Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Bamako"

Correspondant coopération décentralisée
Sherazade BENALLA
Courriel : sherazade.benalla[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Françoise GIANVITI
Courriel : francoise.gianviti[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Appui au développement et à la Gouvernance sur la commune de Sio au Mali
Année de première signature de la convention
2005
Thématique d'intervention
Environnement, Climat et Energie
Sous-thématique d'intervention
Eau et déchets
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
Economie durable Agriculture et développement rural 1
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2020
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
31/12/2021
Contexte
La Commune de Sio compte 20 villages soit trois secteurs (Somadougou, Soufouroulaye et Saré Mala). Le secteur jumelé avec La Talaudière a une superficie de 521 km2 et une population de 17 766 habitants composée de Markas, Bambaras, Peuls, Dogons, Bozos. C’est une commune rurale, relativement isolée, Mopti est à 41 km par la route.

Elle est confrontée à de nombreux problèmes :
Le premier, d’actualité, est l’insécurité permanente. Sio est située en zone rouge et les exactions demeurent encore beaucoup trop nombreuses. Les conditions de vie sur place sont difficiles, les déplacements contrôlés, le couvre-feu instauré. De ce fait la mise en œuvre des actions est parfois retardée et les administrations sont ralenties dans leur fonctionnement.
Ensuite, l’irrégularité pluviométrique, l’appauvrissement des sols, le manque d’eau potable. A cela, il faut ajouter les contraintes de sous équipement, d’accès aux terres et intrants, aux crédits, aux actions des déprédateurs, à l’enclavement, au mauvais état des pistes rurales, aux modes de productions extensifs, à l’exode des jeunes. Les conséquences les plus perceptibles et directes sur la vie des ménages à tous les niveaux sont la hausse des prix des céréales et l’augmentation de la pauvreté.
Enfin, l’analphabétisme, le manque de revenus, et la précarité des conditions socio-économiques.

Nous menons des projets à long terme. Pour être pérennisés, ils demandent à être soutenus.
Les réalisations effectuées nécessitent en permanence des restaurations, ce qui engendre une diversification des types d'aménagements.
L’axe fondamental est de combattre la précarité, d’amener des emplois et de semer de l’espérance. L’enjeu est majeur pour la jeunesse afin qu’elle puisse se construire un avenir. La rigueur du climat, le dérèglement climatique et la diminution des nappes phréatiques nous obligent à creuser les puits de plus en plus profonds, à créer de nouveaux collecteurs. L’accès à l’eau potable devient également de plus en plus urgent pour améliorer l’état sanitaire et préserver les enfants. Le travail des femmes demande à être allégé : accès plus proche aux points d’eau, utilisation de crédits mais aussi formation. L’amélioration des cultures maraîchères réservées exclusivement aux femmes va contribuer à l'amélioration du régime alimentaire des ménages.
Historique
La ville de La Talaudière, est jumelée avec la Commune de Sio au Mali, cercle de Mopti, secteur de Somadougou depuis 1994. Elle est engagée depuis 2005, dans un partenariat fixé par conventions de part et d’autres et qui sont reconduites tous les trois ans.
Les projets annuels ou plans triennaux se sont succédés (le dernier en date 2016/2018). Ils sont marqués par de nombreuses réalisations dans les domaines de l’éducation, de l’agriculture, de la santé sans oublier le soutien aux associations féminines.
Diverses structures, réalisations et actions ont vu le jour amenant un mieux-être de la population : un Centre d’état civil à Somadougou, des parcs de vaccinations, des magasins de stockage (Koloni, Somadougou), l’aménagement du marché de Somadougou par un canal d’irrigation, des puits, des maraîchages, des bancotières (Mandio, Sirakoro, Dio), la construction et l’aménagement du CSCOM, le soutien aux associations féminines (Somadougou, Koloni, karamani, Sirakoro), des formations, la construction de classes, de logements pour les enseignants, et d’une bibliothèque.
Le secteur est vaste, peuplé (17 766 habitants). Les besoins restent nombreux et nous tentons d’y répondre avec toujours comme ligne de conduite, des actions pérennes, génératrices de revenus et d’emplois sans oublier les actions sur l’environnement et la santé.
Cette collaboration, 25 ans cette année, a permis de tisser des liens de plus en plus forts. Trois missions maliennes sont venues à La Talaudière pour découvrir « leur jumelle », se former à partir de leurs attentes, évaluer le travail entrepris et repartir avec de nouveaux projets adaptés à leurs conditions de vie.
Ce partenariat a porté ses fruits même s’il est une goutte d’eau dans l’océan de leurs besoins.
Objectif du partenariat
Objectifs locaux :
Accompagner les populations pour qu’elles s’approprient leur développement
Développer l’émergence de ressources nouvelles pour combattre les pénuries alimentaires
Améliorer les cultures et les récoltes par un meilleur savoir faire
Diminuer l’exode de la jeunesse par la création d’emplois locaux
Renforcer les capacités des acteurs pour plus d’efficacité
Poursuivre la sensibilisation à l’éducation et soutenir la scolarisation
Améliorer l’état socio-sanitaire

Objectifs en France :
Accentuer les échanges entre La Talaudière et Somadougou.
Favoriser la venue des maliens dans la commune pour les rendre plus visibles.
Description détaillée du partenariat
L’agriculture est tributaire des aléas climatiques. Le potentiel agricole, très dégradé, nécessite des restaurations et une diversification des cultures pour une plus grande sécurisation. Une meilleure exploitation pourrait apporter une bouffée d'oxygène à l'économie. Il faut ajouter le sous-équipement, l’enclavement, le mauvais état des pistes rurales, les modes de productions extensifs, l’exode des jeunes. Liées à l’état permanent d’insécurité, ces contraintes paupérisent le secteur et amplifient la misère de « l’Homme » au lieu qu’il soit le vrai acteur de son propre développement.
Le plan biennal va tenter de réduire les inégalités par le renforcement des capacités, l’appui à l’éducation, le développement des sources de revenus. L’objectif est de juguler la pauvreté, améliorer l’état sanitaire, soutenir les femmes dans leurs initiatives car elles sont au cœur du développement.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Mairie de Sio, Comité de jumelage La Talaudière (France) Sio (Mali)
Maître(s) d'ouvrage
La Talaudière, Comité de jumelage Somadougou (Mali) La Talaudière (France)
Bénéficiaire(s)
La population du secteur soit Kouna (6780 ), Sirakoro (1496), Somadougou (4620), Koloni (2061), Dio (1560), Mandio (337), Karamani (912) soit une population totale de 17 766 personnes dont 9 207 hommes et 8 559 femmes.

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Mairie de Sio Mali commun.ico.loupe.alter
Conseil régional Mali commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Mairie de Sio KEITA Olivier agent de développement oliviernemakeita@yahoo.fr
Conseil régional TEMBELY Ibrahima secrétaire général

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
La Talaudière commun.ico.loupe.alter



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 32900 2020
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 32900 2021
La Talaudière 43586 8114 466 2020
La Talaudière 28241 8114 466 2021
Collectivités et partenaires étrangers 11291 2020
Collectivités et partenaires étrangers 11291 2021
Comité de jumelage La Talaudière (France) Sio (Mali) 12748 2020
Comité de jumelage La Talaudière (France) Sio (Mali) 7819 2021




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013