Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Rabat"

Correspondant coopération décentralisée
Frédérick BOUIN
Courriel : frederick.coopdec[at]gmail.com
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Bertand COMMELIN
Courriel : bertrand.commelin[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Construction d'une marque territoriale Oriental au service de l’attractivité économique et touristique
Année de première signature de la convention
1999
Thématique d'intervention
Economie durable
Sous-thématique d'intervention
Attractivité des territoires
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
Politique, humanitaire et coopération transfrontalière Gouvernance locale et appui institutionnel 1
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2019
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
31/12/2021
Contexte
La région de l’Oriental, située au Nord-est du Maroc, occupe une superficie totale de 90 127 km2 et dispose d’importantes possibilités touristiques grâce à la richesse et la diversité de ses paysages : Littoral, plaines, massifs montagneux, hauts plateaux, oasis, ... Par ailleurs, grâce à sa position et aux différents projets structurants, elle a un important potentiel économique qu’il s’agira de traduire en attrait économique et touristique.
Dans une démarche concertée, La Région de l’Oriental aborde une nouvelle génération de projets valorisant les facteurs compétitifs du territoire et améliorant son attractivité. A cet effet, après les premières infrastructures (transports, Station balnéaire, Centre Hospitalier Universitaire, Agence de l’Oriental, Fonds Régional de l’Investissement), on peut citer les projets structurants : port Nador West Med, projet touristique Mar Chica, voie ferrée Oujda Nador, station solaire Ain Béni Mathar, Technopole d’Oujda, Agropole de Berkane, …
Pour mettre en valeur l’identité de l’Oriental, il faut avant tout identifier les nombreux éléments qui composent ce territoire et en réaliser une base de connaissances, en complément aux acquis des quatre projets cités plus haut et dont les résultats ont permis de mettre en évidence les conditions nécessaires pour la création d’une marque de territoire.
La création de cette marque peut s’appuyer sur l’étude menée par Le Conseil Régional afin d’élaborer une stratégie de développement de l’Oriental, qui se décline autour de cinq idées forces : l’Oriental comme territoire solidaire, équitable, authentique, responsable, et performant.
Partant de l’ensemble de ces éléments, ce projet a pour objectif de mettre en place une marque territoriale de l’Oriental qui s’appuie sur ces différents atouts et lui permet de se distinguer par rapport à la concurrence toute en mettant en avant son identité.
À ce titre, il apparaît spécialement pertinent de mobiliser l’expertise que peut apporter le Grand Est dans le développement des destinations touristiques et marques de territoire. En effet, à l’issue de la réforme régionale de 2016, un vaste chantier a été lancé, en large concertation, afin de mettre en place cinq destinations (Alsace, Lorraine, Massif des Vosges, Champagne, Ardennes). Cette politique a notamment fait l’objet d’une présentation lors du Forum international de la coopération et des partenariats locaux de l’Oriental (mars 2019). Les agences chargées de cette démarche (nouvelle agence régionale du tourisme du Grand Est et Agence d’attractivité de l’Alsace) ont d’ores et déjà été mobilisées pour l’appui aux acteurs du tourisme de l’Oriental dans le cadre de précédents projets.
Historique
Les Régions Grand Est et de l’Oriental sont engagées dans un partenariat depuis 1999. Les actions de coopération menées dans ce cadre n’ont cessé d’évoluer dans le temps et au sein des thèmes prioritaires : Appui à la structuration (Renforcement des capacités), Développement durable (agriculture, eau, environnement), Développement local (territoires, organisations et institutions), Développement économique (jeunes, artisanat, entreprises), Développement humain (formation, éducation, santé, culture).
Ce projet s’inscrit dans la continuité de la cohérence globale et de l’harmonie, toujours recherchées par les deux Régions dans leurs projets. En effet, le projet « Recensement du patrimoine de la région de l’Oriental, soutenu par le fonds conjoint, a permis la réalisation d’un recensement partiel du patrimoine pour sept thématiques : patrimoine bâti, archéologie, paysages, sites géologiques riches en roches, minéraux et fossiles, flore et faune de l’Oriental, ainsi que les sites d’intérêt biologique et écologique. Le projet « Messages de l’Oriental dont les résultats ont été la réalisation d’un guide de randonnée « routes et saveurs ». Le projet « Recensement et promotion des produits de terroirs » : plus de 90 produits identifiés, quatre Indication Géographiques protégées, établies : Clémentine de Berkane, Viande du Mouton de Béni Guil, Datte Aziza de Figuig, Nèfle de Oued Zegzel ; Collecte de savoir-faire et de plats culinaires, une vingtaine de styles musicaux et de danses populaires répertoriées, diffusion des « Messages » par l’intermédiaire des TIC.
Et enfin le projet soutenu par le fonds conjoint « Structuration de la plateforme de la coopération décentralisée à travers le tourisme comme vecteur de développement inclusif » : Renforcement des capacités des élus et des professionnels du secteur, réalisation d’outils promotionnels de la région, élaboration d’un catalogue d’opportunités d’affaires au bénéfice des entrepreneurs. Et identification de plusieurs produits touristiques à développer : Tourisme Culturel, Tourisme Gastronomique, Tourisme naturel, Tourisme Patrimonial.
Le présent projet pourra s’appuyer sur l’ensemble des résultats des projets réalisées afin de proposer une marque « Oriental » qui met en avant l’identité du territoire de l’Oriental.
En outre, il capitalise sur les coopérations Grand Est / basse Casamance (Sénégal) menées depuis plusieurs années sur l’attractivité du territoire et la promotion territoriale, qui aboutissent à un projet lancé parallèlement pour la conception d’une marque Casamance, présenté à l’appel à projets franco-sénégalais 2019.
Objectif du partenariat
Objectifs locaux :
La mise en place d’une marque territoriale, qui est par définition un processus itératif et piloté de transformation accéléré du territoire, vise à accroître l’attractivité, la notoriété et l’hospitalité de l’Oriental tout en évitant la dispersion des efforts de promotion du territoire. Elle véhiculera une image plus positive de l’Oriental à travers la concordance des messages dispensés par les promoteurs du territoire en dynamisant les flux d’affaires dans les secteurs à fort potentiel ayant pour but la création de plus de richesses et plus d’emplois. Une meilleure appropriation de cette nouvelle image positive encouragera les citoyens de l’Oriental à s’y attacher plus, à y rester, voire y créer de la richesse. Des retombées économiques sont escomptées par l’installation de nouvelles entreprises et d’acteurs économiques.

Objectifs en France :
Si le partenariat est aujourd’hui bien établi, il n’en reste pas moins que l’établissement d’un vrai courant d’affaires entre les deux territoires, est resté à quelques exceptions, près quasiment inexistant.
D’abord une meilleure image véhiculée par l’Oriental, retiendrait plus l’attention des entreprises du Grand Est et pourrait permettre des flux d’affaires entre les entreprises des deux territoires. Ensuite, la plate-forme de la coopération décentralisée dont la co-animation revient au deux Régions, ouvriraient des opportunités pour les acteurs économiques des deux territoires, notamment pour les régions africaines. Enfin, le rayonnement du Grand Est en tant que territoire de l’excellence, de l’innovation et des savoir-faire sera renforcé.
Description détaillée du partenariat
Dans la continuité des quatre projets: « Messages de l’Oriental » « recensement des produits de terroir » « Recensement du patrimoine de la région de l’Oriental » « Structuration de la plateforme de coopération décentralisée à travers le tourisme » la Région Grand Est et la Région de l’Oriental s'engagent dans une action visant à renforcer l'attractivité économique et touristique de l’Oriental, et ce notamment par la mobilisation des expertises de la Région Grand Est, la Région de l’Oriental et de leurs agences. Le projet propose de développer une stratégie d'attractivité, s’appuyant sur une marque territoriale pour la région de l’Oriental, sur la base d'une offre territoriale préalablement identifiée. Elle vise à fédérer, grâce à une concertation élargie et une gouvernance partagée, l'ensemble des acteurs autour d’une vision commune d'un développement durable et inclusif.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Wilaya de la région de l’Oriental, Agence de développement de l’Oriental (ADO)
Maître(s) d'ouvrage
Conseil régional du Grand Est, Région de l’Oriental
Bénéficiaire(s)
1. l’Oriental dans sa composante institutionnelle (Région de l’Oriental, Collectivités, Université, Agence de l’Oriental, Centre Régional d’Investissement, Conseil Régional du Tourisme, Services Extérieurs de l’Etat), et plus largement les entreprises, les associations et l’ensemble de la population. 2. Le Grand Est : Les agences de promotion touristique et économique du territoire, les entreprises et opérateurs économiques, la diaspora marocaine dans le grand Est

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Région de l’Oriental Maroc commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Région de l’Oriental Zerouali Mohammed Chef de la division des affaires économiques, du marketing territorial et de la coopération m_zerouali@yahoo.fr

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Conseil régional du Grand Est commun.ico.loupe.alter



Le partenariat est triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 21333 2019
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 21333 2020
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 21333 2021
Conseil régional du Grand Est 42334 2019
Conseil régional du Grand Est 17334 2020
Conseil régional du Grand Est 37332 2021
Collectivités et partenaires étrangers 24833 2019
Collectivités et partenaires étrangers 24833 2020
Collectivités et partenaires étrangers 24833 2021
Grand Est Solidarités et Coopérations pour le développement (Gescod) 834 2019
Grand Est Solidarités et Coopérations pour le développement (Gescod) 833 2020
Grand Est Solidarités et Coopérations pour le développement (Gescod) 833 2021
Agence régionale du tourisme du Grand Est (ART) 3500 2019
Agence régionale du tourisme du Grand Est (ART) 3500 2020
Agence régionale du tourisme du Grand Est (ART) 2000 2021
Agence d’attractivité de l’Alsace (AAA) 3500 2019
Agence d’attractivité de l’Alsace (AAA) 3500 2020
Agence d’attractivité de l’Alsace (AAA) 2000 2021




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013