Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Lomé"

Correspondant coopération décentralisée
Antoine BOUDOU
Courriel : antoine.boudou[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Gilles GANIVET
Courriel : gilles.ganivet[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Renforcement des compétences des acteurs locaux en vue d'établir les bases d'une bonne gouvernance à travers un « Projet de Territoire » - Région Centrale au Togo
Année de première signature de la convention
1986
Thématique d'intervention
Politique, humanitaire et coopération transfrontalière
Sous-thématique d'intervention
Gouvernance locale et appui institutionnel
Sous-sous-thématique d'intervention
Appui institutionnel

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
1986
Le partenariat est
Terminé
Date de fin du partenariat
31/12/2016
Contexte
Depuis l’adoption de la loi sur la décentralisation en 1998, l’absence ou l’insuffisance des textes législatifs et réglementaires d’application ont fortement limité sa mise en œuvre. Cette situation a amené le gouvernement togolais à organiser un atelier national en avril 2004 avec le soutien de l’UE et du PNUD. A l’issue de cet atelier, un programme de consolidation de la décentralisation a été conçu et visait l’installation des collectivités locales. Une première expérience d’installation des communes rurales pilotes n’a jusqu’à ce jour pas encore démarré et on note une certaine hésitation des autorités togolaises à accélérer ce processus.

Le présent programme d’actions s’inscrit dans le cadre de ce processus de décentralisation et, partant, de la bonne gouvernance au Togo. La décentralisation a été choisie comme la voie d’une autonomie de gestion saine et rigoureuse des collectivités locales. Mais jusqu’ici la presque totalité des acteurs de la société civile ignore tout de la politique de décentralisation : ses fondements, ses avantages et les dispositions nécessaires à sa mise en œuvre.

Le processus de décentralisation entamé au Togo depuis 1998 par le vote de la loi nécessite des actions idoines permettant à la société de comprendre son rôle pour une meilleure participation et une pleine intégration au sein de processus.
De plus la politique de décentralisation, peut être un moyen d’expression de l’unité de l’ensemble des acteurs locaux de la Région centrale.

Enfin, constat est fait que les ressources du territoire et ses potentialités ne sont pas clairement identifiées et ne peuvent donc pas servir de base rationnelle à des actions économiques et sociales cohérentes et pertinentes.
Historique
Dans le cadre de sa politique de coopération décentralisée avec le Togo, la Région Champagne–Ardenne (RCA) s’est engagée depuis 1987 avec la Région Centrale, dans l’action économique au profit d’acteurs locaux marginalisés.
Depuis lors, cette relation n'a connu aucune interruption, et ce malgré les périodes de crises dures qui ont jalonné l'histoire récente de ce pays d'Afrique.
Cette coopération a permis l’émergence d’une catégorie d’acteurs qui occupent une place non négligeable dans le tissu économique local de cette région du Togo.

Il apparaît aujourd’hui important d’élargir les champs d’actions de cette coopération à d’autres thématiques, dont la décentralisation, en vue d’accompagner les autorités politico administratives dans la définition de stratégies territoriales et la mise en place d’actions pilotes en faveur du développement local.
Objectif du partenariat
L’objectif est d’amener les acteurs locaux à la maîtrise du concept de décentralisation, entre autres des pouvoirs qu’il accorde, parfois sources de conflits.
La question centrale est donc de savoir comment faire de ce mode d’administration un outil de développement performant. En effet, mal mis en œuvre, il peut engendrer une mauvaise gouvernance dont les victimes seront les collectivités locales et bien évidemment les populations.

Visant à appuyer la mise œuvre de la politique de décentralisation dans la Région Centrale au Togo le projet consistera donc à :
- Sensibiliser, informer et former les acteurs locaux sur la thématique de la décentralisation afin de les amener à un niveau de compréhension qui facilite leur engagement dans ce processus.
- Faire un diagnostic territorial afin d’avoir une vision exhaustive de la situation réelle de ce territoire et ainsi situer le processus de décentralisation dans un contexte plus global.

Cette réorientation stratégique visant à accompagner le processus de démocratisation contribuera à créer de nouvelles activités en complément de revenus ruraux insuffisants, et ainsi entre autres freiner l’exode des jeunes. Mais aussi permettre aux citoyens de participer activement à la gestion de leurs localités et à les impliquer réellement dans la conduite des affaires locales.

In fine, le travail accompli en 2009 à travers le présent programme, permettra de disposer d’un outil de référence permettant une planification stratégique pluriannuelle de l’aménagement et de la gestion de la Région Centrale (Quelle vision à 10 ans pour ce territoire ?)
Description détaillée du partenariat
Projet cofinancé par le MAEE en 2009
Le présent projet qui s’inscrit dans le cadre du partenariat entre la Région Champagne-Ardenne en France et la Région centrale au Togo s’articule autour de deux actions à savoir :

1- L’appui au renforcement des compétences des acteurs locaux dans le cadre de la décentralisation.
2-La réalisation d’un diagnostic territorial de la Région Centrale.

En effet une politique de décentralisation et de bonne gouvernance ne peut être une réalité qu’à la condition sine qua non que les acteurs à la base soient suffisamment sensibilisés quant à ses différents aspects, et que l’identification ainsi que l’élaboration d’une stratégie de valorisation des ressources locales soient aussi assurées au préalable.

Il est donc impérieux de s’attacher à renforcer les compétences des acteurs locaux sur la thématique de la décentralisation et de procéder à un diagnostic du territoire de la Région Centrale en vu d’élaborer une stratégie de développement global et intégré.

- Sensibilisation, information et formation des acteurs locaux sur la thématique de la décentralisation.
Objectif de l’action : Renforcer la maîtrise et la connaissance du processus de décentralisation des acteurs locaux (concept et enjeux)
Description sommaire : L’orientation de la vie politique tel que définie par la loi sur la décentralisation de 1998 exige qu’une autonomie de gestion saine et rigoureuse soit conférée aux collectivités locales de manière à les impliquer davantage dans le processus de décentralisation.
L’appui consiste à renforcer les compétences au niveau local et à soutenir les structures administratives dans leurs stratégies de sensibilisation des populations.

Par ailleurs, le processus de décentralisation entamé au Togo nécessite la mise en place d’un mécanisme idoine permettant à la société civile de comprendre son rôle pour une meilleure participation et une pleine intégration au processus. Aussi l’action mettra l’accent sur les stratégies de communication et d’information des acteurs locaux.

Publics concernés :
- Le Préfet de Région
- Les Préfets de Sotouboua, Tchamba, Blitta,
- Les services déconcentrés de l’Etat (Direction de l’Agriculture, du Tourisme, etc.)
- Les représentants de la société civile
- Les chefs traditionnels (garants des coutumes, ils ont un rôle essentiel à jouer dans la mise en œuvre et l’explication de ces réformes aux populations)
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Région Centrale
Maître(s) d'ouvrage
Conseil régional de Champagne Ardenne
Bénéficiaire(s)
Les autorités locales, Les services déconcentrés de l’Etat, Les associations et représentants de la Société Civile, la chefferie traditionnelle, les acteurs économiques, la population de la Région centrale

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Région Centrale Togo commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Région Centrale BATANDEO M’ba

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Conseil régional du Grand Est commun.ico.loupe.alter

Collectivité territoriale avant réforme
Conseil régional Alsace Champagne-Ardenne Lorraine



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Autre 7000 0 1986
Conseil régional du Grand Est 24500 0 1986
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 10000 1986




Évaluations, communication et perspectives

Aucune communication n'a été engagée en France

Aucune communication n'a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013