Accueil > Atlas > Détail projet

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Bamako"

Correspondant coopération décentralisée
Sherazade BENALLA
Courriel : sherazade.benalla[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Françoise GIANVITI
Courriel : francoise.gianviti[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Développement des filières du déchet en zone rurale (pays Mandé, Mali) – Phase 3
Année de première signature de la convention
2006
Thématique d'intervention
Economie durable
Sous-thématique d'intervention
Attractivité des territoires
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < Précédent 1 Suivant > >>
Année de début du partenariat
2006
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
Contexte
Le contexte du pays Mandé peut être résumé ainsi :
- Une zone rurale, relativement proche de Bamako et de la « route de la Guinée », soumise à un exode rural important, notamment des jeunes
- Une zone en devenir, de par :
o les travaux importants en cours sur la voirie : route d’accès à Siby goudronnée (1h de Bamako), route de Bancoumana et Kangaba en cours de chantier de goudronnage
o le fort potentiel touristique de la zone : escalade à Siby (coopérative de jeunes en activité), projet de base nautique, éléments historiques et patrimoniaux très importants de la culture Mandingue, proximité du fleuve Niger, projet de développement touristique de la commune de Mandé (coopération décentralisée avec notre partenaire la CC de Ste maure de Touraine)
o son potentiel agricole important, avec notamment une très forte production de mangues aujourd’hui sous-valorisée, des surfaces labourables intéressantes mais sous exploitées en raison de la courte durée de la période propice au labour
- une intercommunalité existante depuis la création des communes en 1999, et grâce au lien historique et culturel entre les villages mandingues ; intercommunalité renforcée par le projet de coopération existant depuis 2006 avec Arlysère (voir « historique »)
- un intérêt réel des élus et des populations au développement des filières « déchets », au vu des premiers résultats (économiques, de produits fabriqués, de propreté des rues…) des expériences menées sur Kangaba
Historique
Par délibération en date du 8 février 2006, Arlysère s’est engagé dans un projet de coopération décentralisée au Mali avec l’AMUMA (association équivalente à une Communauté de Communes de 18 communes, au Mandé. A cette fin, Arlysère a décidé de consacrer 1 % de son budget de fonctionnement annuel au projet, en sus des moyens financiers mobilisés par ailleurs (Etat, Syndicats d’assainissement, Entreprises, Associations). Le projet a ainsi bénéficié de crédits du MAE au travers :
- De l’appel à projet annuel 2006
- De l’appel à projet triennal 2007/2009

Le projet initié en 2006 a engagé une opération pilote sur la collecte et la valorisation locale des déchets solides, qui constituent une problématique importante dans toutes les zones rurales d’Afrique de l’Ouest, avec peu de solutions opérationnelles à ce jour. L’expérience initiée a montré des premiers résultats intéressants et fait de Kangaba un site pilote au Mandé et plus largement au Mali. A ce jour 13 emplois pérennes ont été créés, avec notamment 8 emplois jeunes au sein d’un GIE ; la « culture du déchet » a pris un essor réel et rapide dans la population locale. Il s’agit dans cette deuxième phase du projet d’asseoir son autonomie financière et de démultiplier l’expérience sur l’ensemble de la commune et sur les autres communes de l’AMUMA.

Parallèlement, des travaux ont été initiés pour gérer le grave problème d’assainissement de la Ville, touchée notamment en saison des pluies par les débordements des puits perdus et latrines de familles toujours plus nombreuses. Des études de vulnérabilité de la nappe ont été conduites et ont permis à la commune rurale de Minidian de figurer dans les priorités régionales du Ministère de l’Environnement, avec l’élaboration d’un schéma directeur d’assainissement en 2010. Il s’agit néanmoins d’apporter des réponses aux situations d’urgence, par le curage des fosses, et la valorisation économique des déchets collectés.

Enfin, le renouvellement électoral de 2009 a été l’occasion pour les nouveaux élus de l’AMUMA de réaffirmer l’engagement de la collectivité dans ce partenariat avec Arlysère, que le nouveau Président souhaite voir se renforcer en cohérence avec les autres actions de coopération décentralisée sur le Mandé, préoccupation portée par Arlysère depuis le début du projet. C’est ainsi que notre territoire est aujourd’hui en contact avec la CCSMT pour développer des actions communes et complémentaires, chacun des deux projets pouvant bénéficier à l’autre.
Objectif du partenariat
- Générer des emplois pérennes et des filières économiques autonomes, pour permettre aux jeunes de « rester au Pays » et au mandé de devenir un territoire touristique « Zéro déchets »
- Valoriser les « déchets » pour en faire des « ressources », dans un souci à la fois environnemental, social, de salubrité et santé publiques
- Contribuer au développement d’autres filières économiques : tourisme, agriculture
Description détaillée du partenariat
Projet cofinancé par le MAEE en 2010
Le projet constitue la troisième phase du projet initié en 2006 sur la collecte et la valorisation des déchets. Il s’agit ici de consolider l’expérience acquise par :
- Une généralisation de la collecte des déchets sur l’ensemble de la commune et l’autofinancement de ce service créateur d’emplois
- Une extension du centre de tri et de valorisation des déchets en place, permettant une production significative de compost (vendu localement) et la pérennisation des emplois du centre, tout en poursuivant le collecte sélective des déchets médicaux et des piles
- Le renforcement de la coopérative de valorisation des déchets plastiques, qui travaille à ce jour sur deux activités :
o Fabrication et commercialisation d’artisanats plastiques (et mixtes)
o Fabrication de pavés auto bloquants à base de sable et plastiques
- La mise en place d’activités génératrices de revenus de manière directe ou indirecte par l’utilisation du tracteur, de la tonne à lisier (vidange des puits perdus/latrines), de l’outil de travail du sol (augmentation des surfaces de labour)
- La reproduction de cette expérience sur d’autres communes du Mandé (objectif non atteint à ce jour) : essaimage du projet sur 3 autres communes

L’approche économique du projet est un des garants de la viabilité du projet, mais bien entendu le souci de la préservation de l’environnement et de la santé publique est également au cœur du projet, aussi certaines actions non directement génératrices de revenus ou de manière moins significatives sont projetées : collectes sélectives des déchets toxiques par exemple.

En outre, ce projet est directement en lien avec plusieurs projets de développement touristique, qu’il doit accompagner pour permettre l’émergence d’un véritable éco tourisme en germe sur la région. Ceci est vrai en particulier sur la commune de Mandé, sur laquelle des actions passerelles sont projetées avec la Cté de communes de Sainte Maure de Touraine (CCSMT). La CCSMT travaille depuis plusieurs années avec la commune de Mandé, dont le Maire est également le Président de l’AMUMA, ce qui facilitera la mise en cohérence et complémentarité des actions des deux projets. Cette mutualisation fait l’objet à ce jour d’une convention entre les deux collectivités françaises.


- : Développement de l’activité de collecte des déchets solides sur l’intégralité de la commune de Kangaba et sur 3 autres communes (Mandé et 2 autres communes à déterminer avec l’AMUMA)
Objectif de l’action : - accompagner le développement et l’ancrage politique et financier des GIE de collecte
- couvrir toute la Ville de Kangaba et entamer l’essaimage du projet sur les autres communes de l’AMUMA
- développer des outils de collecte plus efficaces

Description sommaire : A partir de l’expérience conduite sur la place du marché de Kangaba puis sur 2 quartiers de la Ville (400 poubelles installées à ce jour, en biflux), il s’agit d’étendre la collecte sur tout la ville, et de commencer l’essaimage de l’opération sur d’autres communes, les preuves étant désormais faites de la viabilité économique, sociale, financière du système mis en place.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
AMUMA
Maître(s) d'ouvrage
Syndicat intercommunal Arlysère
Bénéficiaire(s)
La cible directe du projet est prioritairement : les jeunes (au travers du GIE de collecte notamment) et les femmes (membres active de la coopérative initiée en 2008) Le projet doit également permettre : - Un appui aux élus et le renforcement de l’intercommunalité et la prise en main de la gestion des déchets dans les communes - D’améliorer la qualité de vie de tous les citoyens, par des villes plus propres, plus saines - D’appuyer, indirectement, les acteurs du tourisme et les agriculteurs locaux

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
AMUMA Mali Icone d'une loupe

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
AMUMA diabate Modibo modibod2000@yahoo.fr

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Syndicat intercommunal Arlysère Icone d'une loupe

Autres partenaires du partenariat en France
syndicats des eaux de la région d'Albertville


Le partenariat est triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Autre 21000 0 2006
Syndicat intercommunal Arlysère 40000 0 2006
Ministère des Affaires étrangères et du Développement international 13333 2006
Ministère des Affaires étrangères et du Développement international 13333 2007
Ministère des Affaires étrangères et du Développement international 13334 2008
syndicats des eaux de la région d'Albertville 15000 2006




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international 2013