Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Dacca"

Correspondant coopération décentralisée
Patrick BRANCO-RUIVO
Courriel : patrick.branco[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Patrick BRANCO-RUIVO
Courriel : patrick.branco[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
EAU ET VIE BANGLADESH - Amélioration des conditions de vie de 2000 familles du bidonville de Railway Hospital Colony à Chittagong (2 millions d’habitants, 12e ville du pays) grâce à une approche globale eau et assainissement
Thématique d'intervention
Environnement, Climat et Energie
Sous-thématique d'intervention
Eau et déchets
Sous-sous-thématique d'intervention
Eau et assainissement

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2015
Le partenariat est
Terminé
Date de fin du partenariat
31/12/2018
Contexte
L’enjeu hydrologique au Bangladesh est de freiner l’exploitation des nappes, surexploitées et polluées, pour se servir davantage des eaux de surface.
Exode de la population rurale vers la ville de Chittagong, premier port et seconde ville du pays avec 5 millions d’habitants, et création de 2000 quartiers informels regroupant au total 1.5 millions d’habitants.
Depuis les années 70, la politique nationale pour l’eau consistait concrètement en la réalisation de millions de puits ; avec la découverte d’arsenic dans les nappes phréatiques, la problématique de l’accès à l’eau potable, alors quasi résolue, est de nouveau d’actualité.
La réglementation nationale de l’eau permet l’initiative privée à côté du public pour le développement de l’accès à l’eau. Le plan national de gestion de l’eau définit un cadre d’intervention pour ces acteurs et entend progressivement décentraliser la gestion de l’eau depuis les agences centrales vers les institutions locales et le secteur privé.
Dans les principales villes du pays, l’alimentation en eau dépend de l’agence de l’eau locale qui dépend du ministère des Collectivités Territoriales.

Accès à l’eau sur zone projet :
Selon un rapport de 2011, 39% des habitants des bidonvilles de Chittagong n’ont pas accès à l’eau potable ou insuffisamment, l’opérateur de la ville (Chittagong Water Supply and Sewerage Authority (CWASA) ne peut couvrir que 40% de la demande en eau de la population.
Dans le bidonville ciblé par le projet, 2000 familles se sont installées depuis la fin des années 90 (9000 habitants). La municipalité y a installé 2 puits alimentant 2 bornes fontaines. Son utilisation devait être gratuite mais la mafia locale s’est accaparée le système et fait payer environ 7 fois plus cher que la CWASA.
Ce bidonville fait partie des 8 quartiers retenus par CWASA et la Banque Mondiale pour un nouveau forage et la légalisation de l’accès à l’eau.

Accès à l’assainissement et l’hygiène sur zone projet :
Ce même rapport montre que 32% des habitants de ces bidonvilles n’ont pas accès à des latrines. De plus, la conception des fosses complique les vidanges. Enfin seuls 41% de ces quartiers sont équipés de système d’évacuation des eaux usées et des boues de latrines. La ville ne dispose pas de station d’épuration.
Le bidonville est pourvu de latrines dépourvues de fosses septiques pour la majorité. L’évacuation des eaux usées s’effectue par des drains ouverts, souvent obstrués par des déchets, par ailleurs non gérés et seulement partiellement brûlés.
Historique
Association locale « Water and Life » composée de plusieurs employés.
Un projet similaire réalisé aux Philippines et un autre au Bangladesh à Dhaka.

Projets déjà subventionnés par la ville : non
Objectif du partenariat
Amélioration des conditions de vie de 2000 familles du bidonville de Railway Colony Hospital à Chittagong grâce à une approche globale eau et assainissement.

Objectif spécifique
1/ Assurer pour tous un accès durable à l’eau courante potable
2/ Améliorer les conditions sanitaires des familles et l’environnement (volet Déchets hors périmètre loi Oudin Santini écarté du budget E&A)
3/ Améliorer la protection civile dans le bidonville (hors périmètre loi Oudin Santini écarté du budget E&A)
Description détaillée du partenariat
Eau
- Création d’un réseau d’adduction d’eau potable spécifique au bidonville qui sera alimenté via une connexion au réseau principal de la CWASA.
- Connexion des ménages du bidonville et des lieux publics existants par des raccordements/branchements directs au réseau

Autres (hors périmètre Oudin Santini)
- Gestion des déchets
- Lutte anti incendie (installation de bornes incendie et formation)

Assainissement
- Diagnostic des services d’assainissement existants, étude et mise en place des solutions (évacuation des eaux usées et de pluies – compléter les équipements des latrines).

Type de gestion : Création d’une entreprise sociale (ne recherchant pas le bénéfice), la Shobar Jonno Pani (SJP) qui assurera la construction,
Amélioration service (extensions) : Une fois la viabilité financière atteinte au bout de 3 ans par la SJP, les possibilités d’extension du réseau seront étudiées.
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
SJP pour la construction des ouvrages d’eau et d’assainissement
Maître(s) d'ouvrage
Eau et vie et les partenaires locaux signataires de la convention (Ville de Chittagong, l’autorité ferroviaire propriétaires des terrains sur lesquels le bidonville s’est installé)
Bénéficiaire(s)
Bénéficiaires directs: 9000

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Chittagong Bangladesh commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Paris commun.ico.loupe.alter



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 0 2015
Co-financements 118000 2015
Paris 54786 54786 0 0 2016
Paris 30000 30000 0 0 2017
Paris 61310 61310 0 0 2018




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Aucune communication n'a été engagée dans les pays partenaires

Aucune politique d'évaluation n'a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013