Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Ouagadougou"

Correspondant coopération décentralisée
Marion ANVROIN
Courriel : marion.anvroin[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Laurent BARBOT
Courriel : laurent.barbot[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Coopération décentralisée entre le Grand Reims et ses communes et Zorgho et les communes de la province du Ganzourgou : vers des villes durables. Le projet vise à inscrire la relation de coopération décentralisée entre le Grand Reims et ses commune
Année de première signature de la convention
2012
Thématique d'intervention
Environnement, Climat et Energie
Sous-thématique d'intervention
Eau et déchets
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
Politique, humanitaire et coopération transfrontalière Gouvernance locale et appui institutionnel 1
Education, Social et Recherche Jeunesse & genre 2
Education, Social et Recherche Sport 3
Education, Social et Recherche Santé 4
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2019
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
31/12/2022
Contexte
Ce projet s’inscrit dans des enjeux internationaux, nationaux et locaux :

- Au niveau international, les enjeux sont :
o Contribuer à l’atteinte des ODD dans les secteurs d’intervention du projet, en particulier l'ODD 11 "Faire en sorte que les villes et les établissements humains soient ouverts à tous, sûrs, résilients et durables" et l'ODD 6 "Garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau", tenant compte de la protection du patrimoine naturel en promouvant une filière de l’or propre permettant de limiter la dissémination du mercure, et de la réduction de l’impact environnemental négatif des villes par la gestion municipale des déchets.
o Contribuer à concevoir et mettre en œuvre des propositions innovantes qui pourront être présentées lors du sommet Afrique France de 2020

- Au niveau national,
Au Burkina Faso, suite aux évolutions nationales du pays, et face à la montée de l’insécurité et des groupes séditieux qui « recrutent » des habitants qui se jugent abandonnés par les pouvoirs publics, les enjeux prioritaires sont de :
o Contribuer à renforcer les institutions nationales, garantes de la stabilité et du développement du pays, en particulier des collectivités territoriales,
o Apporter un mieux-être aux habitants, démontrant ainsi la pertinence du projet national et de la mobilisation citoyenne de ces dernières années,

En France, dans un contexte de repli et de fractionnement de la société française, l’enjeu est de développer des actions :
o allant dans le sens de l’ouverture réciproque des citoyens sur l’international
o démontrant nos interdépendances et la nécessité d’agir ici comme là-bas.

- Au niveau local, les enjeux sont :
Au Burkina Faso :
- de renforcer les institutions municipales dans leur capacité d’exercice de la maîtrise d’ouvrage et du développement de leur territoire,
- de développer progressivement des relations de coopération décentralisée avec toutes les communes de la province,
- contribuer à la mise en place d’actions et de services au niveau intercommunal dans les domaines où les communes n’ont pas les moyens d’agir seules.

En France
- de renforcer la relation de coopération décentralisée en impliquant de plus en plus de communes, d’élus, de techniciens et d’acteurs du territoire, en démontrant tout l’intérêt pour les collectivités territoriales du Grand Reims de développer une action internationale qui permet en retour une amélioration des pratiques des services du Grand Reims et des communes.

Ici et là-bas, ces actions permettent d’ouvrir les citoyens au monde en développant l’altérité, la tolérance et la solidarité.
Historique
Depuis fin 2007, Reims Métropole, dans le cadre du 1 % Eau et Assainissement appuie le projet d’amélioration du service de l’eau potable du Burkina Faso (PASEP) mis en œuvre par le CIEDEL et Eau Vive en convention avec maintenant dix-neuf communes burkinabé et l’ONEA. Pendant la mise en œuvre de ce projet, des relations se sont tissées entre élus et techniciens de Reims Métropole et élus et techniciens de Zorgho qui ont amené à la mise en place d’une relation de coopération décentralisée en septembre 2012 : «Projet pour la mise en place d’une coopération décentralisée entre la communauté d’agglomération de Reims et la commune de Zorgho » cofinancée par l’AESN. Maintenant dans sa deuxième phase, il court jusqu’à fin 2020.
Ce projet pluriannuel est centré d’une part sur le renforcement du service public local de l’eau et de l’assainissement à Zorgho et d’autre part sur le renforcement de la relation de coopération décentralisée entre le Grand Reims et ses communes (Reims Métropole a changé de périmètre et de dénomination pour devenir le Grand Reims au premier janvier 2017) et la commune de Zorgho et par extension les autres communes de la province du Ganzourgou.

Parallèlement, en réponse à l’appel à proposition triennal de la DAECT, en 2013 un projet intitulé « Développement d'une relation de coopération décentralisée entre Reims Métropole et ses communes, et Zorgho et les communes du Ganzourgou » a été financé.
Ce projet a contribué à développer les relations entre la commune de Tinqueux (deuxième commune en taille de Reims Métropole) et la commune de Boudry (commune voisine de celle de Zorgho) qui ont abouti à la signature d’une convention de coopération décentralisée entre Tinqueux et Boudry fin 2013 centrée sur le développement d’actions tendant à une citoyenneté internationale et sur un appui institutionnel à la commune de Boudry. Le projet présenté à l’appel à projet de la DAECT de 2016 a permis de consolider ces avancées, et de commencer à intégrer dans la relation de coopération décentralisée la commune de Méguet voisine de la commune de Zorgho et de nouer des contacts avec d’autres communes du Grand Reims (Cormontreuil, Courcelles-Sapicourt entre autres) qui pourraient entrer dans la relation de coopération décentralisée.

Ces relations ont commencé à faire émerger l’idée de mise en place d’une intercommunalité entre les communes burkinabé qui se manifeste de manière opérationnelle par la mise en place d’un service technique commun aux trois communes.

Le présent projet s’inscrit dans la continuité de cette évolution.
Objectif du partenariat
Objectifs locaux :
La stratégie à long terme du projet vise :
- L’établissement de relations durables et autonomes entre citoyens et organisations des deux territoires, dans une perspective d’ouverture internationale et interculturelle réciproque,
- Le renforcement du rôle et de l’autonomie économique, fiscale et politique des collectivités territoriales burkinabé sur leur territoire comme ensemblier du développement local et territorial
- La satisfaction des habitants en termes de service public locaux mais aussi de bonne gouvernance et de transparence de la part des élus locaux
Ces trois composantes permettront de lutter contre les risques d’extension de l’insécurité liées à l’absence de services publics sur les territoires, à l’absence de légitimité des institutions publiques et à l’absence d’ouverture des citoyens sur le monde.

Objectifs en France :
La stratégie à long terme du projet vise par l’établissement de relations durables et autonomes entre citoyens, organisations et institutions des deux territoires à contribuer à une ouverture internationale des citoyens, de leurs organisations et institutions.
Cette ouverture internationale se situe sur plusieurs plans :
- le plan des valeurs, en contribuant à la tolérance, l’altérité, le respect de l’autre,
- le plan des capacités, en contribuant au développement des capacités des citoyens à vivre dans un monde internationalisé et à savoir en mobiliser les opportunités y compris économiques,
- le plan relationnel, en contribuant à la mise en relation durable de citoyens de différentes parties du monde.
Description détaillée du partenariat
Le projet vise à inscrire la relation de coopération décentralisée entre le Grand Reims et ses communes d’une part et la commune de Zorgho et progressivement les communes de la province du Ganzourgou d’autre part dans une stratégie de villes durables.
Cette stratégie est basée sur :
- le renforcement de la gouvernance locale, par le développement d’une intercommunalité et l’implication des acteurs du territoire dans la gestion des services publics de base,
- la préservation et valorisation des ressources en contribuant à l’expérimentation de la mise en place d’une filière d’or propre
- le développement du maillage entre les acteurs des territoires français et burkinabé
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
ONEA, Eau Vive Burkina Faso
Maître(s) d'ouvrage
Communauté urbaine du Grand Reims, Zorgho chef-lieu du Ganzourgou, Tinqueux (51430), Boudry, Méguet, Agence de l'Eau Seine Normandie, CIEDEL
Bénéficiaire(s)
Au Faso : - Elus, services et habitants de Zorgho, Boudry, Méguet et progressivement des 6 autres communes de la province du Ganzourgou - Acteurs du territoire (services techniques de l’Etat et acteurs associatifs) - ONEA (au niveau national, régional et communal) et usagers de l’eau En France : - Elus, services et habitants du Grand Reims et de ses communes - Acteurs du territoire (services techniques de l’Etat et acteurs associatifs)

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Boudry Burkina Faso commun.ico.loupe.alter
Zorgho chef-lieu du Ganzourgou Burkina Faso commun.ico.loupe.alter
Méguet Burkina Faso commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Zorgho chef-lieu du Ganzourgou KABORE Jacques Maire jacqueskabore226@gmail.com
Boudry ZORINGRE Lallé Djibril Maire z.djibril@yahoo.fr
Méguet KABORE Pierre Maire raogokabor@yahoo.fr

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Communauté urbaine du Grand Reims commun.ico.loupe.alter
Tinqueux commun.ico.loupe.alter



Le partenariat est triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 61744 2019
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 61744 2020
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 61744 2021
Communauté urbaine du Grand Reims 148706 68698 0 13333 2019
Communauté urbaine du Grand Reims 168705 68698 0 13333 2020
Communauté urbaine du Grand Reims 162702 68698 0 13333 2021
Tinqueux 70714 2019
Tinqueux 70714 2020
Tinqueux 70712 2021
Collectivités et partenaires étrangers 95236 2019
Collectivités et partenaires étrangers 95236 2020
Collectivités et partenaires étrangers 95236 2021
Agence de l'Eau Seine Normandie 130000 2019
Agence de l'Eau Seine Normandie 130000 2020




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013