Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Bamako"

Correspondant coopération décentralisée
Sherazade BENALLA
Courriel : sherazade.benalla[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Françoise GIANVITI
Courriel : francoise.gianviti[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Vivre et travailler sur le plateau Dogon
Année de première signature de la convention
2009
Thématique d'intervention
Economie durable
Sous-thématique d'intervention
Agriculture et développement rural
Sous-sous-thématique d'intervention
Agriculture et agroalimentaire

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2009
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
Contexte
Le Mali, pays démocratique indépendant depuis 1956, dont les 3/4 de la superficie sont considérés comme zone saharienne se situe parmi les pays les monins avancés du point de vue des indicateurs de développement avec un PIB de 255 € par habitant, il est au 173 éme rang mondial sur 177 pays.
Actuellement, il ne peut vivre sans l'apport de l'aide internationale.
Du fait de la forte croissance démographique et de l'&ssèchement progressif du climat, le Mali doit faire face à de nombreuses carences, principalement dans le secteur rural (problème d'autosuffisance alimentaire, accès à l'eau potable)
Dans le Cercle de Bandiagara au centre du Mali et à l'est de Mopti, sur le Plateau Dogon, l'activité presque unique est l'agriculture. Celle-ci ne permet pas l'autosuffisance alimentaire. Mes pluies y sont non seulement rares mais aussi viloentes ce qui provoque une érosion intense qui rend le sol fragile et pauvre. Le manque d'eau et la pauvreté du sol perturbent le système vivrier du mil et on enregistre un déficit chronique céréalier.
La commune de Wadouba, situé à 50 kms au nord de Bandiagara regroupe 48 villages pour une population totale de 25025 habitants. Les Récoltes ont été catastrophiques 4 fois sur les 5 dernières années. Ce projet de coopération vise le village de Tunoli Néma, réparti en 2 quartiers, qui compte 824 habitants situé à une vingtaine de kms de Kani Kogouna, chef lieu de la commune.
Historique
Le maire de wadouba a contacté depuis de nombreuses annéés la Fédération ENSEMBLE pour le financement de nombreux projets sur 12 villages de sa commune. Des réalisations ont déjà été mise en place en partenariat avec ces villageois : Coopératives agricole pour la sécurité alimentaire (200 T), moulins pour les femmes, outillage pour les jeunes, microcrédits pour les femmes, matériel médical pour le dispensaire et matérnité, matériel solaire...
Depuis le premier passage sur sa commune de la Fédération Ensemble, Monsieur le Maire demande pour les villages partenaires, la création de zones de marâichage.
L'association Ensemble Orcines a déjà tissé de nombreux liens avec le village de Tunoli Néma :
En 2007, une coopérative, financé par Ensemble Orcines a été créée? Le village a construit le local, le stock est géré par un comité de gestion qui fonctionne bien. Le stock est constitué selon les années principalement de mil, de sorgho, de riz mais aussi d'autres aliments de base. L stock a 6 à 8 rotations dans l'année. En 2008, un microcrédit pour les femmes a été financé par Ensemble Orcines.
Ensemble Orcines travaille en partenariat avec Tunoli Nema depuis 2 ans. Cette association est affiliée à l'Ong ENSEMBLE qui a un représentant malien permanent à BAMAKO qui suit réguliérement les projets. Elle a un accord cadre avec le Mali renouvelé en 2008. Les membres du conseil d'administration de fédération Ensemble, bénévoles, vont dux fois par an au Mali, à leurs propres frais et passent plus de 3 mois chaque année sur le terrain.
Le système agropastoral constitue le système dominant sur le plateau Dogon, il est constitué de cultures pluviales et de cultures maraîchères.
Devant les difficultés autour du puits pour les besoins de tous les jours, la population de Tunoli Néma, appuyée par le maire de Wadouba , Mamadou KANAMBAYE, réclament un puits pour le marâichage et devant l'insufisance de rendement des cultures de mil demandent la création de zone de maraîchage.
Objectif du partenariat
La construction de réserves d'eau par mini barrages ou le creusement de puits permettent la lutte contre la déserification et la créatin de zones de maraîchage mise en culture après la saison des pluies. Ces productions de contre saison tendent à renforcer la capacité de développement endogène par l'autosuffisance alimentaire de la population locale : elle procurent, d'une part des revenus supplémentaires par la vente des échalotes pour l'achat de mil, nouriture de base au Mali. D'autre part, avec la culture accésoire, la consommation de légumes améliore nettement la santé des autochtones. En outre, le jaardinage occupe toutes les catégories de la population et favorise le maintien de certains hommes habituellement appélés à migrer pour subveni aux besoins de leur famille.
Etant une activité d'intérêts communautaire, toute la population sera impliquée à la réalisation des activités.
Description détaillée du partenariat
Vivre et travailler sur le Plateau Dogon
L'accès à l'eau pour l'autosufisance alimentaire et le maintien des populations sur le Plateau Dongon par le maraîchage.
Creusement d'un puits, construction d'un château d'eau, mise en place d'un système de goutte à goutte pour créer une zone de maraîchage dans le village de Tunoli Neman, commune de Wadouba, Cercle de Mopti au Mali.
- Répartition des terres
Objectif de l’action : Toutes les familles bénéficient d'une parcelle
Description sommaire : Sensibilisation de la population. Election d'un comité d'organisation et de suivi, paiement de la participation par Tunoli Nema.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Wadouba
Maître(s) d'ouvrage
Orcines
Bénéficiaire(s)
Les hommes et les jeunes souvent inactifs de dehors de la période d'hivernage pour la culture et la récolte du mil. Ils auront ainsi une activité lucrative qui limitera l'exode vers la capitale ou l'immigration vers l'Europe. Les femmes qui bénéficieront d'une amélioration de leur condition de vie en leur donnant une certaine autonomie financière. La population de Tunoli Néma dans son ensemble, les enfants, vont avoir une améloiration sur le plan de la santé, économique, environnemental.

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Wadouba Mali commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Wadouba kanambaye mamadou

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Orcines commun.ico.loupe.alter



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat





Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Aucune communication n'a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013