Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Nairobi"

Correspondant coopération décentralisée
Pauline WESOLEK
Courriel : pauline.wesolek[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Georges DIENER
Courriel : georges.diener[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Centre de ressources eau et santé dans le Comté de Baringo au Kenya. Un outil de développement autour de l'accès à l'eau et à la santé avec la création d'une station de pompage et un réseau de distribution d'eau consommable ainsi que l'extension d'
Année de première signature de la convention
2018
Thématique d'intervention
Environnement, Climat et Energie
Sous-thématique d'intervention
Eau et déchets
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
Education, Social et Recherche Santé 1
Economie durable Agriculture et développement rural 2
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2019
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
31/12/2021
Contexte
Ce projet s'inscrit dans un contexte que nous connaissons. Depuis 2008 nous visitons cette région, en 2016, un étudiant stagiaire a fait une pré-étude sur les besoins. Le maire d'Alénya en novembre 2016 s'est rendu sur place et a rencontré la communauté de Ntepes Eldume. Une mission d'identification s'est déroulée au printemps 2018. Rapport en annexe.
La zone autour du lac de Baringo est une zone aride et semi-aride, Il y a 178 villages où vivent
8 950 ménages. Les populations s'alimentent en eau de pluie quand il y en a, ou bien à partir des rivières qui alimentent les lacs. L'eau est soit bouillie, soit désinfectée par des pastilles. Parallèlement la végétation s'est transformée en taillis broussailleux avec des épineux nocifs pour les hommes et les bêtes, diminuant ainsi la zone de pâturage. Dans les zones irriguées, l'agriculture a gagné du terrain. La grande majorité de la population peut se définir comme des « agro-éleveurs-nomades ». Les difficultées rencontrées par les populations sont le manque d'eau potable, la gestion du stock d'élevage, la productivité agricole faible ( maïs : 1,7 tonne à l'ha), des conditions de vie peu hygiéniques avec des maladies comme la malaria, la dysenterie et la thyphoïde sans compter le Sida qui fait des ravages. 40% des lits d'hôpitaux sont occupés par des malades du Sida. Les périodes de sécheresse peuvent anéantir le travail d'une année. Le niveau d'éducation est assez bas avec un peu plus de 50% d'inscriptions à l'école primaire, surtout les garçons, les filles sont souvent appelées à la corvée de l'eau ou du bois ou bien pour garder les troupeaux. Le taux d'alphabétisation dépasse à peine 50%.La mission de préétude en 2016 a permis d’identifier avec les autorités locales et les populations des axes de travail prioritaires : l’eau et la santé. A l’issu de ce projet, d’autres actions pourront être entreprises pour accompagner la gouvernance locale à la gestion des autres problématiques constatées (agricole, assainissement, etc.) Le périmètre du projet est délimité autour des six villages qui bordent la route du lac Bogoria, près de la rivière Molo et concernent entre 2000 et 3000 personnes. L'existence d'un petit dispensaire à Eldume, géré par une infirmière présente dans la journée, est un point d'appui pour renforcer l'existant. Les populations concernées sont à 7 km maximum. Les nappes phréatiques de la plaine de N'Tepes sont saumâtres, cependant sur les contreforts, il y a la possibilité de forer pour trouver de l'eau douce. L'acheminement de l'eau peut se faire par gravitation.
Historique
Celrà en Catalogne sud, ville de 5000 habitants à côté de Gérone et Naivasha ville de 300 000 habitants dans la vallée du Rift au Kénya sont les deux communes avec qui la ville d'Alénya (66200) est jumelée depuis avril 2004.
Tout a commencé en octobre 2001 lors d’une exposition pour la première édition des vendanges d’octobre à Alénya. L’artiste peintre Catherine Kieffer est venue exposer ses toiles accompagnée de deux maasaï. Deux ans plus tard, en 2003, le maire d’Alénya est invité à Naivasha, au Kénya. Il y rencontre le maire et le projet d’un jumelage va prendre forme. S’ensuivront de nombreux voyages, des échanges et des projets de coopération qui verront le jour au travers des différentes missions.
Seize années de rencontres, d'échanges, d'ouverture au monde. Réalisation d'un premier projet eau en 2008 à « Olorkaria maasaï cultural center Naivasha », construction de deux salles de classes en 2009 à Narasha, deuxième projet eau en 2011 dans les highlands, troisième projet eau en 2016 à l'école de Purko Comté de Narok, construction d'une maison de santé en 2015 à Ilkiremisho.
Forts de notre expérience, nous avons pris contact avec d'autres communautés locales, plus au nord, les Ilchamus « cousins » des maasaï. Le projet « Centre de ressources eau et santé dans le Comté de Baringo au Kenya » s'inscrit dans la continuité des actions passées mais aussi dans une approche plus transversale. A l'occasion de visites dans le Comté de Baringo depuis 2008, suite à une pré-étude par un étudiant en 2017 et une mission d'études en 2018, le diagnostic et le relevé des problématiques locales ont conduit l'association et ses partenaires à envisager le projet « Centre de ressources eau et santé dans le Comté de Baringo».
Objectif du partenariat
Objectifs locaux :
Donner confiance aux populations locales dans la prise en main de leur destinée, leur montrer concrètement la faisabilité d'un tel équipement et le bénéfice qu'ils en tirent. Autrement dit cette opération doit servir « d'exemple » pour d'autres réalisations. C'est aussi conforter les autorités locales (Comté et administration locale) dans leur politique de développement.
Capitaliser cette expérience pour les partenaires locaux comme pour les partenaires français doit permettre à chacun d'avancer et de progresser dans la pertinence et l'efficience de futurs projets.

Objectifs en France :
Qualité et préservation de la ressource en eau sont au cœur des enjeux du territoire en accord avec la communauté des communes qui a la compétence eau.
Mettre en relation des lycéens français et kenyans.
Associer l'ensemble de la population aux actions de coopération.
Description détaillée du partenariat
Un centre de ressources eau et santé dans le comté de Baringo au Kenya.
Un outil de développement qui doit permettre une amélioration du niveau sanitaire des 3000 habitants dans les six villages de N'Tepes et Eldume, une dynamique du développement économique et une valorisation des capacités locales. Afin d'atteindre ces objectifs, la réalisation d'une unité de production d'eau consommable, d'un réseau de distribution, de l'agrandissement d'un dispensaire existant et la construction d'une maternité annexe sur le secteur de Ntepes Eldume sont prévus. L'expérimentation de jardins communautaires renforcera l'autonomie des communautés. La scolarisation des enfants sera mieux prise en compte.La formation d'un groupe local au développement confortera le devenir de ces communautés.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Conseil départemental des Pyrénées-Orientales (66906), Communauté de communes Sud-Roussillon, Electriciens sans frontières, Agence de l'eau Rhône-Méditerranée-Corse
Maître(s) d'ouvrage
Alénya, Comté de Baringo
Bénéficiaire(s)
Les populations qui vivent dans les six villages de N'Tepes et Eldume (2000 à 3000 personnes) . Le centre de ressources va améliorer les conditions d'hygiène et de santé de tous et plus particulièrement des femmes et des enfants. L'accès à l'eau toute l'année peut améliorer aussi la gestion des jardins communautaires. Les animaux bénéficieront d'une ressource en eau en période de forte sécheresse. Les autorités bénéficieront d'un point d'appui pour leur programme de développement.

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Comté de Baringo Kenya commun.ico.loupe.alter
communauté locale d'Ilchamus Kenya commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Comté de Baringo Sangaro Jeff coordonnateur jefrisana22@gmail.com
communauté locale d'Ilchamus Sangaro Jeff animateur comité de projet jefrisana22@gmail.com

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Alénya commun.ico.loupe.alter
Conseil régional de l'Occitanie commun.ico.loupe.alter



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 30000 2019
Alénya 20000 30000 2019
Conseil régional de l'Occitanie 15000 2019
Collectivités et partenaires étrangers 23000 2019
Comité de jumelage d'Alénya 10600 2019
Electriciens sans frontières 40000 2019
Agence de l'eau Rhône-Méditerranée-Corse 92000 2019
Fondation veolia 10000 2019




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013