Accueil > Atlas > Détail projet

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Ankara"

Correspondant coopération décentralisée
Catherine DURIEUX
Courriel : catherine.durieux[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Jean-Luc MASLIN
Courriel : jean-luc.maslin[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Réalisation d'un atelier de maîtrise d'oeuvre urbaine à Diyarbakir (Turquie)
Année de première signature de la convention
2011
Thématique d'intervention
Economie durable
Sous-thématique d'intervention
Aménagement du territoire et transports
Sous-sous-thématique d'intervention
Planification et développement urbain

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < Précédent 1 Suivant > >>
Année de début du partenariat
2011
Le partenariat est
Terminé
Date de fin du partenariat
31/12/2012
Contexte
En Turquie, les villes connaissent aujourd’hui de fortes mutations liées à la croissance démographique, au développement économique et à l’augmentation du niveau de vie.
La Ville de Diyarbakir, capitale de la province du même nom située à l'est de la Turquie, ville principale (900 000 habitants) du Sud Est anatolien, est confrontée depuis près de 50 ans à un développement particulièrement important de son urbanisation, ce qui induit des problèmes sociaux, économiques et environnementaux.
Elle compte notamment sur son territoire onze quartiers de Gecekondu, quartiers d'habitats auto – construits en urgence, dans l'illégalité, au fur à mesure des migrations rurales, qui représentent 15000 logements. La Municipalité de Diyarbakir a fait de la résorption de ces quartiers insalubres une des priorités de sa stratégie de développement urbain. Cette volonté a été renforcée par les études réalisées dans le cadre du programme Ekosep, financé par l'Union Européenne, qui ont préconisé le développement d'une politique sociale intégrant les populations migrantes comme axe stratégique fort.
Historique
Rennes et Diyarbakir sont en relations depuis une trentaine d'année. Des échanges en gestion urbaine ont débuté en 2005, sous l'égide du Ministère des Affaires Etrangères.
Ils ont abouti en 2008 à un programme de coopération en gestion urbaine. Il s'agissait d'un transfert de savoir-faire dans les domaines des transports, des déchets, du patrimoine, et tout particulièrement en matière d'aménagement et d'opérations d'urbanisme, et d'habitat.
Ces échanges ont conduit à une demande renforcée de la municipalité de Diyarbakir, qui a sollicité la Ville de Rennes pour réaliser pour son compte une étude stratégique "aménagement urbain et logement"(étude réalisée avec le concours technique et financier de l'Agence Française de Développement).
A l'issue de l'étude, il a été proposé de réaliser une opération-pilote permettant de conserver dans le quartier de Ben U Sen une grande partie de la population, et la municipalité de Diyarbakir a souhaité continuer à bénéficier d'un accompagnement de la Ville de Rennes pour la mise en œuvre de cette opération.
Il est toutefois apparu qu'en raison du contexte local et de la difficulté pour la municipalité de Diyarbakir de mener un projet aussi complexe sans l'appui opérationnel du Toki (Agence nationale turque chargée du logement), la réalisation de l'opération ne pouvait se concrétiser immédiatement, et qu'il convenait de passer par une étape préparatoire : l'organisation à Diyarbakir d'un atelier international de maîtrise d'œuvre urbaine consacré à ce projet.
Objectif du partenariat
Les objectifs généraux de l'atelier sont donc de préparer la phase ultérieure de réalisation de l'opération de renouvellement urbain du quartier de Ben U Sen. En faisant travailler conjointement des professionnels turcs et internationaux avec des représentants des services métropolitains de Diyarbakir, il a en effet pour objectifs:
- de faire émerger des principes d'aménagement et de premières représentations graphiques du projet, différents des options habituellement retenues en Turquie pour la résorption des Gecekondu. Les pistes les plus pertinentes pourront constituer le cadre du programme ou de l'éventuel concours de maîtrise d'œuvre du projet de rénovation.
- de lancer symboliquement le projet vis-à-vis de la population, et de favoriser son appropriation locale à tous les niveaux (population, élus du quartier, autres services et élus de la ville, acteurs économiques et sociaux), dans un contexte où les élus de Diyarbakir ont besoin de justifier de réalisations rapides.
- d'associer à l'atelier, et notamment au travail de restitution médiatisé à l'occasion du jury, les autorités centrales turques, aux côtés de la Ville de Rennes, de l'AFD, et d'autres partenaires internationaux
- de tenir un événement d'envergure internationale générateur de formation continue, qui constitue aussi au niveau national turc un échange fructueux sur le sujet du renouvellement urbain.
- de convaincre ainsi plus facilement et naturellement le Toki d'accompagner ce projet novateur en lui donnant l'opportunité d'en tirer un bénéfice d'image (première opération de renouvellement urbain conduite en Turquie dans un partenariat entre Toki et une municipalité d'opposition).
Description détaillée du partenariat
Projet cofinancé par le MAEE en 2011
Il s'agit de réaliser, en 2011, un atelier international de maîtrise d'œuvre urbaine, sur le thème du renouvellement urbain "in situ" d'un quartier d'habitat insalubre, en périphérie immédiate du centre historique de Diyarbakir. Cet atelier est organisé en amont de la finalisation du programme d'aménagement du quartier, aménagement qui devrait être réalisé le TOKI (agence nationale turque changée du logement), sous maîtrise d'ouvrage de la municipalité. Il en constitue une étape préparatoire. Durant quinze jours, une vingtaine de spécialistes organisés en trois équipes pluridisciplinaires (et associant chacune plusieurs professionnels turcs) vont réfléchir et produire des propositions pour le redéveloppement de ce quartier, son intégration à la ville existante – autant par les accès, les transports que par l’identité et le paysage -, le traitement des espaces publics, la programmation d’équipements collectifs, le fonctionnement des services urbains, la valorisation paysagère du site, l’évolution de l’habitat et plus généralement l’adaptation du quartier aux pratiques sociales. Puis un jury international échangera sur la base des propositions présentées, dans le but d'identifier pour et avec le maître d'ouvrage les propositions et actions les plus pertinentes. C’est aussi l’occasion d’un échange de niveau national sur le sujet du renouvellement urbain : la problématique des Gecekondu est présente dans de nombreuses métropoles turques et les solutions proposées ont vocation à être transférables. L'ensemble du processus (préparation de l'atelier, participation au jury, suites à donner) fera l'objet d'un accompagnement en expertise par la Ville de Rennes, dans le cadre de la coopération pré-existante.

Description sommaire : Il s'agit de réunir pendant une période continue et limitée des hommes et des femmes de nationalités et de métiers différents (ingénieurs, architectes, urbanistes, paysagistes, etc.) et de les faire travailler en plusieurs équipes sur le projet de renouvellement du quartier de Ben U Sen, chaque participant ayant précédemment réfléchi à partir d'un document "problématique" transmis par l'équipe de pilotage de l'atelier et validé par les maîtres d'ouvrage. Les équipes devront produire des propositions pour le redéveloppement de ce quartier, son intégration à la ville existante – autant par les accès, les transports que par l’identité et le paysage -, le traitement des espaces publics, la programmation d’équipements collectifs, le fonctionnement des services urbains, la valorisation paysagère du site, l’évolution de l’habitat et plus généralement l’adaptation du quartier aux pratiques sociales. Le but est de réaliser ces évolutions tout en maintenant au maximum sur place la population locale
En fin d'atelier, une présentation des propositions des différentes équipes à un jury international composé d'experts (architectes, urbanistes, aménageurs) et de représentants de la maîtrise d'ouvrage sera organisée et médiatisée.
Plus d'infos : http://www.ateliers.org/content/ben-u-sen-quartier-illegal-consolide
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Ateliers internationaux de maîtrise d'oeuvre urbaine
Maître(s) d'ouvrage
Rennes / Diyarbakir / AFD
Bénéficiaire(s)
Le projet se fera en partenariat avec la municipalité métropolitaine de Diyarbakir, qui en sera la première bénéficiaire : l'atelier et ses conclusions constitueront un outil essentiel d'aide à la décision pour l'équipe municipale, dans la perspective de réalisation de l'opération de renouvellement urbain du quartier de Ben U Sen. Les deux journées de

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Ville Métropolitaine de Diyarbakir Turquie Icone d'une loupe

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Ville Métropolitaine de Diyarbakir Okmen Ebru ebruokmen@gmail.com

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Rennes Icone d'une loupe

Autres partenaires du partenariat en France
Agence Française de Développement
Autres partenaires du partenariat dans le(s) pays partenaire(s)
Ville Métropolitaine de Diyarbakir


Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Autre 0 0 2011
Rennes 51400 0 2011
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 26000 2011
Agence Française de Développement, Ville Métropoli 56800 2011




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013