Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Tananarive"

Correspondant coopération décentralisée
Florian MARCHADOUR
Courriel : marchadour.matd[at]gmail.com
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Philippe GEORGEAIS
Courriel : philippe.georgeais[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
entre deux foulpointe - 2009/2011 - coopération
Année de première signature de la convention
2008
Thématique d'intervention
Politique, humanitaire et coopération transfrontalière
Sous-thématique d'intervention
Gouvernance locale et appui institutionnel
Sous-sous-thématique d'intervention
Appui institutionnel

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2008
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
Contexte
Pour comprendre ce projet il faut prendre en compte les éléments contextuels de la commune de Foulpointe.
Foulpointe est l’une des 17 communes de la sous préfecture de TOAMASINA.
Historiquement , Foulpointe était le premier port de TOAMASINA et était un village de pécheurs.
Foulpointe est prédominé par du sol blanc sablonneux présumé idéale pour l’implantation des habitats. Elle est aussi caractérisée par du sol à caractère noir vaseux dans les bas fond pour la culture du riz et du sol ferralitique en hauteur pour les cultures de rente et vivrières.
A part l’utilisation du sol, une certaine frange de la population de la commune habitant non loin de la mer, s’adonne à la pêche marine et à la pêche crevettière d’eau douce qui est une des richesses non négligeables de la commune. La pêche traditionnelle est donc très pratiquée par les pêcheurs, qu’elle soit maritime ou fluviale.
Faute de moyen et d’appui financier, la pêche ne connaît pas de développement. Toutefois elle présente une grande diversité aux produits recherchés et aux lieux où elle se pratique, donc source de revenu non négligeable. Depuis les trois dernières années, les pêcheurs constatent la réduction de la production à cause de la dégradation de l’environnement marin. Selon les données disponibles auprès du bureau de la commune, l’effectif des gens qui exercent ce métiers est au total 7000 soit 90 % de la population de Foulpointe (elle compte 7987 habitants).
Des efforts de préservation doivent être mis en œuvre afin de garantir la survie de cette activité.
La plage de Foulpointe est également un lieu de développement touristique. La population locale vie aux rythmes de cet éco-tourisme qui constituent la base de leur gagne Pain : pêcheur, plagistes, piroguiers guides, commerçants, hôteliers artisans, … au total plus de 15 000 personnes vivent de la plage et de la mer à Foulpointe (des habitants de Foulpointe et des communes avoisinantes).
Historique
En janvier 2007 , le plan communal de développement de la commune de Foulpointe est produit. Il fait état des potentiels et des faiblesses de la commune. Il va s’en dire que pour un pays émergent la liste des faiblesses est plus importante que celle des potentiels.
A la fin de l’année 2007, la jeune équipe municipale de Foulpointe, noue des contacts pour obtenir du soutien pour la réalisation de ces projets. C’est ainsi que la commune de l’Entre Deux est interpellée par le biais d’un ressortissant français installé à Madagascar.
N’ayant jamais contribué à des missions d’aide et de coopération, la collectivité de l’Entre-Deux apporte son soutien à deux conditions :
- les projets doivent être de petites dimensions
- la population doit y participer et retirer un avantage réel.

Face à ces deux conditions, la collectivité de Foulpointe propose un projet d’aménagement de la plage de Foulpointe par la création de blocs sanitaires et de réserves d’eau.
Par ailleurs elle sollicite un appui méthodologique pour l’implication de la population.

Durant l’année 2008 , la commune de Foulpointe affinera un diagnostic de son territoire pour la réalisation de ce projet.

Les cellules de coordination techniques sont créées, une à Foulpointe , l’autre à l’Entre-Deux, ces cellules élaborent conjointement un plan d’actions. Au regard des dépenses à effectuer les deux cellules décident de mobiliser les financements spécifiques dans le cadre de la coopération. Car ni l’Entre-Deux, ni Foulpointe ne sont en mesure de financer toutes les actions inscrites à ce projet.
Objectif du partenariat
Ce projet vise à soutenir une dynamique de développement local et durable d’un pays émergent : Madagascar
De manière plus spécifique :
- il doit permettre aux autorités communales locales de réaliser l’aménagement de son territoire en mettant en œuvre une politique de concertation et de participation de sa population (usage d’outils de démocratie locale de concertation).
- De réaliser des blocs sanitaires et des systèmes de retenus d’eau
- Valoriser les ressources de l’environnement locales : forêt, …
- Valoriser les compétences humaines locales
- Valoriser les approches culturelles locales
- Densifier et structurer les relations intercommunales et inter îles
Description détaillée du partenariat
Il s’agit pour la commune de l’Entre Deux du département de la Réunion , de soutenir un projet de préservation de la zone côtière de Foulpointe porté par la mairie de Foulpointe à Madagascar. Des blocs sanitaires seront réalisés par des jeunes de Foulpointe sous la direction de la mairie de Foulpointe dans une dynamique participative. Pour mener à bien ce programme la collectivité de l’Entre Deux vient en appui et en accompagnement à ses homologues de Foulpointe.
- - Appui à la maîtrise d’ouvrage
Objectif de l’action : Elaborer et mettre en œuvre la réglementation en matière de constrution publique.
Description sommaire : Cette action doit permettre à la cellule de coordination de Foulpointe de prendre connaissance de la réglementation francaise en matière de construction publique, de l’adapter à son contexte administratif et réglementaire.
- les avants projets (sommaire et définitif)
- les déclarations aux différents services
- les documents de validation
- la procédure
- les niveaux de contrôle
- le suivi de chantier
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Commune Rurale de MAHAVELONA –FOULPOINTE
Maître(s) d'ouvrage
Entre-Deux
Bénéficiaire(s)
Les bénéficiaires ultimes du projet, sont les habitants de la commune, 7000 personnes dépendent de cette structuration de la plage de Foulpointe. De manière indirecte ce projet d’appui et d’accompagnement est en direction de la cellule de coordination technique de Foulpointe et des intervenants techniques soit 35 personnes.

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Commune Rurale de MAHAVELONA-FOULPOINTE Madagascar commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Commune Rurale de MAHAVELONA-FOULPOINTE M. GAMANOVA Jean Michel Ixora.hotel@hotmail.fr

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Entre-Deux commun.ico.loupe.alter



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat





Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013