Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Niamey"

Correspondant coopération décentralisée
Courriel :
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Laurent BONNEAU
Courriel : laurent.bonneau[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
PROMOTION ET RENFORCEMENT DE LA COOPERATION DECENTRALISEE FRANCO-NIGERIENNE ET APPUI A LA DECENTRALISATION AU NIGER - « ANIYA 3 »
Année de première signature de la convention
2010
Thématique d'intervention
Politique, humanitaire et coopération transfrontalière
Sous-thématique d'intervention
Gouvernance locale et appui institutionnel
Sous-sous-thématique d'intervention
Appui institutionnel

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2010
Le partenariat est
Terminé
Date de fin du partenariat
31/12/2015
Contexte
La coopération décentralisée franco-nigérienne est en plein essor depuis les 5 dernières années, à la faveur :
 d’un contexte politique d’installation progressive de la décentralisation à partir des premières élections municipales organisées en 2004. Les secondes élections municipales ont été organisées en décembre 2009, dans un contexte politique incertain.
 de collectivités françaises et nigériennes qui souhaitent mutualiser leurs moyens pour plus d’efficacité et de visibilité.
Dans ce contexte, le groupe-pays Niger de Cités Unies France s'est fixé des objectifs de travail pour les prochaines années. Pour atteindre certains de ces objectifs, il a besoin de s'appuyer sur un programme concerté.
Historique
Retour sur les programmes concertés « Aniya 1 » et « Aniya 3 » :

Le dispositif Aniya 1 a été mis en place en 2003, à l’initiative de Cités Unies France, pour favoriser de nouveaux partenariats entre collectivités françaises et nigériennes et pour apporter un appui à la réussite de la décentralisation en cours au Niger, notamment par des actions de formation d’élus et de cadres communaux.

Avec les mêmes objectifs, le programme Aniya2, toujours soutenu par les Ministères des Affaires Etrangères Nigériens et Français, a poursuivi de 2006 à 2009, la dynamique de développement de la coopération franco-nigérienne et de renforcement des capacités des collectivités locales nigériennes.

Associant les partenaires institutionnels français et nigériens, ce dispositif s’inscrit donc comme un complément indispensable aux politiques nationales de développement et d’appui à la décentralisation.


Quelques actions phares d’Aniya 1 et 2 (2003-2009) :

Les actions phares de ce dispositif ont été la mise en œuvre de formations pour les élus locaux nigériens, l’organisation de voyages d’étude et de journées d’échange, et enfin l’organisation de colloques rassemblant l’ensemble des institutions et acteurs concernés par la coopération décentralisée entre le Niger et la France.

Les formations visaient prioritairement à accompagner les élus locaux nigériens et les agents des communes dans la réalisation de leurs missions de service public. Ainsi ont-ils pu assister à des formations sur l’élaboration du budget ou encore sur le montage de projet.

Afin de leur permettre d’échanger sur leurs pratiques et de découvrir des expériences sous-régionales, des voyages d’étude au Bénin, Burkina Faso et Mali ont été organisés. Ces actions ont mis en relief des réalités proches et de nouvelles pratiques. Depuis 2003, les 12 formations et voyages d’étude organisés ont concernés environ 411 participants (une même personne a souvent participé à plusieurs activités).

Enfin, pour encourager l’échange nord-sud et initier de nouveaux partenariats, 3 colloques sur la coopération décentralisée franco-nigérienne ont été organisés en mars 2005, novembre 2006, le dernier s’est tenu à Juvisy-sur-Orge (région parisienne) les 24 et 25 novembre 2008, et a réuni plus de 160 participants aussi bien français que nigériens.


Aspects qualitatifs d’Aniya 1 et 2 :

- Ces 6 années du dispositif Aniya ont permis un réel partage d’expérience, d’expérimentation et de réflexion entre les collectivités nigériennes. Les contacts créés leur permettent d’échanger par exemple sur des pratiques de développement communal, de services à la population, etc. La première génération d’élus communaux nigériens échange ainsi sur les éventuelles difficultés rencontrées sur leur commune, et sur les solutions des uns et des autres.
- En complément de ce partage d’expérience, le dispositif Aniya a permis d’améliorer la formation des agents communaux et de participer à leur professionnalisation. Grâce aux formations dispensées, les équipes municipales découvrent, par exemple des outils de gestion communale, ce qui leur permet d’être plus efficaces dans la gestion quotidienne de leur collectivité.
- Le dispositif a permis de valoriser le Niger en France et d’inciter à la conclusion de partenariats entre collectivités françaises et nigériennes. Ainsi plus de 50 missions de collectivités territoriales françaises ont été organisées, accueillies et accompagnées au Niger par l’équipe opérationnelle du dispositif. Dans le même esprit, une trentaine de communes nigériennes a été accompagnée dans la préparation de leur candidature à un partenariat de coopération décentralisée.
Pour accompagner cette démarche de promotion de la coopération franco-nigérienne, un site Internet a été créé (www.france-niger.com), et un ouvrage de présentation du Niger et des coopérations existantes est en cours de réalisation, en collaboration avec Cités Unies France.
Parmi les nouveaux partenariats on peut citer : la coopération Conseil Régional de Picardie/Départements de Konni et Madaoua, Conseil Général de Saône et Loire/ Commune de Tahaoua, Commune de Pezilla la Rivière/Commune de Say.
En 2003, seulement 6 collectivités françaises étaient engagées au Niger ; en 2010, on compte plus de 20 collectivités françaises avec plus de 40 collectivités nigériennes.


Aspects budgétaires d’Aniya 1 et 2 :

2007 : 350 641 euros de réalisations dont 114 953 euros de financement du MAEE français
2008 : environ 300 000 euros de réalisations dont 124 376 euros de financement du MAEE français.
2009 : 220 000 euros de réalisations prévisionnelles dont 78 921 euros de financement prévisionnel du MAEE Français.


2010-2012 : une troisième phase

Suite à l’évaluation prospective conduite en novembre 2008 et aux réflexions menées par les partenaires nigériens et français tout au long de l’année 2009, décision a été prise de poursuivre cette concertation, au sein d’un programme « Aniya 3 ».

Les échanges entre partenaires nigériens et français ainsi qu’avec les institutions partenaires, au Niger et en France, ont été validés entre le 5 et le 11 février 2010, en France et au Niger, à l’occasion d’une mission à Niamey du président du groupe-pays Niger et du pôle Afrique de Cités Unies France.

La présente demande de cofinancement auprès de l’Ambassade de France au Niger et de la Délégation pour l’Action Extérieure des Collectivités Territoriales du MAEE est le résultat de l’ensemble des travaux susmentionnés.
Objectif du partenariat
La finalité générale du projet est de poursuivre la promotion et le renforcement de la coopération décentralisée franco-nigérienne, et d’appuyer la décentralisation au Niger.
Pour y parvenir, trois objectifs ont été définis :

A- Promouvoir, valoriser et soutenir le développement la coopération décentralisée au Niger

B- Créer un espace de dialogue entre CT, ONG, état, etc. pour échanger, mutualiser, informer, capitaliser, …

C- Appuyer le processus de décentralisation en renforçant les capacités des communes
Description détaillée du partenariat
Projet cofinancé par le MAEE en 2010
Aniya (en langues nationales nigériennes, signifie "volonté", "engagement"), est un dispositif novateur. Il est l’un des premiers programmes de coopération décentralisée reposant sur un réseau de collectivités territoriales. Au sein de Cités-Unies France, il fédère la plupart des collectivités françaises en partenariat avec le Niger. Ensemble, les partenaires mutualisent leurs moyens pour mettre en œuvre des actions concertées et cohérentes à l’échelle du territoire nigérien.

Ce programme concerté, pensé conjointement par les collectivités françaises et nigériennes, s’inscrit dans la continuité des programmes concertés « Aniya 1 » et « Aniya 2 », dont l’objectif principal était de soutenir la mise en place de nouveaux partenariats et d’accompagner la mise en place de la décentralisation nigérienne.

« Aniya 3 » vise la poursuite de l'appui au développement de la coopération décentralisée franco-nigérienne, tout en insistant sur la nécessité d'échange, de capitalisation et de mutualisation des moyens et des expériences.

Comparativement aux précédents programmes, Aniya 3 insiste sur la réciprocité de la coopération et sur l’importance de valoriser les expériences et d’en favoriser la diffusion.

Enfin, l'entrée géographique Niger se traduira en volets thématiques, sur les territoires de coopération, au Niger ET en France.

Au terme de ces trois nouvelles années, l'objectif est que la nouvelle association nigérienne RECOTED-ANIYA, dédiée à la coopération décentralisée en lien avec l’Association des Municipalités du Niger, soit autonome et en mesure d’élaborer de futurs programmes et d’en proposer le co–financement auprès de l'Union Européenne, par exemple.

- Promotion, valorisation et soutien au développement de la coopération décentralisée franco-nigérienne
Objectif de l’action : Promouvoir, valoriser et soutenir le développement la coopération décentralisée franco-nigérienne
Description sommaire : A1 : Mobiliser les collectivités territoriales en France et au Niger
Le développement des partenariats de coopération décentralisée est pour ce programme concerté une nécessité : plus les collectivités françaises s’engageront dans des relations durables avec les collectivités nigériennes, plus la coopération décentralisée s’en verra renforcée. Une des contraintes majeures de cette entreprise est la faible connaissance du Niger en France. La sensibilisation territoriale apparaît comme une des solutions pour y remédier.

A11 : Sensibilisation territoriale
L'objectif est de mobiliser de nouvelles collectivités françaises afin de développer de nouveaux partenariats avec les collectivités nigériennes intéressées. Cette mobilisation permettra d’élargir le cercle du groupe-pays et donc de multiplier les échanges d’expérience et les mutualisations.
Dans cette démarche de sensibilisation territoriale, chaque collectivité doit agir comme chef de file sur son propre territoire, mais il doit également y avoir une stratégie de concertation territoriale commune. Cette dynamique de sensibilisation devrait permettre une intensification des partenariats à la fois dans la qualité, la quantité et la profondeur.
Pour développer le nombre de coopérations et sensibiliser les collectivités françaises à la coopération décentralisée avec le Niger, il sera prévu le déplacement d’élus nigériens en France.


A2 : Stratégie de développement et sensibilisation nationale
A 21 Participation à des congrès et manifestations internationales

Il s’agit de financer le déplacement de collectivités essentiellement nigériennes pour représenter le groupe-pays en Afrique et dans d’autres pays, à l’occasion d’événements sous-régionaux, panafricains, eurafricains, etc., tels que le sommet Africités, dont la 6ème édition aura lieu à Dakar, en décembre 2012 ; les congrès organisés par CGLU sont également des lieux devenus incontournables de l’expression des collectivités africaines, et donc nigériennes.






A3 : Organiser et faciliter des temps d’échanges et de rencontres entre élus français et nigériens
Cette action s’est avérée efficace au cours des phases précédentes d’Aniya : élus, techniciens, poste diplomatique français, autorités nationales nigériennes, partenaires techniques et financiers présents au Niger, se retrouvent pour dresser un bilan de leurs actions en cours ou à venir, s’informent mutuellement et poursuivent ensuite des relations.

A31 : Participer et organiser des rencontres franco-nigériennes sur la coopération décentralisée
Une rencontre la 2ème ou la 3ème année sera organisée au Niger ou en France. Pour des effets de calendrier, cette rencontre pourra être coordonnée avec d’autres événements, au Niger (journée nationale des communes par exemple) ou en France (congrès des maires de France ou autre événement à portée nationale)

A32 : Développer les moyens de communication modernes
Compte tenu du coût d’organisation, des contraintes liées aux déplacements pour des élus et techniciens très éloignés les uns des autres, au Niger comme en France, il apparaît nécessaire, pour assurer la participation de tous, de développer la tenue des comités de pilotage de manière décentralisée et en audio ou visioconférence. Ceci implique l’acquisition d’équipements adéquats.
Cités Unies France et les collectivités françaises financeront leur propre équipement.

A33 : Former à l’utilisation de ces outils de communication
Une formation ou mise à niveau sera nécessaire quant à l’utilisation de ces outils de communication, qui seront utilisés tant par les élus que par les techniciens.

A4 Faciliter l’organisation et le déroulement des missions
A41 Appui à l’organisation logistique des missions
A42 Organisation des missions exploratoires ou d’identification sur le terrain
L’équipe opérationnelle du programme au Niger sera chargée de faciliter le déroulement des missions, principalement des petites collectivités françaises et de leurs partenaires nigériennes, ainsi que de faciliter la venue de collectivités françaises souhaitant s’engager au Niger. L’équipe opérationnelle aura à les accompagner sur le territoire concerné, néanmoins chacune des collectivités françaises prendra en charge son déplacement et son hébergement au Niger.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Association RECOTED-ANIYA
Maître(s) d'ouvrage
Communauté de communes Faucigny Glières
Bénéficiaire(s)
 Collectivités françaises partenaires de collectivités nigériennes, participant au groupe-pays Niger de Cités Unies France,  Collectivités françaises souhaitant mettre en place un partenariat avec des collectivités nigériennes, participant ou pas encore au groupe-pays Niger de Cités Unies France,  Collectivités nigériennes partenaires de collectivités françaises,  Collectivités nigériennes souhaitant mettre en place un partenariat avec des collectivités françaises,  Association RECOTED-ANIYA au Niger dédiée à la coopération décentralisée,  Association des Municipalités du Niger

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Téra Niger commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Téra WANKOYE Moumouni

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Communauté de communes Faucigny Glières commun.ico.loupe.alter

Autres partenaires du partenariat dans le(s) pays partenaire(s)
Association RECOTED-ANIYA


Le partenariat est triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Communauté de communes Faucigny Glières 15985 0 2010
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 105000 2010
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 105000 2011
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 105000 2012
, Association RECOTED-ANIYA 136135 2010
Autre 451529 0 2010




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013