Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Ouagadougou"

Correspondant coopération décentralisée
Marion ANVROIN
Courriel : marion.anvroin[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Laurent BARBOT
Courriel : laurent.barbot[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
PROGRAMME COPRA (COopérer Pour Réussir l’Avenir) - Collectivités franc-comtoises et collectivités burkinabè : un programme participatif de développement local durable en milieu rural et périurbain
Année de première signature de la convention
2006
Thématique d'intervention
Politique, humanitaire et coopération transfrontalière
Sous-thématique d'intervention
Gouvernance locale et appui institutionnel
Sous-sous-thématique d'intervention
Appui institutionnel

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2006
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
Contexte
Besançon-Neuchâtel, Ville de Belfort, Communauté d’Agglomération du Pays de Montbéliard, la Ville de Montbéliard, Communauté de l’Agglomération Belfortaine, Conseil général du Doubs et Conseil général du Territoire de Belfort mènent chacun, depuis plusieurs années, des actions de coopération avec leurs partenaires en coopération décentralisée au Burkina Faso. Ces actions s’exercent dans plusieurs domaines (appui institutionnel à la décentralisation, eau-assainissement, éducation, agriculture,…) et sont financées sur les crédits propres des collectivités, abondés le cas échéant de subvention du Ministère des Affaires Étrangères et Européennes (MAEE) (pour le contrat triennal 2007-2009 : Ville de Besançon / CG 90 ; Communauté d’Agglomération de Belfort ; pour les appels à projet annuels 2008 et 2009 : la Communauté d’Agglomération du Pays de Montbéliard et la ville de Montbéliard).
Au fil du temps et des échanges, ces collectivités ont senti la nécessité de se regrouper afin d’être plus efficaces sur le terrain, de bénéficier du savoir-faire de l’une ou de l’autre dans un domaine particulier, de capitaliser leurs expériences et, dans un contexte financier difficile, de gérer au mieux les budgets alloués aux projets de coopération.
Dans cet esprit, une mission au Burkina Faso, conduite en décembre 2009 par le CERCOOP Franche-Comté, a réuni la plupart des collectivités franc-comtoises concernées. Elle a permis de proposer le projet aux partenaires burkinabè qui ont validé cette nouvelle démarche.
Historique
De 1983 à 1995, la coopération franc-comtoise au Burkina Faso est passée des jumelages à la coopération décentralisée. Elle a évolué des actions humanitaires isolées à des actions ponctuelles de développement local, de l’appui à projets à l’appui institutionnel aux collectivités burkinabè pour aller vers une coopération de territoire à territoire.
La recherche d’efficacité a conduit les Villes de Besançon et Neuchâtel et le Conseil général du Territoire de Belfort à présenter un dossier commun au MAEE en 2006, dans le cadre d’un appel à projet annuel, puis en 2007 pour le premier appel à contrat triennal 2007-2009.
Dans un contexte marqué par le processus de communalisation intégrale au Burkina avec la mise en place des communes rurales, les actions portaient en particulier sur l’appui à la décentralisation (formation des élus et information à la population). Elles étaient complétées par un programme de renforcement de lutte contre la pauvreté (stages de formation à l’agro-écologie/Villes de Besançon et Neuchâtel), de mise en place d’activités génératrices de revenus et d’éducation formation (alphabétisation/Villes de Besançon et Neuchâtel ; CEBNF/CG90). Le versement de la dernière tranche de subvention est intervenu courant décembre 2009, les actions qu’elle permet de financer s’achevant courant 2010.
Simultanément, la Ville de Belfort, la Communauté de l’Agglomération Belfortaine et les Syndicats des eaux de Giromagny et de Rougemont le Château appuient, depuis 2007, le programme de gestion intercommunale de l’eau à Tanghin-Dassouri et à Komki-Ipala.
Pour sa part, le Conseil général du Doubs, présent dans la Région Centre depuis 1998, mène une action en faveur du développement de la filière lait (élevage et production laitière). Il souhaite poursuivre cette action sur la même thématique, en s’orientant plus spécifiquement vers l’autonomie fourragère des troupeaux avec notamment une organisation collective des moyens de fenaison.
Plus récemment, depuis 2008, la Communauté d’Agglomération du Pays de Montbéliard et la Ville de Montbéliard se sont engagées dans un programme de développement du maraîchage autour du lac de Bam, au bénéfice de la commune de Zimtanga, située dans la province de Bam. Ce programme a la particularité d’être porté par des groupements de femmes des deux villages Dougré et Bargo.
Mesurant les effets positifs de la mutualisation, et pour amplifier cette dynamique de partenariat, les collectivités franc-comtoises se sont réunies depuis début 2009 au sein d’un groupe pays Burkina Faso, mis en place par le CERCOOP Franche-Comté (CEntre de Ressources pour la COOPération décentralisée en Franche-Comté) et elles ont souhaité mutualiser leurs actions.
Objectif du partenariat
Au Nord : accroître l’efficacité des actions de coopération et d’appui institutionnel en mutualisant un programme participatif de développement local durable en milieu rural et périurbain ; sensibiliser aux inégalités Nord-Sud.

Au Sud : renforcer les capacités de maîtrise d’ouvrage des collectivités burkinabè pour qu’elles s’approprient pleinement les enjeux de développement local dans leur territoire ; qu’elles affirment leur rôle d’interlocuteurs incontournables des collectivités du Nord et des ONG ; qu’elles développent les échanges inter-burkinabè.
Description détaillée du partenariat
Projet cofinancé par le MAEE en 2010
Neuf collectivités ou leurs regroupements en Franche-Comté (Ville de Besançon-Ville de Neuchâtel, Ville de Belfort, Communauté d’Agglomération du Pays de Montbéliard, Ville de Montbéliard, Communauté de l’Agglomération Belfortaine, Conseil général du Doubs, Conseil général du Territoire de Belfort) ont décidé de mutualiser leurs actions de coopération au Burkina Faso.
Tout en prenant en compte les besoins et attentes spécifiques de chacune des collectivités burkinabè concernées, il s’agit de donner cohérence et lisibilité à une coopération mise en œuvre dans le même pays. En fonction des thématiques de coopération souvent communes, (eau, assainissement, éducation et formation, culture…) les collectivités franc-comtoises vont agir ensemble sur un programme d’actions mutualisées au bénéfice de leurs partenaires burkinabè dont les besoins sont souvent identiques d’une commune à l’autre.
La réponse à l’appel à contrat triennal 2010-2012 est donc élaborée comme un véritable programme participatif de développement local durable en milieu rural et périurbain, porté par neuf collectivités ou regroupements de Franche-Comté et leur cinq partenaires burkinabè.

- Agriculture et alimentation : produire local, s’organiser et commercialiser.
Objectif de l’action : -Rechercher l’auto suffisance alimentaire
-Lutter contre la pauvreté
-Responsabiliser les producteurs

Description sommaire : À Douroula, le programme conduit par les Villes de Besançon et Neuchâtel pendant le contrat triennal 2007-2009, a permis aux villageois bénéficiaires de formations d’améliorer leurs techniques de production (miel, karité) et d’élevage (embouche bovine et ovine, aviculture). Il a également été l’occasion de les sensibiliser au respect de leur fragile environnement en leur enseignant la fabrication et l’utilisation de produits naturels pour le rendement et la protection des récoltes, aussi efficaces et moins onéreux que les intrants et pesticides chimiques employés les années passées.
À Komki Ipala, le Conseil général du Territoire de Belfort favorise, depuis 2007, la mise en place de productions vivrières, de conservation (banques de céréales) et de circuits courts de commercialisation.
Dans la Région Centre, le Conseil général du Doubs appuie, depuis 1998, des actions dans le domaine de l’élevage dans la zone urbaine et péri urbaine de Ouagadougou. Cet appui a permis la mise en place de petites unités de productions laitières. Des soutiens directs, des prêts d’honneur et des sessions de formation pour le renforcement des capacités des éleveurs ont été les points forts de ce partenariat.
À Zimtanga, dans la province de Bam, la Communauté d’Agglomération du Pays de Montbéliard et la Ville de Montbéliard ont soutenu, depuis 2008, l’aménagement de 4 hectares de périmètre maraîcher irrigué au bénéfice de 163 femmes et de leurs familles. D’autres actions complémentaires ont également été organisées pour renforcer les capacités des groupements de femmes : formations techniques spécifiques et d’alphabétisation, aide à la commercialisation de la récolte, production de compost, sensibilisation à l’hygiène et à la nutrition…
Pour poursuivre ces actions, menées jusqu’à présent sans coordination au niveau régional, il s’agit maintenant de passer à une deuxième phase qui leur donne une réelle cohérence :
-poursuivre la formation des populations ;
-former des formateurs ;
-organiser des circuits commerciaux courts permettant l’écoulement des produits ;
-soutenir la mise en place de coopératives agricoles ;
-développer le maraîchage sur d’autres villages.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Komki Ipala
Maître(s) d'ouvrage
Communauté de l'agglomération Belfortaine
Bénéficiaire(s)
- Les responsables publics (4 communes rurales et la Région Centre) et les populations des collectivités burkinabè concernées (115 000 personnes). - Les responsables et les populations des collectivités du nord lors des actions d’éducation au développement.

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Komki Ipala Burkina Faso commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Komki Ipala ilboudo Jacqueline

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Grand Belfort Communauté d’agglomération commun.ico.loupe.alter

Autres partenaires du partenariat en France
Conseil général du Territoire de Belfort
Autres partenaires du partenariat dans le(s) pays partenaire(s)
Région Centre


Le partenariat est triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Autre 11955 0 2006
Grand Belfort Communauté d’agglomération 61200 0 2006
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 116666 2006
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 116666 2007
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 116668 2008
Conseil général du Territoire de Belfort, Région C 702648 2006




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013