Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Ouagadougou"

Correspondant coopération décentralisée
Marion ANVROIN
Courriel : marion.anvroin[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Laurent BARBOT
Courriel : laurent.barbot[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
STRUCTURATION D'UNE FILIERE MARAÎCHERE EN REGION CENTRE DU BURKINA FASO
Année de première signature de la convention
2012
Thématique d'intervention
Economie durable
Sous-thématique d'intervention
Agriculture et développement rural
Sous-sous-thématique d'intervention
Sécurité alimentaire et nutrition

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2017
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
31/12/2018
Contexte
La coopération entre la Région Bretagne et la Région du Centre au Burkina Faso prend ses racines dans le partenariat développé, à compter de 2006, entre notre Région et l'Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA).
Dix ans plus tard, notre coopération poursuit, chemin faisant, à travers ses différentes actions, un objectif : contribuer au développement de l’entrepreneuriat, pour créer de l’emploi et des revenus et valoriser les potentiels de créations d’activités dont regorge l’Afrique de l’Ouest. Nous promouvons et soutenons un entrepreneuriat responsable, qui intègre et prend en compte les dimensions sociales et environnementales.
Cette coopération est centrée sur la question économique, conviction partagée avec nos partenaires que le développement de l’Afrique de l’Ouest et l’atteinte des objectifs du Développement Durable (ODD) passent avant tout par le développement d’activités économiques créatrices d’emplois, de revenus et de richesses. Sans prospérité et croissance économique, il n’y aura pas de développement. Mais l’enjeu est de promouvoir une croissance inclusive.
Les 2 programmes de notre coopération :
- le programme de structuration d'une filière coopérative maraichère bio au Burkina Faso (depuis 2011)
- le programme Talents du Monde (depuis 2010)
développent une même méthode :
Un engagement politique fort et de long terme du Conseil régional de Bretagne, de l’UEMOA et d'autres collectivités ouest-africaines (tel le Conseil régional du Centre au Burkina Faso), dans la conception et l’ingénierie des projets, leur gouvernance et leur pilotage ;
Un partenariat actif en Afrique de l’Ouest et en Bretagne avec les acteurs économiques (entreprises), associatifs, de la recherche et de la formation, pour le pilotage opérationnel des projets.
Une même exigence de résultats concrets, pragmatiques et mesurables.
Une même recherche de cohérence en matière de développement humain durable en concevant des projets systémiques au croisement de 6 objectifs :
Le développement économique endogène en contribuant à consolider en Afrique de l’Ouest, l’émergence d’une classe entrepreneuriale à même de développer des activités pérennes et utiles (satisfaction des besoins locaux) en créant de l’emploi et du revenu.
La formation et l’élévation des compétences
L’autonomie des femmes
L’organisation coopérative des acteurs
Les questions environnementales : les pratiques agroécologiques, les énergies renouvelables, la gestion de l’eau ;
L’intérêt réciproque des territoires
Historique
La Région du Centre du Burkina Faso a entrepris en 2008 l’organisation des acteurs de la filière fruits et légumes. L’objectif visé est de franchir un saut qualitatif important en matière de production maraîchère que pratique une bonne partie de la population active. Il a initié et accompagné la création de 9 coopératives - 3 à Ouagadougou et une dans chacune des 6 communes rurales périphériques de la capitale. Le projet vise la promotion d'une filière fruits et légumes durable et économiquement viable. La Région du Centre a sollicité la Région Bretagne pour l’accompagner dans ce projet stratégique et un accord de coopération décentralisée a été signé début 2012. Ce protocole a été reconduit en 2015 pour une nouvelle période de 3 ans.
Ce programme a été engagé avec le soutien financier de l'UEMOA, de l'AFD et du MAEDI, en liaison avec le Département de la Vienne, qui intervient pour l'essentiel sur la formation agricole.
La Région capitale du Burkina représente 1/3 du PIB national et connaît une progression annuelle de sa population de 10 %, du fait de l'évolution démographique et de l'accueil de populations originaires d'autres parties du pays. Ceci rend plus aiguë la nécessité de développer la production agricole. Le projet maraîcher s'inscrit dans une stratégie plus globale de lutte contre la pauvreté et de développement régional, élaborée pour la période 2008-2025.
Les nouveaux exécutifs régionaux sont aujourd'hui en place. En outre, la Direction régionale de l'Agriculture a mis à la disposition du programme 9 techniciens agricoles (contre 3 avant l'été 2015). Ceux-ci continueront à apporter un appui technique et organisationnel aux producteurs des 9 coopératives concernées par le programme. Un ingénieur agronome, également mis à disposition par le Ministère de l'Agriculture, assure l'animation de la mise en œuvre du programme, avec la représentante de la Région Bretagne sur place. Les moyens institutionnels et humains sont aujourd'hui en place pour renforcer l'impact de ce programme de développement régional, facteur de sécurité alimentaire accrue et d'amélioration des revenus des producteurs.
Le volet essentiel des infrastructures de conservation a été engagé par la construction d'entrepôts pour produits secs (tels que les oignons), de centres de conditionnement-vente et un programme de réhabilitation d'entrepôts frigorifiques à Ouagadougou, élément essentiel de la filière ; ce dernier a été financé par l'AFD. La société en charge de l'exploitation de ces entrepôts a engagé un travail sur le modèle économique qui assurera sa viabilité, en lien avec Bretagne Filières, émanation de Bretagne Commerce International
Objectif du partenariat
Objectifs locaux :
A long terme, le projet devrait ainsi insuffler une dynamique nouvelle qui permettra aux producteurs de mieux se positionner dans la filière, d’acquérir une vision pour le développement de leurs activités et, en concertation avec les autres maillons, de garantir et de défendre les intérêts de la profession.
L’amélioration de la qualité (notamment sanitaire) des productions et l’étalement de la période de disponibilité des produits locaux bénéficiera également aux consommateurs. Le projet apportera ainsi sa contribution en réponse à la problématique montante de l’approvisionnement des villes en denrées alimentaires, grand défi de l’agriculture africaine, et plus particulièrement de l’agriculture familiale.

Objectifs en France :
si le projet porte avant tout sur le renforcement de la filière maraîchère en régioon du Centre du Burkina Faso, il s'intègre dans un partenariat entre 2 territoires
un des objectifs du programme est de créer un environnement propice à des partenariats concrets entre acteurs bretons et burkinabé et au développement de relations internationales, en matière d'agriculture, d'agroalimentaire, d'éducation/formation ou de culture
Description détaillée du partenariat
En 2012, la Région du Centre au Burkina Faso et la Région Bretagne ont signé un accord de coopération décentralisée centré sur un programme de structuration d'une filière maraîchère ; cet accord a été reconduit pour 3 ans en 2015. Il est conduit grâce à l'engagement financier de nombreux partenaires – Région du Centre, Région Bretagne, Département de la Vienne, UEMOA, MAEDI et AFD.
La transition institutionnelle que le Burkina Faso a connue entre novembre 2014 et novembre 2015 a ralenti le programme, mais plusieurs décisions ont permis une accélération de sa mise en œuvre, en particulier la mise à disposition par le Ministère de l'Agriculture de 9 agents techniques et d'un coordinateur et le suivi du programme sur place du programme par une représentante de la Région Bretagne.Le projet pour la période 2016-2018 vise à conforter les acquis sur l'ensemble des volets du programme
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Maître(s) d'ouvrage
Conseil régional de Bretagne, Conseil régional du Centre
Bénéficiaire(s)
Ce programme vise plusieurs catégories de bénéficiaires : les producteurs maraîchers, les coopératives de producteurs, la société d'exploitation des entrepôts frigo, les grossistes et commerçants de la région du Centre déjà partenaires du projet, plus largement, les consommateurs de la ville et de la région En Bretagne, certaines entreprises de semences de pomme de terre déjà impliquées et des cateurs associatifs certaines entreprises au travers de Bretagne Filières

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Conseil régional du Centre Burkina Faso commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Conseil régional du Centre KO Omar Secrétaire Général crc_ouaga@yahoo.fr

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Conseil régional de Bretagne commun.ico.loupe.alter



Le partenariat est triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 25200 2017
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 25200 2018
Conseil régional de Bretagne 0 2016
Conseil régional de Bretagne 176585 2017
Conseil régional de Bretagne 176585 2018
Collectivités et partenaires étrangers 181372 2016
Collectivités et partenaires étrangers 181372 2017
Collectivités et partenaires étrangers 181372 2018
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 25200 2016




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013