Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Bamako"

Correspondant coopération décentralisée
Sherazade BENALLA
Courriel : sherazade.benalla[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Françoise GIANVITI
Courriel : francoise.gianviti[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Appui à la mise en place de la première Brigade Urbaine de Protection de l’Environnement (BUPE) du Mali
Année de première signature de la convention
2000
Thématique d'intervention
Politique, humanitaire et coopération transfrontalière
Sous-thématique d'intervention
Gouvernance locale et appui institutionnel
Sous-sous-thématique d'intervention
Gouvernance et démocratie locales

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2000
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
Contexte
La ville de Bamako est, à l’instar des autres capitales ouest africaines, actuellement confrontée à d’énormes problèmes liés à l’environnement (déchets liquides et solides, foisonnement des bidonvilles, surpeuplement, absence quasi-totale de structures locales d’application des règlements de police administrative, …).

Elle couvre une superficie de 24 000 ha pour une population de 1. 809.106 habitants (selon le dernier recensement général de la population et de l’habitat, avril 2009). Le taux de croissance de cette population est de 5,4% par an, dépassant la moyenne nationale. Cette forte croissance démographique, à Bamako, se traduit par d’importants problèmes en termes d’habitat, d’assainissement, d’aménagement, de mobilité urbaine, etc.

L'une des caractéristiques de Bamako réside donc aujourd’hui sur l’important développement spatial rapide par rapport aux possibilités de planification urbaine structurée, et bien entendu, cette situation met « à nu » les moyens très limités de la ville face aux défis :
• du développement et de modernisation des équipements et infrastructures existants,
• de l’application des règlements municipaux en matière de protection de l’environnement.
C’est dans ce contexte que la ville de Bordeaux a été sollicitée pour fournir une expertise technique et pédagogique
Historique
2000
Mise en place par le District de Bamako d’une politique de gestion de proximité des questions environnementales.
Mise en place officielle des nouvelles missions de la première Brigade Urbaine de Protection de l’Environnement (BUPE) de Bamako.

2003
Une réflexion sur l’amélioration de la situation a abouti à l’élaboration du plan stratégique de la mairie du District. Objectif : mieux prendre en compte les nouvelles infrastructures. Il s’agit pour les gestionnaires de la ville de mettre en synergie l’intervention des partenaires sur le territoire de Bamako. En effet, les bailleurs classiques qui financent les grandes infrastructures à travers l’Etat sont de plus en plus secondés par la coopération décentralisée avec des interventions ciblées et directes.

2005
A la demande du gouvernement malien, « les Assises de la Propreté de Bamako » ont été organisées à la veille du Sommet France-Afrique, et suivies d’un Conseil Interministériel chargé d’élaborer « une feuille de route » spécifiquement destinée aux autorités municipales de Bamako pour :
• intégrer la dimension environnementale dans toutes les politiques économiques, sociales, transversales ou sectorielles,
• rechercher et mobiliser des ressources financières nécessaires y compris l’organisation régulière de tables rondes avec les « Bailleurs de Fonds » potentiels : la Banque Mondiale et la Banque africaine de développement se penchent actuellement sur la problématique globale des déchets liquides et solides et la réalisation d’un schéma d’assainissement de l’agglomération bamakoise,
• initier des partenariats internationaux pour renforcer les capacités professionnelles du personnel municipal en matière de protection de l’environnement.

C’est donc aux fins d’honorer ces recommandations et pour résoudre les nombreux problèmes de salubrité et instaurer des mécanismes nécessaires à la gestion concertée de l’environnement que Bamako a fait appel, à Bordeaux, dans le cadre de la Coopération Décentralisée entre les deux villes.

2009
Le Conseil du District, issu des élections communales d’avril 2009 retient l’assainissement, l’aménagement, la mobilité urbaine ainsi que l’amélioration des ressources par le renforcement du tissu économique comme axes prioritaires d’intervention. Objectif :
- planifier des actions en vue d’améliorer les services rendus à la population en tenant compte du taux de croissance très élevé de la ville et de mettre en harmonie les différentes interventions de la coopération décentralisée entre elles et avec celles de l’Etat.
Objectif du partenariat
• Assurer une formation professionnelle ciblée permettant aux agents municipaux de la BUPE de faire face aux problèmes urgents de protection de l’environnement auxquels ils sont actuellement confrontés (on a pu mesurer, lors des missions préparatoires de ce projet, et des trois sessions de formation combien ces fonctionnaires étaient demandeurs de recettes et de savoir-faire pour assumer leurs nouvelles fonctions).

• Assurer une initiation à la pédagogie d’adulte permettant notamment au personnel encadrant de la BUPE d’atteindre un niveau de maîtrise suffisant pour développer leurs aptitudes à transmettre un enseignement.

• Appuyer la mise en place d’un cadre institutionnel et législatif approprié pour la coordination et le contrôle des atteintes à la qualité de l’environnement en proposant, par exemple, une expertise pour l’élaboration d’un « Code de la rue » spécifique aux six communes composant le District de Bamako
Description détaillée du partenariat
De par son expérience et son savoir-faire au travers de la gestion de sa propre « Brigade nommée Verte », la Ville de Bordeaux au titre de la Coopération Décentralisée avec le District de Bamako assure depuis 2007 « l’ingénierie de formation » des agents nouvellement recrutés pour composer la première Brigade Urbaine de Protection de l’Environnement (BUPE) du Mali.

Après les trois sessions de la première phase de formation qui se sont déroulées, à Bamako, en 2007, 2009, 2010, Il s’agira, en 2011, d’assurer :
- une 2ème phase de formation des formateurs de 25 agents sur les 286 qui composent la BUPE malienne qui feront ensuite office de formateurs auprès de leurs collègues sur l’ensemble du territoire malien

- un appui à la mise en place d’un cadre institutionnel et législatif approprié pour la coordination et le contrôle des atteintes à la qualité de l’environnement en proposant aux formés l’élaboration de deux documents : une expertise pour l’élaboration d’un « Code de la rue », d’une Charte de l’Ecologie et la création Eco - Quartier de Bamako spécifiques aux six communes composant le District de Bamako

N.B : ce projet a, en 2007, recueilli l’agrément du Ministère Français des Affaires Étrangères, via le Ministère de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité Nationale et du Développement Solidaire, qui a co-financé les trois sessions de la première phase et ceci jusqu’en 2010 qui se sont déroulées, à Bamako, au Mali. Bilan, ci-joint.
Il est en cohérence avec les priorités géographiques et sectorielles définies en matière de coopération, à savoir : le soutien aux pays de la zone de solidarité prioritaire, dont le Mali fait partie, et au développement de la démocratie institutionnelle, notamment locale.

- Formation, à Bordeaux, du 3 au 10 juillet 2011, de 25 agents sur les 286 qui composent cette première Brigade du Mali, qui feront ensuite office de formateurs auprès de leurs collègues sur l’ensemble du territoire malien.
Objectif de l’action : Donner les moyens intellectuels et logistiques à ces fonctionnaires maliens composant la BUPE pour qu’ils assurent l’amélioration du cadre de vie de la population de Bamako au travers de :

• la fluidité de la circulation routière sur les voies classées d’intérêt urbain,
• la sensibilisation, l’information et l’éducation environnementale dans les communes,
• la mise en mouvement des mesures de réparation des dommages causés sur les édifices publics,
• la lutte contre la vente illicite des hydrocarbures,
• l’application des textes municipaux en matière d’hygiène et d’assainissement,
• le suivi de la propreté des rues, places publiques, marchés, collecteurs entretenus par les groupements d’intérêt économique (G.I.E.),
• la libération du domaine public (commerce informel),
• la lutte contre l’implantation des parcs et l’élevage des animaux domestiques,
• la lutte contre les établissements commerciaux anarchiques le long des voies et sur les places publiques,
• la lutte contre les nuisances sonores,
• la protection du couvert végétal du District de Bamako,
• la lutte contre les affichages interdits.

Description sommaire : Après les trois sessions de la première phase qui ont eu lieu, à Bamako, M. Alain Juppé, Maire de Bordeaux, a proposé que la deuxième phase de la formation se déroule, à Bordeaux. Objectif : permettre aux 25 agents maliens, outre la formation proprement dite, de découvrir au travers de stages pratiques dans les services de la Mairie, les réalités professionnelles de leurs homologues français et les difficultés auxquelles ils sont quotidiennement confrontés.

La méthode pédagogique du plan de formation reposera, outre la partie théorique pour introduire les thèmes, sur l’étude de cas réels proposés par les agents maliens. Cette approche praticienne sera assurée par des formateurs français (mairie de Bordeaux, Université Montesquieu Bordeaux IV et Centre National de la Fonction Publique Territoriale, en binôme avec des formateurs maliens ayant participé aux différentes sessions de la première phase et très impliqués dans les programmes d’appui aux collectivités locales maliennes.
Les thèmes retenus pour cette deuxième phase feront ensuite l’objet d’études de cas dans les services de la mairie de Bordeaux, de la Communauté Urbaine de Bordeaux, de la Commune de Mérignac et de l’Université de Bordeaux VI. L’objectif est d’adapter cette formation à la réalité professionnelle d’une commune en général, tout en sollicitant les réflexions des Secrétaires Généraux sur les procédures administratives issues de la décentralisation, en tant que futurs formateurs dans le pays.

C’est dans cet esprit que les fonctionnaires maliens se rendront ensuite à l’Ecole Nationale des Attachés des Collectivités Territoriales (Enact/CNFPT de Dunkerque), pour suivre une session essentiellement axée sur l’initiation à la pédagogie des adultes et à l’ingénierie de formation.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Mairie du District de Bamako
Maître(s) d'ouvrage
Bordeaux
Bénéficiaire(s)
Nos NOMS – PRENOMS NIVEAU EXPERIENCE AGE 1. COULIBALY Adama S. Directeur Maîtrise en management de projet et organisation Commissaire principal de police 27 ans 45 ans 2. TRAORẾ Mamadou D. Directeur adjoint Maîtrise, géographie 3. DIALLO Seydou Ousmane Chef de Division Environnement Maîtrise, Droit public interne 17 ans 41 ans 4. KOUẾ Bokari Chef Division Assainissement Maîtrise Lettres 17 ans 5. TRAORẾ Seydou Chef Section Equipe mobile DUTS Lettres 17 ans 6. DIABATẾ Djibril Chef Section contrôle DUTS Vétérinaire 17 ans 7. FALL Hamalla (Cheick) Chef Section Assistance communes DUTS Vétérinaire 17 ans 8. BOUBACAR Fofana Chef Section Domaine public DUTS Telecom 17 ans 9. SANGARẾ Abdoulaye Maîtrise Administration Affaires sociales 17 ans 10. OUATTARA Lassine Chef Bureau des Amendes Maîtrise Gestion 17 ans 11. MAIGA Ibrahim Maîtrise géographie 17 ans 12. DIALLO Abdoul Kader Adjoint Section Contrôle Maîtrise Sociologie 1 an 13. TOURẾ Sekou Contrôleur D. E. F. 1 an 14. KARAMBẾ Issa Aly Chef de poste – Commune 1 Maîtrise Gestion 17 ans 15. DIALLO Amadou Abdoulaye Chef de poste – Commune 2 Maîtrise Gestion 17 ans 16. KONẾ Mariam Mme Chef de poste – Commune 3 BAC 17 ans 17. DAOU Moussa Chef de poste – Commune 4 Maîtrise Gestion 17 ans 18. DAGNOU Amadou Chef de poste – Commune 5 DUTS Vétérinaire 17 ans 19. FOMBA Moussa Chef de poste – Commune 6 DUTS Vétérinaire 17 ans 20. COULIBALY Souleymane Chef équipe A DEA Agronome 1 an 21. DAKONO Thierry Sory Chef équipe B DEUG Médecine 1 an 22. MARIKO Adama Mme Chef équipe C CAP Comptable 1 an 23. N’DIAYE Ibrahim Iba Chef équipe D Maîtrise Droit privé 1 an 24. KALOGA Guagna Mody Chef équipe E DEUG Sociologie 1 an 25. DIABATẾ Diadouba Chef équipe F DUTS Finances Comptabilité 1 an

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Mairie du District de Bamako Mali commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Mairie du District de Bamako DOLO Ali alidolo@yahoo.fr

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Bordeaux commun.ico.loupe.alter

Autres partenaires du partenariat dans le(s) pays partenaire(s)
Mairie du District de Bamako


Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Autre 15893 0 2000
Bordeaux 19892 0 2000
, Mairie du District de Bamako 2610 2000




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013