développement économique et d’investissement des départements de Matam et Kanel (2015-2017). Il vise à renforcer les capacités des collectivités sénégalaises afin de construire un cadre propice à un développement économique local et durable. Il permettra d’orienter l’économie vers l’autonomie voire l’autosuffisance alimentaire, de créer des emplois stables et de qualité. Enfin, ce projet vise à dynamiser l’économie des deux départements de Matam et Kanel à travers le développement de l’attractivité de ces territoires.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Maître(s) d'ouvrage
Mantes la Jolie, Département de Matam, Département de Kanel, Association pour le développement des échanges entre la France, le Maroc et le Sénégal
Bénéficiaire(s)
Bénéficiaires directs : les élus locaux et les agents des collectivités territoriales, les services et les structures relevant du domaine du développement économique des départements de Matam et de Kanel, les acteurs locaux du développement économique, la population résidant dans les zones où s’effectueront les projets de développement économiques et solidaires. Bénéficiaires indirects : les investisseurs et porteurs de projet, la diaspora sénégalaise.

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Département de Kanel Sénégal commun.ico.loupe.alter
Département de Matam Sénégal commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Département de Matam Sow Hamidou Sidy Chargé de la Coopération hamidousidysow@yahoo.fr
Département de Kanel GUEYE Malick Chargé des projets de coopération décentralisée malickgueye83@yahoo.fr

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Mantes la Jolie commun.ico.loupe.alter



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 5450 2018
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 5450 2019
Mantes la Jolie 18050 2018
Mantes la Jolie 26950 2019
Collectivités et partenaires étrangers 27500 2018
Collectivités et partenaires étrangers 27500 2019




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013