Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Tananarive"

Correspondant coopération décentralisée
Florian MARCHADOUR
Courriel : marchadour.matd[at]gmail.com
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Philippe GEORGEAIS
Courriel : philippe.georgeais[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Projet multi-sectoriel de coopération décentralisée dans les Régions Boeny et Betsiboka à Madagascar
Année de première signature de la convention
2017
Thématique d'intervention
Politique, humanitaire et coopération transfrontalière
Sous-thématique d'intervention
Gouvernance locale et appui institutionnel
Sous-sous-thématique d'intervention
Appui institutionnel

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
Environnement, Climat et Energie Eau et déchets 1
Economie durable Technologies de l'information et de la communication 2
Culture et Patrimoine Francophonie 3
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2017
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
Contexte
Un retour à la stabilité politique et institutionnelle Après 4 ans de crise politique, les élections présidentielles ont enfin eu lieu à Madagascar en octobre 2013 ; c’est le candidat de l’ancien Président de la Haute Autorité de la Transition (HAT) dont il s’est détaché par la suite pour créer son propre parti, qui a été officiellement proclamé vainqueur avec 53,49% des voix : Héry Rajaonarimampianina. L’année 2014 a été marquée par un processus de réconciliation nationale avec les quatre anciens chefs de l’Etat et le Président actuel ; malgré la persistance de tensions une certaine stabilité institutionnelle s’est instaurée – permettant aux bailleurs de fonds internationaux d’organiser leur retour à Madagascar. Ces dernières années ont cependant considérablement affaibli le pays, tant au niveau économique et social que de la gouvernance et de la sécurité. La position de Madagascar dans le rang mondial en termes d’IDH (indicateur de développement humain, PNUD) n’a cessé de baisser, passant de 145/182 en 2009 à 155/186 en 2014 – passant de fait d’un IDH « moyen » à un IDH « bas ».
Enjeux locaux Le gouvernement a envoyé des signaux positifs en matière de décentralisation : une nouvelle loi sur la coopération décentralisée a été votée et un décret relatif aux OPCI devrait être publié courant 2016. De même, l’année 2016 doit voir apparaître la promulgation du nouveau Code de l’Eau, de l’Assainissement et de l’Hygiène (Code EAH), qui devrait permettre de renforcer et consolider bon nombre d’actions menées par l’Ircod et ses partenaires dans ce domaine. En juillet 2015 se sont tenues les élections communales tant attendues. Si la plupart des élus à la tête des collectivités malgaches partenaires sont nouveaux, ces derniers ont néanmoins manifesté leur volonté de s’insérer dans la continuité des actions menées par leurs prédécesseurs. A Maevatanana, c’est le maire de la commune « vitrine » de l’OPCI qui a été élu à la tête de l’intercommunalité, lui permettant ainsi de bénéficier de son dynamisme. A Mahajanga, le nouveau maire élu est un ancien adjoint aux Finances qui avait initié en 2011 un grand plan de réforme au sein de la Commune urbaine de Mahajanga (CUM), avec l’appui entre autres de l’Ircod. Enfin, à noter que la Commune urbaine d’Ambato-Ambarimay fait partie de ces quelques 600 collectivités qui ont été scindées suite aux élections : la Commune urbaine d’Ambato-Boeny d’une part et la Commune rurale d’Ambesisika d’autre part. Les deux nouveaux élus sont désireux eux aussi de bénéficier de l’expérience de l’ancien maire et de poursuivre les actions menées sur la même dynamique que leur prédécesseur.
Historique
Le programme de coopération décentralisée de l’Ircod et ses partenaires à Madagascar a débuté en 1995, dans un premier temps auprès de la Commune urbaine de Mahajanga. A partir de 2000, il s’est étendu à Maevatanana et Ambato-Boeny : de nouveaux axes de coopération ont vu le jour dans chacune de ces communes et dans le cadre de leur mise en réseau, des actions transversales ont été mises en œuvre afin de promouvoir les échanges de savoir-faire et d’expériences entre collectivités malgaches. Depuis 2009 et après plusieurs réorientations, ce n’est plus seulement la Commune urbaine de Maevatanana qui est concernée, mais l’OPCI (Organisme public de coopération intercommunale) dont elle fait désormais partie. Les secteurs d’intervention, s’ils visent tous l’amélioration des capacités de maîtrise d’ouvrage et de maîtrise d’œuvre des collectivités, se sont au fil du temps développés voire généralisés de manière transversale : fiscalité locale, gestion et administration communale, assainissement (solide et liquide), eau potable, transports, tourisme, lecture publique… Les partenaires institutionnels et techniques ont, eux aussi, évolué : le Département du Bas-Rhin, principal contributeur depuis 2000, arrête sa coopération à partir de 2017 ; la Ville de Saint-Louis a choisi de s’investir, à partir de 2014, auprès de la Commune d’Ambato-Boeny qui demeurait depuis plusieurs années sans collectivité partenaire depuis le retrait en 2010 de la Communauté de Communes du Pays de Sainte Odile. Enfin, 2013 a marqué un tournant dans l’évolution de ce programme, avec l’octroi de deux subventions de l’Union européenne – à Mahajanga pour le développement d’une chaîne complète d’assainissement et à Maevatanana pour la construction d’une gare routière intercommunale. C’est fin 2016 que les bilans de ces deux projets ambitieux pourront être effectués, mais leurs résultats sont prometteurs et surveillés tant par l’Etat malgache que par les autres partenaires techniques et financiers du territoire. Aujourd’hui, si certaines actions ont atteint leurs objectifs – c’est le cas du volet Tourisme, dont le retrait progressif a débuté en 2015 –, il en est d’autres qui nécessitent d’être poursuivis, soit pour les étendre en s’appuyant sur la capitalisation des expériences soit pour mieux consolider les acquis.
Objectif du partenariat
Quatre collectivités et de nombreux partenaires techniques français – et en particulier alsaciens –, avec l’appui financier de l'Union européenne, de l’Etat et de la Région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, sont actuellement engagés dans les Régions Boeny et Betsiboka auprès des communes urbaines de Mahajanga et Ambato-Boeny, de la Commune rurale d’Ambesisika et de l'Organisme public de coopération intercommunale (OPCI) Volamena de Maevatanana. Cette coopération multisectorielle et pluri-acteurs entend promouvoir une mise en synergie de toutes les ressources malgaches et alsaciennes concernées et une conduite concertée des actions pour la réalisation d’avancées dans les domaines de la gestion urbaine et municipale, de l'eau et de l'assainissement (liquide et solide), de la lecture publique ou encore de la sécurité civile.
Description détaillée du partenariat
A Madagascar : A Mahajanga le recouvrement par mobile des taxes de marchés s’est étendu aux impôts et les 3 opérateurs téléphoniques de Madagascar y sont associés. La ville est propre et assainie. Elle dispose d’un plan stratégique pour la mobilité urbaine. L’OPCI Volamena dispose d’un service technique compétent qu’il est en mesure de rémunérer de manière autonome. Les recettes de la gare routière permettent de développer de nouveaux projets intercommunaux. Les services d'Ambato-Boeny sont autonomes techniquement et peu à peu financièrement. Des première actions se développent à Ambesisika grâce à de nouveaux appuis financiers. Lecture publique : le réseau des bibliothèques, devenu autonome, poursuit et étend ses activités en multipliant l’organisation de manifestations grand public. Il est en mesure de rechercher par lui-même l’appui de partenaires techniques et financiers.

En France : A long terme, le projet vise à renforcer et étendre le tissu des acteurs alsaciens impliqués dans le partenariat. L’appui apporté par l’Ircod à travers son expertise, la mutualisation et la capitalisation des expériences, contribue à professionnaliser l’aide apportée par les partenaires aux divers projets techniques et de politiques publiques, et à crédibiliser la pertinence de la coopération décentralisée auprès de leurs populations et OSC. Le projet vise à associer de manière durable des opérateurs économiques alsaciens de sorte à ouvrir des perspectives économiques pour le territoire. Enfin, il vise à consolider et amplifier l’appropriation locale de la coopération décentralisée, en impliquant la société civile, en particulier les jeunes et la diaspora malgache, de manière à enrichir le projet et à en faire un véritable terreau d’échanges entre des territoires au Nord et au Sud.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Ircod
Maître(s) d'ouvrage
Ville de Mulhouse, Commune urbaine de Mahajanga, Département du Bas-Rhin, Ville de Hochfelden, Ville de Saint-Louis, Communauté de Communes de la Plaine du Rhin, OPCI Volamena de Maevatanana, Commune urbaine d’Ambato-Boeny, Commune urbaine de Maevatanana
Bénéficiaire(s)
A Madagascar : Les élus et agents techniques de la commune d’Ambato-Boeny L’ensemble de sa population (meilleure gestion de la salubrité et protection des ressources en eau) Les partenaires techniques locaux impliqués Le futur gestionnaire de l’unité de transformation et valorisation des déchets Les habitants, agriculteurs et artisans des villages environnants bénéficiant de la création de produits issus de la transformation des déchets ; En France : Les élus et habitants de la ville de Saint-Louis, partenaire de la commune La direction des Finances de la Ville de Mulhouse, impliquée de manière transversale sur les actions d’appui à la fiscalité locale et environnement, auprès des communes malgaches partenaires de l’Ircod Les populations de St Louis et Mulhouse intéressés par l’efficacité remarquable de cette commune pilote donnant pleinement sens à la coopération décentralisée

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Communes urbaines de Mahajanga et de Maevatanana Madagascar commun.ico.loupe.alter
Commune urbaine de Mahajanga Madagascar commun.ico.loupe.alter
OPCI Volamena Madagascar commun.ico.loupe.alter
Commune urbaine d'Ambato-Ambarimay Madagascar commun.ico.loupe.alter
Commune rurale d’Ambesisika Madagascar commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Mulhouse commun.ico.loupe.alter
Conseil départemental du Bas-Rhin commun.ico.loupe.alter
Hochfelden commun.ico.loupe.alter
Ircod commun.ico.loupe.alter
Saint-Louis commun.ico.loupe.alter
Communauté de communes de la Plaine du Rhin commun.ico.loupe.alter



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Conseil régional du Grand Est 47666 2017
Conseil régional du Grand Est 47666 2018
Mulhouse 16766 0 0 0 2017
Mulhouse 16766 0 0 0 2018
Conseil départemental du Bas-Rhin 5000 0 0 0 2017
Conseil départemental du Bas-Rhin 5000 0 0 0 2018
Hochfelden 900 0 0 0 2017
Hochfelden 900 0 0 0 2018
Ircod 15933 0 0 0 2017
Ircod 15933 0 0 0 2018
Saint-Louis 3500 0 0 0 2017
Saint-Louis 3500 0 0 0 2018
Communauté de communes de la Plaine du Rhin 400 0 0 0 2017
Communauté de communes de la Plaine du Rhin 400 0 0 0 2018
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 50000 2017
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 50000 2018




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013