Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Yaoundé"

Correspondant coopération décentralisée
Serge GRAZIANI
Courriel : serge.graziani[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Regis DANTAUX
Courriel : regis.dantaux[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Renforcer les compétences des communes camerounaises dans la gouvernance, la valorisation de leur territoire et le développement des services publics locaux et des enseignements professionnels
Année de première signature de la convention
1999
Thématique d'intervention
Politique, humanitaire et coopération transfrontalière
Sous-thématique d'intervention
Gouvernance locale et appui institutionnel
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
Economie durable Aménagement du territoire et transports Planification et développement urbain 1
Economie durable Attractivité des territoires Tourisme 2
Environnement, Climat et Energie Eau et déchets 3
Education, Social et Recherche Education, emploi, formation professionnelle 4
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2016
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
Contexte
L’engagement des 9 collectivités alsaciennes et de l’Ircod auprès de 8 collectivités camerounaises s’inscrit dans un
processus de décentralisation amorcé depuis 2004 au Cameroun. Ce processus s’est accéléré ces dernières années, confiant aux communes de plus en plus de responsabilités dans la prise en charge du développement local et territorial. Ainsi, les équipes municipales doivent faire face aux nouvelles compétences partiellement transférées aux communes depuis 2010 par un certain nombre de départements ministériels. Cependant, les transferts de moyens correspondant restent insuffisants et les communes sont confrontées à un manque de moyens humains et financiers pour assurer ces nouvelles fonctions. Elles se heurtent également à une faiblesse des infrastructures de
base et au manque d’équipements sociaux collectifs.
Les actions proposées s’inscrivent dans des contextes favorables encouragés par l’Etat camerounais à travers :
•les évolutions règlementaires successives orientant l’action des CTD : élaboration d’outils et de documents de
planification urbaine, amélioration de la gouvernance financière et promotion de la fiscalité locale, structuration desservices communaux, structuration d’un service de protection civile
•les objectifs sectoriels gouvernementaux : promotion du tourisme, adaptation des formations supérieures à
l’environnement économique, promotion des énergies renouvelables, amélioration à l’accès aux services de base
(AEPA), protection contre les risques naturels
Elles permettent aux CTD partenaires (élus et services) de renforcer leurs capacités à développer en interne des
savoir-faire et des démarches contribuant à l’amélioration de la gestion des territoires, sur la base de projets
concrets identifiés par les exécutifs. S’inscrivant dans une logique de développement territorial associant des acteurs d’origines diverses (institutionnels, professionnels, universitaires…), les actions sont conduites avec le souci permanent de s’adapter au plus près des réalités locales dans un souci de pérennisation.
Certaines actions ont valeur de pilote (protection civile, gouvernance intercommunale AEPA, valorisation du patrimoine), s’agissant d’expériences innovantes dont la capitalisation active permettra la réplication sur d’autres
territoires grâce aux partenariats noués avec les CVUC et le FEICOM, bénéficiant ainsi à d’autres CTD et contribuant au renforcement institutionnel de l’Etat qui pourra faire évoluer ses textes.
Le projet est en conformité avec les priorités fixées pour le Cameroun par le Plan cadre de l’ONU pour l'Assistance au Développement (2013-2017), avec le PIN de l’UE (2014-2020) et avec le DSCE (2010-2019).
Historique
Les collectivités alsaciennes et l’Ircod sont engagées depuis 1986 au Cameroun. D’abord investis dans des actions de développement local et un appui à la communauté urbaine de Douala (Strasbourg et Mulhouse), l’Ircod a mobilisé d’autres CTD alsaciennes pour accompagner le processus de décentralisation engagé à partir de 1996 au Cameroun en orientant leurs actions vers le renforcement des capacités de maîtrise d’ouvrage d’autres communes.
Les premières actions de coopération dans ce domaine, effectivement démarrées en 1999, ont touché quatre collectivités locales camerounaises : Douala Ier et Yaoundé VI sur un pôle urbain, Saa et Ombessa sur un pôle rural. Grâce à la présence de l'Ircod, maître d'oeuvre de ces actions de coopération, de nouveaux partenariats se sont développés avec Douala IV (2004), Bafia (2005), Limbé (2006), l’association des communes du Mbam et Inoubou (2006) et Akono (2010).
Chaque collectivité alsacienne a ainsi développé un partenariat avec une ou plusieurs collectivités camerounaises sur la base d’un programme d’actions établi à partir des priorités de développement définies en commun avec l’appui de l’Ircod, formalisé par une convention cadre et redéfini régulièrement suite aux évaluations régulières faites par les partenaires.
Depuis 2013, certaines actions sont conduites de façon transversale sur plusieurs CTD (GFFL, planification urbaine, structuration des services) dans un souci de mutualisation de moyens et de cohérence d’action mais aussi pour encourager ainsi les retours d’expériences partagés lors des ateliers et tables rondes enrichissant ainsi les pratiques de chaque collectivité.
Par ailleurs, le partenariat entre l’Ircod et l’association des communes et Villes Unies du Cameroun (CVUC) facilite la mise en réseau et l’échange d’expériences entre collectivités camerounaises, dynamique renforcée par un partenariat conclu en 2012 avec le FEICOM qui prévoit la diffusion des bonnes pratiques sur la base des expériences conduites dans le cadre des partenariats portés par l’Ircod.
Dix collectivités alsaciennes sont actuellement engagées aux côtés de l’Ircod dans l’élaboration et la mise en oeuvre de partenariats avec huit collectivités camerounaises visant le renforcement de leurs capacités de maîtrise d’ouvrage. Elles mobilisent à cet effet des moyens humains au niveau de leurs services et auprès de nombreuses autres institutions alsaciennes.
Objectif du partenariat
Ce projet vise à renforcer les compétences de 8 CTD camerounaises dans :
la gouvernance locale (gouvernance financière, structuration des services, outils de planification urbaine) ; le développement territorial (développement touristique, patrimoine, gestion durable de bassin versant, protection
civile, énergie renouvelable) ; le développement de SP locaux de base (AEPA, déchets) ; l’appui à la structuration de l’enseignement supérieur technologique et agricole au Cameroun.
A travers une AMO locale et l’expertise des partenaires alsaciens, les CTD camerounaises acquièrent progressivement les savoir-faire techniques et organisationnels indispensables au renforcement et à la structuration de leurs services et la promotion de leur développement territorial.
Description détaillée du partenariat
Au Cameroun : A long terme, le projet vise à contribuer à une amélioration durable de la qualité de vie des habitants grâce au renforcement des capacités de maîtrise d’ouvrage des collectivités locales camerounaises et à un processus de planification territoriale concertée. Le projet favorisera la consolidation pérenne de la démocratie locale et de la participation inclusive des citoyens à la gouvernance locale et à la coopération avec les collectivités alsaciennes.
L'objectif est également de réduire la pauvreté en facilitant l’accès des populations aux services de base et de préserver et mettre en valeur les territoires, contribuant ainsi à l'atteinte des objectifs du développement durable au Cameroun. Enfin, l'action favorisera la mise en réseau et l’échange d’expériences entre communes camerounaises, voire sud-sud entre projets Ircod, dans une perspective de capitalisation et de dissémination.

En France : A long terme, le projet vise à renforcer le tissu des acteurs alsaciens impliqués dans le partenariat. L’appui apporté par l’IRCOD à travers son expertise croisée, la mutualisation et la capitalisation des expériences, contribue à professionnaliser l’aide apportée par les partenaires aux divers projets techniques et de politiques publiques et à crédibiliser la pertinence de la coopération décentralisée auprès de leurs populations et OSC.
Le projet vise aussi à associer de manière durable des opérateurs économiques alsaciens de sorte à ouvrir des perspectives économiques pour le territoire. Enfin, il vise à consolider et amplifier l’appropriation locale de la coopération décentralisée, en impliquant la société civile, en particulier les jeunes et la diaspora, de manière à enrichir le projet et à en faire un véritable terreau d’échanges entre territoires Nord et Sud.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
GESCOD
Maître(s) d'ouvrage
Erstein et Commune d’arrondissement de Yaoundé VI
Bénéficiaire(s)
Services locaux et population

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Commune d'arrondissement de Yaoundé 6ème Cameroun commun.ico.loupe.alter
Commune de Saa Cameroun commun.ico.loupe.alter
Commune de Bafia Cameroun commun.ico.loupe.alter
Commune urbaine de Limbé Cameroun commun.ico.loupe.alter
Communes et Villes Unies du Cameroun Cameroun commun.ico.loupe.alter
Commune d'Ombessa Cameroun commun.ico.loupe.alter
Commune d'Akono Cameroun commun.ico.loupe.alter
Syndicat des Communes du Mbam et Inoubou (SYCOMI) Cameroun commun.ico.loupe.alter
Syndicat des communes de la Lékié Cameroun commun.ico.loupe.alter
Institut supérieur des techniques agricoles d'Ombessa Cameroun commun.ico.loupe.alter
IUT de Ngaoundéré Cameroun commun.ico.loupe.alter
IUT de Bandjoun Cameroun commun.ico.loupe.alter
IUT de Douala Cameroun commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Erstein commun.ico.loupe.alter
Colmar commun.ico.loupe.alter
Communauté de communes du Rhin commun.ico.loupe.alter
SMICTOM d'Alsace centrale commun.ico.loupe.alter
Communauté d'agglomération de Colmar commun.ico.loupe.alter
Sierentz commun.ico.loupe.alter
SDEA Bas Rhin commun.ico.loupe.alter
Strasbourg commun.ico.loupe.alter
Selestat commun.ico.loupe.alter



Le partenariat est triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 148000 2016
Erstein 1400 0 0 0 2016
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 148000 2017
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 148000 2018
Erstein 1400 0 0 0 2017
Erstein 1400 0 0 0 2018
Selestat 0 0 0 0 2016
Colmar 3750 0 0 0 2016
Communauté de communes du Rhin 3000 0 0 0 2016
SMICTOM d'Alsace centrale 5000 0 0 0 2016
Communauté d'agglomération de Colmar 3750 0 0 0 2016
Sierentz 2900 0 0 0 2016
SDEA Bas Rhin 30000 0 0 0 2016
Colmar 3750 0 0 0 2017
Colmar 3750 0 0 0 2018
Communauté de communes du Rhin 3000 0 0 0 2017
Communauté de communes du Rhin 3000 0 0 0 2018
SDEA Bas Rhin 30000 0 0 0 2017
SDEA Bas Rhin 30000 0 0 0 2018
SMICTOM d'Alsace centrale 5000 0 0 0 2017
SMICTOM d'Alsace centrale 5000 0 0 0 2018
Communauté d'agglomération de Colmar 3750 0 0 0 2017
Communauté d'agglomération de Colmar 3750 0 0 0 2018
Sierentz 2900 0 0 0 2017
Sierentz 2900 0 0 0 2018
Strasbourg 0 0 0 0 2016
Conseil Régional Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine 69600 2016
Conseil Régional Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine 69600 2017
Conseil Régional Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine 69600 2018
Electriciens sans Frontières Alsace 7366 2016
Electriciens sans Frontières Alsace 7366 2017
Electriciens sans Frontières Alsace 7366 2018




Évaluations, communication et perspectives

Aucune communication n'a été engagée en France

Aucune communication n'a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation

Documents

Documents
Titre du document Taille en Ko Nom du fichier  
Compte rendu 1015.72 CR_tech_fi_Erstein_Yaoundé_2017 VF PDF.pdf commun.ico.doc.alter


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013