Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Rabat"

Correspondant coopération décentralisée
Frédérick BOUIN
Courriel : frederick.coopdec[at]gmail.com
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Bertand COMMELIN
Courriel : bertrand.commelin[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Formation et encadrement du personnel des Centres Mohammedia pour la Protection Sociale et du Centre Social Al Amal chargés de l’accueil et de l’orientation des enfants et des jeunes en situation de rue
Année de première signature de la convention
2016
Thématique d'intervention
Politique, humanitaire et coopération transfrontalière
Sous-thématique d'intervention
Gouvernance locale et appui institutionnel
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2019
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
31/12/2021
Contexte
Depuis le début des années 90, la Ville de Mantes-la-Jolie s’est engagée dans des actions de coopération avec différents partenaires présents dans la région de Rabat Salé Kénitra. Ces partenariats reposent sur la notion d’intérêt réciproque et de partage de savoir-faire entre les collectivités dans le cadre de leurs projets respectifs de développement et s’inscrivent dans la continuité des relations privilégiées et anciennes entre la République française et le Royaume du Maroc.
Les attributions du Conseil de la Préfecture de Rabat, renforcées par la réforme territoriale de 2015, concernent essentiellement le domaine du social. Avec l'Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH), lancée le 18 mai 2005 par sa Majesté le Roi Mohammed VI, une nouvelle dynamique de changement et de progrès social a été engagée, visant « la lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale ainsi que la mise à niveau du capital humain. »
Depuis, les programmes mis en œuvre à la Préfecture de Rabat visent à améliorer le quotidien des personnes en situation de précarité ou de handicap et l’insertion économique des personnes défavorisées, en lien avec les acteurs locaux de développement humain pour une action accrue et efficace.
Le dernier projet d’ampleur avec la construction, l’équipement et la formation des personnels sociaux du Complexe Socio-éducatif Al Majid, est un exemple du programme de coopération avec la Ville de Mantes-la-Jolie entre 2016 et 2018. Cette nouvelle dynamique des politiques publiques marocaines axée sur le social devait s’accompagner d’un plan de formation des agents afin de gagner en efficacité. Les deux collectivités ont ainsi opté pour la mise en commun de leurs compétences pour proposer un accompagnement et un renforcement des capacités en matière de ressources humaines.
Dans cette dynamique, le nouveau projet propose de mettre à profit l’expérience en matière sociale de la Ville de Mantes-la-Jolie afin d’établir un plan de formation visant à renforcer les capacités des acteurs sociaux de deux centres d’accueil d’enfants en situation de rue.
ce projet s'inscrit dans le cadre de la nouvelle campagne panafricaine intitulée « Villes africaines sans enfants en situation de rue », pour lequel la ville de Rabat est devenue un chantier national pilote sur cette thématique. Le Conseil de la Préfecture, signataire du protocole de la campagne, souhaite s’aligner avec les visions et directives de Sa Majesté le Roi exprimées dans son discours du 24 novembre 2018 à Marrakech relatif aux droits des enfants et à leur éducation comme priorité. Il a ainsi décidé de concentrer son action sociale sur la prise en charge d’enfants en situation de rue.
Historique
La ville de Mantes-la-Jolie est engagée depuis plusieurs années dans des projets de coopération décentralisée avec notamment un objectif de renforcement des capacités de gestion et de maîtrise d’ouvrage des collectivités locales marocaines dans le cadre du processus de décentralisation et de sa thématique « Services publics locaux – renforcement des capacités et ressources humaines ».
Dans le cadre des lois sur la décentralisation de 2015, les compétences des entités territoriales ont été renforcées et le social est devenu une thématique importante, notamment au niveau du Conseil de la Préfecture de Rabat. En effet, en matière d’action sociale, ses attributions visent à l’amélioration des conditions de vie des couches les plus vulnérables de la population telles que les femmes, les jeunes issus de milieux défavorisés ou les personnes en situation de handicap. La Ville de Mantes-la-Jolie, très investie sur ces questions, a alors proposé son soutien afin de développer des actions conjointes dans un intérêt collectif.
Une convention de coopération décentralisée a été signée entre les deux partenaires en 2016 et le projet de création d’un nouveau Complexe socioéducatif à Rabat a permis d’imaginer un programme d’accompagnement sous l’angle du renforcement des capacités des acteurs. Différentes formations ont eu lieu entre Rabat et Mantes-la-Jolie permettant de tout mettre en œuvre pour garantir l’ouverture du Centre et une prise en charge effective des bénéficiaires.
Face à ce succès, les deux collectivités ont décidé de continuer d’unir leurs moyens dans un nouvel appel à projets sur une thématique similaire. En date du 24 novembre 2018, Sa Majesté le Roi soulignait la nécessaire approche d’action cohérente et inclusive afin de garantir le droit de chaque enfant : « la place des enfants se trouve dans les écoles, et non dans les rues. L’éducation des enfants est une priorité absolue, car c’est aussi par elle que commence leur protection ».
Pour faire réponse à ce discours d’une portée nationale et panafricaine, un projet entre la Ville de Mantes-la-Jolie et le Conseil de la Préfecture de Rabat a émergé autour du thème des enfants en situation de rue avec l’objectif de former et d’encadrer le personnel social de deux centres sociaux afin de renforcer l’accueil et l’orientation des enfants recueillis lors des maraudes des bus sociaux de l’association.
Objectif du partenariat
Objectifs locaux :
Le projet porte que sur deux centres sociaux de la Commune de Rabat, ville pilote d’un vaste chantier national. Cette délimitation permet de focaliser le projet sur un groupe significatif de travailleurs sociaux et de leur transmettre des savoirs et expériences de manière plus efficace. Néanmoins, les formations prévues ne porteront pas uniquement sur la prise en charge dans ces deux centres sociaux et pourront être transposées à d’autres établissements avec le renforcement des capacités des formateurs de formateurs. Ainsi, sur le moyen terme, l’objectif à 5 ans est de développer une prise en charge systémique dans les autres structures accueillant des enfants en situation de rue.

Objectifs en France :
La ville de Mantes-la-Jolie, avec plus de 45 000 habitants est caractérisée par une situation économique et sociale très hétérogène. L'aménagement et le développement du territoire sont au cœur de ses préoccupations et domaines de compétences. Le volet social revêt une importance capitale dans la politique locale : ce projet est donc un moyen de capitaliser savoirs et expériences et de les réinvestir pour le développement du territoire français.
De par sa population, la ville de Mantes-la-Jolie a à cœur de développer des liens avec les pays dont sont originaires ses habitants. Elle a ainsi développé une sensibilité aux questions de développement local des territoires comme le Maroc.
Description détaillée du partenariat
Pour pallier certains manques pour la prise en charge des enfants en situation de rue et fort du succès de coopération précédente, le Conseil de la Préfecture et la Ville de Mantes-la-Jolie ont décidé d’unir leurs compétences dans le but de proposer un programme visant à former et encadrer les acteurs sociaux travaillant au contact d’enfants en situation de rue. Deux centres sociaux ont été préalablement sélectionnés par le Conseil de la Préfecture afin de réaliser un travail plus concentré et efficace. Il s’agit du Centre Mohammedia pour la Protection Sociale et du Centre social Al Amal situé à Yacoub El Mansour. L’accompagnement des centres sociaux du projet est prévu en termes de formation des ressources humaines à l’accueil et à l’orientation des enfants en situation de rue, d’encadrement des différents intervenants et de partage de savoir en matière de protection de l’enfance.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Maître(s) d'ouvrage
Mantes la Jolie, Conseil de la Préfecture de Rabat, ADEFRAMS
Bénéficiaire(s)
Les bénéficiaires directs sont les personnels encadrants et personnels spécialisés des deux centres sociaux sélectionnés et qui bénéficieront de formations professionnelles. De même, les enfants et jeunes accueillis dans les centres seront également bénéficiaires de la professionnalisation des agents et gagneront en autonomie. Enfin, les acteurs sociaux de Mantes-la-Jolie mobilisés s’enrichiront du partage et de l’échange de leurs pratiques professionnelles dans une dimension internationale.

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Conseil de la Préfecture de Rabat Maroc commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Conseil de la Préfecture de Rabat DAHO Jamal Directeur Général des Services jamal_region@yahoo.fr

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Mantes la Jolie commun.ico.loupe.alter



Le partenariat est triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 7000 2019
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 7000 2020
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 7000 2021
Mantes la Jolie 5000 2019
Mantes la Jolie 10500 2020
Mantes la Jolie 5500 2021
Collectivités et partenaires étrangers 2333 2019
Collectivités et partenaires étrangers 2333 2020
Collectivités et partenaires étrangers 2333 2021




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013