Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Ottawa"

Correspondant coopération décentralisée
Sarah VAILLANT
Courriel : sarah.vaillant[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Stéphane CATTA
Courriel : stephane.catta[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
« A Annecy et Sainte-Thérèse : la vi(ll)e retrouvée »
Année de première signature de la convention
1987
Thématique d'intervention
Culture et Patrimoine
Sous-thématique d'intervention
Infrastructures, équipements et manifestations culturelles
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
Economie durable Aménagement du territoire et transports Planification et développement urbain 1
Culture et Patrimoine Francophonie 2
Education, Social et Recherche Education, emploi, formation professionnelle 3
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2021
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
31/12/2022
Contexte
La crise sanitaire démontre à quel point les espaces publics sont essentiels lorsqu’ils soutiennent bien plus que la simple fonction de se déplacer. Espaces libres, ils peuvent fournir de multiples services : espaces de rencontres distanciés, de pratique physique individuelle et de balades, lieux d’organisation et de déploiement d’activités solidaires, mais également de manifestations citoyennes.

Alors que les secteurs artistique, culturel et créatif font partie des plus fragilisés par la crise sanitaire provoquée par la Covid-19, serait-il possible d’envisager la fabrique de la ville avec eux ? Longtemps cantonné.e.s au spectacle et à la performance, ces artistes se mêlent de plus en plus intimement au contexte urbain et contribuent ainsi activement à la fabrique de la ville, parfois même en lien avec les professionnels de l’urbanisme, afin de refaire de la ville un espace d’expérience sensible, de rencontres, de relations et d’échanges.

Depuis Mars 2020, les deux villes partenaires du projet ont porté plusieurs initiatives sur leurs territoires pour s’adapter au contexte :

- L’élargissement temporaire ou pérenne des espaces publics, pour créer de nouvelles terrasses par exemple,
- La mise en place d’un plan de mobilité visant à réduire l’usage de la voiture individuelle, étendant l’offre cyclable;
- La tenue d’une offre culturelle accessible en extérieur : Un été à Annecy, Jam Ton Quartier, proposant des activités et des spectacles vivants en extérieur.

Ces initiatives ont été sources de dialogue à Sainte-Thérèse et Annecy, pour finalement répondre aux thématiques « Gestion ou sortie de crise (COVID-19) et résilience des territoires », « jeunesse » et « numérique » proposées par le FFQCD.

Le volet résilience territoriale a ainsi été compris comme la capacité de répondre aux enjeux de reprise de la vie culturelle, sociale et citoyenne provoqués par la crise sanitaire ; et d’y trouver des opportunités de projets par :
- Le soutien aux secteurs de la culture impactés par la crise sanitaire ;
- Le réinvestissement des espaces publics par les populations de Sainte-Thérèse et d’Annecy ;
- L’échange de pratiques professionnelles et une prise de hauteur sur les protocoles de tenue d’évènements artistiques sur l’espace public dans le contexte sanitaire ;
- La mobilisation d’un large éventail de savoir-faire pour un projet transdisciplinaire (culture, aménagement, jeunesse, numérique) ;
- La mobilisation de la jeunesse dans des réalisations culturelles et créatives en lien avec la thématique.
Historique
En 1977, Claude DAGENAIS, directeur des services techniques de la ville de Sainte-Thérèse au Québec, a suivi une formation à l’Ecole Nationale d’Administration (ENA). Bon skieur, il jette son dévolu sur Annecy pour un stage en fin de formation, et rencontre à cette occasion Pierre METAIT, son homologue. Une amitié naît entre les deux hommes qui souhaitent nouer des relations entre les deux communes, et encouragent alors des échanges entre leurs équipes.

Dix ans plus tard, Jean BLANCHARD et Bernard BOSSON, respectivement Maires de Sainte Thérèse et d'Annecy, décidèrent de sceller les relations entre les deux villes en paraphant ensemble un pacte d'amitié. Les engagements pris au travers de ce pacte ont été entretenus, améliorés et se sont enrichis au travers des relations professionnelles et personnelles qu'il a fait naître entre les élu.e.s, les fonctionnaires et les citoyen.ne.s.

Depuis l’origine, chaque été, des habitant.e.s des deux villes jumelles traversent l’Atlantique pour travailler au sein des services municipaux (espaces verts, évènements …). Ce dispositif a évolué en « Séjours découverte », et propose des stages à des jeunes des deux villes, où on a pu voir un annécien, étudiant en journalisme, vivre une expérience de six semaines à la télévision des Basses-Laurentides, tandis qu’un étudiant thérésien en histoire a pu intégrer sur une durée similaire le Musée-Château d’Annecy.

Des échanges, tous les deux ans, ont notamment eu lieu grâce à des liens forts tissés entre le Conservatoire à Rayonnement Régional (CRR – Annecy) et le Collège d'enseignement général et professionnel Lionel-Groulx (CEGEP Sainte-Thérèse). Le dernier évènement en date a eu lieu en avril 2017 pour un concert partagé entre solistes, professeur.e.s du CEGEP et l’orchestre de l’école polyvalente.

Cette forte amitié entre les deux villes est chargée de symboles. La ville de Sainte-Thérèse a nommé « Salon d’Annecy » la salle protocolaire de son Hôtel-de-Ville à l’occasion du 20e anniversaire du jumelage. Dix ans plus tard, c’est un érable à sucre qui est planté dans les Jardins d’Europe à Annecy pour célébrer l’entrée dans une troisième décennie de liens transatlantiques. Des espaces publics et des rues portent des noms en résonnance de la ville jumelle, tels que la Promenade Sainte-Thérèse à Annecy, et l’Avenue des Marquisats à Sainte-Thérèse.
Objectif du partenariat
Objectifs locaux :
- Prendre de la hauteur sur des protocoles de diffusion de contenu créatif et culturel sur l’espace public déployés depuis Mars 2020 ;

- Mobiliser les habitant.e.s dans le projet urbain en leur permettant de renouer avec les espaces publics et de découvrir de nouveaux aménagements ;

- Confirmer la pertinence des espaces publics pour la diffusion de contenu créatif et culturel ;

- Favoriser l’étonnement et l’émergence de nouvelles pratiques en lien avec la thématique ;

- Faire gagner en visibilité l’action internationale de la ville en interne et en externe ;

- Sensibiliser les jeunes à l'ouverture, à l'engagement et à la valorisation du territoire ;

- Favoriser l’intelligence collective par la mobilisation d’un large éventail d’actrices/acteurs et de savoir-faire.

Objectifs en France :
- Prendre de la hauteur sur des protocoles de diffusion de contenu culturel et créatif sur l’espace public déployés depuis Mars 2020 ;

- Favoriser la participation citoyenne dans le projet urbain et l’élaboration de l’offre culturelle déployée sur le territoire ;

- Confirmer la pertinence des espaces publics pour la diffusion de contenu créatif et culturel ;

- Favoriser l’étonnement et l’émergence de nouvelles pratiques en lien avec la thématique ;

- Faire gagner en visibilité l’action internationale de la ville en interne et en externe ;

- Sensibiliser les jeunes à l'ouverture, au décloisonnement, à l'engagement et à la valorisation du territoire ;

- Favoriser l’intelligence collective par la mobilisation d’un large éventail d’acteurs et de savoir-faire.
Description détaillée du partenariat
« La vi(ll)e retrouvée » est un projet porté par les villes de Sainte-Thérèse (Québec) et d’Annecy (France). Il propose plus de création artistique sur l’espace public pour soutenir la vie culturelle, sociale et citoyenne. Il dispose de leviers d’actions tels que l’échange réciproque d’artistes venu.e.s des deux villes, la participation citoyenne à l’offre culturelle et à l’aménagement du territoire, la mobilisation des jeunes, la valorisation des modes doux de déplacement et l’appropriation des espaces publics par ses usagères et usagers.

Ce projet s’inscrit dans une logique de gestion et de sortie de crise sanitaire. Les deux villes souhaitent relever les défis de soutien aux secteurs créatifs et culturels, de réinvestissement des espaces publics par les populations, de mobilisation de la jeunesse et de transversalité des savoir-faire dans l’action publique locale.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Ministère des relations internationales
Maître(s) d'ouvrage
Annecy, Ville de Sainte-Thérèse
Bénéficiaire(s)
Usager.e.s de l’espace public, plusieurs centaines de jeunes, une dizaine d’artistes, une trentaine d’élu.e.s et de technicien.ne.s des deux villes sur les volets urbanisme, culture et jeunesse.

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Ville de Sainte-Thérèse Canada commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Ville de Sainte-Thérèse Hardy Pierre Chef de division, logistique événementielle et infrastructures p.hardy@sainte-therese.ca

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Annecy commun.ico.loupe.alter



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 5000 2021
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 5000 2022
Annecy 15650 2021
Annecy 41050 2022
Collectivités et partenaires étrangers 31631 2021
Collectivités et partenaires étrangers 31631 2022




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013