Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Bamako"

Correspondant coopération décentralisée
Sherazade BENALLA
Courriel : sherazade.benalla[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Françoise GIANVITI
Courriel : francoise.gianviti[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Elaboration du plan stratégique d’assainissement de la ville de diéma au mali
Année de première signature de la convention
1986
Thématique d'intervention
Environnement, Climat et Energie
Sous-thématique d'intervention
Eau et déchets
Sous-sous-thématique d'intervention
Eau et assainissement

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
1986
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
Contexte
Diéma, ville chef lieu de commune et de cercle dans la Région de Kayes est située dans le Sahel occidental du Mali avec comme coordonnée géodésique :
Latitude : 14°26’ N
Longitude : 11°26’ W
La ville de Diéma n'a pas bénéficié d'un lotissement basé sur un schéma de viabilisation issu d'une étude technique détaillée. Elle est sujette à un problème d'assainissement liquide par faute de drainage des eaux usées domestiques, des eaux de ruissellement hivernales et de gestion des déchets solides d’origine principalement ménagère.
Elle appartient à un impluvium assez convexe où les pentes restent orientées vers les dépressions qui prédominent la majeure partie de la ville. À cet effet, elle accumule toutes les eaux de l'impluvium en hivernage qui échappent au drainage du marigot “ TIANABA ” lequel coule dans le sens nord ouest-sud Est en traversant la ville.
Les flaques d'eau, les marécages et les odeurs des puisards traditionnels qui se déversent dans la rue, altèrent considérablement le cadre de vie de la population.
Les contraintes principales sont : la croissance démographique importante, le manque de ressources financières de la commune (budget de fonctionnement : 50Mfcfa, d’investissement :100MFcfa pour 21000 habitants), les faibles ressources humaines (6 fonctionnaires territoriaux), le développement anarchique de l’urbanisation, l’inondation de la ville en hivernage, la méconnaissance des règles d’hygiène par la population.
Les atouts sont : la volonté des élus de maîtriser l’urbanisation et les nuisances, la création d’un périmètre rizicole en périphérie de la ville, la prise de conscience des populations, notamment les nouvelles.
Aujourd'hui, la mairie de Diéma est préoccupée par le problème d'assainissement de la ville. Ainsi, elle a sollicité l'appui de Chilly Mazarin pour un appui financier relatif à la réalisation d'une étude technique détaillée de l’élaboration d’un plan stratégique d'assainissement.
Historique
La coopération entre Chilly Mazarin et Diéma existe depuis 22 ans. Elle a permis dans un premier temps de répondre aux besoins urgents en matière d’eau, de santé et d’éducation. Elle s’est orientée depuis quelques années vers le développement économique (reconstruction du marché public, création de périmètres maraîchers, micro crédits, barrage hydraulique et création d’un bas fonds rizicole) et l’appui institutionnel. Sur ce dernier point, des actions de formation des élus ont eu lieu et se développent. Par ailleurs, en complément du schéma directeur d’aménagement, Diéma a bénéficié, sur appel à projet 2008 de l’élaboration d’un Plan d’Urbanisme Sectoriel en cours de finition. Il ressort de ces derniers travaux que l’assainissement de la ville, tant pour le traitement des eaux de pluie que pour la gestion déchets liquides et solides est devenue la priorité essentielle pour les élus et la population d’autant que la construction du barrage, en aval du périmètre rizicole et à l’est de la ville, doit commencer en février 2009.
Objectif du partenariat
- Permettre à la ville de Diéma de disposer d’une politique cohérente en matière d’assainissement en respectant le milieu naturel et en préservant les ressources en eaux souterraines et superficielles
- Définir et évaluer les actions qui seront nécessaires à la réalisation de cette politique en identifiant les impacts des travaux issus de ces actions sur l’environnement physique de la ville de Diéma et les populations.
- Garantir à la population présente et à venir des solutions durables pour l’évacuation et le traitement des eaux usées, l’écoulement des eaux de pluie en période d’hivernage et l’élimination des déchets solides
- S’inscrire en harmonie avec les obligations législatives contenues notamment dans le code de l’eau
Description détaillée du partenariat
Projet cofinancé par le MAEE en 2009
Le présent projet a pour finalité d’aider la commune de Diéma à élaborer un Plan stratégique d’assainissement (PSA), afin de définir pour l’ensemble de la ville les solutions techniques les mieux adaptées au traitement des eaux de pluie, à la gestion des eaux usées d’origine domestique, et au ramassage et traitement des déchets solides. Cela permettra à la municipalité de disposer d’un outil cohérent de programmation et d’action dans ces domaines. Ce projet sera mené avec l’aide d’un bureau d’études, expérimenté dans le domaine, qui sera choisi au terme d’une procédure d’appels d’offres. Le préfet, représentant de l’Etat Malien à Diéma a appuyé la demande des élus de Diéma auprès de la délégation de Chilly Mazarin en janvier 2009, a manifesté sa profonde volonté de voir ce projet se réaliser et a donné son accord de principe pour la participation de l’Etat.
- Phase diagnostic
Objectif de l’action : Faire le point sur l’état actuel de l’assainissement des déchets liquides et solides à Diéma.
Description sommaire : Le bureau d’études qui sera choisi sur appel d’offres procèdera à un examen succinct des contextes géographique, socio-économique, urbanistique et environnemental, le diagnostic se fera, à partir du plan de la ville, sur l’observation de son système actuel de traitement des déchets solides et liquides. Les investigations porteront en particulier sur l’aptitude du milieu physique du site à s’accommoder des activités d’assainissement autonome. Des investigations seront aussi menées sur le système actuel de drainage des eaux pluviales ainsi que les contraintes y afférant
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Commune rurale de Diéma
Maître(s) d'ouvrage
Chilly Mazarin
Bénéficiaire(s)
Municipalité, société civile, population

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Commune Rurale de Diéma Mali commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Commune Rurale de Diéma Monsieur SIDIBE Mahamadou

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Chilly Mazarin commun.ico.loupe.alter



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Chilly Mazarin 9521 0 1986
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 5000 1986
Autre 13297 0 1986




Évaluations, communication et perspectives

Aucune communication n'a été engagée en France

Aucune communication n'a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013