Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Ouagadougou"

Correspondant coopération décentralisée
Marion ANVROIN
Courriel : marion.anvroin[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Laurent BARBOT
Courriel : laurent.barbot[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
AIMF / BOBO-DIOULASSO - Projet de renforcement de la planification familiale et de la santé sexuelle et reproductive dans la commune de Bobo-Dioulasso
Année de première signature de la convention
2018
Thématique d'intervention
Education, Social et Recherche
Sous-thématique d'intervention
Santé
Sous-sous-thématique d'intervention
Prévention et éducation à la santé

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2018
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
Contexte
"A l’instar des autres localités du Burkina Faso, la situation sanitaire dans la commune de Bobo-Dioulasso est marquée par une morbidité et une mortalité relativement élevées, la faiblesse des ressources, la faible utilisation des services et l’insuffisance de la couverture sanitaire.
L’aire sanitaire de la commune de Bobo-Dioulasso compte 37 formations sanitaires (Centre de Santé et de Promotion Sociale, CSPS). La population en âge de procréer est estimée à 241 500 femmes.

En dépit de la gratuité des prestations de PF et la subvention des produits PF, la pratique de la planification familiale est loin d’atteindre le niveau requis.

L’offre de service en PF et en SSR est caractérisée par :
- Une insuffisance en qualité et en qualité des prestataires de services,
- Une insuffisance des produits de contraception pour couvrir les besoins,
- Une faible des demandes de service PF malgré un fort taux de besoin non satisfait,
- Une faible couverture du territoire communal en service de PF à cause de l’insuffisance des infrastructures et inadéquation des équipements et de la logistique
- Une gestion peu performante de l’information sanitaire.

Pour gagner le pari de la PF, les acteurs de la commune de Bobo-Dioulasso doivent relever un double défi :
- Améliorer de manière significative l’offre de service de planification familiale dans les formations sanitaires de la commune de Bobo-Dioulasso
- Accroitre la demande de service de PF au sein de la communauté.

Des efforts sont déjà consentis dans ce domaine par les services de santé (CSPS), les ONGs et les associations locales qui assurent différents services en matière de PF et de SSR. Cependant, la prévalence contraceptive dans la localité demeure faible du fait de la faible couverture des besoins en services de qualité et en quantité, qui limite considérablement l’accès des populations aux méthodes de contraception.

C’est pourquoi la mairie de Bobo-Dioulasso en collaboration avec les districts sanitaires, les ONGs et associations intervenant dans la commune de Bobo dans le domaine de PF et de la SSR, a élaboré le présent projet pour mobiliser les moyens humains, matériels et financiers pour renforcer considérablement les prestations en matière de PF et de SSR en vue d’améliorer significativement la prévalence contraceptive sur son territoire."
Historique
L'AIMF à lancé un appel à manifestation d’intérêt 2017 sur la thématique « Planning Familial ». Bobo-Dioulasso a soumis une proposition de projet qui a été retenue par le Comité de pilotage de l'AIMF. La ville ayant une coopération de longue date en matière de santé avec la Ville de Paris, cette dernière a souhaité s'associer à Bobo et à l'AIMF dans le cadre d'une convention tripartite afin de mener à bien ce projet. Il s’étalera sur une période de 24 mois (janvier 2018 à Décembre 2019) et couvrira dix (10) formations sanitaires de la commune ainsi que les villages et secteurs de leurs aires sanitaires.
Objectif du partenariat
"L’objectif global du projet est de contribuer à atteindre un taux de prévalence contraceptive de 32 % chez les femmes en âge de procréer (15 à 35 ans) dans la zone d’intervention du projet d’ici fin 2019.
Objectif spécifique 1 : Améliorer l’offre de services en PF et SSR en qualité et en quantité dans les formations sanitaires de la zone d’intervention du projet
Objectif spécifique 2 : - Accroitre la demande de service PF et SSR dans la zone d’intervention du projet
Objectif spécifique 3 : Assurer la Coordination, le suivi-évaluation et la dissémination des bonnes pratiques du projet "
Description détaillée du partenariat
"Les activités prévues sont reparties en deux catégories :

Les actions d’amélioration de la qualité des prestations :
- le renforcement des capacités techniques du personnel en service dans les FS en matière d’offre de service de PF et SSR de qualité ;
- la dotation des FS en matériel de travail, outil de gestion et support de communication ;
- l’approvisionnement conséquent des FS en produits contraceptifs par la mise en œuvre de l’approche Informed Push Model en partenariat avec la CAMEG ;
- l’opérationnalisation de l’approche d’Identification Systématique des Besoins de la Cliente en Planification Familiale (ISBC/PF) dans les formations sanitaires de 1er échelon ;
- l’organisation de journées d’offre de services PF gratuits ;
- la mise en œuvre d’un système de suivi / supervision et de coordination efficace.

Les interventions communautaires pour accroitre la demande de services en PF : il s’agit essentiellement d’activités de communication pour le changement de comportement telles que les visites à domicile, les causeries éducatives, les cinés - débats, les théâtres fora et les campagnes médiatiques. Les interventions communautaires seront conduites par les associations locales œuvrant dans le domaine de la PF et de la SSR.

Les parties prenantes à la mise en œuvre du projet sont :
- La direction des ressources financières de la commune de Bobo pour la gestion financière ;
- Les équipes cadres de district pour le suivi technique ;
- Les prestataires dans les CSPS pour l’offre de service PF ;
- Les Agents de santé communautaires et les animateurs des associations locales pour les interventions communautaires.
- Le maire de la commune est la personne responsable du projet."
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Ville de Bobo-Dioulasso, AIMF, Ville de Paris
Maître(s) d'ouvrage
Ville de Bobo Dioulasso
Bénéficiaire(s)
"Groupes cibles - Les femmes en âge de procréer (15 à 35 ans) - Les élèves (filles et garçons) des établissements scolaires secondaires et professionnelles de la zone d’intervention du projet Bénéficiaires intermédiaires - Les agents de santé des FS de la zone d’intervention du projet qui seront renforcés pour assurer des prestations de services PF et SSR de qualité ; - Les agents de santé communautaires (ASC) qui seront outillés pour conduire des actions IEC / CCC en matière de PF et SSR au profit des communautés. Bénéficiaires finaux - Les familles de la zone d’intervention du projet - La population de la commune en générale."

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Bobo-Dioulasso Burkina Faso commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Paris commun.ico.loupe.alter



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 0 2018
Paris 14000 0 0 0 2018




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Aucune communication n'a été engagée dans les pays partenaires

Aucune politique d'évaluation n'a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013