Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Nouakchott"

Correspondant coopération décentralisée
Aurélie DANIELI
Courriel : aurelie.danieli[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Pierre Yves BERTRAND
Courriel : pierre-yves.bertrand[at]diplomatie.gouv.fr

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Dakar"

Correspondant coopération décentralisée
Julie CAMY
Courriel : julie.camy[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Laurent PEREZ
Courriel : laurent.perez-vidal[at]diplomatie.gouv.fr

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Bamako"

Correspondant coopération décentralisée
Sherazade BENALLA
Courriel : sherazade.benalla[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Françoise GIANVITI
Courriel : francoise.gianviti[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Pour une gouvernance partagée 2 : poursuivre et renforcer la dynamique collective initiée dans le cadre des partenariats qui lient Grand Paris Sud (France), les villes de Bamako, Kayes (Mali) et Dakar (Sénégal), l’Association Mauritanienne des Commu
Année de première signature de la convention
2011
Thématique d'intervention
Environnement, Climat et Energie
Sous-thématique d'intervention
Economie circulaire
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
Politique, humanitaire et coopération transfrontalière Gouvernance locale et appui institutionnel 1
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2020
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
31/12/2021
Contexte
Le programme « Pour une gouvernance partagée 2 » s’inscrit dans des agendas favorables à plusieurs niveaux.
Au niveau international, il fait écho à la tenue du sommet Afrique-France en 2020 et participe à l’atteinte des objectifs 11– villes et communautés durables et 17 –partenariats pour la réalisation des Objectifs du Développement Durable (ODD).
Au niveau national et local, le projet s’inscrit dans un contexte marqué par des réformes institutionnelles dans les territoires concernés. Ces réformes ont notamment conduit à : la suppression de l’échelle régionale au Sénégal, à la fusion de quatre agglomérations et d’une commune en une seule collectivité territoriale - Grand Paris Sud, et enfin, à la transformation de la Communauté Urbaine en Région de Nouakchott. Ces mutations territoriales ont amené les territoires à s’interroger sur les politiques publiques déployées et les modes de gouvernance qu’ils peuvent mobiliser pour mener à bien leurs actions.
Par ailleurs, l’ensemble des partenaires fait face au défi lié à la pression démographique en milieu urbain. Avec deux territoires comptant plus d’un million d’habitant (Dakar et Nouakchott), cet enjeu s’inscrit comme une priorité pour les collectivités partenaires, tant en termes de mobilisation des citoyens, de gestion des ressources que d’adaptation au changement climatique. Face à ce constat, des réponses ont été recherchées pour rendre ces territoires durables au travers de programmes en matière d’assainissement, de gestion des déchets ou encore de production d’énergie durable. Des réflexions partagées entre Grand Paris Sud et les instances de participation citoyenne ont permis d’inscrire la transition écologique, et plus spécifiquement, l’économie circulaire comme un axe d’intervention prioritaire pour l’institution.
Dans le cadre du programme « Pour une gouvernance partagée 2 », la pertinence de l'économie circulaire s’appuie sur la diversité des axes d’intervention que cette thématique offre, comme sur la gestion des déchets, la production mais aussi la mobilisation citoyenne ou encore l’emploi. Ces domaines font partie des compétences propres à chaque collectivité partie prenante du programmes et s'appuient sur des pratiques existantes sur les territoires qui sont des fondements de l’économie circulaire, comme par exemple la récupération informelles de matières recyclables à partir de déchets, de ressources naturelles (eaux pluviales), etc. Le programme mettra en lumière les acteurs de l’économie circulaire et les initiatives menées sur les territoires.
Historique
Les partenariats entre les territoires associés ont permis de mobiliser des expertises et de révéler des enjeux communs entrant dans le champ de leurs compétences. Nourri par les actions menées au préalable, ce projet s’inscrit dans la continuité du programme « Pour une gouvernance partagée » cofinancé par le Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères (MEAE) dans le cadre du programme triennal 2013-2015. Ce premier programme a répondu à l’enjeu de favoriser l’échange de savoirs et de participer à la mutualisation des bonnes pratiques entre les différentes collectivités partenaires. Il a favorisé une meilleure connaissance des territoires des collectivités partenaires, des rencontres et échanges d’expériences autour de thématiques partagées et a posé les bases d’une dynamique de co-construction de projets partenariaux. Parmi les réalisations directement liées au projet figure la création en novembre 2015 du Réseau des collectivités pour la participation citoyenne des territoires (RECOPACTE). Ce réseau regroupe l’ensemble des territoires partenaires pour le développement d’une gouvernance inclusive participative.Il constitue un espace propice à l’échange et au déploiement d’actions communes, à l’instar du projet « diffuser, consolider et expérimenter une culture climat au sein des instances citoyennes des territoires membres du RECOPACTE ».

Les questions du développement urbain résilient et durable sont aussi abordées dans des programmes bilatéraux, avec le souci constant de capitaliser au sein du réseau. Dans le cadre du cofinancement européen via la Convention des maires, la Région de Nouakchott et la ville de Dakar mettent en œuvre leurs Plans Climat Energie Territoriaux (PCET) et échangent régulièrement autour de leur mise en œuvre. En tant que partenaire du PCET de la ville de Dakar, Grand Paris Sud mobilise également l’expertise de ses directions tout en bénéficiant du retour d’expérience de ses partenaires.La multitude des champs couverts par l’économie circulaire en font un sujet propice à des expérimentations concrètes et innovantes qui s’appuieront sur des dynamiques existantes.
Cette thématique s’intègre dans une démarche globale de renforcement des outils de gouvernances. De la même manière, les méthodes de travail des collectivités s’attachent à impliquer davantage de directions et services sur les projets à rayonnement international. Enfin, les récentes études, évaluations et bilans font part d’une nécessité d’impliquer davantage les acteurs du territoire et de décloisonner l’action internationale. L’implication d’acteurs à ces différentes échelles est un enjeu majeur que le présent programme intégrera dans sa mise en œuvre.
Objectif du partenariat
Objectifs locaux :
Ce projet vise à mettre en place une dynamique collective durable et efficace entre les parties prenantes du projet. La création d’espaces d’échange d’expériences et de pratiques favorisera l’émergence de projets innovants répondant à des enjeux partagés par chaque collectivité en termes de villes durables, tout en impliquant l’ensemble des acteurs du territoire afin de générer des projets participatifs et inclusifs.

Objectifs en France :
Les objectifs recherchés sont les mêmes pour l'ensemble des territoires parties prenantes au projet. Les actions mises en place au niveau global permettront de doter chaque collectivité d'outils pour répondre à ses objectifs locaux.
Description détaillée du partenariat
Le programme « Pour une gouvernance partagée 2 » répond à l’objectif global de poursuivre et renforcer la dynamique collective initiée dans le cadre des partenariats qui lient Grand Paris Sud (France), les villes de Bamako, Kayes (Mali) et Dakar (Sénégal), l’Association Mauritanienne des Communes du Sud (AMCS) et la région de Nouakchott (Mauritanie). Il vise à renforcer la gouvernance à trois échelles : citoyenne, institutionnelle et territoriale afin de consolider les liens entre l’ensemble des acteurs, de mobiliser les expertises et savoir-faire pour mener des actions de qualité. Ce projet vise à renforcer cette gouvernance à travers le prisme de l’économie circulaire, pilier de la transition écologique.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Maître(s) d'ouvrage
Communauté d'agglomération Grand Paris Sud, Ville de Dakar, Conseil régional de Nouakchott, Ville de Kayes, Commune V du District de Bamako, Association Mauritanienne des Communes du Sud
Bénéficiaire(s)
Le programme bénéficiera aux citoyens (en particulier, les membres des instances participatives), aux agents et élus des collectivités concernées et aux acteurs du territoire identifiés, en particulier, ceux œuvrant dans le domaine du développement durable et de l’économie circulaire (acteurs associatifs, éducatifs, économiques, universitaires, etc.).

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Commune V du District de Bamako Mali commun.ico.loupe.alter
Ville de Dakar Sénégal commun.ico.loupe.alter
Conseil régional de Nouakchott Mauritanie commun.ico.loupe.alter
Ville de Kayes Mali commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Ville de Dakar SY Maye Chef de service des relations extérieures et de la coopération mayeseck.sy@villededakar.org
Conseil régional de Nouakchott BOUKHREISS Fatimetou chef du service Suivi et Coordination des projets boukhreiss.fatimetou@gmail.com
Ville de Kayes SISSOKO Mamadou Rapporteur Commission jumelage et coopdéc sissokomadoua828@gmail.com
Commune V du District de Bamako TRAORE Hamidou Chargé de communication hamidab21@yahoo.fr

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Communauté d'agglomération Grand Paris Sud commun.ico.loupe.alter



Le partenariat est triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 11150 2019
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 11150 2020
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 11150 2021
Communauté d'agglomération Grand Paris Sud 0 2019
Communauté d'agglomération Grand Paris Sud 22375 2020
Communauté d'agglomération Grand Paris Sud 11075 2021
Collectivités et partenaires étrangers 9800 2019
Collectivités et partenaires étrangers 9800 2020
Collectivités et partenaires étrangers 9800 2021




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013