Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Port-Au-Prince"

Correspondant coopération décentralisée
Jérôme PENNEC
Courriel : jerome.pennec[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Laurent BONNEAU
Courriel : laurent.bonneau[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
RECAPITALISATION DES PAYSANS DEMUNIS DE LA COMMUNE DE LA VALLEE DE JACMEL (HAITI)
Année de première signature de la convention
2011
Thématique d'intervention
Economie durable
Sous-thématique d'intervention
Agriculture et développement rural
Sous-sous-thématique d'intervention
Agriculture et agroalimentaire

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2011
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
Contexte
La Vallée de Jacmel est la commune avec laquelle l’association Ti’Moun de Bricquebec dont la représentante du suivi des actions est Mme Verlinde, collabore au niveau de parrainages.

Après la catastrophe qui a touché les haïtiens, le Conseil général de la Manche a souhaité venir en aide aux sinistrés. L’idée est venue d’envoyer dans un premier temps des conteneurs de produits alimentaires, hygiène et bricolage. C’était une action de solidarité départementale. Pour cela, le Conseil général se devait de trouver une association avec qui travailler en partenariat. Les représentants de l’association Ti’Moun ont été sollicités et rencontrés. Leur expérience et leur investissement ont conforté notre Département à collaborer avec eux d’autant plus qu’un représentant haïtien de l’association se trouve sur place : Tony Bouchette.

Le Conseil général de la Manche travaille en matière de Coopération décentralisée avec quatre pays cibles depuis plusieurs années : Le Burkina Faso, La Roumanie, Madagascar et le Maroc. Très vite après le séisme, l'assemblée départementale a adopté un rapport ajoutant Haïti comme cinquième pays prioritaire. Un premier courrier officiel du Président du Conseil général de la Manche, Jean François Le Grand, a été donné au Maire de la Vallée de Jacmel via Mme Verlinde qui s’est déplacée là-bas. Sur place, un Comité de gestion des Risques et Désastres a été créé afin d’être le maitre d’œuvre et l’interlocuteur privilégié des actions de coopération à venir. A court terme, le Conseil général souhaite vivement conventionner avec la municipalité afin de concrétiser le partenariat naissant.

Deux projets ont été identifiés en plus de la reconstruction de maisons que l’association Ti’Moun soutient grâce aux dons reçus depuis la catastrophe : l’un pour la reconstruction de classes d’école et l’autre sur l’appui à l’agriculture.
Historique
Le mode de vie en Haïti est principalement rural. (64% de la population). La terre permet tout juste de survivre. Avec un taux de chômage qui s'élève à 70% et un salaire moyen d'ouvrier de 1 500 gourdes (équivalent à 30€ par mois), 80 % de la population vit en dessous du seuil de pauvreté. La tragédie qu’a connu l’île il y a bientôt un an, a accentué la pauvreté dans les villages reculés. L’important est de leur donner de l’espoir en essayant de relancer la principale activité, source d’argent et de survie.
Objectif du partenariat
Le projet que porte le Comité des Risques et des Désastres à La Vallée, en partenariat avec l’Association Ti’Moun et le Conseil général comme Maitres d’Ouvrage a pour but de venir en aide aux paysans les plus démunis en les aidant à retrouver une activité agricole. Pour cela, une truie serait octroyée pour relancer l’activité ainsi que des semences et du matériel agricole.
Description détaillée du partenariat
Projet cofinancé par le MAEE en 2011
Le projet de relance de l’agriculture a été proposé par l’association Ti’Moun et le Comité de gestion des Risques et des Désastres. Etant sur place, les personnes membres de ce comité (une dizaine au total) sont plus à même de connaitre les urgences auxquelles la commune de La Vallée de Jacmel est confrontée.
Les habitants de la Commune tirent principalement leur revenu de la culture de la terre et de l’élevage à petite échelle. Les produits cultivés sont surtout pois, maïs, petit mil, patates, mandarines tandis qu’on élève des porcs, cabris, bœufs, ânes et mulets.

La destruction partielle ou totale des fermes est un coup dur pour ces petits paysans aux faibles revenus. De plus, la majorité des familles paysannes ont vu une augmentation du nombre de personnes à nourrir et à loger ; les nouveaux venus étant des parents et amis fuyant les villes de Port-au-Prince et de Jacmel. La population de La Vallée de Jacmel y est de 42000 habitants en temps normal et après le séisme, elle a augmenté d’environs 30%.

Une aide directe à ces petits paysans s’est donc avéré nécessaire. Le premier volet est donc celui qui nous intéresse : le volet agricole.

- RECAPITALISATION DES PAYSANS DEMUNIS DE LA COMMUNE DE LA VALLEE
Objectif de l’action : Le projet que porte le Comité des Risques et des Désastres de La Vallée, en partenariat avec l’Association Ti’Moun et le Conseil général comme Maitres d’Ouvrage a pour but de venir en aide aux paysans les plus démunis en les aidant à retrouver une activité agricole. Pour cela, une truie serait octroyée pour relancer l’activité ainsi que des semences et du matériel agricole.
Description sommaire : 1. Un responsable par quartier sera désigné par le Comité de gestion des risques et désastres pour mener à bien le projet. Ce responsable possèdera un porc (mâle) pour permettre la saillie des femelles qui auront été données.


2. Permettre à un groupe de démunis de posséder une truie, animal considéré comme une de leurs sources de revenus. Les petits qu’elle donnera seront une source de revenu pour les familles



3. Fournir des semences à des hommes et femmes incapables de s’en procurer ainsi que des outils de base pour le labourage de leurs lopins de terre
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Mairie de La Vallée de Jacmel
Maître(s) d'ouvrage
Conseil général de la Manche
Bénéficiaire(s)
Environs 500 familles devraient profiter de ce projet (500 hommes, 500 femmes, 1000 filles et 1000 garçons).

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Mairie de La Vallée de Jacmel Haïti commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Mairie de La Vallée de Jacmel Yvrance Joseph

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Conseil départemental de la Manche commun.ico.loupe.alter

Autres partenaires du partenariat en France
Conseil Régional de Basse Normandie
Autres partenaires du partenariat dans le(s) pays partenaire(s)
Mairie de La Vallée de Jacmel


Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Autre 24661 0 2011
Conseil départemental de la Manche 22000 0 2011
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 15000 2011
Conseil Régional de Basse Normandie, Mairie de La 14000 2011




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013