Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Ottawa"

Correspondant coopération décentralisée
Sarah VAILLANT
Courriel : sarah.vaillant[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Stéphane CATTA
Courriel : stephane.catta[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
L'expérience québecoise au service de l'écologie industrielle en milieu insulaire (déploiement de l'économie circulaire au Quebec et à La Réunion par l'écologie industrielle)
Année de première signature de la convention
2018
Thématique d'intervention
Environnement, Climat et Energie
Sous-thématique d'intervention
Economie circulaire
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
Economie durable Attractivité des territoires 1
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2019
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
31/12/2020
Contexte
Petite île de 2 500 km² de l’océan Indien, La Réunion rassemble nombre des grands défis vécus à l’échelle mondiale. Au cours des 50 dernières années, son territoire a connu de grandes transformations marquées par une croissance démographique et un développement économique soutenus.. Cette expansion s’accompagne de bouleversements rapides des modes de vie : La Réunion est passée d’une société de plantations, rurale et frugale à une société de production et de consommation de masse. Aujourd’hui, ce métabolisme territorial et la raréfaction des ressources entrent en décalage avec les capacités insulaires limitées de l’île. Ce fossé se traduit par un creusement des dépendances énergétiques et matérielles . Conséquence de l’augmentation de la consommation et du manque de maturité des filières circularité comme le recyclage, l’augmentation de la quantité de déchets est significative. L’économie circulaire transforme les contraintes du modèle industriel du extraire-fabriquer-distribuer-utiliser-jeter en opportunité de développement local plus résilient. Ce projet vise à éviter une crise écologique tout en développant des secteurs d’activités générateurs d’emplois et de richesse.

Au Québec, la dimension insulaire renvoie aux régions isolées de la province. Avec son Plan Nord, le Québec souhaite mettre en valeur son potentiel au nord du 49e parallèle : beaucoup reste toutefois à faire pour y intégrer le développement durable. Les apprentissages tirés de cette collaboration seront d’une grande aide pour relever ces défis. Pour les grands centres, l’intérêt pour le projet est tout aussi réel. Ils pourront notamment enrichir leurs expériences de prototypage et tester des approches innovantes à petite échelle. Ces symbioses visent à optimiser l’utilisation des ressources dans les organisations par du réseautage structuré. Certaines synergies permettent aux entreprises de substituer leurs intrants par des matières résiduelles générées par d’autres. Des mutualisations permettent également à des organisations de réaliser des économies d’échelle par de l’achat groupé.
Historique
La volonté de réaliser une coopération France-Québec est née lors d'un événement organisé par Nexa en novembre 2016. L’Agence organisait alors une semaine d’activités sous le thème des solutions innovantes en économie circulaire, activités auxquelles Écotech Québec participait. Rapidement, Nexa et Écotech Québec se sont reconnu des affinités et ont créé de liens concret
Le 7 mars dernier, EcoTech grappe d’entreprises des technologies propres de la Province de Québec, et la Région Réunion à travers son agence de développement et d’innovation, Nexa, ont formalisé leur collaboration par la signature d’un accord-cadre de coopération, au service de l’économie circulaire. Cet accord couvre plusieurs champs :
• l’accompagnement à la transformation des entreprises, par la réalisation d’actions de sensibilisation et de formation, des diagnostics de terrain, l’identification de technologies clés et l’accompagnement du changement
• la structuration de filières de valorisation des gisements matières
• la création de projets pilote, notamment de symbioses industrielles.
Dans ce cadre, le premier champ de coopération porte sur l’écologie industrielle, entendue comme un « ensemble de stratégies inspirées des cycles naturels et basées sur le bouclage des flux de matière et d’énergie permettant aux entreprises et aux organisations d’optimiser l’utilisation de leurs ressources et d’augmenter leur efficience. » Au-delà de l’impact écologique, cette démarche offre de multiples retombées économiques : une réduction des coûts d’achat des intrants, l’augmentation des revenus par le vente de produits éco-conçus, une diminution des coûts d’élimination des déchets et résidus d’activités, le développement d’activités locales, non délocalisables et le renforcement des liens d’affaires entre les entreprises du territoire.
Objectif du partenariat
Objectifs locaux :
Pour les grands centres, l’intérêt pour le projet est tout aussi réel. Ils pourront notamment enrichir leurs expériences de prototypage et tester des approches innovantes à petite échelle. Le CTTÉI accompagne actuellement 21 territoires québécois dans leur symbiose industrielle.
ll a mis en ligne le guide Création d’une symbiose, une plateforme informatisée d'échanges et un programme de formation. Il anime la communauté de pratique Synergie Québec ont la mission est de favoriser la cocréation entre les chercheurs du CTTÉI et les animateurs de symbiose.

Objectifs en France :
Le projet de collaboration vise :
1) L’accompagnement à la transformation des entreprises de la Réunion et l’échange de bonnes pratiques, incluant le diagnostic d’entreprises, la formation et l’identification de technologies propres.
2) La structuration de filières issues des stratégies de l’économie circulaire, particulièrement celle de la mise en valeur des ressources.
3) La création de projets pilotes, comme la création, l’animation et le déploiement de symbiose industrielle sur le territoire.
Description détaillée du partenariat
Mettre l'expérience Québecoise au service de l'écologie industrielle d'un territoire insulaire sur l'ile de La Réunion et en faire un site d'expérimentation réplicable auprès d'autres territoires similaire

Face à une situation de dépendance et de vulnérabilité, le Conseil Régional de La Réunion souhaite faire de l’île un territoire pilote de la transition écologique en déployant une démarche d’écologie industrielle
cette démarche s’appuiera sur les compétences développées depuis 10 ans par le Centre de transfert technologique en écologie industrielle (CTTEI) du Québec en matières d’outils, de stratégies et d’ expériences ans l’accompagnement à la transformation des entreprises et structurer des synergies et des symbioses industrielles.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Maître(s) d'ouvrage
Conseil régional de la Réunion, CTTEI
Bénéficiaire(s)
Pour La Réunion les entreprises bénéficieront d’un accompagnement à la transformation qui contribuera à la structuration de filières basées sur des stratégies de l’économie circulaire Pour le Québec : l’Accompagnement d'un territoire hors Québec permettra un partage d'expertise mais également de mise en réseau des territoires québécois pouvant bénéficier de ce retour d'expérience réunionnais comme les communautés visées par le Plan Nord et les Iles de la Madeleine.par exemple

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
CTTEI Canada commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
CTTEI Pinna Jennifer Chef de projets Symbiose jennifer.pinna@cttei.com

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Conseil régional de la Réunion commun.ico.loupe.alter
Communauté d'agglomération du territoire de la Côte Ouest commun.ico.loupe.alter



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 4000 2019
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 4000 2020
Conseil régional de la Réunion 27500 2019
Conseil régional de la Réunion 27500 2020
Communauté d'agglomération du territoire de la Côte Ouest 22500 2019
Communauté d'agglomération du territoire de la Côte Ouest 22500 2020
Collectivités et partenaires étrangers 6000 2019
Collectivités et partenaires étrangers 6000 2020
NEXA 45000 2019
NEXA 45000 2020




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013