Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Cotonou"

Correspondant coopération décentralisée
Lara GILMAN
Courriel : lara.gilman-ancb[at]hotmail.com
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Jean-Michel KASBARIAN
Courriel : jean-michel.kasbarian[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Appui à l’identification du patrimoine et à la définition d’une stratégie de préservation et valorisation transfrontalière entre les communes d’Aplahoué, Djakotomey, Dogbo au Bénin et les communes d’Atakpamé, Notsé, Tohoun au Togo
Année de première signature de la convention
2011
Thématique d'intervention
Culture et Patrimoine
Sous-thématique d'intervention
Patrimoine
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2011
Le partenariat est
En sommeil
Date de fin du partenariat
Contexte
La double dimension, transfrontalière et patrimoniale, a reçu l’attention de nombreux partenaires, certains s’accordant même à dire que « la préservation et la valorisation d’un patrimoine transfrontalier commun, c’est aller dans le sens de l’Histoire ».
Ce projet répond en effet aux préoccupations internationales prégnantes sur la préservation du patrimoine et à l’intérêt croissant de mise en place de projets transfrontaliers comme en témoignent l’atelier organisé lors de la dernière assemblée générale de l’Association Internationale des Maires Francophones (AIMF) à Erevan sur la cohésion des territoires, ou la réunion organisée par Cités Unies France également sur le transfrontalier ou encore sur le volet patrimonial, l’élaboration d’un guide à l’attention des collectivités locales africaines par l’association CRATerre en partenariat avec l’UNESCO, ainsi qu’un module de formation continue à distance pilotée par la Direction Générale des Patrimoines du Ministère Français de la Culture et de la Communication.
La consécration d’une thématique spécifique au patrimoine dans l’appel à projets 2012 annuel du MAEE est venue conforter la décision d’engager un projet répondant aux besoins locaux des partenaires béninois et togolais, œuvrant pour leur population et s’inscrivant également dans les prérogatives nationales et internationales.
La légitimité et la pertinence de l’accompagnement du projet par l’agence d’urbanisme et de développement de la Région de Saint-Omer s’expliquent par le fait que, depuis plusieurs années, celle-ci mène des projets de préservation et de valorisation du patrimoine (Conseil architectural aux particuliers des villes historiques de Saint-Omer et d’Aire-sur-la-Lys ; Plan Local d’Urbanisme Intercommunal comprenant un volet patrimonial sur la Communauté de Communes du Canton de Fauquembergues).
Depuis 2010, une chargée de mission a été recrutée pour assurer la mise en œuvre des démarches d’obtention du Label Pays d’art et d’histoire pour le Pays de Saint-Omer. A ce titre, plusieurs actions ont été mises en place : le pré-inventaire du patrimoine bâti des 82 communes du Pays de Saint-Omer avec l’appui méthodologique de la Direction du Patrimoine Culturel du Conseil Régional et de la Direction Régionale des Affaires Culturelles ; la création d’outils de communication et de promotion du Pays de Saint-Omer ; le recensement des acteurs et des initiatives privées et publiques en matière de patrimoine.
Cette expérience et ces actions conduites à l’échelle du Pays de Saint-Omer pourront alimenter les réflexions sur la mise en place d’une stratégie de valorisation et de préservation au Bénin et au Togo.
Enfin, ce projet est issu des réflexions initiales sur les enjeux du territoire dans le cadre de l’élaboration d’un document de planification intercommunal côté béninois. L’intégration du patrimoine comme levier de développement et de cohésion pourrait ainsi être intégrée dans le document. De même, celui-ci pourrait faire l’objet d’une réglementation et d’une protection spécifique. Le patrimoine ferait donc partie intégrante de la politique d’aménagement du territoire.
Historique
Depuis 2008, la Communauté d’Agglomération de Saint-Omer et les communes d’Aplahoué, Djakotomey et Dogbo (Bénin) sont engagées dans une démarche de coopération décentralisée.
Signée en avril 2011, une convention a acté officiellement le programme triennal de coopération déjà engagé depuis 2010 et définit les objectifs du partenariat à l‘horizon 2012.
Le programme triennal 2010-2012, reconnu et soutenu par le Ministère des Affaires Etrangères et Européennes et le Conseil Général du Pas-de-Calais, porte sur l’appui institutionnel et ingénierique pour l’aménagement du territoire et pour la structuration d’une intercommunalité.
Le projet comprend les actions suivantes :
- Elaboration d’un schéma territorial d’aménagement et de développement à l’échelle du Couffo
- Mise en place d’un outil d’aide à la décision et à la gestion du territoire
- Appui à la structuration de l’intercommunalité au regard de la législation béninoise
- Renforcement des capacités des acteurs politiques et techniques du territoire

Dans le cadre des réflexions liées à l’aménagement du territoire et au regard de la situation géographique des trois communes béninoises, il semblait opportun et primordial d’intégrer un volet transfrontalier dans le diagnostic du territoire. En effet, les trois communes sont bordées par le fleuve Mono qui constitue souvent la frontière naturelle entre les communes béninoises du Couffo et les communes togolaises des Plateaux Est.
Au-delà de la dimension déjà importante de partager une ressource commune avec le fleuve Mono, la thématique transfrontalière semblait d’autant plus légitime, pertinente et naturelle au regard de l’héritage socio-culturel et linguistique et des échanges économiques de part et d’autre de la frontière.
Lors des premières assises franco-béninoises à Cotonou en octobre 2010, l’agence d’urbanisme a profité de la présence de l’Union des Communes du Togo pour discuter de la faisabilité et de l’intérêt de l’organisation d’un atelier transfrontalier.

Après validation et surtout confirmation de l’intérêt d’une telle rencontre par les communes béninoises et togolaises, un premier atelier s’est ainsi tenu en avril 2011 à Aplahoué. Bien que séparés par 10 km, cette rencontre a été la première entre le maire d’Aplahoué et son homologue de Tohoun.
Dès la fin de l’atelier, une réelle dynamique s’est installée entre élus et un calendrier de rencontres a été défini. Une première réunion s’est tenue dès le mois de mai 2011, en présence de l’Association Nationale des Communes du Bénin et de l’Union des Communes du Togo. Lors de celle-ci, un comité de pilotage a été mis en place et des premières thématiques de coopération bénino-togolaises ont été proposées en l’occurrence dans les domaines de la sécurité, du développement local, de l’éducation et de la culture.
Il s’agit bien là de domaines de coopération entre les communes béninoises et togolaises. Cependant, lors d’une mission d’une délégation française en octobre 2011, une demande a émergé sur la possibilité d’un appui pour un projet relatif à la préservation et à la valorisation du patrimoine. L’Agence d’Urbanisme et de Développement de la Région de Saint-Omer, opérateur de la coopération pour la Communauté d’Agglomération de Saint-Omer, a répondu favorablement pour un accompagnement. Parallèlement, il est apparu à travers les partenariats thématiques tels que définis dans l’appel à projets annuel 2012 du MAEE que la problématique de la valorisation patrimoniale constituait un enjeu et une des priorités de la politique internationale de l’Etat français.
Objectif du partenariat
 Objectif général :
→ Préserver et valoriser le patrimoine, levier de développement culturel, social, économique et touristique

 Objectifs spécifiques :
o Sensibiliser les élus et la population locale à la valeur de leur patrimoine
o Identifier et inventorier le patrimoine
o Développer une stratégie touristique
o Renforcer les liens existants entre les béninois et togolais et promouvoir la cohésion sociale
o Contribuer au rayonnement du Moyen-Mono (Togo) et de la Communauté de Communes du Couffo
Description détaillée du partenariat
Projet cofinancé par le MAEE en 2011
Depuis le mois d’avril 2011, une réelle dynamique transfrontalière est engagée entre les communes d’Aplahoué, Djakotomey et Dogbo côté béninois et Atakpamé, Notsé et Tohoun côté togolais. Si cette coopération qualifiée de « Sud-Sud » est déjà opérationnelle (notamment au niveau de la gouvernance) et fructueuse sur un certain nombre de sujets, une demande d’accompagnement a été formulée récemment auprès de la Communauté d’Agglomération de Saint-Omer, cette dernière étant engagée depuis 2008 dans un partenariat avec les trois communes du Couffo au Bénin précédemment citées.
Cette sollicitation porte sur la possibilité d’un appui à l’identification du patrimoine et à la définition d’une stratégie de préservation et valorisation transfrontalière entre les communes d’Aplahoué, Djakotomey, Dogbo au Bénin et les communes d’Atakpamé, Notsé, Tohoun au Togo.
La stratégie recherchera la promotion d’un tourisme durable associant la population, valorisant et préservant les ressources et savoir-faire tout en participant au développement local.
L’Agence d’Urbanisme et de Développement de la Région de Saint-Omer a donc relayé cette demande qui a reçu un écho favorable de la Communauté d’Agglomération de Saint-Omer.
Le présent projet a donc pour objectif d’accompagner les partenaires béninois et togolais dans la définition d’une politique de préservation et valorisation patrimoniale. Les enjeux sont multiples : cohésion sociale, développement local, enrichissement culturel et rayonnement territorial.
- o Mise en place de la gouvernance du projet et appropriation collective de l’enjeu patrimonial
Objectif de l’action : - Appropriation du projet par les élus béninois et togolais
- Benchmarking sur les démarches existantes dans la Sous-Région
- Constitution d’une culture commune sur le patrimoine
- Mise en place de la gouvernance du projet

Description sommaire : Cette action a pour objectif de poser les bases du projet en développant une culture patrimoniale commune et en constituant la gouvernance de la mise en œuvre et du suivi de l’ensemble du projet.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Agence DC
Maître(s) d'ouvrage
Agence d'Urbanisme et de Développement de la Région de Saint-Omer
Bénéficiaire(s)
-Elus et techniciens des communes béninoises, togolaises-Elus du Pays de Saint-Omer, techniciens des intercommunalités et techniciens de l’Agence d’Urbanisme-Population des territoires respectifs par l’organisation des manifestations culturelles et la promotion de la cohésion sociale

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Communauté de Communes du Couffo Bénin commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Communauté de Communes du Couffo LONMADON Daniel

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Communauté d'agglomération de Saint-Omer commun.ico.loupe.alter

Autres partenaires du partenariat en France
Conseil Général du Pas-de-Calais
Autres partenaires du partenariat dans le(s) pays partenaire(s)
Communauté de Communes du Couffo, Atakpamé, Notsé, Tohoun


Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Autre 7502 0 2011
Communauté d'agglomération de Saint-Omer 5000 0 2011
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 10000 2011
Conseil Général du Pas-de-Calais, Communauté de Co 11498 2011




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013