Accueil > Atlas > Détail projet

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Bamako"

Correspondant coopération décentralisée
Sherazade BENALLA
Courriel : sherazade.benalla[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Françoise GIANVITI
Courriel : francoise.gianviti[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Renforcement de l’appui institutionnel au développement pastoral durable du Cercle de Niafunké
Année de première signature de la convention
2006
Thématique d'intervention
Economie durable
Sous-thématique d'intervention
Agriculture et développement rural
Sous-sous-thématique d'intervention
Agriculture et agroalimentaire

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < Précédent 1 Suivant > >>
Année de début du partenariat
2006
Le partenariat est
Terminé
Date de fin du partenariat
31/12/2012
Contexte
Le département des Hautes-Pyrénées, comme le cercle de Niafunké sont traditionnellement des espaces pastoraux et l'empreinte de cette activité y est culturellement et économiquement encore très vivace.
Ainsi, un quart de la surface du département des Hautes-Pyrénées est occupé par le domaine pastoral, qui couvre 147 800 hectares. Cet espace est utilisé par un tiers des éleveurs du département qui font transhumer plus de 102 000 ovins et 23 500 bovins. L'attrait pastoral du département est très fort puisqu'un nombre grandissant d'éleveurs extérieurs fréquente le domaine pastoral haut pyrénéen. La place de l'élevage dans l'économie locale est importante : les productions animales représentent 55% du chiffre d'affaire des productions agricoles. Les parcours sont en majorité de propriété collective de collectivités locales, communes ou commissions syndicales (structures intercommunales chargées de la gestion des biens indivis entre plusieurs communes).

Le Cercle de Niafunké (12 000 km² environ) est en grande partie couvert de parcours collectifs. Les conditions de production sont très différentes de celles des Hautes-Pyrénées. Cependant, l'élevage pastoral est confronté à des problématiques similaires : les parcours sont des espaces utilisés collectivement et l'élevage est de type familial. Les bovins et les petits ruminants sont dans les deux territoires les espèces majoritaires et ils sont utilisés pour leur viande et leur lait.

Le Comité de pilotage du cercle de Niafunké a souhaité s’inspirer de l’expérience pyrénéenne notamment en transformation des produits et en gestion des parcours collectifs.

De son côté, le département des Hautes-Pyrénées envisage cette coopération comme le support d’une animation du territoire en vue d’un projet collectif d’aide au développement.

En ce sens, une convention de coopération triennale a été signée le 26 juin 2006 et sera renouvelée dans le courant du premier semestre 2010 à l'occasion d'une mission des répresentants des Hautes-Pyrénées au Mali.

Historique
Engagé depuis 2003 dans des programmes de coopération décentralisée avec le Pérou puis la Slovaquie, le Conseil Général des Hautes-Pyrénées a décidé en 2005 de répondre favorablement à une proposition de coopération avec le territoire de Niafunké émanant des acteurs locaux du pastoralisme.

Deux échanges entre les collectivités partenaires ont été organisés en octobre 2005 et juin 2006 afin
 de vérifier l’intérêt du projet
 de mettre en place les instances de pilotage (comités de pilotage français et malien, constitués d’élus et d’acteurs du développement rural)
 de préparer la mise en œuvre opérationnelle des actions de coopération.
Une convention triennale de coopération décentralisée a été signée entre le Conseil Général des Hautes-Pyrénées et le Conseil de Cercle de Niafunké dans l'objectif de partager l'expérience qu'ont ces deux entités dans l'élevage pastoral.

A l’occasion du comité de pilotage conjoint organisé le 28 juin 2006, il a été décidé pour orienter de manière efficace les axes d’intervention du projet, qu’un diagnostic pastoral serait réalisé sur les 2 territoires.
Le Centre de Ressources sur le Pastoralisme et la Gestion de l’Espace (CRPGE), structure de développement rural qui travaille sur le pastoralisme dans les Hautes-Pyrénées, a été missionné pour cela par le Conseil Général et s’est rendu sur le cercle de Niafunké en janvier 2007.
Les résultats de ce diagnostic ont été validés par le comité de pilotage malien réuni le 22 janvier puis par les acteurs hauts-pyrénéens le 9 février.
Le constat a été fait que
 La taille du cheptel du cercle est en augmentation, ce qui provoque une pression croissante sur les ressources fourragères
 L’utilisation des pâturages est hétérogène : certains pâturages sont surexploités et d'autres sous-exploités
 La production animale est irrégulière et dépendante du régime des pluies
 Les filières animales sont mal organisées : faible valorisation des produits de l'élevage, productions irrégulières

Pour augmenter de manière durable les revenus liés à l'élevage il est primordial de rééquilibrer les relations entre l'homme, l'animal et le milieu naturel, en lançant des actions au sein de trois axes d’intervention :
 Exploitation durable des pâturages
 Intensification de l’élevage
 Amélioration de l’organisation des filières de l’élevage

C’est sur cette base qu’une demande de financement a été présentée en 2007 en réponse à l’appel à projets du Ministère des Affaires Etrangères. Le Conseil Général des Hautes-Pyrénées avait alors choisi de ne prévoir que les actions qui étaient les mieux finalisées et les plus complètes, au niveau du renseignement de leur localisation, des bénéficiaires, du mode de gestion sur place et de la pérennisation des actions une fois les financements extérieurs retirés.
Suite à la réponse favorable du Ministère et au moment de la mise œuvre du programme le Conseil Général des Hautes-Pyrénées s’est trouvé confronté à :
 un renouvellement gouvernemental qui a ralenti la procédure d’obtention d’exonération de la taxe du trésor ;
 des difficultés d’organisation de flux financiers fiables.
Aussi, pour garantir la viabilité et l’efficience du projet, il a été décidé de différer le programme 2007 d’environ 6 mois par rapport au calendrier prévisionnel.
Les contacts établis entre-temps avec VSF-CICDA ont permis d’appréhender les pré-requis nécessaires à la bonne exécution des actions. Il a donc été décidé de recourir aux services de cette association présente sur la Région de Tombouctou depuis plus de 2 décennies afin d’assurer l’assistance technique et la coordination locale à partir de l’été 2008.
Les premières actions ont pu être engagées en 2008.

Durant l'année 2009, la mise en oeuvre des actions s'est poursuivie permettant de réaliser une évaluation de leur déroulement sur plusieurs mois et ainsi bénéficier d'un retour sur expérience intéressant notamment pour la définition du nouveau programme de travail pluriannuel.
Une mission d'évaluation et de préparation de la poursuite de la coopération avec les nouveaux élus du Conseil de Cercle était programmée début 2010 mais a été différée compte-tenu des restrictions de déplacement sur le terrain liées aux récents événements dans le nord Mali.
Les élus du Conseil général des Hautes-Pyrénées ont toutefois confirmé leur volonté de poursuivre la coopération en accord avec le nouveau Président du Conseil de Cercle. Les axes d'intervention ont été proposés et validés par le comité de pilotage malien réuni pour l'évaluation fin janvier 2010.
Objectif du partenariat
Le projet de coopération décentralisée entre le cercle de Niafunké et le département des Hautes Pyrénées a pour objectif global de soutenir durablement l'élevage pastoral en réalisant des actions cohérentes et complémentaires dans l’objectif d’augmenter les revenus des éleveurs tout en exploitant durablement le milieu naturel.
Description détaillée du partenariat
Projet cofinancé par le MAEE en 2010
Sur la base de la coopération concrètement engagée entre le Conseil de Cercle de Niafunké et le Conseil Général des Hautes-Pyrénées depuis 2007, l’objectif initial reste inchangé : « soutenir durablement l'élevage pastoral en réalisant des actions cohérentes et complémentaires dans l’objectif d’augmenter les revenus des éleveurs tout en exploitant durablement le milieu naturel ».

La priorité reste donnée aux actions concrètes visant à la création locale de revenus et à l’organisation des acteurs.
Les actions suivantes sont donc proposées pour la période 2010-2012 afin d’y répondre :
- La sécurisation de l'alimentation du bétail par la mise en place d'un réseau de dépôts, d’une micro usine de fabrication et une amélioration de l’exploitation de bourgoutières.
- Le déploiement et le renforcement de l'appui aux groupements féminins pour l'embouche ovine pour lequel un rapport d'évaluation favorable a été établi en janvier 2010
- L'accompagnement technique et sanitaire aux partenaires d’une mini-laiterie coopérative dont l'étude de faisabilité et la réalisation ont été financées précédemment
- La poursuite d'échanges entre collectivités partenaires et acteurs locaux impliqués dans la thématique du projet
- L’assistance technique locale et la coordination

Le projet 2010-2012 s’attachera également à renforcer la coopération propre aux 2 collectivités partenaires.

- Sécurisation de l' alimentation du bétail
Objectif de l’action : donner les moyens aux éleveurs locaux d’améliorer leurs revenus par une amélioration de leur production en sécurisant leur approvisionnement en fourrage (bourgou sec) et en aliment pour le bétail.
Description sommaire : Le bourgou est un fourrage aquatique de bonne qualité très apprécié par les éleveurs. Il est surtout utilisé en saison sèche par les éleveurs pratiquant la production laitière ou l’embouche ou encore pour entretenir des animaux faibles ne pouvant se déplacer. La « bourgouculture » est pratiquée localement par des individus ou des groupements
Sur le Cercle de Niafunké le manque d’offre entraîne des coûts élevés (0,39 € pour une botte de 3 kg environ).
Le projet est d’appuyer les producteurs laitiers ou les groupements de femmes engagés dans les autres actions du programme pour qu’ils développent cette culture

Parallèlement le problème de l’approvisionnement en aliment bétail est récurrente (rupture de stock, spéculation des commerçants lors des périodes de fortes demandes entraînant des coûts qui ne sont plus à la portée des petits éleveurs …).
La complémentation de l’alimentation de animaux et obligatoire dans ce type de milieu si l’on veut accroître la productivité (lait, viande, reproduction) car les animaux ne trouvent pas suffisamment de pâturage (qualité et quantité) pour subvenir à la fois à leur besoin vital, la reproduction et la production.

Dans la zone, l’aliment bétail est essentiellement constitué de tourteau de coton pur.
Le tourteau de coton est un aliment riche mais non suffisant pour apporter la totalité des besoins nutritifs des animaux en production (lait, viande). A Niafunké, on trouve facilement du son, du maïs et du poisson séché. A cela si l’on ajoute des oligoéléments, on peut produire localement un aliment complet et à moindre coût pour les éleveurs.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Agronomes et Vétérinaires sans frontières
Maître(s) d'ouvrage
Conseil général des Hautes-Pyrenées
Bénéficiaire(s)
Conseil de cercle, Conseil général, 20 associations de femmes (environ 400 femmes), 1 coopérative d'éleveurs laitiers, chambres d’agriculture

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Conseil de Cercle de Niafunke Mali Icone d'une loupe

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Conseil de Cercle de Niafunke KASSAMBARA Oumar

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Conseil départemental des Hautes-Pyrenées Icone d'une loupe

Autres partenaires du partenariat dans le(s) pays partenaire(s)
Conseil de Cercle de Niafunké


Le partenariat est triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Conseil départemental des Hautes-Pyrenées 94034 0 2006
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 10000 2006
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 10000 2007
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 10000 2008
, Conseil de Cercle de Niafunké 15860 2006
Autre 6631 0 2006




Évaluations, communication et perspectives

Aucune communication n'a été engagée en France

Aucune communication n'a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013