Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Bamako"

Correspondant coopération décentralisée
Sherazade BENALLA
Courriel : sherazade.benalla[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Françoise GIANVITI
Courriel : francoise.gianviti[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Renforcement de la sécurité alimentaire et de la lutte contre le changement climatique du village d’Ireli au Mali.
Année de première signature de la convention
2004
Thématique d'intervention
Environnement, Climat et Energie
Sous-thématique d'intervention
Protection / Gestion de l'environnement / Biodiversité
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
Economie durable Agriculture et développement rural 1
Politique, humanitaire et coopération transfrontalière Gouvernance locale et appui institutionnel 2
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2019
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
31/12/2020
Contexte
Dans un contexte de crises multiples, la commune de Sangha fait face à divers enjeux :
- Un enjeu de souveraineté et de sécurité alimentaire : la production agricole faiblement diversifiée ne peut assurer la sécurité alimentaire et des revenus pour les populations (cultures du mil, du sorgho et de l'échalote principalement). Les mauvaises pluviométries de ces dernières années et les tensions interethniques n’ont pas permis d’assurer de bonnes récoltes, qui se traduisent par un déficit vivrier important. L’équipement agricole reste encore faible et traditionnel. L’eau est aussi insuffisante pour les activités de maraîchage (manque de forages ou de puits). Aujourd’hui, les récoltes peuvent subvenir aux besoins de la population sur seulement 4 à 5 mois de l’année à Sangha.
- Un enjeu économique : au pays dogon, le tourisme apparaissait comme un moteur de développement important et de nombreux dogons vivaient de cette activité. La situation d’insécurité actuelle a provoqué une perte de revenus pour les habitants, ce qui a accéléré l’exode rural.
- Un enjeu environnemental : l’avancée de la dune de sable vers la falaise cause l’ensablement des parcelles, des puits et des barrages, ce qui réduit les potentialités d'exploitation maraîchère et qui a de lourdes conséquences sur la biodiversité et les populations. La situation s’aggrave d’année en année avec le réchauffement climatique et la coupe abusive d’arbres pour le bois de chauffe. Ce phénomène ajouté au manque de terre à Sangha pour nourrir tous les habitants, engendre des déplacements d’agriculteurs vers les terres agricoles situées de part et d’autres de la dune, causant des conflits importants entre les populations (agriculteurs et éleveurs). En parallèle, l’arrivée des intrants chimiques et leur subventionnement par l’Etat a fortement appauvri les terres. Un travail de sensibilisation auprès des paysans doit être mené pour favoriser une agriculture durable.
- Un enjeu d’insertion des femmes et de la jeunesse : alors que les femmes représentent 51,6 % de la population dans les campagnes dans la région de Mopti, et qu’elles constituent 60 % de la main-d’œuvre agricole apportant entre 70 % et 80 % de la production alimentaire, elles ne peuvent pas être propriétaire de terrain au Mali (droit foncier). Les difficultés financières les empêchent d’aménager les parcelles qu’elles pourraient obtenir. Leur participation à la vie politique et citoyenne locale est également faible. Par ailleurs, la disparition du tourisme depuis 2018 a fortement augmenté le chômage chez les jeunes (entre 85% et 90% de jeunes sont au chômage à Sangha). L’insertion économique de ces populations cibles doit être améliorée.
Historique
La ville d’Allonnes est partenaire de la commune de Sangha depuis 2004. Les axes de cette coopération sont l’autosuffisance alimentaire de la commune de Sangha et l’accès à l’eau potable.
En 2008, lors de l’organisation d’une table ronde des acteurs français intervenant à Sangha par la ville d’Allonnes, l’association ADESAF a été identifiée pour être l’opérateur technique de ce projet.

En 2014, le municipalités de Sangha et d’Allonnes, avec l’appui de l’ADESAF, ont mené un premier projet agricole dans le village de Tiréli, qui consistait à appuyer les groupements de femmes du village pour l’aménagement de parcelles de terre, pour se former aux techniques agroécologiques et pour commercialiser la production via la mise en place d’une coopérative. Les objectifs visaient la diversification alimentaire, l’amélioration de la sécurité alimentaire du village, la préservation des ressources naturelles locales et le renforcement des capacités des femmes en agriculture, en préservation de l’environnement, et en gestion collective.

En 2016, un projet de développement local durable a été mis en œuvre à Ireli couvrant plusieurs volets : la lutte contre l’avancée de la dune de sable sur 10 hectares, l’aménagement de deux hectares de terres pour le maraîchage et l’arboriculture, la mise en place de deux coopératives de femmes maraîchères et leur renforcement de capacité. Des ateliers de capitalisation ont été organisés entre les femmes du précédent projet de Tireli et les femmes d’Ireli. Cet échange d’expérience a montré son efficacité et l’importance de la recherche-action pour améliorer les pratiques. Suite au succès de ce projet, d’autres femmes d’Ireli souhaitent intégrer les coopératives existantes. Compte tenu du manque d’eau constaté dans cette première phase à Ireli, les femmes ont également souhaité renforcer leurs parcelles en y installant deux puits supplémentaires, ainsi que l’aménagement d’une troisième parcelle de maraîchage, qui servira de « jardin école » entre les femmes formées aux techniques agroécologiques et les jeunes souhaitant renforcer leurs compétences en agriculture. La fixation de 10 hectares de dune supplémentaire a également été une demande de la population afin de préserver le maximum de terres agricoles.

Le présent projet s’inscrit donc dans la continuité des actions menées à Sangha dans le cadre de la coopération décentralisée. Il a été validé par le bureau municipal de Sangha et la commune d’Allonnes au premier trimestre 2019, et renforce les liens entre les deux communes. Des espaces d’échanges entre les acteurs des deux territoires seront organisés pour favoriser la réciprocité « ici et là-bas ».
Objectif du partenariat
Objectifs locaux :
Renforcer la sécurité alimentaire du village par la diversification de la production et l’augmentation des ressources des familles,

Favoriser l’adaptation au changement climatique par la lutte contre l’ensablement,

Améliorer la participation locale des populations et notamment des femmes et des jeunes par le renforcement des capacités et l’échange de pratiques,

Améliorer les conditions de santé des populations de Sangha par l’acquisition de nouvelles pratiques culinaires,

Renforcer la participation des femmes et des jeunes dans les décisions politiques locales par l’apprentissage des droits & devoirs du citoyen,

Renforcer les échanges intergénérationnels par l’échange d’expérience et les ateliers de capitalisation,

Renforcer l’insertion économique des jeunes par la formation aux techniques agroécologiques respectueuses de l’environnement.

Objectifs en France :
Permettre la prise de conscience des inégalités Nord-Sud et des enjeux du développement par la population d’Allonnes et ainsi favoriser l’engagement citoyen des jeunes et des habitants d’Allonnes vers plus de solidarité internationale et de projets de réciprocité.
Description détaillée du partenariat
Ce projet vise à renforcer et développer les actions du précédent projet pour l’amélioration de la sécurité alimentaire du village, pour le développement économique et social du village, pour limiter les déplacements des agriculteurs sources de conflits locaux. Suite à l’évaluation de la première phase du projet, quatre volets complémentaires seront mis en place :
- La fixation de la dune de sable pour lutter contre la désertification des parcelles,
- La diversification maraîchère (amélioration des infrastructures existantes et développement d’une nouvelle parcelle),
- Le renforcement de capacités des femmes (formation à la participation citoyenne, formations à la gestion),
- L’insertion socio-économique des jeunes par les échanges intergénérationnels (ateliers de capitalisation sur les techniques agroécologiques, ateliers de cuisine et sensibilisation à l’alimentation diversifiée.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
ADESAF
Maître(s) d'ouvrage
Allonnes, Commune de Sangha
Bénéficiaire(s)
Au Mali, Les bénéficiaires directs sont les groupements de femmes maraîchères du village, comprenant au total 276 membres, ainsi que 30 jeunes du village en situation d’exclusion socio-économique. Les bénéficiaires indirects sont les 4 280 habitants du village d’Iréli. En France, 100 jeunes scolarisés d’Allonnes, les élus locaux d’Allonnes et, plus largement les 11 232 habitants de la commune bénéficieront des actions de sensibilisation à la solidarité internationale et au développement.

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Commune de Sangha Mali commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Commune de Sangha Dolo Ali Maire alinogodolo@yahoo.fr

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Allonnes commun.ico.loupe.alter



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 10000 2019
Allonnes 10000 21007 2019
Collectivités et partenaires étrangers 2000 2019
ADESAF 50750 2019




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013