Accueil > Atlas > Détail projet

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Dakar"

Correspondant coopération décentralisée
Julie CAMY
Courriel : julie.camy[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Laurent PEREZ
Courriel : laurent.perez-vidal[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Renforcement de la gouvernance locale sur le territoire de la Communauté rurale de Nguéniène pour la mise en oeuvre des politiques prioritaires de la collectivité
Année de première signature de la convention
2010
Thématique d'intervention
Politique, humanitaire et coopération transfrontalière
Sous-thématique d'intervention
Gouvernance locale et appui institutionnel
Sous-sous-thématique d'intervention
Gouvernance et démocratie locales

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < Précédent 1 Suivant > >>
Année de début du partenariat
2012
Le partenariat est
Terminé
Date de fin du partenariat
31/12/2012
Contexte
La Communauté rurale de Nguéniène est située à 120km au sud de Dakar, dans l’arrondissement de Sessene, département de Mbour, Région de Thiès. La Communauté rurale de Nguéniène se compose d’un village centre (chef-lieu), Nguéniène, et de 24 villages répartis sur 226 km². Certains villages de la Communauté sont très enclavés, particulièrement en saison des pluies, rendant la gestion de la collectivité et la mise en place de services publics de proximité particulièrement difficiles.

La mise en place de services publics locaux est d’autant plus difficile que le taux d’incivilité fiscale est très élevé même si avec la mise en œuvre d’un projet cofinancé par le MAEE depuis 2011, le niveau de recouvrement de la taxe rurale a doublé en montant absolu, passant de 1 200 000 à 2 120 000 francs cfa. Il est donc nécessaire de poursuivre l’effort en continuant d’agir sur le cercle vertueux du paiement de la taxe, consistant à doter d’infrastructures publiques (actions supports) les villages et hameaux qui s’acquittent le mieux de leur taxe rurale. C’est ce qui a été fait lors du projet mis en place en 2011 et qui a eu un impact positif.

La majorité de la population ne sait ni lire, ni écrire dans une quelconque langue ce qui a motivé la Communauté rurale à faire de l’éducation sa priorité, dans ses composantes « accès et qualité ».

Ainsi, la Communauté rurale a souhaité mettre la priorité sur :
- Le remplacement sur 5 ans des 19 salles de classes construites en matériaux provisoires par des infrastructures en matériaux définitifs. En 2011, 5 salles de classes ont été construites dont 1 sur cofinancement du MAEE dans un but d'appui à la maîtrise d'ouvrage. Il convient donc de poursuivre l’effort.
- Le renforcement de la bibliothèque communautaire qui fonctionne depuis deux ans avec l’appui du partenariat de coopération décentralisée avec l’Ircod Alsace et la Commune de Bennwihr. La Communauté rurale souhaite accentuer la dynamique de malles itinérantes, mises en place en 2011 avec le cofinancement du MAEE, permettant aux villages éloignés du centre bourg d’avoir accès aux livres.
- La réalisation d’un ouvrage d’animation pédagogique (imagier franco-wolof) qui soit un support d’animation jeunesse permettant de travailler sur l’apprentissage du français.

Le présent projet vient compléter et renforcer les actions mises en œuvre par le programme d’action 2011 cofinancé par le MAEE. Il consiste à renforcer les compétences de la Communauté rurale de Nguéniène pour une meilleure gouvernance de son développement notamment via la mise en œuvre d’une politique socio-éducative.
Historique
Depuis 2006, des liens d'amitié se sont établis entre la Communauté rurale sénégalaise de Nguéniène et la commune française de Bennwihr. Elles ont décidé de concentrer les efforts sur le volet socio-éducatif, notamment sur une première action concrète : la réhabilitation du foyer de jeunes pour accueillir une bibliothèque communautaire. Au-delà de la construction, les partenaires s’étaient pleinement engagés à travailler sur les modalités de gestion de ce nouveau service public local ainsi que sur l’animation autour de la lecture et du livre.
De façon transversale, les acteurs considéraient également indispensable de renforcer les capacités de maîtrise d’ouvrage de la collectivité en commençant par la formation de l’assistant communautaire (ASCOM) et l’appui-conseil réalisé à distance ou sur le terrain par des missions d’expertise ponctuelles.

En 2007 une première convention de partenariat a été signée, suivie de conventions opérationnelles pour chacun des axes de travail ciblés. De 2007 à 2010, les partenaires ont travaillé sur les modalités concrètes de gestion de la bibliothèque ainsi que sur l’association des acteurs locaux à la gestion quotidienne et à l’animation de ce nouveau service public. Un effort particulier a également été fourni sur l’intégration de cette bibliothèque dans le réseau sénégalais de lecture publique, notamment le réseau des Centres de lecture et d’animation culturelle (CLAC), soutenu par l’Organisation internationale de la Francophonie.

Fin 2010, après de nombreux échanges, les partenaires ont souhaité franchir une nouvelle étape et signer une nouvelle convention cadre engageant la commune de Bennwihr, la Communauté rurale de Nguéniène et l’IRCOD pour les trois prochaines années. A travers cette convention, les partenaires ont souhaité continuer de travailler sur le développement socio-éducatif de la Communauté rurale en renforçant et développant les acquis des trois dernières années. Cette nouvelle convention intègre de façon transversale le renforcement de la gouvernance locale. Cet axe de travail est considéré comme une condition majeure de réussite.

En 2011, le partenariat de coopération décentralisée a bénéficié d’un cofinancement du MAEE pour renforcer la gouvernance locale et permettre à la Communauté rurale de renforcer ses capacités de maîtrise d’ouvrage. La présente demande de financement se situe donc dans la continuité des actions menées en 2011 et vise à en consolider les acquis (augmentation du niveau de recouvrement fiscal, association des usagers à la mise en œuvre de la malle itinérante et à la construction d’une salle de classe, responsabilisation d’un comité de gestion de la bibliothèque).
Objectif du partenariat
Permettre à la Communauté rurale de Nguéniène d’exercer pleinement ses compétences. Pour cela, le projet visera essentiellement à renforcer les capacités de maîtrise d’ouvrage de la Communauté rurale par un appui concret à la mise en œuvre de sa politique en matière socio-éducative.

Les actions mises en œuvre visent à :
- Favoriser l’augmentation des ressources financières communautaires issues de la fiscalité locale.
- Doter l’administration de la Communauté rurale de tous les outils et de toutes les compétences lui permettant de concevoir et mener à bien une opération de développement, de la suivre et de l’évaluer.
- Favoriser l’implication des acteurs locaux, des associations locales et des services de l’Etat dans la mise en œuvre du développement local en général, dans la mise en œuvre des trois actions programmées dans le domaine socio-éducatif en particulier.
- Développer les relations entre acteurs de la société civile Nord et Sud pour ancrer progressivement et durablement la relation de partenariat dans le paysage institutionnel des collectivités partenaires
- Renforcer la connaissance de la culture de l’Autre à travers les acteurs concernés et les activités entreprises dans le cadre de programme.
Description détaillée du partenariat
Ce projet vient compléter et renforcer les actions mises en œuvre par le programme d’action 2011 cofinancé par le MAEE. Il consiste à renforcer les compétences de la Communauté rurale de Nguéniène pour une meilleure gouvernance de son développement.

Action 1- Renforcement des capacités d’autofinancement de la Communauté rurale de Nguéniène pour la mise en œuvre de ses priorités en matière de politique socio-éducative
- Sensibiliser les populations et les responsables locaux à l’importance du paiement de l’impôt pour que la collectivité puisse investir. Les villages qui se sont honorablement acquittés de leur taxe rurale en 2011 seront prioritaires pour des opérations d’investissement, notamment la construction d’une salle de classe et l’accueil d’une malle itinérante.
- Un diagnostic mené en 2011 sur les bases du recouvrement montre que les bases de l’estimation du taux de recouvrement sont approximatives. Il serait pertinent de travailler sur la réalisation d’un recensement fiscal permettant à la collectivité de faire des estimations de rentrées fiscales le plus objectivement possible.
- Sensibiliser la population sur la nécessité de s’acquitter de la taxe rurale pour bénéficier d’investissements publics. Une communication particulière devra également être organisée sur la nécessité de gérer les réalisations (le fonctionnement relatif à tout projet d’investissement), ce à quoi sert également l’impôt.

Action 2- Renforcement des capacités de définition, de gestion administrative et financière d’une opération, d’un projet
- former l’assistant communautaire à la gestion d’une collectivité territoriale et aux processus et techniques du développement local (formation qualifiante par alternance)
- accompagner l’assistant communautaire tout au long de l’action, afin qu’il mette en œuvre efficacement et concrètement le contenu de la formation.
- doter l’assistant communautaire des outils et équipements nécessaires à la mise en œuvre du processus administratif et financier nécessaire à la réalisation d’une action ou d’un projet.

Action 3- Association des acteurs locaux et services de l’Etat dans la définition, la mise en œuvre et la gestion du développement local
- promouvoir la participation des acteurs locaux aux opérations de développement conduites par la Communauté rurale. Considérant que les capacités de la Communauté rurale sont trop faibles pour qu’elle puisse faire tout, toute seule, il est important d’ancrer chacune des actions dans un réseau de partenaires locaux motivés pour s’impliquer et participer.
- associer les acteurs associatifs, privés et les services de l’Etat dans les actions de développement proposés dans la présente demande de financement.
- la mise en œuvre de ce volet de la gouvernance se fera également sur la base d’actions supports, concrètes et fédératrices : construction d’une salle de classe, mise en circulation de 2 malles itinérantes supplémentaires, réalisation d’un imagier franco-wolof.

Action 4 - Renforcement et structuration des échanges entre sociétés civiles du Sud et du Nord
La commune de Bennwihr accorde une attention particulière à informer et à impliquer les acteurs de la société civile locale dans le partenariat, à travers des réunions publiques, des manifestations organisées au bénéfice des partenaires de Nguéniène (journée du livre solidaire en 2009 par exemple). Ainsi, en 2012, il s’agira d’appuyer les dynamiques :
- d’échanges entre établissements scolaires de Bennwihr et de Nguéniène.
- d’échanges entre le tissu associatif de Nguéniène et de Bennwihr (chorale, associations sportives et d’animation socioculturelle).
- d’organisation d’évènements et manifestations à Bennwihr ayant pour objectif l’information de la population sur le partenariat de coopération décentralisée et, de façon plus large, sur les problématiques de développement dans les pays du sud et les moyens de l’action au Nord.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Nguéniène
Maître(s) d'ouvrage
Ircod
Bénéficiaire(s)
Ce projet bénéficie à l'ensemble de la population de la Communauté rurale de Nguéniène et plus particulièrement :- aux élèves et enseignants des écoles et collèges de la Communauté rurale ;- au personnel de la Communauté rurale.- au élus du Conseil de la communauté rurale

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Communauté Rurale de Nguéniéne Sénégal Icone d'une loupe

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Communauté Rurale de Nguéniéne FAYE Jean Baptiste jeanmare57@yahoo.fr

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Ircod Icone d'une loupe

Autres partenaires du partenariat en France
Commune de Bennwihr, Région Alsace
Autres partenaires du partenariat dans le(s) pays partenaire(s)
Communauté rurale de Nguéniène


Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Autre 762 2012
Ircod 7400 0 2012
Ministère des Affaires étrangères et du Développement international 10000 2012
Commune de Bennwihr, Région Alsace, Communauté rur 10384 2012




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international 2013