Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Port-Au-Prince"

Correspondant coopération décentralisée
Jérôme PENNEC
Courriel : jerome.pennec[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Laurent BONNEAU
Courriel : laurent.bonneau[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Coopération Port-au-Prince - Paris Renforcement des capacités en matière de développement urbain durable
Année de première signature de la convention
2019
Thématique d'intervention
Economie durable
Sous-thématique d'intervention
Aménagement du territoire et transports
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
Politique, humanitaire et coopération transfrontalière Gouvernance locale et appui institutionnel 1
Environnement, Climat et Energie Eau et déchets 2
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2019
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
31/12/2019
Contexte
Port-au-Prince connait une croissance exponentielle de sa population estimée à 1.15 millions d’habitants sur une superficie de 36 km2. La capitale reste fortement vulnérable aux aléas climatiques.
La Mairie a souffert d’une instabilité politique chronique, renforcée par le renouvellement partiel ou total des agents municipaux à chaque changement de majorité. On recense fin 2018 1388 agents, dont 25% affectés à la voirie, qui gère les déchets.
Depuis 2017, une loi confie cette gestion au Service National de gestion des Résidus Solides (SNGRS). Les périmètres de compétences des municipalités et de ce nouveau service ne sont pas clairement définis, empêchant ainsi une gestion cohérente et complémentaire entre les différents échelons de gouvernance et entravant la mise en place d’actions concrètes.
Aujourd’hui, la Mairie assure la collecte des déchets 3 fois par semaine et le nettoyage quotidien des marchés avec des moyens extrêmement limités. Il existe 25 camions et 30 équipes composées de 10 personnes réparties entre un chef d’équipe, deux brouettiers, deux peleurs/râteaux et des balayeurs. Des équipes « flottantes » ont également été mises en place pour couvrir les besoins imprévus. On estime à 4 000 m3 le nombre de déchets collectés par semaine. Il existe un ample travail de sensibilisation à faire auprès des habitants. Les incivilités en matière de propreté sont aujourd’hui largement généralisées.
La Mairie souffre aujourd’hui d’un déficit de reconnaissance et de visibilité vis-à-vis de la population.
Youri CHEVRY, élu en 2016, affiche une ambition forte de restructurer la gouvernance urbaine et d’enclencher un processus participatif et transparent, en réponse aux attentes de la société civile.
L’équipe municipale a d’ores et déjà publié le budget annuel de la ville sur le site internet de la mairie et a démarré l’organisation d’ateliers de discussions, sous formes de « causeries » avec les habitants.
Un centre d’appels est en préparation et le Maire souhaite également ouvrir des antennes relais dans les quartiers les plus enclavés pour rendre les services publics accessibles à tous et plus particulièrement aux jeunes et aux habitants des quartiers défavorisés. Cette ambition de ramener les citoyens vers les institutions publiques et de les rendre acteurs de la cité apparait comme une thématique clé dans une société haïtienne fragilisée par des décennies de conflits, d’instabilité politique et de catastrophes naturelles.
Des élections législatives et municipales ont été annoncées pour octobre 2019 mais pourraient être décalées en 2020. L’évolution des conditions de sécurité sera un facteur déterminant.
Historique
Port au Prince est membre de l’Association internationale des maires francophones (AIMF), présidée par la Maire de Paris.
De 2010 à 2013, la Ville Paris s’est engagée pour la reconstruction de Port-au-Prince avec 900k€ de subventions consacrées à l’accès aux services de base pour les réfugiés (eau et assainissement, santé et éclairage public) via plusieurs ONG (Médecins du Monde, ACTED, Croix Rouge Française, GRET, Électriciens sans frontières, Agir pour le développement en Haïti) :
- Éclairage public : 4 subventions entre 2010 et 2013 à l’ONG Électriciens sans frontières permettant l’installation d’un système d’éclairage public dans 70 camps de réfugiés et dans des quartiers défavorisés de Port-au-Prince, Croix des Bouquets et Léogâne. (370 k€)

- Santé :
o 2 subventions en 2010 à Médecins du monde dans le cadre de l’aide d’urgence et en réponse à l’épidémie de choléra. (150 k€)
o 1 subvention en 2012 à Agir Pour le Développement en Haïti (APDH) pour la Construction d’un centre de santé, Ganthier - Haïti (Label Paris Codéveloppement Sud). (5k€)

- Eau et assainissement :
o 2 subventions à l’ONG ACTED dans le cadre d’une aide d’urgence pour l’approvisionnement en eau et assainissement dans les camps de réfugiés en 2010 et pour la prévention d’une nouvelle épidémie du choléra à travers l’assainissement des quartiers en reconstruction en 2012. (155k€)
o 2010, subvention à la Croix-Rouge française pour l’amélioration des conditions sanitaires dans les camps de Port-au-Prince (déchets, assainissement, eau). (50k€)
o 2010, subvention au GRET dans le cadre de l’amélioration des conditions sanitaires (assainissement et eau) dans le quartier de Baillergeau. (72k€)

- Culture :
o 2011, Subvention à Chantier du Sud pour le montage d’une exposition d’artistes haïtiens à Paris (20k€)
o 2011 et 2012, 2 subventions à l’ONG Bibliothèques sans frontières pour le soutien à la création d’une bibliothèque nationale.

- Co-développement : 2011, subvention à la Plateforme d’Associations Franco-Haïtiennes pour le soutien à leurs actions en direction des associations de la communauté haïtienne de Paris (5k€)

- Coopération décentralisée avec la mairie de Port-au-Prince en partenariat avec la ville de Montréal: Deux missions à Port-au-Prince en 2013 concernant un projet de bibliothèque communale qui avait été abandonné à la demande de la mairie de Port-au-Prince
Objectif du partenariat
Objectifs locaux :
- Développement d’outils de planification et d’adaptation aux risques climatiques à l’échelle du territoire ;
- Amélioration de la propreté et de la gestion des déchets et in fine du cadre de vie des habitants ;
- Renforcement de la maîtrise d'ouvrage locale ;
- Renforcement des liens d'amitié et de coopération entre Paris et Port-au-Prince et plus largement entre la France et Haïti ;

Objectifs en France :
- Renforcement des liens d'amitié et de coopération entre Paris et Port-au-Prince et plus largement entre la France et Haïti ;
- Sensibilisation des parisiens aux actions de coopération internationale ;
- Valorisation du savoir-faire français en matière de ville durable.
Description détaillée du partenariat
Ce projet vise à démarrer des actions de coopération de ville à ville à travers un dialogue entre agents et services municipaux
Il résulte de la visite à Paris du Maire de Port-au-Prince fin Novembre 2018.
Les équipes municipales ont échangé autour des enjeux de planification et de gestion durable des villes et ont identifié ainsi des axes de coopération.
Le projet vise à doter les équipes municipales de retours d’expériences et d’outils adaptés au contexte haïtien sur 3 thématiques; propreté et gestion des déchets ménagers, démocratie locale et participation citoyenne, planification urbaine et résilience
Deux ateliers de formation et d'assistance technique seront organisés à Port au Prince et à Paris
Ces actions seront menées en complémentarité de celles d’Expertise France et contribueront au renforcement des liens d’amitié entre la France et Haïti
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Maître(s) d'ouvrage
Paris, Municipalité de Port-au-Prince, SYCTOM
Bénéficiaire(s)
- Les services techniques municipaux à travers le renforcement des compétences de leur personnel via des formations et le développement d’outils de planification, de coordination et de participation citoyenne pour mettre en œuvre leurs initiatives. - Les équipes parisiennes partageront leur savoir-faire et confronteront leurs bonnes pratiques et méthodes à un autre référentiel urbain et institutionnel. Les capacités d’adaptation qu’ils développeront, pourront être réinvesties à Paris.

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Municipalité de Port-au-Prince Haïti commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Municipalité de Port-au-Prince LOUIS Alexa Responsable des relations externes Alexa.louis@portauprince.ht

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Paris commun.ico.loupe.alter



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 23200 2019
Paris 30225 30225 2019
Collectivités et partenaires étrangers 4100 2019
SYCTOM 13200 2019




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013