Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Bamako"

Correspondant coopération décentralisée
Sherazade BENALLA
Courriel : sherazade.benalla[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Françoise GIANVITI
Courriel : francoise.gianviti[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Valorisation et protection du patrimoine du territoire du Mandé
Année de première signature de la convention
2007
Thématique d'intervention
Sous-thématique d'intervention
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2007
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
Contexte
Lors de la signature de la convention entre la Communauté de communes de Sainte Maure de Touraine et la commune rurale du Mandé le 20 août 2009, il a été décidé que les deux collectivités s’associent pour poursuivre la mise en œuvre du projet de développement touristique dans la commune du Mandé. Ce projet a été initié depuis 2007 et nous travaillons en ce sens depuis cette période.
Ces engagements communs soulignent la volonté de nos deux collectivités d’encourager la prise en compte du développement durable et l’éco tourisme dans les deux territoires. Nous tenons également à favoriser la reconnaissance de la diversité culturelle entre les peuples, inciter les échanges humains au niveau de leurs territoires et soutenir le développement économique pour la commune du Mandé et l’ouverture culturelle pour la CCSMT.
Si l’intercommunalité est la préoccupation permanente de la CCSMT, l’élection du maire de la commune rurale du Mandé à la présidence de l’AMUMA apporte une dimension nouvelle à notre coopération dans la mesure où le partenaire sera aussi dans une démarche intercommunale.
Par ailleurs ces trois années passées de coopération active ont permis de rencontrer d’autres acteurs français de la coopération avec cette région et ont mis en valeur la nécessité de coordonner leurs actions. La CCSMT et le syndicat Arlysère seront à la base d’un réseau des partenaires français de l’AMUMA.
Historique
Ces trois années 2007, 2008 et 2009 ont marqué une étape importante dans la structuration de notre coopération décentralisée avec la commune rurale du Mandé, au Mali.
La première édition du festival Mandé Niaka en décembre 2007 dans le village de Samalé au bord du fleuve Niger, en présence de 50 personnes de la CCSMT, avec la participation de 200 chasseurs et de plus de 2000 villageois, a marqué de façon significative l’engagement de notre coopération.
L’accueil du groupe de chasseurs musiciens en novembre 2008 constitue un élément déterminant dans ce processus de structuration du projet de coopération. Il en est de même de l’inventaire du patrimoine immatériel réalisé par la Direction de la culture et du patrimoine du ministère malien de la culture en juin et juillet 2009 et restituée dans le cadre du festival Mandé Niaka, ceci en partenariat avec le projet UNESCO – UE « Niger – Loire, gouvernance et culture » et la coopération « commune du Mandé – CCSMT ».

Les élections communales d’avril 2009 ont également apporté des changements puisqu’elles ont conduit à un renouvellement du conseil communal. Le nouveau maire, Mamourou Keita, nous a assuré de sa volonté de poursuivre ces actions communes de développement, et sa visite en France le 20 août 2009 pour renouveler la convention liant ces objectifs en est une confirmation.

Enfin, le déroulement de la 2ème édition du festival Mandé Niaka qui a eu lieu les 12 et 13 décembre 2009, a formalisé cette évolution et ouvert de nouvelles perspectives pour un projet de coopération entre notre Communauté de communes de la commune rurale du Mandé sur les années à venir. La présence au festival du comité de pilotage du projet PARAD - UE « pour la constitution d’un réseau inter territoires pour l’écotourisme et le développement durable » (dont l’AMUMA est membre) ainsi que 15 des 20 maires de l’AMUMA, traduisent bien la mobilisation autour du projet de développement de la commune du Mandé.
Objectif du partenariat
L’objectif poursuivi est le développement éco touristique de la commune rurale du Mandé, au travers de la protection et de la valorisation du patrimoine de son territoire. Les différentes actions permettront de doter la commune du Mandé d’outils techniques et institutionnels lui permettant de développer ses activités touristiques dans un cadre défini, le tout dans une démarche de développement durable où les notions économiques, environnementales et sociales seront prises en compte de façon concomitante.
Description détaillée du partenariat
Projet cofinancé par le MAEE en 2010
La commune rurale du Mandé se situe sur un territoire riche tant au niveau de son patrimoine naturel (monts mandingues (forêt classée), fleuve Niger) que de son patrimoine culturel. Elle est située dans le cercle de Kati (Région de Koulikoro) au sud ouest de Bamako. Elle est limitée au Nord par les Monts Mandingues et au Sud par le fleuve Niger et s’étend sur une superficie de 532,25 Km2 .Au recensement de 1998, elle comptait 30 577 habitants répartis dans 25 villages. Le village de Ouenzzindougou situé à une quinzaine de Km de la capitale est le chef lieu de la commune.

La prise en compte de ces richesses a permis à notre collectivité de mener avec la commune rurale du Mandé un certain nombre d’actions de coopération décentralisée depuis 2007, le tout dans l’objectif de favoriser le développement éco touristique de ce territoire.

Le plan d’action que nous souhaitons mener pour la période 2010 – 2012 s’inscrit dans la continuité de ces démarches et actions précédentes. La valorisation et la protection du territoire du Mandé constituent un enjeu fort dans notre coopération décentralisée et nous allons nous attacher à développer plus particulièrement cet aspect.
La première action aura pour finalité le renforcement des capacités de gestion du patrimoine de la commune rurale du Mandé. Nous nous attacherons dans un deuxième temps à apporter notre appui pour la création d’un pôle de protection environnementale et enfin à la promotion des échanges culturels entre nos deux pays.

L’ensemble des actions sont ciblées sur la commune rurale du Mandé mais s’inscrivent dans une perspective de développement sur l’intercommunalité de l’AMUMA (Amicale des municipalités du Mandé). Cette association regroupe 18 communes qui appartiennent à la même aire culturelle à savoir le Mandé. C’est la 1ère intercommunalité qui a été créée au Mali, afin de se doter des moyens nécessaires pour exercer les compétences issues des lois de décentralisation de 1999. Etendre notre action au niveau de l’AMUMA permettra de renforcer la cohérence du développement éco touristique sur un territoire plus vaste. Par ailleurs, le fait de s’adresser en tant que structure intercommunale à une autre intercommunalité prend toute sa pertinence au niveau de la transmission des savoir faire.

- Renforcement des capacités de gestion du patrimoine de la commune rurale du Mandé
Objectif de l’action : aide à la création d’un schéma de cohérence territoriale pour le développement de l’écotourisme
Description sommaire : La création d’un schéma de cohérence territoriale pour le développement de l’écotourisme sur la commune rurale du Mandé est un outil ayant pour vocation d’encadrer le développement du tourisme sur ce territoire, le tout dans une démarche de développement durable. La prise en compte des éléments environnementaux et économiques mais également sociologiques est essentielle dans l’équilibre de ce schéma. Les élus, techniciens mais également la population sont des acteurs à part entière qui seront intégrés à la réflexion sur la création de ce schéma.
Nous envisageons le renforcement des capacités au travers de la création de ce schéma mais également au travers des différentes actions qui vont en découler : formation et échanges entre les élus et les techniciens des deux territoires, travail sur le collectage des données, échanges avec la population, échanges d’étudiants.
Enfin, le dernier axe de travail sera l’extension de ce schéma sur le territoire de l’AMUMA, avec la formation spécifique du technicien M. Modibo DIABATE, qui travaille actuellement pour l’AMUMA et qui deviendrait notre interlocuteur privilégié pour ce projet.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Commune rurale du Mandé
Maître(s) d'ouvrage
Communauté de communes Sainte Maure de Touraine
Bénéficiaire(s)
La commune du Mandé sera la principale bénéficiaire de ces actions dans un premier temps. Il est également prévu de mettre en œuvre une stratégie à l’échelle du territoire de l’AMUMA dans un second temps. L’expérience menée sur le territoire de la commune rurale du Mandé servira de base à cette extension vers l’AMUMA. Plus spécifiquement, les élus à travers le renforcement des capacités de gouvernance, les jeunes à travers la création d’emplois dans le domaine du tourisme, les femmes impliquées dans la production maraichère, constituent les cibles privilégiées du projet.

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Commune Rurale du Mandé Mali commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Commune Rurale du Mandé Keita Mamourou badougou2@yahoo.fr

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Communauté de communes Sainte Maure de Touraine commun.ico.loupe.alter

Autres partenaires du partenariat en France
Conseil général d'Indre et Loire
Autres partenaires du partenariat dans le(s) pays partenaire(s)
AMUMA


Le partenariat est triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Autre 92300 0 2007
Communauté de communes Sainte Maure de Touraine 55000 0 2007
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 5000 2007
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 5000 2008
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 5000 2009
Conseil général d'Indre et Loire, AMUMA, 0, 0, 0 31500 2007




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013