Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Rabat"

Correspondant coopération décentralisée
Frédérick BOUIN
Courriel : frederick.coopdec[at]gmail.com
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Bertand COMMELIN
Courriel : bertrand.commelin[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Projet pilote d’organisation d’une filière de collecte des déchets et valorisation à travers le recyclage en milieu urbain. Ce projet, intégré au Plan de développement régional de la Région Rabat Salé Kénitra, vise à expérimenter dans un quartier de
Année de première signature de la convention
1999
Thématique d'intervention
Environnement, Climat et Energie
Sous-thématique d'intervention
Economie circulaire
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2020
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
31/12/2021
Contexte
On peut considérer les déchets comme la matière première du 21ème siècle. Par leur abondance et la faiblesse de leur coût d’acquisition, les déchets représentent une MP de plus en plus convoitée. Le phénomène prend une importance préoccupante, en raison de la croissance urbaine exponentielle des dernières décennies, et de l’accès croissant des populations à des marchés de consommation générant davantage de déchets non-biodégradables et complexes (emballages, plastiques, piles, etc.).
Aujourd’hui encore, le recyclage et la gestion des déchets au Maroc est marqué par la présence de « récupérateurs informels », chiffonniers- recensés à plus de 7000, qui jouent un rôle important dans ce processus. L’activité de ces travailleurs consiste à trier et récupérer des denrées et matériaux recyclables ou réutilisables, ayant une valeur marchande (bouteille en plastique, aluminium, métaux, verre…), au niveau des bennes à ordures ménagères et des décharges publiques. Après la récupération vient l’étape de la vente. Les éléments destinés au recyclage sont vendus généralement à des intermédiaires qui permettent la réintroduction des matériaux dans les circuits industriels. Ces industriels sont pour la plupart des groupes contribuant à la production d’emballage et en capacité technique de recycler. Ces récupérateurs relevant de l’économie informelle, ils sont confrontés à des problèmes de sécurité et de droit de travail, des conditions d’extrême précarité (revenu d’environ 1000dhs/mois), à une dépendance extrême vis-à-vis des grossistes. Ils constituent pourtant une main d’œuvre indispensable.
La collecte des chiffonniers ne représente que 5% des déchets collectés, l’objectif du Maroc étant d’atteindre 20% de déchets collectés prenant en compte l’organisation, le développement de la filière de tri/recyclage/valorisation. Le Maroc s’est doté pour cela d’un Programme National des Déchets Ménagers. Cependant, il n’existe pas d’alternative aux chiffonniers, qui sont presque les seuls acteurs de ce marché qui représente leur unique source de revenu.
Face à cette situation, le Conseil de la Région de Rabat-Salé-Kénitra a accordé une attention particulière à cette problématique et l’a intégrée dans son programme de développement régional. Celui-ci prévoit le soutien à la généralisation du tri/recyclage/valorisation. La Région Rabat Salé Kénitra a lancé la création d’un Eco-centre dans la Commune de Témara, pour répondre au double enjeu d’intégration des récupérateurs dans le processus de recyclage formel, dans l’objectif d’améliorer leurs conditions de vie, et de contribuer au processus de valorisation.
Historique
Les Région AURA et RSK coopèrent depuis 1999, à la naissance des Régions du Maroc. Depuis les réformes territoriales des 2 pays, les questions environnementales ont impulsé un nouveau tournant à ce partenariat. Le Maroc s’est engagé à relever les défis du XXIème siècle en faisant du DD un vrai projet de société et un modèle de développement. Les 2 collectivités ont porté en 2018 un projet de formation de leurs cadres aux EnR. La valorisation des déchets, leur valorisation, l’émergence d’une économie circulaire pour protéger l’environnement et réduire la pression sur les MP, sont des préoccupations communes aux 2 collectivités qui administrent des territoires vastes et en expansion économique. La Région AURA, à l’instar des Régions françaises a rédigé un plan de prévention et gestion des déchets. Elle vise à diviser par 2 l’enfouissement, pour devenir la région française où l’on enfouit le moins, et à porter la valorisation des déchets de 54% à 75%. Le déploiement d’une économie circulaire est une opportunité de réduction des consommations de ressources naturelles (30% en moins) et de développement économique territorial (création de 48 000 emplois d’ici 20 ans). Pour le lien entre politiques publiques, expertise technique et innovation territoriale nécessaires à ces enjeux, la Région AURA s’appuie sur l’agence de développement Auvergne-Rhône-Alpes Energie Environnement.
Pour la Région RSK, l’axe territorial du Programme de développement régional (PDR), repose sur un développement durable, équilibré, homogène de la région. En cohérence avec les politiques nationales, la Région RSK a fixé des objectifs concrets en matière de gestion des déchets et un budget de 30 MMAD pour la généralisation du tri/recyclage/valorisation des déchets solides, d’où la raison d’être de l’écocentre qu’elle porte avec la Commune de Témara. L’écocentre permettra le tri/valorisation des déchets carton, papier et plastique, un débouché aux déchets récupérés et la consolidation d’une économie circulaire, épargnera aux récupérateurs les intermédiaires qui ralentissent le processus de recyclage et conditionnent leur revenu et qualité de vie. L’usage d’une application mobile par ces récupérateurs permettra de renforcer leur capacité, valoriser leur métier. Ce projet est en résonance avec les objectifs de sensibilisation des citoyens aux questions environnementales : la Région RSK a signé un partenariat avec le ministère de l’environnement et l’académie régionale de l’éducation pour mettre en place des centres d’éducation à l’environnement et au DD dans les établissements scolaires.
Objectif du partenariat
Objectifs locaux :
L’objectif à long terme portera sur une réflexion sur la prévention des déchets, prenant en considération également la production de ceux-ci et non seulement le processus de la collecte et leur destination finale. La promotion d’une économie circulaire ne peut être conditionnée uniquement par une gestion privilégiant le recyclage des déchets mais doit présenter également une rupture avec le « consumérisme gaspilleur » d’où l’importance des efforts d’écoconception des produits mis sur le marché et même d’éco-consommation. Pour réussir ce modèle, le comportement citoyen constitue le levier déterminant. L’application mobile pourrait être une opportunité pour la sensibilisation à ces questions et contribuer à ce modèle vertueux.

Objectifs en France :
Favoriser les relations entre entreprises du secteur de l’économie circulaire entre la Région Auvergne-Rhône-Alpes et la Région Rabat Salé Kénitra
Intégrer des actions de recherche développement dans le cadre des coopérations universitaires
Favoriser le renforcement de l’économie circulaire dans les deux territoires régionaux
Description détaillée du partenariat
Le projet porte sur l’expérimentation d’un dispositif visant à la généralisation du tri/recyclage/valorisation des déchets solides. Avec la création d’une application mobile, on vise à mettre en contact ménages, chiffonniers du secteur informel et acteurs économiques, localisés en zone urbaine, l’Arrondissement « Agdal-Ryad », englobant plusieurs quartiers résidentiels et d’affaires de Rabat. Cette initiative inédite au Maroc mais adaptée aux usages du numérique, vise à susciter la collecte des déchets recyclables, inciter populations et entreprises à au tri/valorisation. A terme, on vise l’organisation professionnelle des récupérateurs au sein d’une structure collective, pour faciliter leur accession au secteur formel et la structuration d’une économie circulaire. Sont visées l’insertion sociale des récupérateurs et la régularisation du secteur informel de collecte des déchets
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Conseil de la Région Rabat Salé Kenitra, Ville de Rabat
Maître(s) d'ouvrage
Conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes, Agence Auvergne Rhone Alpes Energie Environnement
Bénéficiaire(s)
Les récupérateurs de Rabat. Les ménages et entreprises de l’arrondissement Agdal-Ryad, quartier résidentiel et d’affaires. En forte hausse de population (environ 100 000 habitants) ; il accueille le campus de Madinat Al Irfane engagé dans un projet de smart campus et fait l’objet depuis 2012 de campagnes de sensibilisation au cadre de vie et a un projet de mobilité électrique. Les services des collectivités locales (Région RSK et Ville de Rabat et Temara). Les entreprises du recyclage

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Ville de Rabat Maroc commun.ico.loupe.alter
Conseil de la Région Rabat Salé Kenitra Maroc commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Conseil de la Région Rabat Salé Kenitra EL MEKKAOUI NAJOUA Ched e la division de l'aménagement du territoire et de la protection de l'environnement elmekkaoui.rsk@gmail.com
Ville de Rabat Benbouya Mustapha responsable du département Environnement mbenbouya@yahoo.fr

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes commun.ico.loupe.alter



Le partenariat est triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 10033 2019
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 10033 2020
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 10033 2021
Conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes 0 2019
Conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes 37020 2020
Conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes 2500 2021
Collectivités et partenaires étrangers 6000 2019
Collectivités et partenaires étrangers 6000 2020
Collectivités et partenaires étrangers 6000 2021




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013