Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Niamey"

Correspondant coopération décentralisée
Courriel :
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Laurent BONNEAU
Courriel : laurent.bonneau[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Création d'une nouvelle filière dans le bâtiment pour des construction durables dans les communes du département de Tchirozérine-NIGER par l'implantation de briqueteries et la promotion de l'utilisation de briques en terre comprimée
Année de première signature de la convention
2012
Thématique d'intervention
Economie durable
Sous-thématique d'intervention
Attractivité des territoires
Sous-sous-thématique d'intervention
Entreprises

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2012
Le partenariat est
Terminé
Date de fin du partenariat
31/12/2018
Contexte
• Le contexte du Nord Niger fait que le développement endogène doit être favorisé
• Le développement rapide des centres urbains dans les chefs lieux de communes de cette région nord du Niger implique de faire face à des besoins en construction et chantiers de bâtiments importants. Les coûts de construction sont élevés avec l’importation de ciment et de parpaings. L’utilisation de la terre comprimée permettra la baisse du coût de construction
• D’où aussi la nécessité de promouvoir la petite entreprise en milieu urbain et, en particulier, promouvoir à la fois l’emploi des jeunes et la modernisation de techniques porteuses
• L’évolution du climat (qu’il soit irréversible ou cyclique) observée ces dernières années implique d’adapter l’architecture et les techniques de construction traditionnelles à des pluviométries fortes et violentes
• Il faut cependant tenir compte des limites financières de la population en matière d’investissement en matériaux pour un bâtiment, à la fois en ce qui concerne les coûts de construction mais aussi les coûts d’entretien et de maintien des conditions de confort de vie (climatisation coûteuse quasi obligatoire dans les bâtiments en ciment, au vu des conditions climatiques locales) : la construction en terre comprimée le permet
• De nombreuses expertises faites par les organisations internationales préconisent l’emploi de technologies appropriées tel que la terre comprimée dans les programmes d’amélioration de l’habitat, en particulier en Afrique de l’Ouest et Centrale. Mais la fourniture d’outils ou de matériels, aussi performants soient-ils, ne suffit pas pour permettre la réalisation de matériaux fiables pour la construction d’un habitat de qualité.
Souvent, la formation n’a peu ou pas été apportée par ces programmes d’amélioration de l’habitat aux groupes cibles, ne leur permettant pas de tirer profit des outils fournis. En lien avec les autorités locales, ce volet sera particulièrement mis en avant
• Ce projet prolonge et enrichit un programme de reconstruction post-inondation septembre 2009 d’un budget de 75 000 € financé par la coopération Côtes d'Armor/Tchirozérine et ses partenaires. Il est conforme à ses objectifs qui sont d’œuvrer sur le long terme aux côtés des populations
Historique
• Leçons apprises après les inondations de septembre 2009 à Agadez ville (plus de 3000 maisons détruites) et dans sa région
• Volonté d’évolution des techniques de construction
• Exemple du bâtiment de l’Alliance Française en terre comprimée qui n’a pas été endommagé au même titre que les bâtiments alentour construits en matériaux dits définitifs (béton), contrairement aux bâtiments traditionnels en simple banco
Objectif du partenariat
Ces deux objectifs s’inscrivent dans la volonté d’un développement local durable et solidaire des territoires partenaires de coopération et s’appuient pour leur mise en œuvre sur ce partenariat :

• Contribuer à l’implantation de petites entreprises de briqueterie et au développement de l’emploi dans les chefs-lieux des communes du département

Le matériel de production prévu permet l’emploi d’une main-d’œuvre peu qualifiée et l’entretien aisé par des artisans locaux peu outillés. Chaque presse à briques crée six (6) emplois directs dans le secteur de la briqueterie et plus encore, de manière indirecte, dans le secteur de la construction

• Contribuer à l’amélioration de l’habitat urbain dans le département de Tchirozérine (région d’Agadez)

Le projet permet l’amélioration de l’habitat tout en respectant l’usage de matériaux traditionnels adaptés aux conditions climatiques et au pouvoir d’achat des populations par la promotion des constructions à base de terre comprimée
Description détaillée du partenariat
Projet cofinancé par le MAEE en 2011
Le présent projet vise à créer une nouvelle filière dans le bâtiment pour favoriser la construction durable dans les six communes du département de Tchirozérine (région d’Agadez, Niger). Il prend la forme de l’implantation de huit (8) briqueteries pour la fabrication de briques en terre comprimée qui seront gérées dans le cadre de délégations de service public.

Cette implantation s’accompagne d’une sensibilisation à l’usage de ce nouveau matériau et de la formation d’une part des futurs employés des unités de production aux techniques de fabrication des briques en terre comprimée, et d’autre part des maçons qui réaliseront les constructions avec ce nouveau matériau.

Ce projet favorise la modernisation des techniques de construction tout en valorisant les matériaux locaux pour répondre aux conditions climatiques et économiques de la région.

Il favorise également le développement de petites entreprises et de l’emploi notamment des jeunes (50 emplois doivent être créés) et l’apprentissage par les communes d’une gestion en délégation de service public.

Sollicité par les communes du Département de Tchirozérine et notamment Agadez, et fortement soutenu par la Direction régionale de l’Urbanisme et de l’Habitat, le projet s’inscrit dans le cadre de la coopération décentralisée des Côtes d'Armor et de Saint-Brieuc avec le Département de Tchirozérine et Agadez qui existe depuis 1987. Il bénéficie de ce fait d’un cadre très favorable à sa mise en œuvre tant pour sa qualité que pour sa pérennité.

Le suivi local du projet est assuré par Mme Eve Janodet, assistante à maîtrise d'ouvrage et par l’équipe opérationnelle de la coopération mise en place par l’opérateur RAIL/ONAT.

Un appui scientifique est apporté par le laboratoire universitaire CRAterre de Grenoble.

- Sensibilisation à l’utilisation des nouveaux matériaux en terre comprimée
Objectif de l’action : Sensibiliser et convaincre d’une part les professionnels, les donneurs d’ordre publics et privés et la population d’autre part de l’intérêt d’utiliser les nouveaux matériaux en terre comprimée dans la construction
Description sommaire : Sur la base d’une étude préalable, les meilleures actions de sensibilisation et outils à mettre en place à cette fin, en milieu urbain et rural, sont déterminés.
Des rencontres individuelles ainsi que des sessions de sensibilisation/vulgarisation sont organisées auprès des acteurs.
Des actions de communications (plaquettes, annonces radio, visites,…) sont menées.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Commune Urbaine d’Agadez
Maître(s) d'ouvrage
Conseil général des Côtes d'Armor
Bénéficiaire(s)
• Les populations urbaines et les collectivités locales qui pourront faire appel à cette nouvelle technique de construction fiable, moins coûteuse et s’inscrivant dans un développement local durable sur l’ensemble de la filière• Les professionnels du bâtiment (ouvriers des briqueteries et maçons) qui seront formés et employés grâce à la création de cette nouvelle filière bâtiment favorisant ainsi le développement économique local• Les 6 communes du Département de Tchirozérine dotées en unités de production de briques en terre comprimée qui, dans le cadre d’une délégation de service public, seront exploitées par des entreprises privées

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Commune Urbaine d’Agadez Niger commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Commune Urbaine d’Agadez Kané Namassa

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Conseil départemental des Côtes d'Armor commun.ico.loupe.alter
Saint-Brieuc Agglomération commun.ico.loupe.alter
Conseil régional de Bretagne commun.ico.loupe.alter

Autres partenaires du partenariat en France
Ville de St Brieuc, Région Bretagne
Autres partenaires du partenariat dans le(s) pays partenaire(s)
Commune Urbaine d’Agadez, Commune Rurale d’Aderbissanat, Commune Rurale de Dabaga, Commune Rurale d’Ingall, Commune Rurale de Tabelot, Commune Urbaine de Tchirozérine


Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Saint-Brieuc Agglomération 13000 0 2012
Conseil régional de Bretagne 20000 0 2012
Conseil départemental des Côtes d'Armor 37000 0 2012
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 40000 2012




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013