Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Titre
« Des régates au canoë-kayak sur le fleuve Sénégal »
Année de signature de la convention
2020
Thématique d'intervention
Education, Social et Recherche
Sous-thématique d'intervention
Sport
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
Education, Social et Recherche Jeunesse & genre 1
Environnement, Climat et Energie Protection / Gestion de l'environnement / Biodiversité 2
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2021
Le partenariat est :
En cours
Date de fin du partenariat
31/12/2024
Contexte
Le Département de Matam
Matam est riche d’une diversité culturelle ancrée dans les traditions multiséculaires et se caractérise par une population majoritairement jeune. Dans le domaine du sport, il faut noter que ce département souffre d’un déficit important en matière d’infrastructures sportives et de formation des acteurs à la base. Ce qui ne favorise pas la pratique des sports de loisirs ou ceux de compétition.
Le sport dans la région de Matam est principalement animé par les Associations Sportives et Culturelles (ASC), les clubs d’art martiaux, les groupements sportifs et certaines initiatives d’associations à caractère sportif telle que l’Association des professeurs d’EPS de la Commune de Matam qui s’inscrit dans une dynamique de promotion des activités physiques et sportives sur son territoire.
Le ministère des sports dans la première orientation stratégique de sa lettre de politique sectorielle de développement des sports 2016 - 2020, donne corps au principe de sport inclusif en insistant sur la promotion du sport pour tous, du sport à la base, du sport scolaire et des loisirs dans toutes les localités du Sénégal. Le service régional des sports de Matam est un prolongement territorial de l’administration centrale chargée d’exécuter la politique sportive définie par le gouvernement, pour que le sport – qui constitue, sans nul doute, un moyen inégalé de préservation de la santé publique et de cohésion sociale – se développe sur ce territoire.
Le Département de l’Ardèche
Le sport est une composante majeure de la vie des Ardéchois et des personnes qui séjournent en Ardèche. Plus d’un Ardéchois sur quatre pratique régulièrement une ou plusieurs activités physiques dans un cadre associatif ou est investi dans l’un des mille clubs représentant plus de 90 % des disciplines sportives françaises. Par conséquent, le sport, dans son ensemble, génère plusieurs centaines d’emplois directs (encadrement, formation, industrie) et des milliers d’emplois indirects (tourisme sportif en particulier). Bien sûr, comme dans d’autres territoires ruraux français, le sport souffre parfois. Les clubs doivent surmonter des difficultés plus grandes qu’ailleurs : l’éloignement géographique, des effectifs limités par la démographie des bassins de vie et des moyens humains et logistiques modestes. Mais, grâce à la solidarité territoriale qu’exerce le Département, les soutiens financiers leur permettent d’offrir des niveaux de services à la hauteur de leurs homologues citadins.
Historique
Le canoë-kayak au Sénégal
Le Sénégal et le département de Matam en particulier, ont une longue tradition de régates ; la pratique de régates traditionnelles faisant partie de l'héritage socioculturel des ethnies riveraines. Cette activité ludique est organisée à la fin de la campagne de pêche, durant la saison morte, du mois d'août à novembre. En 1994, la fédération de canoë-kayak est née en 1994, sous l’impulsion de dirigeants, persuadés de son apport dans la protection de l’environnement et de la nature, de son apport dans la promotion du tourisme aquatique et du tourisme culturel. Il existe aujourd’hui des clubs à Dakar et à Saint-Louis. Dans ce contexte, l’objectif de ce projet est d’accompagner le passage des régates, jusque-là une pratique historique et culturelle, à la mise en place de clubs de canoë-kayak offrant une occupation aux jeunes matamois, dans un département souffrant d’exode rural et lieu de départ de migrations. Moderniser cette activité culturelle en une activité sportive par la mise en place des structures permettrait de valoriser le fleuve et cette pratique ancestrale.

Le Département de l’Ardèche
En Ardèche, la collectivité départementale ne s’est pas contenté d’appliquer la loi sur le sport du 6 juillet 2000 en mettant en œuvre un plan et une commission dédiés aux sports de nature. Elle a profité de cette nouvelle compétence donnée aux Départements pour engager une politique volontariste de développement des sports et des loisirs de nature. Après plus de vingt ans de développement, les activités physiques de nature sont parvenues à maturité. Ce secteur, consolidé, véritable levier de développement économique, s’inscrit en totale cohérence avec les politiques dédiées au tourisme et aux espaces naturels sensibles.
En outre, les pratiques sportives de nature sont la vitrine du Département, sa marque de fabrique. L’image de l’Ardèche et celle du canoë-kayak sont étroitement liées depuis des décennies. L’image de l’Ardèche et de l’olympisme le sont aussi, au travers de champion locaux en canoé-kayak (olympique et du monde du côté des familles Peschier et Bonnetain notamment) mais aussi de l’implication du département dans le projet « Terre de jeux » démarche associée à Paris 2024 et qui tend à faire vivre l’esprit olympique et sportif dans les territoires tout au long des années qui précéderont et l’année qui verra l’accueil des jeux olympiques à Paris.
Ce projet en fait partie permettant de mêler dans une démarche ambitieuse les savoir-faire et l’expérience ardéchoise aux contexte et aux possibilités, voire aux pratiques quotidiennes, de la navigation en région de Matam (pirogue ou autres embarcations à rames)
Objectif du partenariat
Objectifs locaux :
- Assurer le développement du canoë kayak en région de Matam en s'appuyant sur une pratique patrimoniale autour de la pirogue

- Mettre en place une dynamique de développement durable par le soutien à la durablité institutionnelle, sociale et économique de la pratique sportive du canoë kayak

Objectifs en France :
mobiliser les jeunes pratiquants de cette discipline et leur entraîneurs autour de pratiques "proches" mais dans d'autres pays, d'autres dimensions, d'autres enjeux notamment économique

sensibiliser les participants sur les enjeux de préservation de la ressource ici et ailleurs
Description détaillée du partenariat
Le projet vise à passer d’une pratique traditionnelle de la course de pirogue à une pratique sportive reconnue internationalement et structurée, contribuant ainsi à proposer un cadre pour la jeunesse de Matam, ouvert sur le monde grâce aux échanges avec le Département de l’Ardèche et aux enjeux du développement durable par un ensemble d’actions de préservation et de promotion du Fleuve Sénégal, de ses berges et de la ressource en eau.
Ce projet contribue ainsi à mettre en œuvre une politique départementale, à un niveau décentralisé donc, à l’endroit de la jeunesse, tout en favorisant le développement du sport comme cadre de valorisation des ressources nautiques à l’échelle de Matam.
Il faut noter que les deux collectivités sont partenaires depuis plus de 10 ans dans le cadre d'une coopération décentralisée active orientée vers le renforcement de capacités du département de Matam.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
ADOS
Maître(s) d'ouvrage
Conseil départemental de l'Ardèche, DEPARTEMENT DE MATAM, Service régional des sports
Bénéficiaire(s)
- les jeunes de moins de 20 ans - femmes et hommes - vivant en Région de Matam, scolarisés ou déjà dans la vie active ; les habitants des villages concernés par le projet ; les jeunes du département de Matam qui bénéficieront du développement de la politique "jeunesse et sport" du Département de Matam - les jeunes ardéchois licenciés dans des clubs de canoé-kayak

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
DEPARTEMENT DE MATAM Sénégal commun.ico.loupe.alter
Service régional des sports Sénégal commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
DEPARTEMENT DE MATAM SOW HAMIDOU Chargé de projet hamidousidysow@yahoo.fr
Service régional des sports BA AHMADOU Chef du service régional des Sports ba.ahmadou@ugb.edu.sn

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Conseil départemental de l'Ardèche commun.ico.loupe.alter



Le partenariat est triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi 2005) Montant 1% Eau (Loi 2005) Montant 1% Eau (Loi 2005) Montant 1% Eau (Loi 2005) Année
Conseil départemental de l'Ardèche 10805 2023
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 49333 2023
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 49333 2021
Collectivités et partenaires étrangers 9000 2023
Collectivités et partenaires étrangers 9000 2021
Conseil départemental de l'Ardèche 34100 2021
Collectivités et partenaires étrangers 9000 2022
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 49333 2022
Conseil départemental de l'Ardèche 39802 2022





Évaluation, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013