Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Mexico"

Correspondant coopération décentralisée
Luc BLANCO
Courriel : luc.blanco[at]ifal.mx
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Jean-Paul REBAUD
Courriel : jean-paul.rebaud[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Développement durable de la région de Jicaltepec - San Rafael au Mexique
Thématique d'intervention
Economie durable
Sous-thématique d'intervention
Attractivité des territoires
Sous-sous-thématique d'intervention
Pôles de compétitivité, clusters, filières

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2010
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
Contexte
Dès 1986, le Département de la Haute-Saône a décidé de mettre en œuvre une action de coopération culturelle avec le Mexique, en contribuant à la diffusion de la culture française et à l’enseignement de la langue française à San Rafael et Jicaltepec, dans l’Etat de Veracruz. Il a également soutenu l’association Haute-Saône – Mexique.

En 2014, le Conseil général de la Haute-Saône a renouvelé la convention de jumelage liant la Haute-Saône et San Rafael/Jicatelpec. Ainsi un nouveau programme de coopération a-t-il été élaboré portant sur : l'enseignement du français , l'accueil d'étudiants mexicains dans les collèges, la préservation du patrimoine historique et naturel de San Rafael et Jicatelpec en lien avec la migration chanitoise, des démarches IGP pour valoriser les productions agricoles locales....
Historique
Le 19 novembre 1833, 97 passagers dont 38 Haut-Saônois issus plus particulièrement de Champlitte, débarquent à Veracruz au terme d’une traversée de l’Atlantique éprouvante à bord de « L’aigle mexicain ».
Un ancien officier de l’empire napoléonien natif d’Autrey-les Gray avait fait l’acquisition des terres de Jicaltepec et fondé le 24 avril 1833 la compagnie franco-mexicaine. Les candidats à l’émigration, accrochés par le prospectus envoyé aux futurs actionnaires de cette aventure, vignerons pour un certain nombre, notamment bourguignons ou chanitois avaient vu leurs vignobles ravagés par des gelées successives, et étaient tentés par cet Etat tout jeune du nouveau monde qui venait d’accéder à l’indépendance (1821), libéré de la tutelle espagnole.
Le dernier obstacle à la conquête économique de ce pays, qui apparaît comme une terre pleine de mystères, est levé par la chute des Bourbon et l’accession au trône de Louis-Philippe d’Orléans. Les initiateurs de la première aventure avaient obtenu 600 000 hectares de terres tropicales pour y installer des familles françaises entre 1830 et 1833, malgré le ravage des maladies et la rudesse du climat.
On estime qu’environ cinq cents familles sont venues s’installer dans cette région au XIXe siècle.
Certains descendants de colons ayant refusé la mobilisation durant la première guerre mondiale, la France a fermé son consulat de Jicaltepec, si bien que les parents n’y ont plus fait enregistrer leurs enfants qui ont de fait, ainsi que leur descendance, progressivement perdu la nationalité française au profit de la nationalité mexicaine. Or la loi de mars 2005 a autorisé la double nationalité au Mexique, si bien que 500 personnes ont déjà obtenu la nationalité française. D’autres vont très certainement la demander. Ceci explique l’engouement actuel pour l’apprentissage de la langue française et le retour vers les racines haut-saônoises des descendants de colons…

Après 30 ans de contacts renoués entre des habitants de Champlitte et les descendants des chanitois émigrés au Mexique, une association Haute-Saône – Mexique a été créée en 1986 et une enseignante de français a été envoyée à San Rafael et Jicaltepec.
Un jumelage a vu le jour en novembre 1986 entre San Rafael, Jicaltepec, le Conseil général de la Haute-Saône et Champlitte.
Dans les années 90, l’association Haute-Saône / Mexique, le Conseil général de la Haute-Saône, la Chambre de métiers et les habitants de San Rafael se groupèrent pour porter le projet de construction d’une maison de la culture.
L’enseignement du français a progressé puisque le nombre d’étudiants est passé d’une trentaine dans les années 90 à plus de 150 aujourd’hui.
Objectif du partenariat
En 2014, l’assemblée départementale a renouvelé le jumelage et décidé :
- de poursuivre l’enseignement du français à San Rafael et Jicaltepec, et d'accueillir des étudiants mexicains dans les collèges haut saonois,
- de continuer d’octroyer une aide de fonctionnement à l’association qui remplit son objectif de renforcement du lien social,
- mais aussi d’accélérer et d’élargir la coopération sur les terrains économiques (Agricole: croisement variété Zébu/Montbéliarde, classement IGP de produits agricoles locaux) patrimoniaux (préservation architecture...) et environnemental (préservation sites remarquables, aide à l'assainissement et accès à l'eau potable...).
Description détaillée du partenariat
Suite au dernier voyage en date d'une délégation haut saonoise en 2013 et en réponse aux demandes et aux ressentis des partenaires mexicains, il a été dégagé plusieurs pistes :
o démarche de classement en IGP citron vert, vanille...,
o co participation à la reconstruction ou à la construction d'un pont et d'une passerelle piétionne sur le Rio Nautla (suite à inondations aout 2013)
o inventaire du patrimoine historique en vue d'une démarche de classement et/ou de protection/réhabilitation (maisons à tuile, cimetières...)
o développement des partenariats économiques
 dans le domaine des travaux publics où les besoins en desserte en eau et en assainissement sont considérables,
 et dans le domaine agricole avec la coopération d’une coopérative céréalière de la région Franche-Comté,
o développement d’une industrie agroalimentaire valorisant les productions locales d’agrumes, la vanille et la banane n’étant plus compétitives,
o lancement d’une étude avec recommandation de mesures à mettre en œuvre pour lutter contre la pollution du fleuve Nautla, …

En résumé, les projets porteraient sur la culture vivrière, l’artisanat local, l’aménagement du territoire, la formation, le commerce extérieur et l’environnement.
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Municipio de SAN RAFAEL
Maître(s) d'ouvrage
Conseil général de Haute Saône
Bénéficiaire(s)
Province de San Rafael

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Municipio de San Rafael Mexique commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Municipio de San Rafael LAGUNES Hector

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Conseil départemental de la Haute Saône commun.ico.loupe.alter

Autres partenaires du partenariat dans le(s) pays partenaire(s)
Gobierno de VERACRUZ


Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Conseil départemental de la Haute Saône 30000 0 2014
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 0 2014




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Aucune communication n'a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013