Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "AMBASSADE DE FRANCE A TUNIS"

Correspondant coopération décentralisée
Pierre-Yves SONALET
Courriel : pierre-yves.sonalet[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Valéry FRELAND
Courriel : valery.freland[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Coopération Seine-Maritime / Kef : appui au renforcement des capacités du Gouvernorat et des acteurs locaux Ce projet, élaboré conjointement par le Département de la Seine-Maritime et le Gouvernorat du Kef, a pour objet l’amélioration de la concerta
Année de première signature de la convention
2014
Thématique d'intervention
Politique, humanitaire et coopération transfrontalière
Sous-thématique d'intervention
Gouvernance locale et appui institutionnel
Sous-sous-thématique d'intervention
Appui institutionnel

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
Culture et Patrimoine Patrimoine 1
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2016
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
31/12/2017
Contexte
Malgré les avancées remarquables du processus de transition démocratique, la Tunisie connaît de grandes difficultés sociales et économiques, avec un taux de chômage de 16%, qui peut se porter à 30% dans certaines zones (19,5 % au Kef). Cette situation frappe durement les jeunes : on estime à 650 000 le nombre de jeunes au chômage. Ce contexte socio-économique est aggravé par les attaques terroristes dont la Tunisie a fait l'objet ces trois dernières années et qui ont paralysé certains secteurs majeurs de l'économie, au premier rang desquels le tourisme.
Malgré cela, la réussite du processus de transition démocratique fait que l'expérience Tunisienne reste unique et est suivie par le monde entier. L'Union Européenne a confirmé son partenariat privilégié avec la Tunisie, lors de la dernière visite en février 2016 du Président du Parlement Européen Martin Schulz.
Localement, l’année 2015 a été marquée par le changement de majorité au sein du Conseil Départemental de la Seine-Maritime, et par la nomination de Monsieur AYARA à la tête du Gouvernorat. L’arrivée de ces nouveaux exécutifs constitue une opportunité d’orienter les projets 2016 à partir d’un diagnostic partagé des enjeux et défis des deux territoires.
Côté Seine-Maritime, les élus ont exprimé leur volonté de mobiliser fortement les acteurs du territoire, le Département se positionnant à leurs côtés comme appui, facilitateur et en coordination des initiatives.
Côté El Kef, le Gouvernorat fait face à des difficultés importantes en même temps qu’à certaines opportunités. Comme l’ensemble de la Tunisie, la région est fortement touchée par les difficultés économiques et le chômage, et la question de la sécurité est un enjeu central tant en termes de sécurité intérieure que de développement économique, en raison d’un impact fort sur le tourisme et les investissements étrangers. Pour autant, le pays reste marqué positivement par la réussite de sa transition démocratique, et le Gouvernement donne une forte priorité aux régions de l’intérieur, dont fait partie la région d’El Kef. Le Gouvernorat d’El Kef constitue aussi un territoire avec un fort potentiel naturel et patrimonial, et est une cible privilégiée d’appui des bailleurs internationaux.
Les deux territoires sont donc touchés par les mêmes difficultés (sécurité, situation économique et sociale), et confrontés à des défis majeurs. La coopération, pour modeste qu’elle soit, peut contribuer à apporter quelques réponses et aider aussi à faire changer les regards. La proximité des deux territoires (coûts de transport faibles, temps de trajet relativement court) constitue également une opportunité qui facilite les échanges entre les acteurs.
Historique
Le choix d’entrer en coopération avec un territoire tunisien est né suite aux printemps arabes, dans la perspective de soutenir et d’encourager la démocratie naissante dans ce pays dont l’avenir impacte non seulement la sous-région mais l’ensemble du bassin méditerranéen. Le territoire du Kef a été choisi à l’issue d’une démarche comparative entre six régions tunisiennes. L’enjeu était d’identifier un territoire avec lequel la Seine-Maritime avait des enjeux et caractéristiques communs. L’identification s’est faite en croisant trois axes : caractéristiques de territoire, enjeux communs, opportunités et facteurs favorisants. Ces trois axes ont été déclinés en 18 critères et une soixantaine d’indicateurs. Sur cette base, la région du Kef a été retenue comme ayant le plus d’atouts pour mettre en place une relation d’intérêt mutuel avec la Seine-Maritime.
L'étape exploratoire initiée en novembre 2012 a été clôturée par la délibération d'octobre 2013 actant la mise en place d'une coopération avec le Gouvernorat du Kef. Par la suite, une mission officielle du Kef en Seine-Maritime a permis de signer une convention de coopération entre le Gouvernorat du Kef et le Département de Seine-Maritime, en juin 2014. Cette convention précise les principes d'intervention sur lesquels se sont mis d'accord le Gouvernorat du Kef et le Département de Seine-Maritime ainsi que les axes de travail. Plusieurs projets pilotes ont été mis en place dès 2014.
Le dernier comité de pilotage de la coopération s’est réuni le 2 mars 2016, afin de tracer la feuille de route 2016 de la coopération. Le message porté est celui d’une volonté forte, qui s’exprime dans un contexte budgétaire contraint. Cela se traduit par une diminution de l’enveloppe mais un fort appui du Département à la mise en place de partages d’expériences et de savoir-faire (mobilisant les services départementaux et les structures du territoire), forte demande exprimée par le Gouverneur d’El Kef.
Entre 2013 et 2015, un certain nombre de projets ont été initiés dans le cadre de cette coopération :
-Culture : organisation d’une résidence d'artistes kefois dans deux collèges de Seine-Maritime ;
-Jeunesse : échanges entre jeunes des deux territoires à l’occasion de manifestation ;
-Patrimoine : organisation d’un chantier patrimoine de fouilles en août 2015, et échanges entre musées ;
-Énergie / climat : réalisation de la phase 1 du Plan Climat Énergie Territorial au Kef mobilisant l’expertise de Seine-Maritime (ce projet a fait l’objet d’un cofinancement spécifique du MAEDI).
-Lecture publique : accueil de trois responsables de bibliothèques du Kef dans des formations organisées par la médiathèque départementale.
Objectif du partenariat
Objectifs locaux :
Permettre un travail commun sur des sujets comme le patrimoine, où les acteurs sont extrêmement nombreux, dans un contexte de relatif flou réglementaire, va permettre d’aider la mise en place du processus de décentralisation. Si la décentralisation de la culture et du patrimoine intervient dans un environnement « pacifié » où les acteurs se connaissent déjà et ont déjà l’habitude de travailler ensemble, le passage de la compétence à des autorités locales élues sera facilité, ainsi que le travail avec les autorités déconcentrées de l’Etat, qui vont elles aussi être renforcées dans le cadre de la décentralisation. De la même manière, le renforcement des capacités va permettre au processus de décentralisation de pouvoir s’appuyer sur des ressources humaines qualifiées.

Objectifs en France :
L’objectif pour la partie française de la coopération est d’appuyer le processus de décentralisation tunisien et de développer la culture de paix sur les deux territoires, particulièrement dans un contexte national et international fortement frappé par le terrorisme. Cette coopération doit contribuer à une meilleure compréhension mutuelle, ainsi qu’à la compréhension des enjeux communs aux deux rives de la Méditerranée.
Description détaillée du partenariat
Dans le contexte de décentralisation que connaît la Tunisie actuellement, avec des élections municipales annoncées pour mars 2017, le comité de pilotage a souhaité, depuis le début de cette coopération, mettre l’accent sur la concertation entre les différents acteurs du territoire (notamment les acteurs du patrimoine), mais également sur le renforcement des capacités de ces acteurs, tant au niveau du Gouvernorat que du territoire. Suite à un diagnostic des territoires, il a été décidé de travailler sur des projets portant sur des enjeux communs, et de favoriser l’échange de savoir-faire et d’expertises. Dans ce cadre, les priorités ont porté sur la jeunesse, la culture et le patrimoine, et la prévention, car le Kef est situé dans une zone soumise à un haut degré de risque. Une recherche systématique de complémentarité a été opérée avec les autres acteurs intervenant localement.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Maître(s) d'ouvrage
Conseil départemental de Seine Maritime, Gouvernorat d'El Kef
Bénéficiaire(s)
Le Gouvernorat et ses services, le personnel administratif et soignant de l’hôpital d’El Kef, la Direction Régionale de la Protection Civile, les acteurs du patrimoine au niveau local, les jeunes. En France, le Département et ses services (notamment culture, patrimoine, jeunesse), l’hôpital de Dieppe, le SDIS de la Seine-Maritime, les acteurs du patrimoine au niveau local, les jeunes.

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Gouvernorat d'El Kef Tunisie commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Gouvernorat d'El Kef Ayara Radhouane Gouverneur gouvernoratkef@gmail.com

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Conseil départemental de Seine Maritime commun.ico.loupe.alter



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 9277 2016
Conseil départemental de Seine Maritime 18168 2016
Collectivités et partenaires étrangers 6694 2016




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013