Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Dakar"

Correspondant coopération décentralisée
Julie CAMY
Courriel : julie.camy[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Laurent PEREZ
Courriel : laurent.perez-vidal[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Consolidation de la promotion du tourisme dans le département de Foundiougne et développement d’activités génératrices de revenus
Année de première signature de la convention
2015
Thématique d'intervention
Economie durable
Sous-thématique d'intervention
Agriculture et développement rural
Sous-sous-thématique d'intervention
Sécurité alimentaire et nutrition

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
Environnement, Climat et Energie Protection / Gestion de l'environnement / Biodiversité 1
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2019
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
31/12/2020
Contexte
Ce projet rentre dans le cadre du partenariat, qui en 2016 portait sur la mise à l’eau d’un groupe récifal test dans la commune de Djirnda. Les résultats obtenus ont été positivement appréciés. Des espèces qui étaient disparus ont refait leur apparition. C’est le cas du barracuda, du mérou, etc. Également, il a été constaté une fréquentation d’oiseaux pécheurs plus importante dans la zone. D’où, l’option des parties de renforcer les récifs qui sont considérés comme profitables aux populations locales mais aussi de construire un pylône d’observation des oiseaux. Le respect par les usagers de l’AMP de l’interdiction de pêche sur le périmètre d’immersion des récifs a fortement contribué à l’atteinte de ces résultats. En 2017, le pylône d’observation des oiseaux construit à Fambine a permis aux ornithologues de trouver du plaisir à observer les espèces d’oiseaux migrateurs et d’approfondir leurs études. Il a servi, également, de sentinelle aux gardes de l’AMP, qui pouvaient surveiller la zone. Dans ce même sillage, le projet de 2017 a permis la formation de 10 éco guides, filles et garçons de la localité, par deux experts girondins sur les pré requis, techniques, méthodes et comportements à adopter pour le métier de guides touristiques Durant deux sessions de formation, tous ont échangé, découvert Djirnda – Fambine –Maya, ses richesses, ses difficultés et élaboré des stratégies pour valoriser ce secteur. Ainsi, les formateurs et les stagiaires ont conçu un chemin pédestre, attractif qui a nécessité le changement de 2 pontons en bois reliant les îles de Djirnda, Fambine et Maya. La réhabilitation de ces pontons a profité aussi aux villageois et collégiens de la zone qui les empruntent pour rallier les villages. L’AAP 2018, a constitué un tournant décisif dans le partenariat. Au-delà de la réalisation des actions budgétisées, nous avions relevé, au courant de cette année, une visite des élus du département de la Gironde à Foundiougne avec le Président Jean Luc Gleyze qui était à la tête d’une forte délégation. Cette dernière a visité les réalisations des AAP de 2016 à 2018, avec beaucoup de satisfaction. C’est également à partir de cette année que le Maire de la Commune Djirnda s’est engagé, solennellement, à accompagner le département de Foundiougne, pour l’exécution des AAP. C’est dans ce contexte de satisfaction des partenaires, d’engagement et d’espoir des populations qu’intervient cet AAP 2019 pour la poursuite et le renforcement des actions déjà entreprises, notamment la promotion du tourisme et le développement d’activités économiques locales.
Historique
En 2016, le Conseil départemental de Gironde, à l’invitation de Martignas-sur Jalle qui était en coopération depuis 10 ans avec la ville de Foundiougne, s’est rendu dans le Sine Saloum et a rencontré les élus du Conseil départemental de Foundiougne. Ces deux départements ont de nombreuses caractéristiques communes : un estuaire, des oiseaux migrateurs nichant sur les deux territoires en hiver et en été, des aires marines protégées…Décision fut prise de partager les compétences, notamment au niveau éco touristique et en développement durable mais aussi de transférer les expertises des agents des 2 collectivités. Ainsi, les collectivités, tout d’abord, ont répondu dès 2016 à un premier appel à projets (AAP) avec le soutien du dispositif conjoint du ministère des Affaires étrangères et du Développement international (Délégation pour l’action extérieure des collectivités territoriales) et du Ministère de la Gouvernance Locale, du Développement et de l'aménagement du Territoire en soutien de la coopération décentralisée. L’exécution de cet AAP a permis la mise en place d’un premier groupe récifal ainsi qu’un diagnostic ornithologique en vue de valoriser une activité éco touristique. Le suivi-évaluation de l’AAP a confirmé l’intérêt des populations sur ces actions ; il y est attesté que les populations se sont appropriées le principe des récifs, ont compris l’intérêt de laisser les juvéniles en repos et de faire respecter l’accord d’interdiction de pêche sur un laps de temps suffisant pour permettre les pontes et le grossissement des juvéniles. Coté girondin, cette prise de conscience des pêcheurs sénégalais a eu valeur d’exemple et serait à reproduire sur la côte aquitaine à commencer par le Bassin d’Arcachon. Ensuite, avec l’AAP 2017 puis 2018, dans un souci d’assurer un développement économique via l’écotourisme, sur le long terme, un pylône servant d’observatoire des oiseaux a été construit et 10 éco guides sénégalais, formés par des experts girondins d’espaces naturels protégés, ont identifié un chemin pédestre touristique. Ceci a valu aux collectivités d’être labellisées sur l’AAP 2017-18 et 2018-19. Ils ont ainsi travaillé sur la valorisation du site du pylône, sur la rénovation de pontons et la mise en place de chemins pédestres fléchés tant pour les touristes que pour les villageois. Coté récifs, un nouveau site a été répertorié et des récifs pilotes ont été immergés près de l’île de Baradia. Aujourd’hui, avec l’AAP 2019-2020, les collectivités comptent poursuivre les actions posées déjà depuis le premier AAP qui rentrent dans une dynamique de développement économique local et de développement durable via l’écotourisme.
Objectif du partenariat
Objectifs locaux :
1/ La poursuite du chemin récifal permettra de sensibiliser un plus grand nombre de villageois du Saloum sur le respect de l’AMP. 2/La mytiliculture aidera les femmes à compléter leur alimentation familiale mais aussi, grâce à ce nouveau marché, à augmenter leurs revenus ; la vente de ces nouveaux produits (séchés par exemple) en circuits courts (mollusques) vont augmenter les revenus des femmes ; 3/ développer l’éducation à un environnement propre et le tourisme grâce à l’attractivité de Djirnda, devenu un endroit propre

Objectifs en France :
le développement du territoire français (au-delà de votre projet) (900 caractères):
-renforcer les connaissances sur la culture des moules dans des eaux telles que celles du Saloum afin d’enrichir nos savoir faire girondins
-renforcer les liens entre associations françaises et populations sénégalaises sur les ODD et notamment l’aide apportée aux femmes
Description détaillée du partenariat
Ce projet est la poursuite des activités entamées depuis 2016 portant sur la promotion du tourisme et le développement économique. 1/poursuivre le chemin récifal avec l’implantation de récifs sur l’ile de Baradia avec Scaphpro et les artisans locaux, après trois années d’accompagnement 2/ Par ailleurs, dans un souci d’accroitre considérablement les revenus des femmes de cette partie du delta du Saloum, nous envisageons de les accompagner dans la mise en place expérimentale de la mytiliculture afin d’améliorer leur revenus. 3/ Afin d’augmenter l’attractivité touristique des sites, de l’éducation au développement durable (DD) sera menée dans les établissements scolaires de la commune de Djirnda à travers un projet de gestion des ordures ménagères par l’instauration d’un système de collecte et de dépôt des déchets sur un site approprié avec l’appui d’un expert de la Gironde.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Conseil Départemental de Foundiougne, Commune de Djirnda, ScaphPro Recherches Océanographique
Maître(s) d'ouvrage
Conseil départemental de Gironde
Bénéficiaire(s)
Au Sénégal : -les villageois dont les pêcheurs - les artisans locaux -les touristes de toutes nationalités - Les fournisseurs - l’AMP de Gandoul - la commune de Djirnda -les femmes qui travailleront à la conservation des moules -l’étudiant qui suivra le dossier de mytiliculture En France : -Scaph Pro et DBS pour le renforcement de leur expertise -l’association girondine en charge de l’éducation au ramassage des déchets

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Conseil Départemental de Foundiougne Sénégal commun.ico.loupe.alter
Commune de Djirnda Sénégal commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Conseil Départemental de Foundiougne NDIAYE DJIBRIL Secrétaire Général sg.cdpf1@gmail.com
Commune de Djirnda Diome Badara Maire baddiom@yahoo.fr

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Conseil départemental de Gironde commun.ico.loupe.alter



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 10300 2019
Conseil départemental de Gironde 10400 2019
Collectivités et partenaires étrangers 6428 2019
ScaphPro Recherches Océanographique 1000 2019




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013