Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "AMBASSADE DE FRANCE A TUNIS"

Correspondant coopération décentralisée
Pierre-Yves SONALET
Courriel : pierre-yves.sonalet[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Valéry FRELAND
Courriel : valery.freland[at]diplomatie.gouv.fr

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Ouagadougou"

Correspondant coopération décentralisée
Marion ANVROIN
Courriel : marion.anvroin[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Laurent BARBOT
Courriel : laurent.barbot[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
La mobilité internationale des jeunes : levier de renforcement des politiques jeunesses et de l’éducation à la citoyenneté mondiale
Année de première signature de la convention
2016
Thématique d'intervention
Education, Social et Recherche
Sous-thématique d'intervention
Jeunesse & genre
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
Education, Social et Recherche Education, emploi, formation professionnelle 1
Politique, humanitaire et coopération transfrontalière Gouvernance locale et appui institutionnel 2
Culture et Patrimoine Francophonie 3
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2019
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
31/12/2020
Contexte
La mondialisation est souvent agitée comme la cause de tous nos maux. Certains cherchent opposent les personnes en difficulté ici avec ceux qui souffrent là-bas, nous demandant finalement de choisir et de définir, les bons et les mauvais « pauvres ». Pourtant, la mondialisation peut être abordée comme une opportunité face à des défis communs et solutions communes. Nous devons accompagner la jeunesse d’aujourd’hui à vivre l’ouverture au monde de façon positive. Agir à l’international c’est prouver que le monde est connecté et que nous ne pouvons plus vivre comme dans des pays entourés de barrières que nous pensons infranchissables. Barrières mentales, barrières physiques, elles doivent tomber. Et quoi de mieux que d’offrir aux jeunes audois l’occasion de faire tomber ces barrières ?
En 2018/2019, le Département a participé à une opération régionale d’éducation à la citoyenneté mondiale. En lien avec Occitanie Coopération, il a été proposé à 15 établissements scolaires et 15 associations de SI de participer à des projets d’ouverture au monde. Ce programme se renforcera en 2019-2020 avec l’objectif de toucher un maximum de jeunes (du primaire à l’enseignement supérieur), d’éveiller des consciences et des regards sur les enjeux mondiaux, les ODD et l’engagement.
Dans l’objectif de mieux répondre aux attentes des jeunes, le département fait évoluer en 2019 ses partenariats de coopération en Tunisie et au Burkina Faso vers des programmes liés à la jeunesse, son insertion sociale, politique et culturelle.
Avec la Municipalité de Sousse, le Département travaille au renforcement des capacités des administrations pour une meilleure gestion des politiques jeunesses. Un focus particulier est apporté en termes de développement social sur les quartiers en difficultés. A Ouagadougou et Bobo Dioulasso, pour répondre à la stratégie Sahel, l’Aude s’engage dans un programme pour soutenir les projets participatifs de la jeunesse et leur traduction dans l’action publique. Le Conseil Départemental des Jeunes, accompagne des projets de SI en lien avec les jeunes en mobilité et les acteurs de nos coopérations. Cet organe participatif est un point d’ancrage auprès des jeunes ici et là-bas. Dans ce contexte, le département souhaite en 2019/2020 que des jeunes en mobilité contribuent à renforcer l’articulation entre ses politiques de coopération autour de la jeunesse et ses actions d’éducation à la citoyenneté mondiale.
Il est à noter que les échanges entre jeunes des instances participatives audoises, tunisiennes et burkinabè sont inscrits dans les coopérations décentralisées du Département faisant l’objet d’une demande sur l’AAP généraliste 2019 et l’AAP franco-tunisien
Historique
En 2017, le Département de l’Aude s’est engagé à faire évoluer son action extérieure pour plus d’efficacité, de transversalité et de synergies avec les acteurs de son territoire. Les partenariats de coopérations décentralisées au Burkina Faso et en Tunisie sont aujourd’hui ancrés dans la durée et la réciprocité. Ils répondent aux besoins et aux attentes de la jeunesse avec des actions spécifiques pour renforcer son développement, son insertion et son ouverture au monde. Avec au Burkina les municipalités de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso, et en Tunisie de Sousse, un travail a été engagé pour repenser la gouvernance collective de la jeunesse et son développement social. Une priorité est donnée aux jeunes en difficultés.

Avec la volonté politique d’impulser la participation, le Département a créé sur son territoire plusieurs espaces d’échanges, de débats et d’expressions qui alimentent les politiques publiques départementales et engagent les jeunes audois dans son action extérieure. Les actions de mobilité internationale de la jeunesse et les coopérations décentralisées sont notamment suivies et accompagnées par le Conseil départemental des Jeunes.

Par ailleurs, le Département s’est engagé à prendre part à l’atteinte des ODD fixés par l’ONU en 2015, en faisant évoluer ses politiques publiques et en prônant la place des territoires dans le paysage international.

En 2018, le Département, lauréat de l’appel à projets Jeunesse IV, a recruté 2 VSI et 3 services civiques. Sur le territoire audois, les 3 services civiques originaires du Burkina Faso, du Liban et de Tunisie ont développé des projets de sensibilisation à la solidarité internationale dans le cadre de l’opération « tandems solidaires » initiée par Occitanie Coopération. Ces projets travaillés avec le grand public et des scolaires s’ancrent dans un objectif d’émergence d’une citoyenneté mondiale et participative. Ils nous ont permis de mieux connaitre le tissu associatif et de créer une dynamique partagée dans la réalisation de projets de solidarité internationale. En parallèle, les 2 Volontaires de Solidarité Internationale (VSI) ont permis de relancer la coopération entre le Département et le Burkina Faso d’une part et la Tunisie d’autre part et d’identifier de nouveaux programmes de coopération décentralisée.

Avec l’évolution de nos coopérations décentralisées « jeunesse » et de nos actions d’éducation à la citoyenneté mondiale, le rôle des jeunes en mobilité internationale est central pour assurer les liens entre le territoire audois et les territoires en coopération, renforcer leur engagement et compétences
Objectif du partenariat
Objectifs locaux :
Au Burkina :
- Renforcement de la coordination des programmes de coopération décentralisée
- Accompagnement à la gouvernance locale des politiques jeunesses et sociales liées aux jeunes
- Accompagnement des projets d’éducation à la citoyenneté mondiale
- Renforcement des liens entre l’Aude et le Burkina
- Renforcement des liens entre les jeunes audois et burkinabè
- Renforcement des compétences du VSI et des services civiques
En Tunisie :
- Renforcement de la coordination des programmes de coopération décentralisée
- Accompagnement à la gouvernance locale des politiques jeunesses et sociales liées aux jeunes
- Accompagnement des projets d’éducation à la citoyenneté mondiale
- Renforcement des liens entre l’Aude et la Tunisie
- Renforcement des liens entre les jeunes audois et tunisiens
- Renforcement des compétences du VSI et des services civiques

Objectifs en France :
Dans l’Aude, le regard des jeunes permettra une évolution des pratiques institutionnelles. La vision participative doit évoluer et la gouvernance collective être renforcée. Les projets d’éducation à la citoyenneté mondiale permettront une prise de conscience des jeunes aux enjeux de la SI, du développement durable et de la lutte contre les discriminations. Sur le long terme, l’action valorise la citoyenneté internationale et renouvèle le rapport entre la jeunesse, les citoyens et les institutions publiques. Le travail entre les SC audois, burkinabè et tunisien renforcera les liens avec les territoires de coopération et promouvra la mobilité internationale. Les services civiques verront leur vision de l’engagement et de leurs actes citoyens enrichis. Les associations audoises seront accompagnée et verront leurs projets dynamisés par le regard des jeunes
Description détaillée du partenariat
Engagés depuis 2017 dans le croisement entre mobilité internationale des jeunes et coopération décentralisée, le Département de l’Aude et ses partenaires, font évoluer le dispositif vers l’accompagnement des projets de renforcement de capacités politiques et techniques pour la consolidation des politiques publiques jeunesses avec une gouvernance pluri-acteurs et des actions d’engagement des jeunes (Aude / Burkina / Tunisie) et de citoyenneté mondiale. Les jeunes en mobilité auront plus de liens avec les territoires de coopération et plus d’implication dans la mise en œuvre des projets. Pour accompagner la mise en œuvre de ces projets, le Département souhaite accueillir 4 services civiques (2 audois, 1 Burkinabè, 1 Tunisien) et renouveler 2 postes de VSI, en Tunisie et au Burkina Faso, pour la coordination de ses programmes de coopération particulièrement ceux centrés sur la jeunesse
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Mairie de Ouagadougou, Municipalité de Sousse, Occitanie Coopération, GIP Programme national de volontariat burkinabé (PNVB), France Volontaires
Maître(s) d'ouvrage
Conseil départemental de l'Aude, SOLIDARITE LAIQUE
Bénéficiaire(s)
Jeunes volontaires : 2 services civiques – dont 2 internationaux et 2 audois + 2 VSI Les collectivités de Sousse (Tunisie), de Ouagadougou (Burkina Faso) et de l’Aude 15 établissements scolaires (4 lycées, 10 collèges dont 2 en REP, 1 CFAI, une université) Les associations de solidarité internationales audoises qui bénéficient d’un appui pour mettre en place leurs actions d’ECM au sein des établissements scolaires Les associations des territoires en coopération

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Municipalité de Sousse Tunisie commun.ico.loupe.alter
Mairie de Ouagadougou Burkina Faso commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Mairie de Ouagadougou NARE ADELINE DGSA nareadeline@yahoo.fr
Municipalité de Sousse MEHDOUI Kawther Elue adjointe au Maire de Sousse chargée de la coopération décentralisée mehdouik@gmail.com

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Conseil départemental de l'Aude commun.ico.loupe.alter



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 33835 2019
Conseil départemental de l'Aude 37940 2019
Collectivités et partenaires étrangers 3430 2019
Occitanie Coopération 6775 2019




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013