Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Titre
ACF - Pré-famine en Somalie : Réponse d'urgence en eau, assainissement et hygiène
Thématique d'intervention
Politique, humanitaire et coopération transfrontalière
Sous-thématique d'intervention
Aide d'urgence, humanitaire et à la reconstruction
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2017
Le partenariat est
Terminé
Date de fin du partenariat
31/12/2017
Contexte
Les indicateurs de vulnérabilité dans le Sud de l a Somalie sont actuellement très inquiétants : les taux de malnutrition aigüe et les déplacements internes de population ne cessent d’augmenter suite à la sècheresse qui sévit depuis plusieurs mois dans la Corne de l’Afrique et tout particulièrement en Somalie.

La situation est qualifiée de pré-famine au vu des saisons agricoles passées désastreuses, conséquences du phénomène El Nino et de la perspective d’une prochaine saison pluvieuse1 annoncée comme très faible voire quasi inexistante pour certains spécialistes. Le nouveau président élu, Mohamed Abdullahi Mohamed, a décrété la sécheresse « catastrophe nationale ». Le pic de la crise est donc à venir mais d’ores et déjà, des effets néfastes sont observés : faute de pâturage le cheptel meurt, les ressources en eau s’assèchent, les prix des denrées de base flambent et donc les ressources des ménages s’amenuisent.

Cette situation a poussé déjà 135 000 personnes à migrer vers les centres urbains depuis le début de la sécheresse. Il est estimé que pour le premier semestre de 2017, 6 millions de somaliens, soit la moitié de la population du pays, ont besoin d’assistance alimentaire et 363 000 enfants souffrent de malnutrition. Cette situation rappelle la famine de 2011 qui avait décimé plus de 250 000 personnes, les systèmes d’assistance ayant tardé à être déployés. Dans la région du Bakool, le choléra tue quatre à cinq fois plus que dans des zones plus accessibles.

Les résultats d’un diagnostic mené par ACF mettent en évidence une explosion des cas de choléra dans les districts de Wajid et El Barde, où 614 cas ont été détectés en février, avec plus de 70 décès.
Historique
L’association ACTION CONTRE LA FAIM (ACF) est l’un des acteurs humanitaires majeurs en Somalie depuis 1992, et a pu mettre en œuvre des activités dans les domaines de la santé, de la nutrition ainsi qu’en eau et assainissement. L’ONG, qui est enregistrée auprès des autorités nationales, régionales et locales, dispose d’une équipe de réponse rapide pour faire face aux urgences telles que cette crise de « pré-famine ». Elle sollicite le soutien de la Ville de Paris, qui coopèrent déjà avec l'ONG en matière d'aides d'urgence et de coopération internationale, afin de l'appuyer sur cette intervention.
Objectif du partenariat
Réponse d’urgence en eau, assainissement et hygiène pour assurer la survie des populations affectées par la sécheresse et lutter contre l’épidémie de choléra en cours
Description détaillée du partenariat
Action Contre la Faim mettra en place les activités suivantes :

- Approvisionnement en eau chlorée par camion-citerne ou distribution de « coupons eau »

- Réparation d’urgence des points d’eau produisant de l’eau et possible installation de réservoirs pour accroitre l’accès à l’eau, incluant les opérations de maintenance et renforcement des capacités des communautés de gestion des points.

- Distribution de kits d’hygiène et de traitement de l’eau (jerricans, savon, Aquatabs…)

- Sessions de sensibilisation au traitement de l’eau et des changements de comportement au niveau des ménages.

- Mise en place de services EAH au niveau des centres de santé et centres de traitement du choléra communautaires (deux CTC seront soutenus à El Barde et Hudur) : Approvisionnement en eau chlorée, installation de toilettes, gestion des excrétas, amélioration de l’hygiène hospitalière, amélioration de l’hygiène des aliments, blanchisserie.
L’appui à un 3ème CTC est également envisagé pour répondre au pic de la crise. ACF vise une capacité des CTC de 100 patients chacun, desservant une population de 20'000 ménages.

- Formation des équipes de centres médicaux ou CTC à la gestion de CTC, la gestion des cas de choléra et aux opérations de maintenance et fonctionnement des infrastructures EAH.
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Action contre la Faim
Maître(s) d'ouvrage
Action contre la Faim
Bénéficiaire(s)
Environ 20.000 ménages, soit près de 100.000 personnes

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Région de Bakool Somalie commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Paris commun.ico.loupe.alter



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 0 2017
Paris 50000 0 0 0 2017




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Aucune communication n'a été engagée dans les pays partenaires

Aucune politique d'évaluation n'a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013