Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Port-Au-Prince"

Correspondant coopération décentralisée
Jérôme PENNEC
Courriel : jerome.pennec[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Laurent BONNEAU
Courriel : laurent.bonneau[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Appui la mise en œuvre de la politique de la mairie de Jacmel en Haïti en matière de politique sociale,notamment l'amélioration de la prise en charge de la petite enfance à Jacmel suite aux conséquences du tremblement de terre de janvier 2010.
Année de première signature de la convention
2007
Thématique d'intervention
Politique, humanitaire et coopération transfrontalière
Sous-thématique d'intervention
Gouvernance locale et appui institutionnel
Sous-sous-thématique d'intervention
Gouvernance et démocratie locales

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2007
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
Contexte
La Région passe par le biais de l'Institut Régional de Coopération Développement (IRCOD) qui mutualise les actions de coopération de diverses collectivités alsaciennes. Le montant indiqué ci-dessous correspond à un financement mutualisé IRCOD (cf. rubrique "structures intercommunales"/IRCOD).

Le séisme survenu le 12 janvier 2010 a touché la ville de Jacmel à près de 60%. Partenaires de Jacmel depuis bientôt 20 ans (anniversaire du partenariat en 2011), l’Ircod, la Ville et la Communauté urbaine de Strasbourg se sont très rapidement mobilisés tant sur le terrain, par l’intermédiaire de l’équipe Ircod en place à Jacmel, qu’à Strasbourg.

L’équipe de l’Ircod sur place, à Jacmel, a mis en œuvre des actions d’appui immédiat à la Commune (participation à la re-électrification de l’Hôpital Saint Joseph, mise à disposition de logistique pour les premiers secours…). Parallèlement, un certain nombre de collectivités alsaciennes ont souhaité réagir et mutualiser leur appui financier au sein du dispositif mutualiste de l’Ircod Alsace. A ce jour, ce sont près de 28 collectivités territoriales de tout niveau (département, région, Communautés de commune…) qui ont abondé un fond commun axé sur la l’appui à la reconstruction de Jacmel.

Réunies en commission des donateurs, les collectivités, sur proposition de l’Ircod, ont souhaité diriger leurs fonds vers 4 axes de travail complémentaires :

- L’éducation pour permettre une reprise rapide des classes et lutter contre le désœuvrement de la jeunesse. La priorité de la commune de Jacmel et des partenaires alsaciens est centrée sur l’appui au secteur préscolaire et plus spécifiquement au principal opérateur de la mairie, le SGCPJ, pas du tout abordé par les autres partenaires du développement.

- La promotion de l’autosuffisance alimentaire pour lutter contre l’effet pervers d’assistanat provoqué par l’afflux de dons alimentaires. Cet axe de travail se décline très concrètement par la mise en œuvre d’un projet d’implantation de jardins familiaux dans près de 130 foyers de quartiers dits sensibles avec la collaboration de l’ONG locale CROSE (Coordination régionale des organisations du Sud-Est).

- La gestion des risques et des désastres afin d’anticiper les crises d’origine naturelle en travaillant sur l’organisation des secours. Il s’agit ici de développer la formation du personnel communal aux premiers secours, d’organiser le système d’alerte à Jacmel et de renforcer les modes d’intervention des pompiers de Jacmel.

- La culture comme vecteur de cohésion sociale en cette période de crise et de désœuvrement. Il s’agit ici de permettre à l’école de musique de Jacmel, institution locale accueillant près de 600 élèves, de rouvrir ses portes par des travaux de réhabilitation et une aide exceptionnelle au fonctionnement.

A ce jour, chacun de ces axes de travail est décliné de façon concrète et connait un début de mise en œuvre. Les faiblesses institutionnelles et politiques, le développement du choléra et l’organisation d’élections contestées, ralentissent néanmoins considérablement la mise en œuvre des actions précitées.

La présente demande de financement concerne spécifiquement l’axe éducation vers lequel la grande majorité des fonds des collectivités alsaciennes est centrée. En l’espace de 20 ans, le SGCPJ a construit et gère près de 50 crèches sur l’ensemble du département du Sud-Est, la demande étant de plus en plus importante.
Le SGCPJ compte 58 moniteurs et monitrices pour une moyenne de 50 enfants par centre préscolaire, attestant ainsi de la nécessité et du bienfondé social d’une telle institution.

Pour ce qui est de l’appui au SGCPJ, l’Ircod et la mairie de Jacmel ont déjà cofinancé la construction de deux salles de classes provisoires dans l’hyper-centre de la ville, permettant ainsi leur réouverture pour la rentrée 2010.


Historique
L’Association Hibiscus qui regroupe les ressortissants haïtiens installés à Strasbourg avait, en 1991, sollicité la Ville de Strasbourg et, par son intermédiaire, l’Ircod, pour entreprendre une action d’appui au développement en faveur de la ville de Jacmel (département du Sud-Est - République d’Haïti).

En 1998, une convention-cadre a été signée entre les différents partenaires, formalisant un partenariat entre la Ville et la Communauté urbaine de Strasbourg, la Ville de Jacmel et l’Ircod.

Face à l’instabilité politique caractérisée au niveau local par une succession de maires, l’apport de l’Ircod, de la Ville et de la Communauté urbaine de Strasbourg (CUS) s’est fortement centré sur l’appui aux initiatives de structures associatives et/ou communautaires en matière de développement local. Seules ces structures semblaient à même d’assurer une continuité de l’action de développement tout comme de la relation entre Strasbourg et Jacmel. Ainsi, l’Ircod et Strasbourg ont soutenu techniquement et/ou financièrement des structures œuvrant pour le développement social et économique local. Nous pouvons citer le Service de gestion des centres préscolaires (SGCPJ) pour la construction de deux crèches, l’Ong Crose pour des actions d’appui en milieu rural, l’Union du Block Raquette pour le Développement (UBRD), association de quartier qui a bénéficié d’appuis sur des actions de réhabilitation de la voirie.

Cet appui aux acteurs associatifs était doublé d’un soutien constant mais ponctuel à la Mairie de Jacmel. Depuis 1995 (premier diagnostic réalisé sur le fonctionnement des services de la ville) et 1998 (premier diagnostic sur la propreté de la ville) les actions ont principalement été dirigées vers l’appui à la gestion des déchets ménagers (opération de salubrité publique, projet Ficod, mise en place de petites unités de compostage…).

L’appui à la mairie de Jacmel a progressivement pris de l’ampleur pour aboutir à un projet structuré dit de « renforcement des capacités de la mairie de Jacmel» cofinancé par l’Agence française de développement (AFD) sur 4 ans avec un cadre logique et des objectifs clairement définis. Ce projet vise essentiellement à renforcer les capacités institutionnelles et de maîtrise d’ouvrage de la mairie (élus et administration) par une action sur des domaines prioritaires et concrets tels que la propreté de la ville et la gestion des marchés.

La mise en œuvre de ce projet instaurait ainsi une nouvelle ligne directrice quant à l’intervention de l’Ircod à Jacmel et obligeait de fait les partenaires à repenser leur appui aux acteurs de la société civile jacmélienne dans le sens d’une meilleure articulation avec l’esprit du projet de renforcement des capacités.

Objectif du partenariat
Permettre à la commune de Jacmel de développer ses actions d’éducation mises à mal par le séisme de 2010, permettant notamment de lutter contre le désœuvrement social tout en favorisant un retour à la scolarité des plus jeunes.
Description détaillée du partenariat
Projet cofinancé par le MAEE en 2011
Ce projet consiste de façon générale à accompagner la maîtrise d’ouvrage de la commune de Jacmel pour un nouveau volet, la mise en œuvre de sa politique sociale et, plus spécifiquement, dans le domaine de la petite enfance dans un contexte post-crise (séisme du 12 janvier 2010).

Ce projet ici proposé vient en complément du Projet de renforcement des capacités de la mairie de Jacmel cofinancé par l’Agence française de développement (AFD) et dont le pilotage est assuré par l’Ircod Alsace. Ce dernier, d’une durée de 4 ans (2007-2011) arrivera à son terme en 2011 et mobilise 3 assistants techniques haïtiens, et un chef de projet expatrié.
Il s’insert dans un dispositif efficace et structuré puisqu’il complète et s’appuie sur le projet quadriennal en cours, qui de façon générale, consiste à renforcer la maîtrise d’ouvrage communale en agissant de façon concomitante sur les finances locales, l’organisation et le management de l’administration communale et les relations entre la commune et les acteurs du territoire local et national (Etat, associations, opérateurs locaux et nationaux). Ce projet support qualifié de pilote par l’Etat haïtien en matière d’appui à la décentralisation, en est à sa quatrième année. Une prolongation d’un an a été acceptée par l’AFD, permettant ainsi de continuer le projet jusqu’en janvier 2012.
Considérant qu’il n’est possible d’accompagner la maîtrise d’ouvrage publique que par le renforcement de services publics locaux, la stratégie de mise en œuvre du projet initial est fondée sur le renforcement de deux compétences prioritaires de la commune : la collecte et le traitement des déchets et la gestion des marchés de la ville.

Le nouveau projet répond de façon spécifique aux besoins issus du tremblement de terre survenu le 12 janvier 2010, à la suite duquel un grand nombre de partenaires techniques et financiers se sont implantés à Jacmel avec pour priorité la reconstruction d’établissements scolaires.

Suite à un diagnostic de terrain réalisé par l’Ircod en mai 2010, il s’avère que les partenaires techniques et financiers prennent en charge la reconstruction ou la réhabilitation de l’ensemble des établissements scolaires de niveau primaire de la ville de Jacmel.

Cependant, les résultats du diagnostic montrent que le niveau préscolaire pourtant très présent et sensible n’est absolument pas concerné par les actuelles actions d’appui à la reconstruction en milieu scolaire.

C’est sur la base de ce constat que la mairie de Jacmel a souhaité mettre la priorité sur le volet social et l’enseignement lié aux structures d’accueil préscolaires dans la mesure où elles participent également à la lutte contre le désœuvrement social et la facilitation pour les femmes de l’accès à l’emploi et l’activité économique. En la matière, la mairie de Jacmel a souhaité appuyer son principal opérateur en matière de petite enfance, à savoir le Service de Gestion des Etablissements Préscolaires de Jacmel (SGCPJ), qui entretient et gère près de 50 crèches dans tout le département du Sud-est, dont près d’une quinzaine dans la seule commune de Jacmel.

La mairie de Jacme, dans le cadre de sa politique d'appui à la petite enfance, souhaite ainsi favoriser la réhabilitation rapide du parc immobilier du SGCPJ, largement impacté par le séisme du janvier 2010, afin que l’accueil préscolaire puisse reprendre.

Ainsi, l’Ircod continuera d'appuyerla mairie de Jacmel dans ses relations avec le SGCPJ selon ces trois volets complémentaires :
- Une réflexion préalable poussée sur les normes de construction (antisismique, anticyclonique) et sur l’organisation fonctionnelle d’une infrastructure de type crèche (accessibilité aux handicapés, organisation de l’espace..).
- La mise en œuvre de travaux de réhabilitation et/ou de construction avec un accent mis sur le respect des normes structurelles et fonctionnelles définies, ce qui impliquera une qualité dans le contrôle des travaux ;
- La formation dans l’action d’ingénieurs haïtiens misant ainsi sur l’avenir et la mise en perspective de bonnes pratiques.

L’Ircod Alsace, sur sollicitation de la mairie de Jacmel, souhaite soutenir cette initiative. 28 autres collectivités alsaciennes ont également souhaité se joindre à cette démarche et orienter leurs dons vers l’Ircod, suite au séisme afin de favoriser une dynamique régionale mutualisée, efficace et contrôlée, axée sur l’appui à la reconstruction de Jacmel et de ses établissements préscolaires.

- Appui à la définition, à la mise à jour et à la mise en œuvre d’une stratégie politique en matière de développement du tourisme régional.
Objectif de l’action : Favoriser l’émergence de bonnes pratiques en matière de construction allant dans le sens d’une meilleure adaptation des infrastructures sociales au contexte climatique (anticyclonique), géologique (antisismique) et social (organisation fonctionnelle et accessibilité).
Description sommaire : Cette action a pris la forme d’une étude préalable technique et architecturale indépendante qui aura les principaux objectifs suivants :

1. Réaliser un diagnostic technique et architectural sur 9 établissements préscolaires prioritaires implantés sur le territoire de la commune de Jacmel ;

2. Identifier une crèche prioritaire très rapidement pour laquelle une étude plus approfondie sera menée (relevés précis des fissures, plan…) dès la première phase (première mission terrain). Cette phase d’action rapide est nécessaire afin que nos partenaires locaux n’aient pas le sentiment que les études retardent l’action, voir annulent parfois toute action;

3. Etendre le diagnostic détaillé dans un second temps à l’ensemble des crèches ciblées ;
4. Parallèlement, une réflexion sera menée avec la commune et le SGCPJ sur :
- la mise en place de normes de construction parasismiques et paracycloniques adaptées au contexte et à l’environnement local.
- la définition de normes fonctionnelles adaptées à un établissement préscolaire mais aussi au contexte post-sismique et notamment à l’augmentation du nombre de handicapés, conséquences tragiques du séisme: organisation de l’espace pour une crèche, accessibilité à des personnes handicapées….

Sur la base de cette première réflexion, des esquisses de plans ont été réalisées afin de rendre le travail d’étude le plus concret possible pour la commune et le SGCPJ (stade de l’avant projet sommaire).

C’est dans cet esprit que plusieurs établissements préscolaires ont été ou sont en cours de réhabilitation/reconstruction et que des échanges de pratiques entre établissements de la petite enfance à Strasbourg et le SGCPJ ont été organisés. Le SGCPJ a par exemple pu tester et introduire des éléments de pédagogie active dans ses établissements
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
SERVICE DE GESTION DES ETABLISSEMENTS PRESCOLAIRES DE JACMEL
Maître(s) d'ouvrage
IRCOD
Bénéficiaire(s)
Ce projet bénéficie en premier lieu aux 450 enfants de moins de 5 ans qui fréquentent des établissements du SGCPJ et, par extension, aux familles résidant sur le territoire de la commune de Jacmel. La commune de Jacmel est également bénéficiaire puisque ses services et ses élus sont renforcés dans leurs capacités de maîtrise d’ouvrage de la reconstruction, et en particulier par la nécessaire mise en œuvre d’un projet d’appui à un opérateur local public.

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Jacmel Haïti commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Jacmel Ronald ANDRIS lamou1@yahoo.fr

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Conseil régional du Grand Est commun.ico.loupe.alter

Autres partenaires du partenariat en France
Ville et Communauté urbaine de Strasbourg (suite au séisme de janvier 2010, 40 collectivités et associations d’Alsace dont le Conseil général du Haut-Rhin, la Ville de Mulhouse, Passion Alsace, le Rotary Club de Ribeauvillé, Architectes sans frontière (ASF) se sont également mobilisés).
Autres partenaires du partenariat dans le(s) pays partenaire(s)
Commune de Jacmel, Service de Gestion des centres préscolaires de Jacmel (SGCPJ).
Collectivité territoriale avant réforme
Conseil régional d'Alsace



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Autre 37000 0 2007
Conseil régional du Grand Est 40000 0 2007
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 48000 2007
cf. voir IRCOD rubrique "éléments financiers" 12049 2007




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013