Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Titre
Structuration d'un partenariat multi-pays : renforcement d'associations et d'institutions marocaines, tunisiennes, palestiniennes et françaises luttant contre les violences faites aux femmes
Année de signature de la convention ou de la lettre d'intention
2022
Thématique d'intervention
Education, Social et Recherche
Sous-thématique d'intervention
Jeunesse & genre
Sous-sous-thématique d'intervention
Genre

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>

Objectifs de développement durable - ODD

Objectifs de développement durable - ODD
Thématique éligible
5 - Égalité entre les sexes 2
10 - Inégalités réduites 2
17 - Partenariats pour la réalisation des objectifs 2
3 - Bonne santé et bien-être 1
4 - Éducation de qualité 1
16 - Paix, justice et institutions efficaces 1
Année de début du partenariat
2022
Le partenariat est :
En cours
Date de fin du partenariat
31/12/2023
Contexte et historique
Les Nations Unies définissent la violence à l’égard des femmes comme « tout acte de violence dirigé contre le sexe féminin et causant ou pouvant causer un préjudice ou des souffrances physiques, sexuelles, ou psychologiques, y compris la menace de tels actes, la contrainte ou la privation arbitraire de liberté, que ce soit dans la vie publique ou la vie privée. ». On estime que dans certains pays, 70% de femmes seront victimes de violences physiques ou sexuelles perpétrées par un partenaire à un moment de leur vie.

En France, le gouvernement estime qu’en 2019, 213000 femmes ont été victimes de violences physiques ou sexuelles. Au Maroc, on comptait 16 590 affaires de violences faites aux femmes (plus de 1000 de ces affaires concernaient des mineures). Selon le ministère de la solidarité le taux de prévalence de la violence à l’égard des femmes sur le territoire marocain est de 54%. Pourtant, le nombre de plaintes déposées reste faible (6,6%). En Tunisie, selon une enquête du ministère de la femme, on estime qu’au moins 47% des femmes ont été victimes de violence domestique au cours de leur vie. Enfin, en Palestine, le bureau central de statistique palestinien signale que 37% des femmes mariées auraient été victimes de violences de la part de leur mari, et 16,1% des femmes non mariées auraient été victimes de violences de la part d’un membre de la famille.

Le département de Loire-Atlantique a entamé des actions de coopération décentralisée avec le conseil Préfectoral d’Agadir (depuis 1992), le gouvernorat de Mahdia (depuis 1992) et le gouvernorat de Jénine (depuis 2014). Les actions de coopération du Département ont encouragé pendant plusieurs années des initiatives valorisant la place des femmes dans la société au Maroc, en Tunisie et en Palestine. Depuis 2018, les partenaires ont exprimé le souhait de s’engager plus précisément dans la lutte contre les violences faites aux femmes et un réseau entre associations (Solidarité Femmes en France, Voix de la femme de Mahdia, l’Union nationale de la Femme Tunisiennes section Mahdia en Tunisie, Voix des femmes d’Agadir et Femmes du sud au Maroc, et Treatment and Rehabilitation center en Palestine) et institutions (Conseil Départemental de Loire-Atlantique, Gouvernorat de Mahdia, Conseil Préfectoral d’Agadir, Gouvernorat de Jénine) a commencé à se structurer. Son objectif est de pouvoir échanger sur les pratiques professionnelles d’accompagnement des femmes victimes de violences et d’amplifier le plaidoyer dans les différents pays pour que les violences soient reconnues et combattues ainsi que pour favoriser la connaissance des droits pour chacune. Après un premier colloque en octobre 2018 à Mahdia en Tunisie qui a permis la présentation de chaque acteur, une formation s’est organisée à Agadir au Maroc en décembre 2019 sur les notions de « plaidoyer » et les « techniques d’écoute ». Inaugurée par le Président du Conseil préfectoral d’Agadir au Maroc et le Gouverneur de Mahdia en Tunisie, cette 2ème étape du projet international a réuni l’ensemble des associations. Les 12 et 13 décembre, des ateliers ont été organisés à Agadir par l’association Voix des femmes d’Agadir, sur le plaidoyer et les techniques d’écoute pour l’accueil des femmes victimes de violences. Les associations ont échangé selon des méthodes actives sur les définitions et les processus des deux thèmes présentés ainsi que sur l’approche du genre et la masculinité positive. Cette 2ème rencontre a permis de tisser les relations humaines indispensables à la poursuite d’un projet collectif et de faire émerger des attentes à partager. Pendant les différentes périodes de confinement, le réseau a poursuivi ses activités à travers des webinaires avec notamment une mini-série de 4 épisodes d’une heure en mars 2021 ou chaque association a présenté un sujet de son choix. Aujourd’hui, le besoin de structurer le réseau a conduit à plusieurs séances de travail à distance pour questionner les valeurs, les attentes et les objectifs communs et définir un plan d’actions sur trois années. En mars 2022, une troisième rencontre internationale des différentes associations est organisée en Loire-Atlantique avec un programme qui a cherché à mettre en avant le suivi des parcours et la coordination entre professionnels français. Ce troisième évènement international a permis d’avancer sur la structuration du partenariat à travers l’élaboration d’un calendrier de programmation des actions du réseau, et le commencement des travaux d’élaboration d’une charte.

Objectif global du partenariat
L’objectif principal du projet consiste à renforcer l’action des associations dans les pays partenaires engagées dans la lutte contre les violences faites aux femmes . Celui-ci nécessitera la structuration du partenariat multi-acteur·rice·s, engagé depuis 2018, visant à favoriser l’échange de pratiques, le partage des activités et le renforcement de la qualité de l’action professionnelle. Cet objectif central se décline en 4 sous objectifs qui permettront la bonne réalisation du projet : - le développement et la structuration du partenariat international ; - la facilitation des démarches d’accompagnement des femmes victimes de violences ; - l'enrichissement des pratiques professionnelles des associations. Finalement, il visera à valoriser l’engagement international des associations à travers des actions de communication autour du projet.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Maître(s) d'ouvrage
Conseil départemental de Loire-Atlantique, Gouvernorat de Mahdia, Gouvernorat de Jénine, Conseil Préfectoral d'Agadir, Voix des femmes, Femmes du sud, La voix de la femme, Union Nationale de la Femme Tunisienne section Mahdia, Treatment and rehabilitation center (TRC) of victime of torture and orga

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Conseil Préfectoral d'Agadir Maroc commun.ico.loupe.alter
Gouvernorat de Jénine Territoires palestiniens commun.ico.loupe.alter
Gouvernorat de Mahdia Tunisie commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Gouvernorat de Mahdia Sakka Kouidhi Hafedh Chargé de coopération hafedh.sakkakouidhi@gmail.com
Gouvernorat de Jénine Younis Fathi Amani Chargée des relations internationales jeningovpr@gmail.com
Conseil Préfectoral d'Agadir Najih Rajaa Chargée de coopération rajnajih@gmail.com

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Conseil départemental de Loire-Atlantique commun.ico.loupe.alter



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi 2005) Montant 1% Eau (Loi 2005) Montant 1% Eau (Loi 2005) Montant 1% Eau (Loi 2005) Année
Solidarité Femmes 1272 2022
Collectivités et partenaires étrangers 5856 2022
Conseil départemental de Loire-Atlantique 23430 2022
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 29436 2022





Évaluation, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Suivi-évaluation
Le suivi d’évaluation sera assuré par la mise en place d’un poste de pilotage annuel tournant chargé du suivi des activités, de la cohérence et de la visibilité des actions du partenariat. Ce mécanisme permettra d’assurer la bonne poursuite des objectifs inscrits dans le projet et permettra de concerner et de responsabiliser l’ensemble des membres du partenariat. Le suivi d’évaluation du projet sera également assuré par la mise en place d’une grille d’évaluation (cf annexe) distribuée en mai 2023 permettant d’appréhender et d’analyser les résultats des actions menées.

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013