Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Brazzaville"

Correspondant coopération décentralisée
Marie VEILLON
Courriel : marie.veillon[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Michel PRE
Courriel : michel.pre[at]diplomatie.gouv.fr

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Kinshasa"

Correspondant coopération décentralisée
Philippe LAFOSSE
Courriel : philippe.lafosse[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Alain JOLY
Courriel : alain.joly[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Coopération Décentralisée entre : Le SIAAP, l’UNESCO, la ville de Kinshasa, la ville de Brazzaville et la Fondation Ecoglobal pour la réalisation d’un traitement de boues de vidange dans le cadre de l’Alliance des Mégapoles pour l’Eau et le Climat.
Année de première signature de la convention
2019
Thématique d'intervention
Environnement, Climat et Energie
Sous-thématique d'intervention
Eau et déchets
Sous-sous-thématique d'intervention
Eau et assainissement

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2019
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
Contexte
Le taux d’accès à l’assainissement pour la mégapole de Kinshasa et ses 18 millions
d’habitants est de 5,5%.
Sans aucune station de traitement, ce sont chaque jour 18 000 m3 qui sont rejetés
dans le fleuve Congo. Soit 40% de la consommation quotidienne d’eau.
Les 60% des eaux sales restantes sont dispersés dans des puits perdus ou fosses
septiques non étanches ou directement jetés dans les rues sans parfois même une
étape de décantation dans une fosse septique.
Cette situation est non seulement un véritable désastre écologique mais également
sanitaire. Une récente étude locale a démontré que 88% des maladies étaient
directement liées au non traitement des eaux usées avec de notamment de fortes
épidémies de choléra.
A ce jour la capitale ne dispose que de 50 camions vidangeurs d'une capacité de 10
m3 chacun pour effectuer les vidanges des fosses septiques des rares habitants qui
en possèdent. Cela représente une capacité de collecte maximale d'environ 1500 m3
à raison de 3 voyages par camion et par jour en capacité maximale.
La destination finale de ces camions demeurant le fleuve Congo.
La Capitale de Brazzaville compte une population de 2 Millions d'habitants et a un
taux de couverture en égout de seulement 11%.
Comme à Kinshasa, l’évacuation de 45% des eaux usées se fait via un faible et
défectueux réseau d’égout et de caniveaux qui ne débouchent sur aucune station
d'épuration mais directement dans le fleuve Congo, sans aucun traitement.
Page 3 : Convention de Coopération Décentralisée entre le SIAAP, L’UNESCO, La Province de Kinshasa, la ville de Brazzaville
et la Fondation ECOGLOBAL « zéro rejets dans le fleuve Congo »
55% des eaux sales restantes sont dispersées dans des puits perdus ou fosses
septiques non étanches ou également jetés dans les rues directement après, ou non
décantation dans une fosse septique
A ce jour la capitale de Brazzaville, ne dispose que de 40 camions vidangeurs d'une
capacité de 10 m3 chacun pour effectuer les vidanges des fosses septiques des
habitants qui en possèdent une. Ce qui représente une capacité de collecte
maximale d'environ 1200 m3 à raison de 3 voyages par camion et par jour en
capacité maximale.
Ces camions déversent également leurs collectes dans le fleuve Congo.
Historique
Suite à l’organisation du « one planet summit » à Paris en 2017, et en prévision du
prochain Forum Mondial de l’eau au Sénégal en 2021, la France s’est engagée aux
cotés des acteurs non étatiques à accentuer sa présence et son action en faveur du
continent africain et apporter des réponses concrètes aux problématiques liées au
changement climatique.
Ainsi, le SIAAP, acteur de l’aide publique au développement pour l’assainissement a rencontré, lors d’une mission en décembre 2018, le Ministre de l’Environnement de la
République Démocratique du Congo et le gouverneur de la province de Kinshasa. Il
a également rencontré le Premier Ministre de la République du Congo Brazzaville.
Les différentes autorités locales ont manifesté d’une rive à l’autre l’importance du
Fleuve et la situation catastrophique de la question assainissement faisant ainsi
appel à l’expertise du SIAAP pour apporter un appui à la construction de solutions
rapides et durables.

Ce projet est d’ampleur par sa taille, son investissement et par le nombre de ses
futurs bénéficiaires, par la révolution culturelle qu’il porte en lui de voir les autorités
locales s’engager à mettre en oeuvre leurs volontés communes de ne plus rejeter
d’eau usée sans traitement préalable, mais également par l’approche transfrontalière du sujet assainissement et volonté de construire une solution simultanée et
commune aux deux villes.
L’Unesco ayant une expertise reconnue en matière de gestion des eaux
transfrontalières a demandé à être partie prenante de ce projet.
Ce projet sera porté lors du prochain Forum Mondial de l’Eau à Dakar au Sénégal en 2021, comme un projet innovant.
D’autres partenaires seront sollicités à venir rejoindre ce projet telle la Banque
Africaine de Développement ainsi que l’AIMF.
Objectif du partenariat
Projet d'assainissement visant à ne plus rejeter dans le fleuve Congo d'eau usée sans traitement préalable et mettre en place une approche transfrontalière du sujet d'assainissement et une volonté de construire une solution simultanée et commune aux deux villes.
Description détaillée du partenariat
volets et constituent le projet d’appui à la province de Kinshasa et à la ville de
Brazzaville dans le domaine de l’assainissement.
- Phase 1 : une étude de faisabilité avec l’élaboration du rapport diagnostic ville
durable en matière d’assainissement et eaux pluviales de la province de
Kinshasa et à la ville de Brazzaville concernant la construction de deux
traitements de boues de vidanges de part et d’autre du fleuve Congo.
- La constitution du dossier administratif, avec les autorisations nécessaires et
la définition des normes à appliquer.
- Les autorisations foncières et la sécurisation de l’environnement du projet.
- La phase 1 devra prendre en compte les termes de références pour atteindre
les objectifs de développement durable lies à la pression démographique
(objectif 11 des ODD)
Et répondre aux exigences posées par l’objectif 6 des ODD en matière
d’assainissement définies par l’Organisation des Nations Unies.
6.2 D’ici à 2030, assurer l’accès de tous, dans des conditions équitables, à
des services d’assainissement et d’hygiène adéquats et mettre fin à la
Page 4 : Convention de Coopération Décentralisée entre le SIAAP, L’UNESCO, La Province de Kinshasa, la ville de Brazzaville
et la Fondation ECOGLOBAL « zéro rejets dans le fleuve Congo »
défécation en plein air, en accordant une attention particulière aux besoins
des femmes et des filles et des personnes en situation vulnérable
6.3 D’ici à 2030, améliorer la qualité de l’eau en réduisant la pollution, en
éliminant l’immersion de déchets et en réduisant au minimum les émissions de
produits chimiques et de matières dangereuses, en diminuant de moitié la
proportion d’eaux usées non traitées et en augmentant considérablement à
l’échelle mondiale le recyclage et la réutilisation sans danger de l’eau
6.4 D’ici à 2030, augmenter considérablement l’utilisation rationnelle des
ressources en eau dans tous les secteurs et garantir la viabilité des retraits et
de l’approvisionnement en eau douce afin de tenir compte de la pénurie d’eau
et de réduire nettement le nombre de personnes qui souffrent du manque
d’eau
6.5 D’ici à 2030, mettre en oeuvre une gestion intégrée des ressources en eau
à tous les niveaux, y compris au moyen de la coopération transfrontière selon
ce qu’il convient.
6.6 D’ici à 2020, protéger et restaurer les écosystèmes liés à l’eau, notamment
les montagnes, les forêts, les zones humides, les rivières, les aquifères et les
lacs
6.a. D’ici à 2030, développer la coopération internationale et l’appui au
renforcement des capacités des pays en développement en ce qui concerne
les activités et programmes relatifs à l’eau et à l’assainissement, y compris la
collecte de l’eau, la désalinisation, l’utilisation rationnelle de l’eau, le traitement
des eaux usées, le recyclage et les techniques de réutilisation
6.b. Appuyer et renforcer la participation de la population locale à
l’amélioration de la gestion de l'eau et de l'assainissement.

Phase 2 : selon les obligations définies en phase 1, réaliser les infrastructures
nécessaires pour la création du traitement des boues de vidanges de la
province de Kinshasa et la ville de Brazzaville.
- Phase 3 : créer les conditions d’exploitation des stations de traitement, former
les agents nécessaires à ladite exploitation ainsi que travailler à la
règlementation locale favorable au projet ayant pour but d’amener la ville a
zéro rejets sauvages de boues de vidanges.
- Phase 3 bis : travailler à la mise en place de la facturation d’assainissement
pour les usagers.
- Phase 4 : créer et implanter les sites de traitement de boues de vidanges
définis et eaux usées des égouts existants.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Fondation Ecoglobal
Maître(s) d'ouvrage
Fondation Ecoglobal
Bénéficiaire(s)
/

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Ville Province de Kinshasa République démocratique du Congo commun.ico.loupe.alter
Ville de Brazzaville Congo, Rép. commun.ico.loupe.alter
Fondation Ecoglobal Congo, Rép. commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
SIAAP (Service Public de l'Assainissement francilien) commun.ico.loupe.alter



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 0 2020
SIAAP (Service Public de l'Assainissement francilien) 3500000 3500000 0 0 2020




Évaluations, communication et perspectives

Aucune communication n'a été engagée en France

Aucune communication n'a été engagée dans les pays partenaires

Aucune politique d'évaluation n'a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013