Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Rabat"

Correspondant coopération décentralisée
Frédérick BOUIN
Courriel : frederick.coopdec[at]gmail.com
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Bertand COMMELIN
Courriel : bertrand.commelin[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Accompagnement à la structuration d’un dispositif social de proximité porteur d’un programme territorial d’action sociale
Année de première signature de la convention
2005
Thématique d'intervention
Politique, humanitaire et coopération transfrontalière
Sous-thématique d'intervention
Gouvernance locale et appui institutionnel
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2019
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
31/12/2021
Contexte
Les communes doivent établir un Plan d’Action de la Commune (PAC) comportant un diagnostic mettant en évidence les besoins et les potentialités de la commune, une identification de ses priorités et une évaluation de ses ressources et dépenses prévisionnelles. la Commune de Rabat ne dispose toujours pas de PAC, perturbant ainsi l’organisation des différentes actions. Les centres sociaux ne peuvent se référer à un cadre global posé par la Commune, chacun évolue de manière autonome empêchant une lisibilité de l’action publique auprès des bénéficiaires du service.
Les arrondissements, concernant le champ social, mènent en accord et avec le soutien du Conseil de la Commune, toutes actions de nature à promouvoir le sport, la culture et les programmes destinés à l’enfance, à la femme, aux handicapés ou aux personnes en difficulté. Ils participent à la mobilisation sociale, à l’encouragement du mouvement associatif et à l’initiation de projets de développement participatif. Cependant, en l’absence de structuration claire, les actions menées à ce niveau-là relèvent davantage de l’action ponctuelle que d’un véritable programme de développement social.
l’accroissement démographique couplé à un fort taux de chômage fait naître de nouvelles formes de pauvreté particulièrement visibles à Rabat qui regroupe une population d’environ 578 000 habitants. A cette pauvreté se mêle l’exclusion sociale favorisée par le délitement des réseaux traditionnels reposant sur des liens familiaux et communautaires sous l’influence de nouveaux modes de vie liés au contexte citadin. Ces situations préoccupantes font peser sur la protection sociale publique une pression croissante.
Face à ces constats, la Commune de Rabat affiche depuis quelques années une véritable volonté de réformer son approche du secteur social en mettant l’accent davantage sur un ensemble de techniques et de savoir-faire permettant le diagnostic, la mise en œuvre, la coordination et l’évaluation de projets sociaux. La Ville de Mantes-la-Jolie, porteuse d’un programme social transversal, contractuel et territorialisé apparaît, comme un partenaire solide pour accompagner à la structuration des services sociaux de la Commune. Aussi, face au succès du premier projet de coopération décentralisée, les deux partenaires ont à cœur de continuer sur leur lancée, de perfectionner les acquis et d’impulser un nouveau souffle.
Historique
La ville de Mantes-la-Jolie est engagée depuis plusieurs années dans des projets de coopération décentralisée avec notamment un objectif de renforcement des capacités de gestion et de maîtrise d’ouvrage des collectivités locales marocaines dans le cadre du processus de décentralisation et de sa thématique « Services publics locaux – renforcement des capacités et ressources humaines ».

Ainsi le partenariat avec la Commune de Rabat, engagé depuis plus de dix ans est le fruit d’un travail de concertation et d’échanges sur la mise en œuvre d’une politique de développement social intégrée et multisectorielle.

Les villes de Mantes-la-Jolie et Rabat souhaitaient depuis plusieurs années compléter leur action en privilégiant le domaine social. Un projet a alors été mis en place dans le cadre du fonds de soutien conjoint franco-marocain 2016-2019 au niveau de deux arrondissements pilotes de la capitale : Yacoub El Mansour (YEM) et Youssoufia. Il s’agissait de mettre en place un service social municipal structuré afin de mieux déployer l’action de proximité dans lesdits arrondissements. Ce projet avait pour objectif de renforcer l’efficacité de l’action municipale sur le champ du social par une meilleure coordination des centres sociaux du territoire, la centralisation des données, la professionnalisation des ressources humaines et l’harmonisation des actions.

Un séminaire de capitalisation organisé le 7 mars 2019 a permis de faire la rétrospective des actions développées, d’en souligner ses succès et de détecter les points restants à améliorer. Ainsi, avec le présent projet, les deux villes inscrivent leur action dans la continuité du programme précédent afin de perfectionner les acquis et de structurer davantage l’action sociale du territoire de la capitale du royaume.
Objectif du partenariat
Objectifs locaux :
Le projet s’inscrit dans une vision à long terme puisqu’il agit sur des éléments structurels de la politique sociale de proximité. Il vise à poser un cadre et renforcer les outils techniques acquis au préalable pour offrir des solutions à des besoins ciblés.

L’objectif à terme est de doter les arrondissements d’un dispositif social structuré et opérationnel et ainsi permettre à la Commune de Rabat de dupliquer ces actions aux autres arrondissements afin d’inscrire l’action dans une continuité.

Ce projet va aussi contribuer à accroître la reconnaissance et la crédibilité des élus quant à leur capacité à apporter des solutions concrètes aux besoins des populations en termes de services de proximité mais également de mettre en œuvre les politiques nationales inspirées par les discours de Sa Majesté ou par la signature de conventions.

Objectifs en France :
La ville de Mantes-la-Jolie, avec plus de 45 000 habitants est caractérisée par une situation économique et sociale très hétérogène. L'aménagement et le développement du territoire sont au cœur de ses préoccupations et domaines de compétences. Le volet social revêt une importance capitale dans la politique locale : ce projet est donc un moyen de capitaliser savoirs et expériences et de les réinvestir pour le développement du territoire français.

Enfin, de par sa population, la ville de Mantes-la-Jolie a à cœur de développer des liens avec les pays dont sont originaires ses habitants. Elle a ainsi développé une sensibilité aux questions de développement local des territoires comme le Maroc.
Description détaillée du partenariat
les 2 arrondissements pilotes ont besoin de se structurer pour proposer des pistes sur des actions sociales de proximité à impulser dans les différents centres de leur territoire mais aussi pour mettre en œuvre un programme de développement social.
cette structuration permettra aux arrondissements de porter des actions transversales en synergie avec les décisions politiques de la Commune. En effet, la capitale est signataire de la Convention de Marrakech visant à faire de Rabat une ville sans enfants en situation de rue mais également d’une Charte visant à garantir la sécurité des femmes et des filles.
2 arrondissements pilotes:Yacoub El Mansour (YEM) et Youssoufia, sur le long terme, diffusion plus large à tous les arrondissements de la Commune
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Maître(s) d'ouvrage
Mantes la Jolie, Municipalité de Rabat
Bénéficiaire(s)
Les agents des 2 arrondissements et les élus locaux: meilleure visibilité auprès de la population, simplification des échanges entre les services et clarification des rôles Les habitants des arrondissements de Yacoub El Mansour (YEM) et de Youssoufia bénéficieront d'une prise en charge plus structurée et adaptée à leurs besoins. Les acteurs sociaux français effectuant les formations auprès d’agents marocains pourront s’enrichir mutuellement des pratiques et connaissances de l’autre partie

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Municipalité de Rabat Maroc commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Municipalité de Rabat BOUCHAM Sabah Vice Présidente en charge de l'action sociale sabahboucham@gmail.com

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Mantes la Jolie commun.ico.loupe.alter



Le partenariat est triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 6600 2019
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 6600 2020
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 6600 2021
Mantes la Jolie 10000 2019
Mantes la Jolie 6600 2020
Mantes la Jolie 3200 2021
Collectivités et partenaires étrangers 24750 2019
Collectivités et partenaires étrangers 24750 2020
Collectivités et partenaires étrangers 24750 2021




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013