Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Dakar"

Correspondant coopération décentralisée
Julie CAMY
Courriel : julie.camy[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Laurent PEREZ
Courriel : laurent.perez-vidal[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Mutuelle d’Epargne et de Crédit de N’Gogom
Année de première signature de la convention
2007
Thématique d'intervention
Economie durable
Sous-thématique d'intervention
Attractivité des territoires
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2007
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
Contexte
L’Etat sénégalais est actif dans le secteur de la micro finance depuis l’émergence, à la fin des années 80, des premiers Systèmes Financiers Décentralisés (SFD) avec l’appui des bailleurs de fonds et d’opérateurs techniques internationaux. Le rôle de l’Etat a consisté en la création d’un environnement favorable au développement du secteur par la mise en œuvre des structures de promotion, d’agrément, de surveillance et de contrôle, et le soutien aux acteurs institutionnels et professionnels.

Les activités financées par les SFD couvrent une large gamme, portant un intérêt particulier aux activités génératrices de revenus. Parmi les activités financées on peu citer : l’embouche bovine et ovine, l’aviculture, les achats d’intrants, l’aménagement agricole, le maraîchage, la pêche, le mareyage, l’artisanat, le petit commerce, les achats d’équipements, les investissements, l’arboriculture, l’achat de vivres pendant la période de soudure, diverses activités de prestations de services, mais également la santé, les fêtes religieuses, les pèlerinages, etc.

Cependant, la répartition géographique de ces SFD sur le territoire national est très déséquilibrée, avec une forte concentration à Dakar et Thiès, à l’est du pays, et des zones peu couvertes comme Matam, Tambacounda et Ziguinchor à l’ouest.

La communauté rurale de N’Gogom, située dans la région de Diourbel au centre du Sénégal, compte environ 31 000 habitants.
Les organisations communautaires de bases (OCB) présentes sur le territoire et pouvant avoir recours au micro crédit sont : quarante cinq groupements de promotion féminine (GPF), vingt cinq groupements d’intérêts économique (GIE), quatorze accords de partenariat économique (APE), cinq associations des usagers des forages (ASUFOR), ainsi que trois comités de santé. Face à une difficulté commune d’accès au crédit un certain nombre de ces organisations ont décidé, sous l’impulsion du conseil rurale de N’Gogom, de créer une mutuelle d’épargne et de crédit en 2005.
La mutuelle est aujourd’hui forte de 235 adhérents, dont 67 organisations communautaires de bases (OCB) et 168 personnes inscrites de manière individuelle. Elle possède un bureau dans l’enceinte de l’hôtel communautaire et est composée de trois organes : un conseil d’administration, un comité de crédit et un comité de surveillance.

Historique
La communauté rurale de N’Gogom et la Ville de Malakoff ont signé en mars 2007 une convention de coopération décentralisée. Depuis 2002, des actions de solidarité ont été menées sur la ville et ont contribué à l’achat d’une pompe à eau, d’un moulin à mil, la construction d’une cantine scolaire…

Avec le soutien du SEDIF un réseau d’adduction alimentant neuf villages en eau potable est en phase d’achèvement.

Plus qu’une juxtaposition d’actions un peu éparpillées, nous nous engageons depuis 2008 dans une coopération décentralisée basée sur une aide à la gouvernance locale s’appuyant sur la valorisation et l’évaluation et permettant de développer des échanges d’expériences et une meilleure connaissance réciproque.
Il s’agit désormais d’établir avec la communauté rurale des programmes d’aide au développement qui se traduisent par l’instauration d’un dialogue structuré.

En 2008-2009 en parallèle à des opérations d’aide au développement –construction d’une case des tout petits, aide au désenclavement numérique, installation de bibliothèques scolaires des échanges entre professionnelles des deux communautés ont été mis en place.

Entre réussites probantes ou un peu plus modérées, la mairie de Malakoff a souhaité pour 2009 développer des activités génératrices de revenus afin d’autonomiser la communauté et l’aider à fournir un service public plus complet. Pour cela, une mission exploratoire de 6 semaines avait été réalisée fin 2008 par un professionnel de la solidarité internationale, Christian Heitzmann, recruté via l’aide de l’association Développement Sans Frontières. L’objectif était d’effectuer un rapide suivi des projets en cours et de concerter la population et ses représentants pour mettre en évidence le type de projet alliant économique et social qui serait le plus à même de satisfaire les besoins urgent de la collectivité. Trois projets ont ainsi été validés par les autorités locales, à savoir la création d’une régie de transports en commun et la clôture et l’aménagement du stade municipal à des fins sportives et culturelles. Ces projets sont actuellement finalisés ou en cours de finalisation ; la clôture est terminée, le bus est disponible, les charrettes à ânes transportent les enfants à l’école. Ces projets sont déjà opérationnels.
Pour 2010, la ville de Malakoff complètera son action par la mise en service d’un Cyber Echange et par l’appui à l’épargne entrepreneuriale, avec des composantes économiques et sociales fortes.

Objectif du partenariat
L’objectif premier du projet est de soutenir une économie durable et solidaire favorisant le développement économique local. En appuyant le financement de micro projets territoriaux, la population renforce ses capacités d’entrepreneuriat, de développement d’activités économiques efficaces, de production de richesses pour les habitants, les foyers et la communauté. Cela freine l’exode rural et renforce l’autonomie et la capacité du territoire local.
Description détaillée du partenariat
Projet cofinancé par le MAEE en 2010
Le projet consiste à apporter un soutien sur trois ans à la Mutuelle d’Epargne et de Crédit de la communauté rurale de N’Gogom, créée en septembre 2005. Cette mutuelle fait face aujourd’hui à une augmentation importante de demande de financement, auxquelles elle ne peut répondre en raison, notamment, de fonds insuffisants.
Le projet contient deux volets afin de répondre efficacement aux besoins de cette mutuelle.
Avec le partenariat du fonds de soutien IRDELA et de l’association ECIDEC (Echanges internationaux pour le Développement et la Coopération), il s’agit dans un premier temps de proposer une formation aux membres de cette mutuelle afin de renforcer leurs connaissances et compétences. Cette formation se veut adaptée au niveau d’étude des membres ainsi qu’à l’expérience acquise depuis 2005, date de création de la mutuelle, dans l’optique d’améliorer l’efficience et la gestion de la mutuelle. Un volet éthique complète cette formation afin de prévenir les « mauvaises pratiques » qui ont pu être observées de part le monde au sein de certaines institutions de micro finance.
Un apport financier réfléchi, échelonné et correspondant aux besoins constitue le deuxième volet du projet.

- Formation et renforcement des capacités du personnel de la Mutuelle d’Epargne et de Crédit de N’Gogom et des usagers
Objectif de l’action : Permettre au personnel de la mutuelle de se préparer à l’augmentation de leurs activités et à la gestion de nombreux portefeuilles.
Permettre aux usagers qu’acquérir des bases de montage et suivi de leurs projets.

Description sommaire : L’équipe de la mutuelle est formée à l’utilisation avancée de logiciels de bureautique, de gestion administrative et de base de données. Elle est formée en contrôle de gestion et expertise comptable. Enfin, certains modules de gestion des ressources humaines et de droits complètent la formation.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
N'Gogom
Maître(s) d'ouvrage
Malakoff
Bénéficiaire(s)
Bénéficiaires directs La Mutuelle d’Epargne et de Crédit de la communauté rurale de N’Gogom, à travers un appui financier ainsi qu’une formation des membres visant une optimisation dans la gestion de l’institution.Bénéficiaires indirectsLa population de la communauté rurale de N’Gogom, à travers les formations courtes et l’expansion des capacités de la Mutuelle d’Epargne et de Crédit, qui sera à même d’augmenter le nombre d’adhérents et d’optimiser la gestion et le suivi des projets.

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
N'Gogom Sénégal commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
N'Gogom Ndiaye Baboucar crngogom@yahoo.fr

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Malakoff commun.ico.loupe.alter

Autres partenaires du partenariat en France
ecidec
Autres partenaires du partenariat dans le(s) pays partenaire(s)
ecidec sénégal


Le partenariat est triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Autre 36150 0 2007
Malakoff 19300 0 2007
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 5000 2007
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 5000 2008
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 5000 2009




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013