Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Hanoi"

Correspondant coopération décentralisée
Huong TRAN
Courriel : huong.tran[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Etienne ROLLAND-PIEGUE
Courriel : etienne.rolland-piegue[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
GRET - PRO3 – Gestion des déchets à Vinh Phuc
Thématique d'intervention
Environnement, Climat et Energie
Sous-thématique d'intervention
Eau et déchets
Sous-sous-thématique d'intervention
Déchets

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2016
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
Contexte
La province de Vinh Phuc, située à quelques kilomètres de Hanoi, est composée de 8 districts et de 124 communes rurales, un bourg urbain et une ville, pour une population d’un million d’habitants. Elle est en charge de l’essentiel des services publics locaux

- Le ministère des Ressources Naturelles et de l’Environnement met en œuvre la règlementation sur les pollutions/déchets et fixe les redevances pour la précollecte.
- 750 tonnes de déchets sont produites par jour, soit une production journalière de 0,74 kg / j / pers, dans la moyenne haute des PED. 2/3 de ces déchets sont produits dans les bourgs ruraux de la province.
- Des coopératives d’environnements sont chargées de la collecte, voire du traitement, et engagent en moyenne 15 précollecteurs dont 86 % sont des femmes, tandis que dans plus de 40% des cas, une seule femme est présente dans les conseils d’administration. Les précollectrices perçoivent des salaires variables, dans des conditions de travail particulièrement précaires (matériel, rémunération, risques sanitaires, etc.)
- La précollecte se fait 2 à 3 fois par semaine, avec des distances parcourues de 5 à 10km par jour. En général, on compte de 230 à 2 300 habitants par pré-collecteur.
- Les taux de recouvrement sont généralement faibles (de 30 à 60% selon la densité des bourgs desservis) et les outils de communications sont faibles voire inexistants.
- Les décharges sont rapidement saturées, avec une durée de vie de 3 à 5 ans. La province a investi depuis plusieurs années dans des incinérateurs de petit volume (technologie japonaise) à titre pilote.
Historique
Historique avec la Ville de Paris :
2008-2010 : MIREP - Programme eau potable et assainissement dans les petites villes du Laos (10 500 bénéficiaires). Financement VdP de 176k€ pour un montant total de 602 000€. Programme évalué en 2014.
2010-2011 : Appui à l'amélioration de l'accès à l'eau potable et à l'assainissement à Brazzaville en République du Congo (30 000 bénéficiaires). Financement VdP de 65 000€ pour un montant total de 140 000€.
2013-2016 : Projet MADEAU - Maîtrise et développement de l'accès à l'eau et à l'assainissement en zone urbaine dans la province de Kampot au Cambodge (7 500 bénéficiaires ciblés). Financement VdP de 194 000€ pour un montant total de 472 000€. Projet évalué en 2015.
2015 – Demandes non financées pour le projet de gestion des déchets ménagers JEKATAF (Port-au-Prince, Haïti), et PRO3 (Vietnam)
2016-2019 : Projet AICHA – Accès à l’eau et à l’assainissement à Tiguent (Mauritanie) – Financement de 240 000€ pour un montant total de 499 000€ à voter au CP de juillet 2016.
Objectif du partenariat
Mise en place d'un système de collecte et de gestion des déchets, avec aspects valorisation + renforcement des capacités + Sensibilisation
Description détaillée du partenariat
Pré-collecte / collecte des déchets ménagers
- Mise en place d’un fonds d’équipement pour financer des équipements de collecte motorisés, des équipements de protection ou autres en lien avec le travail des coopératives
- Mise en place d’une base de données et d’un SIG pour le référencement des précollecteurs

Valorisation des déchets ménagers
- Caractérisation des déchets
- Pilote de valorisation (compostage, méthanisation, compression des déchets de bois, broyage des déchets plastiques, etc.)
- Mise en place d’un fonds d’investissement.
- Aménagement de décharges (lagunage et récupération des lixiviats, optimisation du dimensionnement pour réduire l’emprise foncière, rampe d’accès, alvéoles de tri et de stockage

Renforcement des capacités
- Accompagnement de la province pour une meilleure gestion technique et financière des incinérateurs
- Renforcement des compétences de gestion de 30 coopératives
- Structurer un réseau des coopératives de l’environnement

Sensibilisation
- Campagne « offensive » de promotion et de renforcement de la crédibilité des précollecteurs pour augmenter le taux de recouvrement
- Campagne de promotion sur les produits issus du recyclage des déchets
- Stratégie pour valoriser le métier de précollecte exercé par des femmes et pour veiller à une représentation paritaire au sein des instances décisionnelles (ateliers, réseau, comités)

Aspects environnementaux et sanitaires
- En atteignant un taux de collecte entre 60 et 75%, les impacts en termes de nuisances olfactives, visuelles et environnementales des décharges sauvages seront significatives (assèchement des sols, colmatage des canalisations et drains de pluviales, pollution des sols et des eaux).
- Contribution à la diminution de l’effet de serre, en limitant la quantité de méthane émise dans les décharges.
- La mise en œuvre d’une collecte et d’une valorisation adéquates permettront de limiter les foyers de contamination proches des habitations, et de favoriser l’adoption de bonnes pratiques à l’échelle des ménages et des travailleurs dans le domaine de la gestion des déchets.

Aspects économiques
- Le coût annuel de la collecte est de 5000€ en moyenne; l’équilibre financier est très fragile, la redevance permettant de rapporter en moyenne 6 400 €. L’objectif du projet est d’augmenter le taux de recouvrement de la redevance de 50 à 70% soit une augmentation de revenus de 40% (9200 €) en moyenne de manière à augmenter les salaires des collecteurs et assurer le renouvellement des équipements.
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
GRET (chef de file) / Centre Song Hong / IWE
Maître(s) d'ouvrage
Provinces délégant à l’Alliance des coopératives
Bénéficiaire(s)
300 000 dans 30 localités rurales

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Province de Vinh Phuc Vietnam commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Paris commun.ico.loupe.alter



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 0 2017
AFD, SYCTOM 749713 2017
Paris 94521 0 0 94521 2016
Paris 27006 0 0 27006 2018




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Aucune communication n'a été engagée dans les pays partenaires

Aucune politique d'évaluation n'a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013