Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Ouagadougou"

Correspondant coopération décentralisée
Marion ANVROIN
Courriel : marion.anvroin[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Laurent BARBOT
Courriel : laurent.barbot[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
SOLIDEV - LE KAPOKIER - Plantation d’une forêt médicinale au Burkina Faso
Thématique d'intervention
Economie durable
Sous-thématique d'intervention
Agriculture et développement rural
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2018
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
Contexte
"À Bérégadougou, l’implantation de la société sucrière SN SOSUCO dans les années 1970 a provoqué la privation de plusieurs km2 de terre arable et le déménagement de plusieurs villages. L’augmentation de la population et cette diminution des surfaces cultivables ont entrainé de nombreux déséquilibres, l’insécurité alimentaire et la chute de l’élevage, donc la perte massive d’emplois, les femmes étant les plus touchées.
Par ailleurs, Bérégadougou connait une dégradation importante de la biodiversité locale, des conditions climatiques avec une sécheresse de plus en plus importante et des choix de production qui ont eu pour conséquence un déboisement accéléré et la quasi disparition de certaines espèces sauvages (végétales et animales). Cette situation est aggravée par l’utilisation des feux de brousse pour désherber et l’arrivée massive, ces dernières années, d’intrants chimiques sur le marché, au premier rang desquels se trouve le glyphosate."
Historique
- Financement, accompagnement et suivi des différentes actions effectuées dans le cadre du projet au Burkina Faso depuis 2012 : aménagement du terrain, construction de 2 bâtiments, creusement d’un puits, de retenues d’eau, aide à la structuration du partenaire local, mise en place et accompagnement dans la labellisation biologique par Ecocert des cultures du champ.
- Rencontre des différents acteurs locaux avec mise en place de partenariats et réalisation d’interviews et de photographies afin de définir le contexte local.
- Réalisation d’un reportage photographique pour WWF en RDC dans le cadre d’un programme d’évaluation de la masse CO2 de la forêt congolaise."
Objectif du partenariat
"L’objectif général du projet de plantation d’arbres médicinaux se porte sur deux points :
? La préservation et la régénération d’un environnement dégradé.
? L’autonomisation et l’émancipation de davantage de femmes.
Les objectifs spécifiques sont les suivants :
? Préservation et mise en valeur de plantes médicinales locales utilisées dans la pharmacopée traditionnelle et menacées d’extinction.
? Régénération de sols dégradés par une forte érosion.
? Autonomie économique d’un groupement de femmes grâce à la culture de plantes à «haute valeur ajoutée».
? Réduction des inégalités que subissent les femmes dans l’accès à l’emploi. "
Description détaillée du partenariat
Ce projet a pour but la préservation d’arbres médicinaux menacés d’extinction ainsi que l’autonomisation de cultivatrices, grâce à la création d’emplois durables et à la formation. Il s’inscrit dans la continuité d’un projet plus important de développement durable : un modèle de ferme agro-écologique autonome et reproductible dans la région, mené depuis 2012 par une association de villageois, principalement des femmes.
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Le Kapokier
Maître(s) d'ouvrage
Le Kapokier, Bérégadougou
Bénéficiaire(s)
3 femmes entretenant la parcelle d’arbres, sélectionnées car elles se sont impliquées dans le projet de ferme agro-écologique depuis plusieurs années, 25 autres membres de l’Association pour une Agriculture Durable au Burkina (AADB) parties prenantes du projet, Pr Zéphirin Dakuyo et 6 membres de son équipe (mise en place et suivi du projet), un consultant environnementaliste, et 5 ouvriers.

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Commune de Bérégadougou Burkina Faso commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Paris commun.ico.loupe.alter



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 0 2018
Paris 7000 0 0 0 2018




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Aucune communication n'a été engagée dans les pays partenaires

Aucune politique d'évaluation n'a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013