Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Tananarive"

Correspondant coopération décentralisée
Florian MARCHADOUR
Courriel : marchadour.matd[at]gmail.com
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Philippe GEORGEAIS
Courriel : philippe.georgeais[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Programme triennal de coopération décentralisée mutualisée Région Basse-Normandie/Rhone Alpes/Atsinanana
Année de première signature de la convention
2008
Thématique d'intervention
Politique, humanitaire et coopération transfrontalière
Sous-thématique d'intervention
Gouvernance locale et appui institutionnel
Sous-sous-thématique d'intervention
Gouvernance et démocratie locales

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2008
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
Contexte
National
Sur la base des déclarations du porte parole du MAEE dans sa déclaration du 29 janvier 2010, les Régions françaises et leurs partenaires, dans la mesure du possible, accompagnent et relaient à leur niveau, tant dans les relations institutionnelles que sur le terrain, la position de la France qui est « d’accompagner le processus de cristallisation du dialogue en cours entre toutes les parties malgaches afin que se déterminent les conditions propices à la sortie de crise et à la tenue des élections ».


Interrégional
La situation institutionnelle 2009 mais également la difficulté, propre au terrain malgache, de mener sur le long terme des partenariats de développement efficients, ont conduit des Régions françaises, souvent sous l’impulsion de leur représentant dans les Régions malgaches partenaires, à échanger des informations puis à considérer l’intérêt d’une coordination légère mais régulière.
De même la formation des cadres et des fonctionnaires régionaux nécessitant une même base de formation et des référentiels harmonisés pour l’ensemble des Régions malgaches, il est apparu opportun d’y travailler de manière transrégionale. A cet effet, la Région Ile de France a mis à disposition des autres Régions françaises, l’Institut des Métiers de la Ville de Tananarive comme lieu de rencontre et de travail pour la coordination et la formation interrégionale. La présence d’assistants techniques à l’Ambassade et auprès du Ministère malgache de l’aménagement du territoire et de la décentralisation, dont un spécifiquement détaché à la coopération décentralisée des Régions, devrait également permettre plus de fluidité dans la circulation des informations et un appui conséquent aux coopérations régionales.


La présence de l’A22RM, association des régions malgaches, est centrale pour la réussite de cette action, sa réactivation est un des objectifs du partenariat interrégional. Cet objectif dépend de la volonté malgache de poursuivre la décentralisation régionale.

De même, le groupe des régions françaises intervenant à Madagascar, réunies dans un groupe de travail informel au sein de l’ARF, devra adapter son fonctionnement aux besoins d’échanges et de mutualisation de ses membres.



Local en Atsinanana et à Tamatave
Les coopération décentralisées ont été impactées de façon différente par la crise politique selon que l’on s’intéresse aux projets développés en partenariat direct avec la Région Atsinanana ou mis en œuvre par les organismes de la société civile.

Les coopérations dans l’environnement administratif et politique local.
Les coopérations normandes, par les liens qu’elles ont tissées avec les acteurs de l’institution régionale ont, de fait, été un témoin privilégié de la crise politique du premier semestre 2009.
Pendant toute la durée de la crise, le chargé de mission des coopérations Normandes a eu des rencontres presque hebdomadaires avec le SG de la Région Atsinanana pour se tenir informé des évolutions politiques et administratives tant à la capitale qu’en région Atsinanana.
Des liens réguliers ont été établis avec le Consulat de Tamatave pour se tenir mutuellement informé des évolutions de la situation et pouvoir ainsi en informer nos autorités respectives.
Pour ne pas afficher de soutien particulier à aucune des parties en présence, le chargé de mission a concentré son action sur les projets de la société civile et a transféré le bureau de la coopération normande à son domicile.

La position du Chef de Région et du Secrétaire Général de la Région
Dés l’annonce de la fin de la Présidence de M. RAVALOMANANA, s’est posée la question de l’avenir du Chef de Région, co-signataire des conventions de coopération et interlocuteur important des coopérations décentralisées.
Le 26 mars, les Chefs de Région on été destitués. M. Julien ANDRIAMORASATA a quitté Tamatave pour être remplacé le 25 mai par M. Alain MAHAVIMBINA, représentant local du mouvement TGV. M. MAHAVIMBINA a donné des gages de maintien de l’équipe régionale actuelle et de continuité dans les actions entreprises, notamment les actions des coopérations décentralisées.
Puis, le lundi 11 janvier 2010, le SG de la Région Atsinanana, M. Victor RAZANADRAKOTO a laissé sa place à M. Philibert RANDRIAMAHARITRA. A cette occasion ils ont évoqué ensemble les coopérations décentralisées et les enjeux qu’elles représentent pour la Région Atsinanana.




Acteurs institutionnels :
A toutes les étapes de la crise (sauf la semaine du 26 janvier) les services de la Région ont continué à travailler, et sont restés disponibles. Le seul mot d’ordre était « on continue de travailler sur les affaires courantes, mais on ne peut rien engager ».
Cette situation, si elle nous a permis de continuer de profiter de leurs ressources techniques et documentaires, nous a privé de tout appui décisionnaire, et bloqué les actions de l’axe renforcement institutionnel du programme annuel 2009.
Ainsi les actions « Formation des Directeurs » et « Appui institutionnel à la maison MAP » ont été mises en veille.
Les coopérations normandes et rhônalpines sont néanmoins très bien connues et reconnues par tout l’environnement public et privé du développement local de la Région de Tamatave. On peut supposer que cette relation privilégiée multiacteurs facilitera grandement la reconstruction du lien institutionnel et opérationnel avec la Région Atsinanana, quand la situation l’autorisera pleinement.
En attendant, la pédagogie de l’échange, de la transparence et le positionnement central de la Région Atsinanana mis en œuvre à travers les outils de management des coopérations ont permis de maintenir et de conserver intact le lien institutionnel.

L’impact de la crise sur les projets mise en œuvre par la société civile..
Les projets techniques dans lesquels la Région Atsinanana n’était pas maître d’œuvre ont pu continuer à avancer sans problème. L’incertitude ambiante a pesé et continue de peser sur les opérateurs et les projets, qui, même s’ils continuent d’avancer, ont peu de visibilité sur la pérennité du suivi institutionnel des projets en cours. Sur la période et malgré l’instabilité, les activités sont restées nombreuses.


Historique
Les accords de coopération des 2 Régions déposantes ont été signés respectivement en 2008 et 2009, après plusieurs années de coopération bilatérale :
- avec l’ex Province de Tamatave à partir de 2004 puis avec la Région Atsinanana depuis 2009 pour Rhône-Alpes
- avec la Région Atsinanana pour la Basse-Normandie qui a signé son protocole d’intention en 2006.

Ces premières années de la coopération ont permis de mettre en évidence les difficultés de l’approche du développement par projets, sans gouvernance locale reconnue portée par les autorités locales du Sud, sans stratégie territoriale, sans cadre de concertation élaboré en commun et sans outils de pilotage du développement local admis préalablement par l’ensemble des acteurs présents à un titre ou un autre sur le territoire de coopération.
Ce constat a entraîné la nécessité de mettre en pratique l’approche territoriale du développement auquel font de plus en plus fréquemment référence, tant au niveau européen qu’international, les territoires en coopération et leurs partenaires.

Les précédents programmes annuels de coopération déposées par la Basse-Normandie auprès du MAEE ont permis, malgré la crise institutionnelle en cours , de réfléchir à ces nouvelles stratégies de développement et de créer les premiers outils de gouvernance et de coordination entre les différents niveaux d’acteurs présents en Atsinanana : Etat et services déconcentrés, Région, Communes, collectivités françaises en coopération, établissements d’enseignements et opérateurs publics, associatifs et privés malgaches, français, européens ou internationaux.

C’est sur cette base innovante et fédératrice, par l’approche territoriale et la coopération multi acteurs, que nous avons construit ce nouveau programme triennal mutualisé et intégré.
Objectif du partenariat
- Renforcer les compétences et les capacités de la Région Atsinanana en matière de gouvernance locale par :
• l’appui institutionnel
• l’assistance à la maîtrise d’ouvrage
• le renforcement des capacités de gestion et de formation


- Permettre à la Région Atsinanana de se doter d’un cadre de concertation multiacteurs et multilatéral pour soutenir son développement local dans ses domaines de compétences.
Description détaillée du partenariat
Projet cofinancé par le MAEE en 2010
Résumé
Ce programme triennal de coopération décentralisé multiacteurs a été construit en lien étroit avec la Région Atsinanana et dans la continuité des actions entreprises dans les précédents programmes de coopération décentralisées des Régions françaises déposantes, qu’ils aient ou non fait l’objet d’un cofinancement par le MAEE. Il a pour principal objectif l’appui à la gouvernance et au développement local durable de la Région Atsinanana, il répond à la demande du MAEE de mutualiser et de concerter les stratégies, les programmes et la mise en oeuvre des actions de développement entre toutes les parties en présence sur le territoire d’Atsinanana, françaises et malgaches.

En appui sur les résultats et l’évaluation des précédentes années de coopération, ce programme a donné lieu a un travail interrégional de diagnostic territorial et d’élaboration d’une stratégie multiacteurs et multisectorielle entre les 3 régions Basse-Normandie, Rhône-Alpes et Atsinanana.

Une stratégie a été définie sur la base de l’approche territoriale, considérée comme fil rouge méthodologique. Un programme de 16 actions a été élaboré autour de 5 thématiques sectorielles renforcées par 1 thématique transversale.

Thématique transversale 1 : Appui à la gestion, au pilotage, à la coordination, au suivi, à l’évaluation et à la communication des coopérations régionales

- Action 1 : Pilotage et animation des coopérations décentralisées
- Action 2 : Définition et mise en œuvre de la communication que la Région Atsinanana veut donner en interne et en externe à sa coopération décentralisée
- Action 3 : Appui à la gestion administrative et financière de la coopération décentralisée
- Action 4 : Appui au suivi/évaluation des actions du programme triennal


Thématique sectorielle 2 : Appui institutionnel

- Action 5 : Elle se décline en 5 sous-actions d’appui à l’élaboration du plan régional de développement d’Atsinanana en lien avec les thématiques sectorielles du programme de coopération.
 5/1 : Réactualisation et mise en œuvre du plan de développement régional en matière de développement rural, agricole et piscicole.
 5/2 : Définition et mise en œuvre du plan de développement territorial intégré de la Région Atsinanana
 5/3 : Définition et mise en œuvre du plan régional de développement du tourisme
 5/4 : Définition et mise en œuvre du plan régional de développement de la formation technique et professionnelle
- Action 6 : Définition et mise en œuvre du plan de formation des agents de la Région Atsinanana.
- Action 7 : Accompagnement de la Région Atsinanana dans la mise en place d’un Dispositif Régional d’Appui aux Communes en Région Atsinanana

Thématique sectorielle 3: Appui à la politique de développement rural, agricole et piscicole. L’ensemble des actions de cette thématique s’inscrit en déclinaison de la stratégie de développement régional de la Région Atsinanana. Cf. action 5/1.

- Action 8 : Accroissement de la production et de la diversité piscicole en Atsinanana.
- Action 9 : Appui au développement de la formation agricole initiale et continue
- Action 10 : Appui à la création et au développement de marchés solidaires et équitables pour les petits producteurs de fruits, de sucres et d’épices de la région Atsinanana
- Action 11 : Appui au développement des filières maraîchage et élevage à cycle court pour les marchés locaux de la Région Atsinanana


Thématique sectorielle 4 : Appui à la politique de développement territorial intégré. Cette actoin s’inscrit en déclinaison de la stratégie de développement régional intégré de la Région Atsinanana. Cf. action 5/2.

- Action 12 : Appropriation et adaptation du concept des PNR français dans le cadre du projet de développement territorial intégré d’Atsinanana.


Thématique sectorielle 5 : Appui à la politique de développement du tourisme patrimonial (rural et urbain) et de l’écotourisme. L’ensemble des actions de cette thématique s’inscrit en déclinaison de la stratégie de développement régional de la Région Atsinanana. Cf. action 5/3.

- Action 13 : Appui à l’inventaire du patrimoine du XXème siècle de la Région Atsinanana et en particulier de la communauté urbaine de Tamatave.
- Action 14 : Appui au développement éco-touristique sur le canal des Pangalanes
- Action 15 : Appui au développement d’une filière de formation initiale et continue aux métiers de l’Hôtellerie et du Tourisme au sein de l’Université de Tamatave

Ces actions visent toutes, de façons cohérente et convergente, à appuyer le développement local du territoire d’Atsinanana et à renforcer la capacité de gouvernance des cadres et des techniciens régionaux.

Un projet de communication globale sur l’ensemble du programme de coopération sera engagé,
En fin de triennal, une évaluation externe sera réalisée via un prestataire extérieur recruté par appel d’offre.



- Pilotage et animation des coopérations décentralisées
Objectif de l’action : Appuyer la Région Atsinanana dans son rôle de maître d’ouvrage, dans son co-pilotage de la coopération décentralisée avec la Région Basse Normandie et la Région Rhône Alpes. La soutenir dans son rôle de leader et d’ensemblier, dans le suivi et l’animation des coopérations décentralisées sur son territoire.


Description sommaire : Sous la responsabilité du Chef de Région et du Secrétaire Général de la Région Atsinanana, la Région Atsinanana recrutera un coordinateur du programme de coopération pour la partie malgache et définira les organes et les outils de pilotage et de gestion des actions de la coopération.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Région Atsinanana
Maître(s) d'ouvrage
Conseil régional de Basse Normandie
Bénéficiaire(s)
Le premier bénéficiaire du programme est la Région Atsinanana et ses services Autres bénéficiaires du programme en Atsinanana : Ensemble des acteurs du territoire d’Atsinanana dans la mesure où l’approche territoriale mise en œuvre par le programme triennal implique la participation de toutes les catégories d’acteurs et plus spécifiquement : - Services techniques déconcentrés de l’Etat à travers des apports de compétences techniques à leurs propres programmes d’actions. - Acteurs institutionnels, associatifs et privés (Université, Communes, opérateurs de développement, établissements d’enseignement et de formation, entreprises…) - Producteurs et filières de secteur - Société civile et habitants des zones dans lesquelles se déroulent les actions Bénéficiaires du programme en France au travers du renforcement de leurs compétences et savoir-faire : - Les Régions Basse-Normandie et Rhône-Alpes et leurs services - Les acteurs institutionnels, associatifs et privés des 2 Régions et de la Réunion (Universités, Collectivités territoriales et leurs groupements, opérateurs de développement, établissements d’enseignement et de formation …) - Les autres régions françaises bénéficiaires des actions de coordination et de formation interrégionales menées aux niveaux nationaux malgaches et français

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Région Atsinanana Madagascar commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Région Atsinanana Rosa Jules rosajulesferdinand@yahoo.fr

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Conseil régional de Normandie commun.ico.loupe.alter

Autres partenaires du partenariat en France
Meylan
Autres partenaires du partenariat dans le(s) pays partenaire(s)
Foulpointe
Collectivité territoriale avant réforme
Conseil régional de Basse Normandie



Le partenariat est triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Conseil régional de Normandie 300000 0 2008
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 100000 2008
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 100000 2009
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 100000 2010
Meylan, Foulpointe 968500 2008
Autre 100330 0 2008




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013