Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Abidjan"

Pas de correspondant coopération décentralisée
Pas de conseiller de coopération et d'action culturelle
Titre
Égalité des Genres: Actions Locales d’Éducation et de Sensibilisation (EGALES)
Année de signature de la convention ou de la lettre d'intention
2022
Thématique d'intervention
Education, Social et Recherche
Sous-thématique d'intervention
Jeunesse & genre
Sous-sous-thématique d'intervention
Genre

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>

Objectifs de développement durable - ODD

Objectifs de développement durable - ODD
Thématique éligible
5 - Égalité entre les sexes 2
3 - Bonne santé et bien-être 1
4 - Éducation de qualité 1
10 - Inégalités réduites 1
Année de début du partenariat
2022
Le partenariat est :
En cours
Date de fin du partenariat
31/12/2023
Contexte et historique
Les villes de Tours et Port-Bouët ont développé des liens d’amitié en 2019, qui ont conduit à l’automne 2019 à l’accueil, dans les services municipaux de Tours, de 4 collègues ivoiriens en stage professionnel pendant 3 semaines. Ces liens d’amitié et de confiance entre les équipes, et le souhait de poursuivre le travail de pair à pair, ont perduré malgré la crise sanitaire.

La Ville de Tours comme la commune de Port-Bouët ont en commun un très fort engagement en faveur de l’égalité femmes-hommes sur leur territoire respectif.
A Tours, un plan d’action en faveur de l’égalité des genres a été dévoilé le 8 mars 2021, qui fait de cette politique publique une priorité transversale aussi bien au local qu’à l’international. Cet engagement de la Ville de Tours à porter ce sujet sur la scène internationale se traduit par la présidence du groupe thématique Genre qu’elle occupe à Cités Unies France, et l’organisation d’évènements locaux en lien avec les journées ou évènements internationaux dédiés à l’égalité des genres, à l’instar du Forum Génération Égalité organisé à Tours le 16 juin 2021 ( https://www.tours.fr/action-municipale/780-forum-generation-egalite.htm ).
Sur le plan local, la Ville s’est engagée à mener une démarche transversale, inscrite dans tous les champs d’intervention municipaux : éducation, cohésion sociale, culture, sport, aménagement urbain, etc. Elle s’engage par ailleurs à se montrer exemplaire en tant qu’employeur, et à offrir un cadre et des moyens supplémentaires aux initiatives associatives, en particulier en matière de lutte contre les violences sexistes et sexuelles, encore trop nombreuses.

La commune de Port-Bouët s’est elle aussi engagée à faire de l’égalité des genres une réalité, en engageant depuis plusieurs années un travail de fond en faveur de l’autonomisation des femmes, grâce à des initiatives portant sur la scolarisation des jeunes filles et l’accès à l’entreprenariat et aux activités économiques. La priorité majeure de la commune de Port-Bouët demeure la lutte contre les violences faites aux femmes, fléau qui tue de trop nombreuses victimes. Entre 2020 et 2021, la commune de Port-Bouët a recensé pas moins de 244 victimes de violences de genre, âgées de 4 à 38 ans. Ce chiffre, bien qu’extrêmement important, est certainement sous-évalué, de nombreuses femmes n’osant se signaler par peur de représailles, d’être mises au ban de la société, ou par manque de ressources. Pour améliorer le suivi et la remédiation des violences basées sur le genre, la commune de Port-Bouët a mis en place un comité de lutte contre les violences réunissant les travailleurs sociaux, les forces de l’ordre, et des représentants de la Mairie, qui nécessite d’être soutenu et consolidé.
Cette situation trouve ses racines dans des causes plus profondes, qui demandent à être traitées. Dans les termes de nos partenaires ivoiriens, « la commune de Port-Bouët à l’instar des autres villes et communes africaines est confrontée aux problèmes d’égalité du genre compte tenu de l’héritage culturel qui place la femme en situation d’infériorité dans la société par rapport à l’homme. La situation précaire des ménages est un facteur favorisant la survenue des violences dans les familles. La pauvreté extrême des femmes fait perdurer les autres formes de discriminations. ».
A des degrés divers, cette analyse peut s’appliquer à une commune française telle que Tours. Entre 2019 et 2020, en Indre et Loire a été constatée une augmentation de 15,7% des interventions des forces de gendarmerie pour violences intrafamiliales, et 4828 femmes victimes de violences ont été accueillies par le réseau départemental de soutien (chiffres extraits du bilan 2020 du protocole départemental 37 de prévention et de lutte contre les violences faites aux femmes)

C’est dans ce contexte de volonté politique forte et partagée que Tours et Port-Bouët souhaitent s’engager, ensemble, dans un projet traitant de l’ensemble du continuum des violences sexistes et sexuelles. Ces violences seront au cœur des échanges, dans une double approche : curative, par l’échange de bonnes pratiques en matière d’accueil, d’accompagnement et de suivi des femmes et filles victimes. Mais avec aussi une approche perspective, de longue haleine, en luttant contre les stéréotypes de genre et les mécanismes d’installation de la violence et en entamant ainsi le changement culturel nécessaire, en France comme en Côte d’Ivoire, pour atteindre une réelle égalité des genres.

L’échange de bonnes pratiques, le dialogue et la co-construction forment le socle des activités et toutes les activités prévues le sont dans une démarche de « miroir » : chaque acteur/ structure mobilisée l’est dans un dialogue avec un.e homologue dans le territoire partenaire, de manière à favoriser l’échange entre pairs.
Objectif global du partenariat
L’objectif global du projet est la réduction des violences sexistes et sexuelles, dans toutes leurs dimensions, dans les communes de Tours et Port-Bouët.
Ceci se décline en trois axes :
- La lutte contre les stéréotypes de genre, avec des activités mobilisant des publics scolaires, jeunes et le grand public.
- La prévention des violences de genre, avec une attention tournée vers un public adolescent et adulte
- L’échange de bonnes pratiques institutionnelles de lutte contre les violences de genre, incluant des actions de formation des agents publics, de soutien aux acteurs associatifs, de structuration des protocoles d’accueil et d’accompagnement des victimes.
Ces objectifs sont complémentaires, afin d'installer des démarches collectives, produisant des effets mesurables sur le temps du projet et de manière pérenne, dans un cheminement vers un avenir plus égalitaire.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Maître(s) d'ouvrage
Tours, COMMUNE DE PORT-BOUET

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
COMMUNE DE PORT-BOUET Côte d'Ivoire commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
COMMUNE DE PORT-BOUET LEHOU DANIELLE GUILAINE RRESPONSABLE DE COOPERATION ET RELATION DE PARTENARIAT daniellelehou@gmail.com

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Tours commun.ico.loupe.alter



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi 2005) Montant 1% Eau (Loi 2005) Montant 1% Eau (Loi 2005) Montant 1% Eau (Loi 2005) Année
Région Centre Val de Loire 10500 2022
Collectivités et partenaires étrangers 11100 2022
Tours 25100 2022
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 46200 2022





Évaluation, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Suivi-évaluation
Suivi- Evaluation permanent par le biais du volontaire et des équipes permanentes du projet. Missions de coordination politique et de suivi du projet à Tours et Port-Bouët Evaluation mensuelle des activités – planning en échange avec les partenaires au sein d’un Comité de coordination, mesure des écarts et remédiation. Copil internes Rapports intermédiaire et final

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013