Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Beyrouth"

Correspondant coopération décentralisée
Martine HERLEM-HAMIDI
Courriel : martine.herlem[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Denis GAILLARD
Courriel : denis.gaillard[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Projet de renforcement et de mise en réseau des élus et techniciens municipaux au Liban Ce projet se propose de répondre aux besoins exprimés par le Comité des Maires Libanais et les élus libanais pour assurer les services de base nécessaires, amél
Année de première signature de la convention
2019
Thématique d'intervention
Politique, humanitaire et coopération transfrontalière
Sous-thématique d'intervention
Gouvernance locale et appui institutionnel
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2019
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
31/12/2021
Contexte
En mai 2013, le Centre National de la Fonction Publique Territoriale en France a réalisé un pré-diagnostic de l’administration publique locale au Liban à la demande de l’Ambassade de France et avec l’appui de Cités Unies Liban/BTVL. Cette étude constate ainsi de nombreux dysfonctionnements de la fonction publique locale : déficit de ressources humaines, manque de compétences, manque de formations initiales et continues. De plus, la situation des municipalités au Liban entraîne un manque de communication important et des incompréhensions dommageables entre l’Etat et les municipalités. Les représentants de l’Etat ne reconnaissent pas les municipalités comme des interlocuteurs crédibles et techniquement pertinents. Les municipalités ne sont donc pas associées, ou faiblement associées dans la limite d’un devoir d’information, à la réflexion sur la définition et la mise en œuvre de projets conduits par l’Etat sur leur territoire. En retour les élus locaux qui aspirent à plus d’autonomie pour la gestion des affaires relatives au développement de leurs territoires se ferment parfois au dialogue avec un Etat qu’ils trouvent trop interventionniste et utilisent tout pouvoir de véto ou de blocage à l’encontre des projets nationaux mis en œuvre sur leur territoire. Cette situation de blocage se retrouve dans un certain nombre de projets d’infrastructures.
Par ailleurs, et depuis l’éclatement du conflit syrien, les municipalités font face à de nouveaux défis. Actuellement au Liban, les réfugiés syriens comptent pour prêt d’un quart de la population du pays. Les municipalités libanaises sont les premières concernées par cette crise. Cet afflux massif de réfugiés a exacerbé les difficultés financières et matérielles des collectivités libanaises. Ces dernières doivent ainsi faire face à un accroissement des problèmes économiques, démographiques, politiques et sécuritaires.
Face à cette situation, le Comité des Maires Libanais et les élus libanais ont exprimé à de nombreuses reprises leurs difficultés pour assurer les services de base nécessaires, pour améliorer le dialogue avec l’Etat et être partie prenante des projets de développement mis en œuvre pour répondre à la crise des réfugiés au même titre que les ONG, et pour renforcer les équipes municipales pour faire face à ces nombreux défis.
Historique
Le Comité des Maires Libanais et Cités Unies Liban proposent depuis plusieurs années un Programme d’Appui aux municipalités libanaises qui se décline en plusieurs projets de formation et renforcement de l’institution municipale et qui bénéficient de l’appui de la coopération décentralisée. Ainsi, le « Projet de renforcement des capacités des municipalités libanaises et de formation dans le domaine du développement local », a été mis en œuvre entre 2016 et 2018, en partenariat avec les Départements des Yvelines et de l’Aude, l’appui technique du CNFPT et l’appui financier du MEAE.
Ce projet a permis la formation d’élus et d’agents de développement local d’une vingtaine de CT à travers des cycles de formation théoriques, des visites d’études et des stages d’immersion dans les CT françaises partenaires, des ateliers thématiques complémentaires aux formations. De plus, ce projet a donné lieu à une évaluation à mi-parcours qui a permis aux agents d’exprimer le besoin de traduire leurs acquis théoriques en projets concrets. Pour cela, Cités Unies Liban a développé le « Projet d’assistance technique aux bureaux municipaux de développement local de 15 collectivités locales libanaises » qui permet aux agents de participer à un appel à projet et de mettre en œuvre un projet de développement local en étroite concertation avec des acteurs de la société civile.
En parallèle, un projet de formation en génie urbain de la ville durable au Liban a été développé et mis en oeuvre en 2018 en partenariat avec la Région Ile-de-France, le Cnam France et le Cnam Liban et avec l’appui financier du MEAE. Ce projet qui a bénéficié à 25 ingénieurs et techniciens travaillant pour les CT libanaises a permis d’appréhender la question du développement urbain dans sa globalité en renforçant et complétant leurs connaissances techniques dans leurs domaines d’activité, en favorisant l’approche transversale de la ville et l’approche par les services publics. Ce cycle de 200 heures de formation a été complété par 100 heures de réalisation d’un projet technique. Il permet aux stagiaires d’obtenir un certificat de compétences en génie urbain de la ville durable au Liban délivré par le Cnam France.
Dans ce cadre, le projet présenté permet de poursuivre et de compléter les dynamiques créées entre les CT libanaises à travers ces différents projets ainsi que les échanges d’expérience avec les partenaires français de coopération, que ce soit au niveau des élus ou des techniciens municipaux. Ce projet poursuit également le renforcement de l’institution municipale libanaise, notamment pour des agents qui n’ont pas pu participer aux projets de formation déjà mis en œuvre.
Objectif du partenariat
Objectifs locaux :
Le projet a pour objectif d’accompagner, soutenir et renforcer l’institution municipale libanaise à travers le renforcement des capacités et la mise en réseau des élus et des techniciens municipaux.
Par l’échange d’expertise, la présentation de nouvelles méthodologies de gestion locale et le partage d’expériences entre CT libanaises et françaises, le projet renforce les capacités et les acquis institutionnels et techniques des élus et agents municipaux. Il développe ainsi les compétences locales et apporte les outils nécessaires pour que les CT libanaises assurent pleinement leur rôle et répondent aux besoins des populations locales. Parallèlement, il encourage et renforce la coopération décentralisée franco-libanaise. Enfin, le projet favorise le dialogue entre les CT libanaises et les institutions de l’Etat qui participeront et interviendront dans le projet.

Objectifs en France :
En Yvelines, le projet promeut l’engagement en coopération décentralisée. Depuis 2015, 3 nouveaux partenariats entre des communes libanaises et yvelinoises ont été concrétisés ou préparés. Avec ce projet, le Département veut mobiliser de nouvelles communes et acteurs de son territoire et plaider auprès d’elles l’intérêt d’une coopération au Liban.
Pour l’Aude, le projet permet de créer un réseau de solidarités et d’échanges entre élus et techniciens en France et au Liban. Il renforce les liens des territoires méditerranéens, et permet de croiser les regards sur les manières de faire et de fonctionner en France.
le Département de Seine Maritime s’est récemment engagé au Liban. En s’associant à un projet déjà existant, le Département peut mieux comprendre les enjeux liés aux coopérations franco-libanaises, et potentiellement identifier un partenariat avec un territoire spécifique.
Description détaillée du partenariat
Le projet se propose de répondre aux besoins exprimés par le Comité des Maires Libanais et les élus libanais pour assurer les services de base nécessaires, pour améliorer le dialogue avec l’Etat et être partie prenante des projets de développement mis en œuvre pour répondre à la crise des réfugiés. Il poursuit et complète le renforcement de l’institution municipale libanaise ainsi que les dynamiques créées entre les collectivités locales libanaises elles-mêmes et avec les partenaires français de coopération, au niveau des élus locaux et des techniciens municipaux,
Trois actions sont envisagées :
- Organisation de conférences régionales pour les élus locaux libanais
- Organisation de sessions de formation en gestion municipale et en développement local pour les techniciens municipaux libanais.
- Organisation des réseaux de techniciens municipaux libanais.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Cités Unies Liban/ Bureau Technique des Villes Libanaises
Maître(s) d'ouvrage
Conseil départemental de l'Aude, Conseil départemental des Yvelines (78012), Conseil départemental de Seine Maritime (76101), Yvelines coopération internationale et développement
Bénéficiaire(s)
Au Liban, les bénéficiaires sont les élus locaux, les agents municipaux de développement local, les ingénieurs municipaux, les directeurs et agents administratifs des collectivités locales intéressées. Les institutions de l’Etat sont également ciblées. En France, les CT, les techniciens et les experts des trois départements souhaitant partager leur expérience ou développer leurs relations au Liban sont ciblés. De même, des acteurs publics ou privés des territoires français sont mobilisés.

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Le Comité des Maires Libanais (CML), représentant le réseau de municipalités et fédérations de Municipalités libanaises membres de CGLU au Liban Liban commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Le Comité des Maires Libanais (CML), représentant le réseau de municipalités et fédérations de Municipalités libanaises membres de CGLU au Liban ODEIMI Béchir Représentant de Cités et Gouvernements Locaux Unis au Liban, Président-directeur de Cités Unies Liban/ Bureau Technique des Villes Libanaises bechir.odeimi@bt-villes.org

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Conseil départemental de l'Aude commun.ico.loupe.alter
Conseil départemental des Yvelines commun.ico.loupe.alter
Conseil départemental de Seine Maritime commun.ico.loupe.alter



Le partenariat est triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 14000 2019
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 14000 2020
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 14000 2021
Conseil départemental de l'Aude 25565 2019
Conseil départemental de l'Aude 28363 2020
Conseil départemental de l'Aude 22992 2021
Conseil départemental des Yvelines 22922 2019
Conseil départemental des Yvelines 27276 2020
Conseil départemental des Yvelines 26519 2021
Conseil départemental de Seine Maritime 22812 2019
Conseil départemental de Seine Maritime 26460 2020
Conseil départemental de Seine Maritime 27790 2021
Collectivités et partenaires étrangers 36666 2019
Collectivités et partenaires étrangers 36666 2020
Collectivités et partenaires étrangers 36666 2021




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013