Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Bamako"

Correspondant coopération décentralisée
Sherazade BENALLA
Courriel : sherazade.benalla[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Françoise GIANVITI
Courriel : francoise.gianviti[at]diplomatie.gouv.fr

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Tananarive"

Correspondant coopération décentralisée
Florian MARCHADOUR
Courriel : marchadour.matd[at]gmail.com
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Philippe GEORGEAIS
Courriel : philippe.georgeais[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Renforcement de la sécurité alimentaire dans les régions de Mopti (MALI) et d'Alaotra Mangoro (MADAGASCAR), par la structuration des filières laitières bovines sur les deux régions, maraîchères dans la région de Mopti.
Année de première signature de la convention
2019
Thématique d'intervention
Economie durable
Sous-thématique d'intervention
Agriculture et développement rural
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
Environnement, Climat et Energie Economie circulaire 1
Environnement, Climat et Energie Energie 2
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2019
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
31/12/2020
Contexte
CONTEXTE MADAGASCAR
La Région Alaotra-Mangoro est l’une des vingt-deux Régions administratives de Madagascar, comprise dans la province de Tamatave, dans le Centre-Est de la Grande Île. La population recensée est d’environ un million d’habitants, travaillant principalement dans l’agriculture, la région étant l’un des deux principaux greniers à riz du pays, et le secteur minier. La Région est également un haut-lieu environnemental de Madagascar puisqu’elle abrite le lac Alaotra, plus grande étendue d’eau du pays, et les parcs nationaux d’Andasibe et de Zahamena présentant jusqu’à 80% de taux d’endémicité des espèces animales et floristiques.
Toutefois, le mauvais état des infrastructures routières couplé à l’importante superficie du territoire (cinquième plus grande Région du pays) rendent l’accès aux produits extrarégionaux difficiles et couteux, et la dépendance de la population rurale envers les intermédiaires (collecteur, transporteurs, etc.) ne permettent pas un développement alimentaire et économique durable. L’implantation d’une filière laitière en Alaotra-Mangoro permet à la fois de diversifier et sécuriser les revenus de la petite paysannerie, tout en réduisant les carences alimentaires.

CONTEXTE MALI
La région de Mopti est divisée en huit cercles et rassemble 108 communes. La population en 2018 est estimée à 2 720 999 habitants. Le climat de la région est de type sahélien chaud et sec avec des températures maximales comprises entre 38 et 45°C.
La région de Mopti est essentiellement à vocation agro – pastorale et de pêche. Ainsi son économie repose principalement sur l’agriculture, l’élevage et la pêche dans une moindre mesure. Ces principales activités de production dépendent principalement des conditions de pluies et des crues des fleuves. La région possède 40% de la superficie nationale cultivée en riz. La richesse des pâturages naturels, fait de la région une zone d’élevage par excellence et occupe la première place en effectif bovins et ovins/Caprins au Mali. En 2018 le cheptel bovin est évalué à 3 063 596 têtes. D’après l’Etude Prospective Mali 2025, la dégradation progressive des ressources naturelles et de l’environnement hypothèque le développement économique et social et compromet l’avenir de nombreuses générations.
Cette région connait une forte instabilité sécuritaire depuis 2012, suite à l'intervention de groupes armés terroristes. Il n'est plus possible pour les Français de se rendre dans la région de Mopti.
Historique
HISTORIQUE AVEC LA REGION ALAOTRA MANGORO
Depuis 2005, la Région Alaotra-Mangoro est liée au Département français d’Ille-et-Vilaine par un accord de coopération décentralisée portant sur le développement de la filière Bovin Laitier. Dans ce contexte, plusieurs projets de soutien aux acteurs locaux ont été mis en œuvre dans quatre districts dont l’amélioration génétique du cheptel bovin laitier par insémination artificielle de semences de taureaux de pures races Holstein, Normande et Brune des Alpes, le renforcement des capacités de conduite d’élevage par des formations itinérantes auprès des producteurs laitiers et appuyés par l’instauration de Fermes-Pilote disséminées sur le territoire d’intervention, et la structuration de la filière laitière par l’appui technique et financier aux groupements d’éleveurs, tant associations que coopératives. 320 vaches en moyenne sont inséminées par an et près de 1 660 veaux et velles métisses sont nés de l’insémination depuis les débuts du projet ; près de 1 000 personnes participent chaque année aux formations itinérantes ; plus de 400 éleveurs sont suivis en 2018 ; la production laitière moyenne est passé de 4L/vache en 2006 à 10 L/vache/jour en 2018.
HISTORIQUE AVEC LA REGION MOPTI
Le Conseil départemental d'Ille-et-Vilaine et la Région de Mopti entretiennent des relations de partenariat depuis le 28 avril 1984, année de sécheresse importante. En 2008, dans le cadre du processus de décentralisation au Mali, le Département a souhaité reprendre la coopération en proposant de placer l’équipe salariée directement au service de l’ARM. Le transfert des 7 salariés maliens le 1er janvier 2009, puis la création du service de Coopération-Ille et Vilaine Mopti (CIVM) en janvier 2010 au sein du CRM. Depuis 2012, un coordinateur malien a été recruté et conduit les projets avec la CIVM. De 2011 à 2018, la coopération s’est développée sur des axes de plus en plus stratégiques, la filière laitière, les énergies renouvelables, l'hydraulique, le maraîchage, l'éducation, en développant les formations, les schémas de développement, la cartographies. Chaque année, 110 vaches sont inséminées et suivies, appartenant à 55 éleveurs différents. Ce sont 625 vaches inséminées depuis 2013. Une base de données est en cours pour faciliter ce suivi. 250 éleveurs sont formés par an. Chaque année deux à trois coopératives sont soutenues financièrement et techniquement.
Objectif du partenariat
Objectifs locaux :
Les deux projets laitiers et le projet maraicher visent à rendre les filières autonomes techniquement et financièrement, pour améliorer la sécurité alimentaire et diminuer la pauvreté.
L’ensemble des acteurs des filières bénéficie de formation et de soutiens financiers et techniques afin d’améliorer les productions laitières et maraîchères en qualité et en quantité.
La structuration de la filière associée à la création de valeurs ajoutés, permettent la création d’emplois locaux et d’expertises locales.

Objectifs en France :
Augmenter le nombre d'entreprises impliquées dans nos projets.
Développer des projets de solidarité internationale soutenables, avec nos partenaires associatifs et économiques, qui tendent vers l'autonomie technique et financière, pour garantir un développement local durable.
Soutenir les associations de solidarité internationale dans leurs différentes difficultés, notamment celle qui ont un partenaire en zone rouge.
Description détaillée du partenariat
Le Conseil départemental d'Ille-et-Vilaine mène des relations durables dans ses coopérations avec la Région de Mopti (MALI) et la Région Alaotra Mangoro (MADAGASCAR), respectivement 35 ans et 14 ans d'ancienneté, pour structurer les filières sur lesquelles, il s'est engagé. Sur les deux coopérations, les partenaires ont décidé d'améliorer la sécurité alimentaire par une production locale et durable. Les efforts se concentrent sur la filière laitière pour les deux coopérations et la filière maraîchère pour la coopération avec la Région de Mopti. La structuration de ces filières s'appuie sur la collaboration avec les institutions locales, la formation, l'appui technique et l'amélioration des outils de production, le soutien aux coopératives.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Maître(s) d'ouvrage
Conseil départemental d'Ille-et-Vilaine, Conseil Régional de Mopti, Région Alaotra Mangoro, Association Ille-et-Vilaine Mopti
Bénéficiaire(s)
Les bénéficiaires directs du projet sont : • Les éleveurs/producteurs de lait, • Les maraîchers et les agriculteurs céréaliers, • Les groupements d’éleveurs, associations ou coopératives, • Les services de la Direction régionale de l’élevage et des Régions • Les inséminateurs et animateurs ruraux, • Les ouvriers agricoles, • Les commerçants.

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Région Alaotra Mangoro Madagascar commun.ico.loupe.alter
Conseil Régional de Mopti Mali commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Conseil Régional de Mopti DICKO Amadou Coordonnateur de la Coopération Ille-et-Vilaine Mopti adickoka@yahoo.fr
Région Alaotra Mangoro PARIZET Guillaume Coordonnateur de la Coopération coordination35@gmail.com

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Conseil départemental d'Ille-et-Vilaine commun.ico.loupe.alter



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 42500 2019
Conseil départemental d'Ille-et-Vilaine 99393 30000 7000 2019
Collectivités et partenaires étrangers 65000 2019
Association Ille-et-Vilaine Mopti 34500 2019
XY Evolution 2000 2019
Planète Urgence 1000 2019




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013