Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Cotonou"

Correspondant coopération décentralisée
Lara GILMAN
Courriel : lara.gilman-ancb[at]hotmail.com
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Jean-Michel KASBARIAN
Courriel : jean-michel.kasbarian[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Renforcement de l’offre et professionnalisation du secteur touristique des départements du Borgou et de l’Alibori au Bénin
Année de première signature de la convention
1993
Thématique d'intervention
Economie durable
Sous-thématique d'intervention
Attractivité des territoires
Sous-sous-thématique d'intervention
Tourisme

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
1993
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
Contexte
Si la fréquentation a fortement augmenté ces dix dernières années, le Bénin, cinquième destination touristique d’Afrique de l’Ouest, reste loin derrière le Sénégal, le Burkina Faso, le Ghana et le Nigeria.

Dans un environnement concurrentiel où de nouvelles destinations attirent de nouveaux clients, le tourisme peut constituer une partie des solutions à apporter aux problèmes de développement, si tant est que son croissance soit réfléchie et organisée.

Au Bénin, le secteur touristique représente un poids important dans l’économie nationale :

 2ème rang national par le nombre d’entreprises dans le secteur formel ;
 2ème rang en termes d’apport de devises après le coton (29 milliards de FCFA, en 2005, selon les statistiques de la Direction du Développement Touristique) ;
 1er rang national pour le nombre de femmes chefs d’entreprises.

En 2012, le tourisme employait environ 6 % de la main d’œuvre active et a contribué pour 2 % du PIB avec 190 000 entrées estimées.

Depuis 1996, le Bénin a accordé une priorité toute particulière au secteur du tourisme le plaçant au deuxième rang des secteurs à développer pour l’amélioration des recettes de l’Etat. Le Plan de Développement Touristique, le plan d’aménagement touristique et les nouvelles options retenues pour un tourisme durable laissaient entrevoir l’espoir d’un tourisme de qualité dans certaines régions du pays et une meilleure maîtrise de ce secteur d’activités par les populations locales. En 2006, le gouvernement a créé le Fonds National de Développement et de Promotion Touristique (FNDPT).

Si les recettes touristiques ont doublé en 10 ans, et que le nombre global de visiteurs a progressé de 23 %, le bilan est mitigé : 185 000 touristes (seulement) en 2008…

Aujourd’hui, il est reconnu que le Bénin est riche d’attraits touristiques qui varient du sud au nord, d’un département à un autre. L’étude diagnostique des potentialités touristiques des départements du Borgou et de l’Alibori (commanditée en 2009 par la RCA) a révélé que la faune et les parcs nationaux du nord du pays qui attirent les touristes (Parcs du W et de la Pendjari), ne bénéficient que peu aux départements du Borgou/Alibori. Ces départements ont du mal à capter la clientèle de passage, et peinent à s’insérer dans les circuits touristiques proposés par les tours opérateurs.

Pourtant ces territoires ne sont pas dénués d’intérêts : les vestiges et traditions vivantes des peuples Dendi, Peulh et Boo de l'Alibori et ceux du célèbre royaume Baatombou du Borgou (Tombes des rois Sounon Séro, Saka Yérima, Bio Guêra et la fête annuelle de la Gaani).
L’exploitation efficiente de ce potentiel peut aider à augmenter les revenus et les bénéfices des collectivités locales.

En effet, avec l’avènement de la décentralisation, l’état confère aux collectivités locales la responsabilité de planifier et de gérer le développement local, dont le développement touristique. Mais, face à la situation de rareté des moyens financiers au niveau des communes, il est extrêmement difficile pour les collectivités locales de jouer pleinement leur rôle de catalyseur du développement local. A travers le programme d’actions triennal présenté, la Région Champagne-Ardenne souhaite pérenniser et consolider les acquis de 2008, 2009 et de la période 2010-2012.
Historique
Consciente à la fois des atouts et des faiblesses du tourisme au Bénin, de l’acuité de la concurrence au niveau national et internationale et de sa contribution déterminante pour la réduction de la pauvreté, la Région Champagne-Ardenne s’est engagée, dès 2008, dans l’appui et l’accompagnement des initiatives locales de développement touristique.

Dans le cadre des appels à projets du MAE en soutien à la coopération décentralisée de 2008, 2009, et 2010-2012, la Région Champagne-Ardenne a élaboré des programmes portant sur le tourisme dans le Borgou/Alibori. Ces programmes traduisent la volonté de la RCA de coopérer dans la proximité et dans la durée sur cette thématique.

Face à une offre diffuse, mal identifiée, quelque fois confuse, et très individualiste il est apparu nécessaire à la RCA d’établir, en 2009, un diagnostic des potentialités touristiques de des départements du Borgou et de l’Alibori. Les actions conduites dans le cadre des programmes successifs ont favorisé l’instauration d’un début de dialogue public-privé, condition sine qua non pour permettre un essor touristique réfléchi, organisé et durable de ces deux départements.

Au titre des réalisations, on retiendra notamment :


Programme 2009

 La réalisation d’un diagnostic des potentialités touristiques du Borgou et de l’Alibori ;
 L’ouverture d’une maison d’accueil et d’informations touristiques au musée de Parakou ;
 La conception et l’édition de deux guides touristiques (Borgou et Alibori).

Programme triennal 2010-2012

 Le lancement officiel des guides touristiques élaborés en 2009 par le Ministre du Tourisme ;
 La mise en place de 4 comités de suivi des Plans de Développement Touristiques Communaux ;
 L’identification de 4 sites pour des actions pilotes d’aménagements touristiques (2 sites aménagés) ;
 La mise en place de 4 équipes chargées des enquêtes d’évaluation du potentiel, de productions et de débouchés des offres de tourisme local des sites identifiés ;
 La redynamisation de la section Borgou/Alibori du Conseil National des Hôteliers du Bénin :
- Organisation d’un atelier d’analyse des forces/faiblesses, opportunités/menaces (40 participants) ;
- Diagnostic situationnel et caractérisation des réceptifs hôteliers de Parakou, Kandi, Nikki et Malanville ;
- Formations de 35 chefs d’entreprises hôtelières (management, RH, approvisionnement et gestion des stocks).
 La création d’une accréditation officielle de guidage délivrée par la Direction Départementale du Tourisme (28 guides formés en 2011) ;
 La conception et l’édition de 5 000 dépliants d’appel des circuits touristiques de l’aire culturelle Baatonou ;
 La création de la Fédération des Acteurs Touristiques du Borgou et de l’Alibori (composée des associations professionnelles des hôteliers, des restaurateurs, des guides et des représentants des communes) ;
 La réalisation d’une maquette du site web de promotion de la destination Borgou/Alibori (collecte d’informations, constitution de la banque d’image, architecture globale du site).

La coopération avec la Région de l’Oriental au Maroc, avec laquelle la RCA a noué des liens forts depuis 1991, a largement développé le volet culture et tourisme à travers l’édition, entre autres, de différents cahiers de contes et d’histoires : « La petite fille de la montagne », « Images de Medina, Images et personnages » en 2006 et 2007, « Contes et histoires d’Ali Massou » et « L’Oriental à l’aquarelle » en 2008.

2012 a vu naître un projet de tourisme culturel intitulé « La route des saveurs de l’Oriental » qui va se poursuivre en 2013.

Face à l’intérêt suscité par les deux derniers programmes touristique auprès des autorités en charge de ce secteur (Direction Départementale du Tourisme, de la Culture, participation de Mme la Ministre du Tourisme aux ateliers de restitution de N’Dali) et de la motivation dont ont fait montre les collectivités locales impliquées, la Région Champagne-Ardenne souhaite renforcer son soutien dans la mise en œuvre d’actions concrètes.

Ces actions, en vue de valoriser le potentiel touristique des deux départements, impliqueront comme par le passé les collectivités locales, les acteurs économiques, les communautés, et les services déconcentrés de l’Etat (Direction Départementale de l’Artisanat et du Tourisme, Direction Départementale de la Culture).
Objectif du partenariat
Ce projet a pour finalité de structurer le secteur touristique du Borgou/Alibori, d’engager une dynamique pour la valorisation de leur potentiel touristique et d’améliorer qualitativement et quantitativement l’offre.

Au terme de la première expérience de la décentralisation 2003-2007 toutes les collectivités territoriales locales du Borgou/Alibori ont inscrit dans leur Plan de Développement Communal (PDC) le volet tourisme. Des actions concrètes voient le jour avec des initiatives prises par certaines communes.

C’est pour encourager cette volonté et améliorer l’offre de la destination que ce projet prévoit de créer des centres d’intérêt dans certaines localités tout en apportant le soutien nécessaire aux acteurs touristiques (formations, organisations).
Description détaillée du partenariat
Ce projet de développement touristique des communes du Borgou et de l’Alibori s’inscrit dans le cadre de la coopération décentralisée entre la Région Champagne-Ardenne et l’aire géographique du Borgou/Alibori.

Depuis 2008, la Région Champagne-Ardenne (RCA), en partenariat avec les communes de ces deux départements, s’est engagée dans le développement touristique local.

Les précédents programmes touristiques accompagnés par la RCA avec le soutien du MAE commencent à porter leurs fruits et il convient aujourd’hui de capitaliser sur les acquis et de les consolider. C’est dans cette optique que ce projet est proposé.

Il se décline en trois axes :

 Renforcer l’offre touristique existante et l’étendre à d’autres sites/localités ;
 Consolider les compétences professionnelles des acteurs touristiques ;
 Soutenir, valoriser et promouvoir la fête de la Gaani et la sauvegarde de la culture locale.

- Renforcement de l’offre touristique de la destination Borgou/Alibori et de sa visibilité
Objectif de l’action : L’objectif poursuivi est de rendre la destination Borgou/Alibori plus « appétente » pour une clientèle régionale, nationale, et internationale. Pour y parvenir il importe de diversifier l’offre touristique locale en exploitant de façon rationnelle des sites commercialisables, tout en proposant des produits conformes aux aptitudes et spécificités des localités et qui répondent aux besoins des voyagistes.
Pour atteindre cet objectif, cette action propose de mettre en valeur 4 sites, tout en encourageant la promotion d’un tourisme alternatif équitable, responsable et solidaire (écotourisme communautaire).
Description sommaire : Les actions conduites dans le cadre du programme triennal 2010-2012 à travers la structuration, l’organisation des acteurs et la promotion des offres de la destination Borgou/Alibori commencent à porter leurs fruits. Contrairement au passé, cette destination figure aujourd’hui sur la carte des offres touristiques du Bénin et commence à être présentée à différentes manifestations nationales et sous-régionales.

Cependant, l'offre touristique de ces deux départements demeure trop restreinte pour permettre, sans création de nouveaux pôles d'attraction, d'envisager un développement substantiel et profitable du tourisme pour les communes.

Pour augmenter la fréquentation, et allonger la durée de séjour des visiteurs, il importe de créer des produits nouveaux. Pour ce faire, cette action propose d’identifier des localités où des sites commercialisables seront aménagés et les acteurs locaux formés.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Départements du Borgou et de l’Alibori
Maître(s) d'ouvrage
Conseil régional de Champagne Ardenne
Bénéficiaire(s)
Les opérateurs touristiques ;Les collectivités locales ;Les services déconcentrés de l’Etat en charge du Tourisme et de la Culture ;Les communautés villageoises et la population des deux départements.

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Départements du Borgou et de l’Alibori Bénin commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Départements du Borgou et de l’Alibori YERIMA ALI

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Conseil régional du Grand Est commun.ico.loupe.alter

Autres partenaires du partenariat dans le(s) pays partenaire(s)
Départements du Borgou et de l’Alibori
Collectivité territoriale avant réforme
Conseil régional Alsace Champagne-Ardenne Lorraine



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Autre 0 0 1993
Conseil régional du Grand Est 19200 0 1993
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 8500 1993
, Départements du Borgou et de l’Alibori 7000 1993




Évaluations, communication et perspectives

Aucune communication n'a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013